Psycho-Criminologie

Psycho-Criminologie

psychologie et criminologie

États-Unis: un groupe d'anciens enquêteurs affirme avoir identifié 50 ans après le "tueur du Zodiaque"

 

Voici l'une des énigmes les plus tenaces depuis les années 60.
Qui se cachait derrière celui que les médias de l'époque avaient surnommé "Le tueur du Zodiaque" ?
Un panel d'enquêteurs aurait enfin mis un nom sur l'homme qui a échappé depuis 50 ans à la police. Son nom ? Gary Francis Poste, décédé en 2018.

 


Véritable mystère judiciaire, le tueur du Zodiaque a tenu en haleine une grande partie des États-Unis

Malgré la publication de son portrait-robot, jamais la police n'a pu mettre la main dessus à l'instar d'un célèbre Jack L'éventreur.  Du moins jusqu'à aujourd'hui.
À l'origine de cette théorie, une équipe de 40 enquêteurs réunis sous le nom de : The Case Breakers.
Cette équipe regroupent des forces de l'ordre, des journalistes, et des officiers du renseignement militaire.  Pour eux, les preuves dénichées par leurs propres moyens accablent l'homme identifié comme étant le tueur du Zodiaque : "Les années de fouille de l'équipe ont permis de découvrir de nouvelles preuves médico-légales et des photos de la chambre noire de Gary Francis Poste".
L'homme serait un ancien soldat de l'US Air Force, accusé du meurtre de Cheri Jo Bates en 1966. L'équipe d'enquêteurs est notamment parvenue à déchiffrer des "lettres envoyées par le Zodiac qui l'ont révélé comme le tueur", révèle Jen Bucholtz, ancien agent de contre-espionnage, spécialiste des Cold Cases, "je ne pense tout simplement pas qu'il y ait un autre moyen pour que quelqu'un l'ait compris". 

Gary F. Poste


Accusé de cinq meurtres à l'époque, le tueur du Zodiaque en revendiquait 37 de son côté : "Contrairement à la plupart des tueurs en série, le Zodiaque narguait les autorités avec des chiffres complexes dans des lettres envoyées aux journaux et aux forces de l'ordre"


 

 

 En réponse à ces nouvelles informations, le département de police de San Francisco (SFPD) a confirmé à CNN qu'il s'agissait toujours d'une enquête ouverte. Le FBI, qui a soutenu les forces de l'ordre locales dans l'enquête, n'a pas non plus reconnu les allégations des enquêteurs indépendants.

 

______________

Sources :
- TG Times
- New24

 

Voir les commentaires