Psycho-Criminologie

Psycho-Criminologie

psychologie et criminologie

Publié le par Criminologie
Publié dans : #2020, #Actualités, #Affaire Daval, #Jonathann Daval, #procès, #Alexia Daval, #meurtre sur conjoint, #crime, #mise en accusation
alexia-daval-jonathann-daval-affaires interrogatoire-psycho-criminologie.com

 

Jonathann Daval, qui avait avoué le meurtre de son épouse Alexia en 2017, va être jugé devant les assises de la Haute-Saône pour "meurtre sur conjoint", des faits passibles de la réclusion à perpétuité, a indiqué mercredi à l'AFP son avocat, Me Randall Schwerdorffer.

"J'en ai eu connaissance (mercredi) matin. Il est renvoyé pour meurtre" sur conjoint, a indiqué Me Schwerdorffer, confirmant une information du journal Le Parisien.

Selon l'avocat, le procès, qui n'est pas encore audiencé, pourrait se tenir devant les assises de la Haute-Saône, à Vesoul, "fin mai ou courant juin".

Dans son ordonnance de mise en accusation, signée début janvier, la juge chargée d'instruire le dossier a écarté la préméditation, selon elle pas établie à l'issue de l'enquête, a souligné le conseil.

Elle a également rejeté les demandes formulées récemment par les proches d'Alexia : convaincus que Jonathann avait tenté d'empoisonner sa femme "à petit feu", ils avaient réclamé de nouvelles expertises relatives à des substances retrouvées dans le corps de la jeune femme lors de l'autopsie.

Ils avaient également demandé, là encore en vain, à ce que les poursuites à l'encontre de l'époux soient étendues à la modification de scène de crime et atteinte à l'intégrité d'un cadavre, Jonathann ayant avoué avoir voulu brûler le corps de sa femme.

"Tout a été rejeté", a commenté Me Schwerdorffer, qui insiste sur le fait que son client ne sera jugé "que sur les faits de meurtre (sur conjoint), à l'exclusion de tout autre fait". "L'ordonnance de mise en accusation est conforme aux éléments qu'on avait dans le dossier", a-t-il ajouté.

"Reste en suspens un problème de qualification entre violences volontaires et  meurtre " qui feront partie des débats "juridiquement ouverts" devant la cour d'assises, a-t-il poursuivi.

Jonathan Daval "attend son procès", a expliqué Me Schwerdorffer. "C'est long et extrêmement tendu comme situation (...) C'est une attente extrêmement difficile à vivre". 

 

Source : AFP

______________________

Voir les commentaires