Psycho-Criminologie

Psycho-Criminologie

psychologie et criminologie

"Gerard schaefer" "psycho-criminologie.com"

 

Nombre de victimes : 30+  
Type de victimes :  Adolescentes, jeunes femmes adultes (8 ans à 25 ans)
Période : 27/09/1972 - avril 1973 
Surnom :  Le shérif tueur
Nom :   Gerard John Schaefer
Date de naissance :   25 mars 1946
Lieu de naissance :   Atlanta, Géorgie (États-Unis)
Date de décès :   3 décembre 1995
A :   Prison d’État de Starke, Floride (États-Unis)
Sexualité :  Hétérosexuel
Mariage :  Martha Fogg (1968-1970) - Teresa Dean (1971-1973)
Enfants : Non 
Parents : Gerard Sr (père) - Doris (mère) - 2 frères et sœurs  
Niveau d'études : Universitaire
QI : 130
Diagnostic : Trouble sévère de la personnalité, paraphile
Type de tueur :  Tueur organisé et perfectionniste, pervers, cannibale, nécrophile
Modus operandi : Gerard Schaefer utilisait sa fonction d'adjoint du shérif pour prendre dans sa voiture de fonction des jeunes auto-stoppeuses à qui il faisait la morale sur les dangers d'une telle pratique. Dans un premier temps, il les raccompagnait chez elles, échangeait les numéros de téléphone, puis les recontactait pour leur proposer de les accompagner aux endroits qu'elles souhaitaient. Là, il les emmenait dans un bois, les ligotait et les pendait à des branches d'arbre de façon à ce que leurs orteils touchent à peine le sol. Au moment où elles ne parvenaient plus à tenir et menaçaient de se pendre, Schaefer les détachait juste à temps et les obligeait à boire de l'alcool. Il les photographiait ensuite  pendant qu'elles urinaient et les pendait à nouveau avant de les tuer. Il violait ensuite les corps, les démembrait et se masturbait au-dessus des restes.
Type d'armes utilisées :  Véhicule de fonction, cordes, arbres, calibre .22
Totem : Bijoux, cartes d'identités des victimes 

  

"Gerard Schaefer" "psycho-criminologie.com"

 

   Les faits

    Gerard John Schaefer, est un tueur en série américain décédé le qui présente la particularité d'avoir sévi alors qu'il exerçait la profession de policier.  Même s'il n'a été condamné que pour deux meurtres, il est suspecté d'en avoir commis au moins une trentaine.

"Gerard Schaefer jeune" "psycho-criminologie.com"

 

   Jeunesse :

   Gerard John Schaefer nait dans le Wisconsin un 25 mars 1946, mais est élevé à Atlanta (Georgie) jusqu'à ses 14 ans. C'est l'aîné de trois enfants issus d'un  couple dysfonctionnel où le père Gerard Sr est un alcoolique, autoritaire, violent verbalement, et adultère qui est souvent absent du domicile familial à cause de son travail de commercial pour l'entreprise Kimberly-Clark, et d'une mère en retrait, Doris,  que Gerard adore.  Gerard pensera toute sa vie qu'il est un enfant illégitime issu d'un mariage hâtif. Il croit également que son père ne l'aime pas et lui préfère sa sœur, ce qui lui fera dire plus tard qu'il aurait aimé être une fille pour pouvoir plaire à son père, mais qu'il souhaitait aussi mourir.

   C'est très tôt que le jeune Gerard montre des signes qui vont le conduire plus tard aux meurtres. En effet, il a à peine 12 ans quand il aime s'attacher à un arbre "j'étais excité sexuellement", dira-t-il plus tard. A la même époque, il fantasme sur des expériences d'esclavage qui lui procure là aussi du plaisir "j'ai commencé à me masturber et à rêver que je faisais du mal à d'autres personnes, en particulier aux femmes". Il aime aussi porter les sous-vêtements féminins et se plaît à les humer et les imagine sur ses futures victimes quand il ne tue pas de petits animaux pour voir ce que cela fait.

"Gerard Schaefer jeune" "psycho-criminologie.com"

 

   En 1960, la famille de Gerard Schaefer s'installe à Fort Lauderdale, en Floride. Le garçon, plutôt bon élève y obtient son diplôme d'études secondaires en 1964 au lycée St Thomas Aquina et entame son cycle universitaire. Durant cette période, ses parents vont divorcer. Nous sommes en 1967.
   Gerard a toujours ses fantasmes en tête et il se met à épier ses voisines et notamment une certaine Leigh Hainline. Il consulte un psychiatre en 1966 en vue de chercher un soulagement à ses déviances sexuelles et à ses fantasmes d'homicide, sans succès.

