Psycho-Criminologie

Psycho-Criminologie

psychologie et criminologie

Publié le par Criminologie
Publié dans : #Actualites, #Maltraitance
"jennifer-and-sarah-hart-and-their-children-social-media-2-psycho-criminologie-com"

 

Nord de la Californie.
Jennifer Hart roulait ivre morte (1.2 grammes d'alcool) le mois dernier à bord d'un utilitaire, quand elle a propulsé l'auto du haut d'une falaise de 100 pieds, se tuant ainsi que sa compagne et leurs six enfants adoptés.
Une enquête a été ouverte pour comprendre les circonstances de l'accident et retrouver les corps des disparus.
La question qui demeure aujourd'hui est : comment la famille Hart qui paraissait si heureuse et si normale a pu cacher une vie aussi sombre aux yeux de tous ?

Des dizaines de pages de rapports publiés par les responsables de la protection de l'enfance cette semaine dressent le portrait de ces deux mères, l'une dictatoriale et excentrique et l'autre constamment au travail et rarement présente à la maison. Les punitions corporelles semblaient avoir été légion dans cette famille tout comme la privation de nourriture sur leurs enfants.
Dans la famille Hart, tout acte d'insubordination était sévèrement puni.
"Ils étaient comme des robots bien entraînés", a déclaré un voisin aux autorités. "Ils se comportaient comme de vrais petits soldats" en rajoute un autre.
Dans les semaines qui ont suivi l'accident, des enquêteurs se sont déployés le long de la côte du Pacifique à la recherche des corps. Ils ont trouvé ceux des parents, Jennifer et Sarah Hart, toutes les deux âgées de 38 ans - et de quatre de leurs six enfants :  Markis, 19 ans ; Jérémie, 14 ans ; Abigail, 14 ans ; Ciera, 12 ans.
La semaine dernière, Devon Hart, 15 ans et Hannah Hart, 16 ans étaient toujours portés disparus.
Les tests toxicologiques effectués par le médecin légiste ont permis d'apprendre que Sarah Hart et deux de ses enfants avaient dans le sang une quantité significative de diphenhydramine - un ingrédient retrouvé habituellement dans des médicaments comme le Benadryl, un anti-allergique pouvant causer la somnolence.
Selon les autorités, le crash du GMC Yukon était intentionnel. "Il y a eu une brusque accélération de faite en haut de la falaise pour précipiter l'auto" a fait savoir le chef adjoint de la patrouille autoroutière, Greg Baarts.
Quelques jours avant l'accident, les mères avaient été dénoncées à l’État de Californie pour abus et négligence.

"crash-voiture-famille-hart-jennifer-sarah-enfants-psycho-criminologie-com"
Photo : Associated Press

 

Les documents publiés cette semaine montrent que les responsables de la protection de l'enfance du Minnesota, de l'Oregon et de l’État de Washington - trois états où la famille Hart  a vécu au cours des sept dernières années - étaient au courant des abus signalés, mais ne pouvaient rassembler suffisamment de preuves pour corroborer les allégations de négligence.

Les services en effet étaient au courant semble-t-il depuis 2008 après qu'une personne anonyme ait fait un premier signalement.
En 2008, Hannah, alors âgée de 6 ans, avait déclaré aux autorités du Minnesota que Jennifer Hart l'avait battue avec une ceinture.

Dans un document 2010, un autre signalement montrait que l'une des deux mères avait causé des ecchymoses sur le corps de la petite Abigail. A l'époque le différend se portait sur une pièce d'un Cent qui avait été découvert dans la poche d'Abigail. Ses parents l'avaient questionné sur sa provenance et la réponse ne les avait pas satisfaites. Une fessée s'en était suivie contre le bord de la baignoire, ce qui avait marqué l'enfant au ventre. Le couple, suite au signalement, avait accepté de suivre une thérapie de couple à domicile.

Un autre rapport avait reconnu Sarah Hart coupable d'agression sexuelle au Minnesota.
Lors d'un autre épisode, en 2011, la jeune Hannah avait avoué à une infirmière scolaire qu'elle n'avait pas mangé. Après le coup de fil de l'école, Jennifer Hart s'était alors fâchée contre sa fille et lui avait fourré dans la bouche, de force, une banane et des noix.
Un travailleur social a rapporté que l'école des enfants avait cessé à l'époque d'appeler les Harts parce que le personnel craignait que les enfants ne soient punis.
Les Harts finirent par arracher les enfants de l'école. La famille a ensuite déménagé.
Selon une voisine de 71 ans, Lorraine Fealy, les enfants ne sortaient pas souvent. "Ils étaient très disciplinés et quand ils allaient dans le jardin, c'était un par un. Ce n'était pas normal".

Voilà un nouveau cas de maltraitance d'enfants qui rappelle par certains côtés, l'affaire des époux Turpin. Mais cette fois-ci, l'issue s'est révélée tragique pour toute la famille.

 

"jennifer-and-sarah-hart-and-their-children-social-media-psycho-criminologie.com"

 

Mise à jour du 06/04/2019 :

La famille Hart a tué ses 6 enfants dans un meurtre-suicide, selon le jury

Tags : Hart Family, Before Driving Off Cliff, Hid Dark Home Life From View, Jennifer and Sarah Hart with four of their children in 2014, cas de maltraitance, maltraitance d'enfants, maltraitance enfants, californie famille hart, jennifer et sarah hart, Racisme alcool drogue et maltraitances, traitement cruel sur enfants, révélations sordides sur la famille Hart, Sourires et crash mortel les secrets de la famille Hart ont-ils mené à sa perte, les secrets de la famille Hart,  faits divers, actualité faits divers, actualités faits divers, faitsdivers, les divers insolites, actualités insolitesfaits divers, actualité faits divers, actualités faits divers, faitsdivers, les divers insolites, actualités insolites

 

Voir les commentaires