Psycho-Criminologie

Psycho-Criminologie

psychologie et criminologie

Articles avec #proces catégorie

Said Bogota
Said Bogotà/Facebook

 

L'acteur Saïd Bogota (Pattaya), est jugé depuis le 13 septembre devant la cour d'assises d'Evry pour, notamment, tentative d'assassinat.
Devant la cour, sa victime présumée a livré sa version des faits qui est glaçante.

L'acteur est mis en examen pour enlèvement, séquestration et tentative d'assassinat sur un adolescent de 17 ans. Le comédien (vu dans Taxi 5), serait le commanditaire présumé de l'opération. Il aurait reproché à sa victime de lui avoir ravi son ex-petite amie.
Saïd Bogota a en partie reconnu les faits, mais a contesté avoir eu l’intention de tuer.

Devant la cour d'Evry, la victime a livré sa version des faits aux juges. Un récit accablant pour le comédien et ses deux complices présumés.
Les faits remontent au 14 décembre 2018. Il était aux alentours de midi. La victime travaillait alors dans  un garage d’Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne) quand elle aurait été attirée à l'extérieur par un prétendu client. Celui-ci l'aurait forcé à monter dans un véhicule, à l'intérieur duquel se trouvait notamment Saïd Bogota.

L'adolescent aurait alors été "Frappé et dépouillé de son téléphone", puis sommé par ses ravisseurs d'appeler le garage pour prévenir qu'il s'absentait. Il aurait également du appeler l'ex-petite amie de l'acteur, pour l'insulter et rompre. L'adolescent s'est ensuite retrouvé dans une cave d’une résidence à Saint-Chéron, en Essonne. Là, il est frappé à coups de clé à molette et gazé, puis ses geôliers le forcent à ingurgiter de l’acide chlorhydrique" rapporte le Parisien. "Mais une personne de la résidence, incommodée par le bruit et le gaz lacrymogène, descend, mettant en fuite l’équipe." Emmené dans un champ, l'adolescent aurait entendu Saïd Bogota dire " on est allé trop loin et il a vu nos visages. Il faut le terminer".

 
 

Ses geôliers lui auraient alors tiré en pleine tête avec un flash-ball avant de lui asperger les jambes d'essence et d'y mettre le feu. Le jeune homme aurait réussi à prendre la fuite et trouvé de l'aide dans un pavillon voisin. 

Transportée à l'hôpital, la victime reconnait parmi ses trois agresseurs,  Saïd Bogota. Des photographies de l'adolescent, la tête et le corps éclaboussés de sang, en caleçon et choqué, ont été projetées à l'audience

Saïd Bogota a présenté ses excuses à la victime. Le verdict sera rendu le 21 septembre. 

 

______________

Source : le parisien

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 > >>