"Gerard schaefer jeune" avec une amie "psycho-criminologie.com"

Gerard Schaefer et une amie  

 

   L'entrée dans la vie adulte

   A l'université, il fait la rencontre de sa future femme, Martha Fogg qu'il épouse avant de finir ses études. En 1969, il devient enseignant, tente d'inculquer à ses élèves les valeurs américaines "l'honnêteté, la pureté, le désintéressement et l'amour", mais se fait licencier. En cause, son comportement jugé inapproprié face à ses élèves auxquels il tentait d'imposer ses propres valeurs morales et politiques. Il divorce en 1970 avec l'étiquette de mari cruel, et décide de devenir prêtre. Il suit des cours au séminaire Saint-Jean, mais finalement se décide à se tourner vers les métiers en rapport avec la loi et opte pour l'école de police à la fin de l'année 1971 après avoir fait un séjour de quelques semaines en Europe et en Afrique du Nord. Il a 25 ans quand il sort diplômé en criminologie du Broward Community College l'année suivante. A la suite d'un test psychologique, il est recalé du département du shérif du comté de Broward mais se fait embaucher par la police de Wilton Manors.

"Gerard Schaefer officier de police" "psycho-criminologie.com"

   La police et le bureau du shérif

    Mars 1972.
   Schaefer prend part à une descente qui vaut arrestation de dealers de drogues. Pour cela, il reçoit de sa hiérarchie des éloges qui le rassurent dans le métier qu'il s'est choisi. Oui, mais voilà, cela ne va pas durer bien longtemps, car à peine un mois après, il se fait renvoyer pour avoir obtenu illégalement et à son avantage des informations personnelles sur des individus, et ce, en dépit de toute déontologie. Le 20 avril il se retrouve donc au chômage et part à la recherche d'un nouvel emploi. Fin juin, il  parvient à rejoindre le département du shérif du comté de Martin. Pour cela, il déménage à Stuart, toujours en Floride. Mais là encore, il se fait virer après un mois de boulot. Cette fois-ci, ce ne sera pas pour un motif d'accès à des données informatiques, mais pour avoir pris deux autostoppeuses.

"Gerard Schaefer" "psycho-criminologie.com"

   Premier délit connu

    Le 21 juillet 1972, Gerard Schaefer est en patrouille quand il croise sur la route de la plage deux autostoppeuses, Pamela Wells, 17 ans et Nancy Trotter, 18 ans. Il leur fait croire que l'autostop est illégal dans le comté de Martin, et les ramène. Il leur propose de repasser le lendemain pour les conduire lui-même à la plage. Elles acceptent.  Mais au lieu de cela, il les emmène dans un coin isolé d'une forêt sur l'île Hutchinson, au large de State Road. Là, Schaefer les attache à un arbre comme il se le faisait enfant, et menace de les tuer ou de les vendre à un réseau de prostitution. Il leur fait de nombreuses remarques sexuelles, dégaine son arme et les mets en joug. Heureusement pour les jeunes filles, Schaefer reçoit un appel du central et doit immédiatement partir. Il les laisse donc là, attachées, en équilibre sur des racines et le cou cerclé d'un nœud coulant. Il leur fait savoir avant de partir qu'il va revenir pour leur régler leur compte.
     Les jeunes filles parviennent néanmoins à se libérer et à regagner la route où elles se signalent à une voiture de police qui passait par là. Aux agents, elles leur révèlent avoir été enlevées par un dénommé Shaefer déguisé en shérif.

photo de reconstitution d'un meurtre - "gerard schaeffer" "psycho-criminologie.com"


    En revenant sur place, celui-ci remarque leur absence et appelle aussitôt son chef, le shérif Richard Crowder. "J'ai fait une bêtise", lui dit-il alors. "Vous allez être en colère contre moi, j'ai exagéré mon grade auprès de deux filles" et il lui explique qu'il les a prises en stop, faisant semblant de les enlever, mais dans le but de les effrayer afin qu'elles ne recommencent pas.
    Mais les deux jeunes adultes sont arrivées au poste et portent plainte, le reconnaissant comme leur agresseur. Le shérif lui retire immédiatement son insigne et l'inculpe de faux emprisonnements et de deux chefs de séquestration et d'agression.
    Gerard Shaefer sort moyennant une caution de 15 000 dollars.

   En novembre 1972, il plaide coupable de l'accusation de voies de faits, les autres charges ayant été finalement retirées et se voit condamner par le juge D.C. Smith à un an de prison suivi d'une probation de trois ans. Il commence à purger sa peine le 15 janvier 1973. 
   Durant ce laps de temps de liberté, Gerard Schaefer va tuer...

 

"georgia jessup" "susan place" "gerard schaefer" "psycho-criminologie.com"

   Les meurtres connus

    Le 27 septembre 1972, Susan Place, 17 ans et Georgia Jessup, 16 ans disparaissent.
    Les deux habitent à Fort Lauderdale. Schaefer les enlève, les emmène sur l'île Hutchinson où il les torture avant de les tuer et de les enterrer sur place.
    Les parents des deux jeunes filles déclarent à la police, les avoir vues pour la dernière fois en compagnie d'un homme, un dénommé Gerry Shepherd avec lequel leurs filles allaient jouer de la guitare sur la plage. A la police, la mère de Susan donne une description de l'automobile, une Datsun de couleur bleu-verte et un bout de la plaque d'immatriculation.
    Mais les agents chargés de la disparition ne vont mettre la main sur la voiture que le 25 mars 1973, soit près de sept mois plus tard. Il en sera de même pour les corps. Ce sont trois hommes en balade sur l'île qui vont retrouver les squelettes.

