Psycho-Criminologie

Psycho-Criminologie

psychologie et criminologie

Photo : AFP

 

4 morts, c'est le dernier bilan de l'attaque qui a eu lieu à Vienne, la capitale de l'Autriche, hier, lundi 2 novembre 2020.

 

Que s'est-il passé ?

Les faits se sont déroulé près d'une synagogue et de l'Opéra de Vienne, à quelques heures d'un re-confinement. Rien à ce stade n'indique que la synagogue était visée. Ce sont en effet six lieux de la capitale qui ont été visés par les tirs d'au moins un homme qui s'est revendiqué d'Al Quaïda.
Des témoins racontent avoir vu un homme tirer avec une arme automatique au moins 50 coups de feu avant de courir pour s'enfuir.
Les clients qui se trouvaient dans les bars et restaurants à proximité des tirs ont été priés de rester à l'intérieur des établissements alors que les ambulances arrivaient sur les lieux. Des hélicoptères de la police ont survolés les lieux, des cordons de police mis en place, des contrôles effectués en nombre afin de retrouver le (ou les) tireurs. 
L'attaque a été qualifié rapidement d'Attaque Terroriste.

Combien d'assaillants ?

Le nombre d'assaillants n'est toujours pas connu à cette heure et la police part du principe qu'ils pourraient être plusieurs sans pouvoir formellement l'assurer.

Ce que l'on sait, c'est qu'au moins un suspect est en fuite et est activement recherché ce mardi.

L'assaillant abattu par la police, qui était « lourdement armé » et équipé d'un fusil d'assaut et d'une ceinture d'explosifs qui s'est révélée factice, était un sympathisant de l'Etat Islamique a annoncé le ministre autrichien de l'Intérieur, Karl Nehammer, lors d'une conférence de presse. Cet assaillant aurait annoncé son action lundi sur Instagram, selon le journal Allemand The Bild.

L'auteur de l'attentat meurtrier a réussi à "tromper" le programme de déradicalisation et ceux qui étaient chargés de son suivi, a déploré le ministre autrichien de l'Intérieur mardi après-midi.

Kujtim Fejzulai avait été condamné en avril 2019 à 22 mois de prison pour avoir tenté de rejoindre la Syrie afin de s'enrôler au sein de l'Etat islamique (EI) mais il avait été libéré de manière anticipée.

 

Combien de victimes ?

A cette heure, deux hommes et deux femme sont décédés. Un membre de forces de l'ordre, intervenues rapidement sur les lieux, a été lui, blessé.

La première victime est un passant et la deuxième, une femme décédée des suites de ses blessures, selon le maire de Vienne, Michael Ludwig, qui a aussi fait état de 15 personnes hospitalisées, dont sept dans un état grave.

L'Union européenne a « condamné avec force » un « acte lâche ». Donald Trump a tweeté « Les États-Unis se tiennent aux côtés de l'Autriche, de la France, et de l'Europe toute entière dans le combat contre les terroristes, dont les terroristes islamiques radicaux ».

Emmanuel Macron s'est exprimé lui aussi sur les réseaux sociaux. « Après la France, c'est un pays ami qui est attaqué. C'est notre Europe. Nos ennemis doivent savoir à qui ils ont affaire. Nous ne céderons rien ».

 

photo : AFP

______________________

Voir les commentaires