"Restes de Susan Place" "psycho-criminologie.com"

Restes de Susan Place


   Quatre jours plus tard, les victimes sont identifiées à partir des dossiers dentaires. Il s'avère que Susan Place avait été frappé à la mâchoire et que les deux jeunes filles avaient été attachées à un arbre et massacrées.

"Gerard schaefer" "bijoux des victimes" "psycho-criminologie.com"

Gerard schaefer bijoux des victimes


   Le 7 avril, la police perquisitionne le domicile de la mère et de la nouvelle femme de Gerard Schaefer qui se trouve, lui, toujours en prison à cette date pour les faits précédents.
   Dans la chambre de Gerard, ils vont découvrir toute une série d'objets intéressants sur de nombreuses victimes connues et inconnues surtout. Parmi ces objets figurent de nombreux bijoux, plus de 100 pages d'écriture dans lequel Schaefer traite ses victimes de "putes", de "salopes", parle d'actes de nécrophilie, des croquis illustrant le viol et le meurtre des jeunes femmes, des dents en or, des coupures de presse, des cartes d'identité, et un porte-monnaie (celui de Susan Place).

"Gerard schaefer" "victimes" "psycho-criminologie.com"

   Les autres victimes présumées de Gerard Schaefer

    - Nancy Leitner, 21 ans disparue le 2 octobre 1966
    - Pamela Nater, 20 ans, disparue le 2 octobre 1966
    - Carmen Marie Hallock, serveuse de 22 ans, disparue en février 1969 et probablement enlevée à son domicile. Elle était sortie avec Shaefer durant quelques temps. Une de ses dents en or a été retrouvée dans la chambre de Schaefer lors de la perquisition.
    - Leigh Bonadies Hainline, 25 ans, voisine de Schaefer quand ils étaient enfants. Elle est portée disparue en septembre 1969. En quittant son domicile, elle a fait savoir à son mari qu'elle le quittait pour son ami d'enfance. Un de ses bijoux fut retrouvé dans la chambre. Ses restes osseux furent identifiés en 1978.

"Leigh Bonnadies" "gerard schaefer" "psycho-criminologie.com"

Leigh Bonadies Hainline


   - Peggy Rahn, 9 ans, disparue le 29 décembre 1970 (reconnue par Schaefer dans une de ses lettres en 1989. Il a prétendu avoir imité le style d'Albert Fish pour ce meurtre). 
   - Wendey Stevenson, 8 ans, disparue le 29 décembre 1970
   - Belinda Hutchins, 22 ans, est sortie avec Gerard Schaefer et fut portée disparue le 5 janvier 1972.
   - Deborah Sue Lowe, 13 ans, enlevée le 29 février 1972. Elle a été vue pour la dernière fois vers 8h30 un mardi très pluvieux alors qu'elle se rendait à l'école intermédiaire Rickards. Elle était vêtue d'un pantalon noir, un chemisier jaune et un poncho beige.
   - Mary Briscolina, 14 ans, disparue le 23 octobre 1972
   - Elsie Farmer, 14 ans, disparue elle aussi le 23 octobre 1972.
   Les deux adolescentes habitaient le comté de Broward. Leurs bijoux ont été retrouvés dans la chambre de Schaefer et leurs squelettes au début de 1973.
   - Collette Goodenough, 19 ans
   - Barbara Wilcox, 19 ans
   Les deux jeunes femmes ont été vues vivantes pour la dernière fois le 8 janvier 1973, soit une semaine seulement avant que Gerard Shaefer rentre en prison pour sa peine concernant les deux autostoppeuses. Leurs squelettes n'ont pas été retrouvés.

"Gerard schaefer" "proces" "psycho-criminologie.com"

 

   Condamnation

    Malgré toutes ces disparitions et les éléments retrouvés lors de la perquisition, Gerard Shaefer ne va être inculpé que pour deux meurtres, ceux de Susan Place et de Georgia Jessup.
    Il est inculpé le 18 mai 1973 et détenu en prison le temps qu'arrive son procès. Celui-ci a lieu en octobre, et Schaefer est condamné pour meurtre au premier degré assorti de deux peines de prison à perpétuité.
    Les avocats de Gerard Schaefer vont interjeter et déposer environ 20 recours, arguant que leur client a fait l'objet d'un coup monté. Tous ces appels vont être rejetés par les différents tribunaux auprès desquels ils ont été déposés.
    Durant son emprisonnement, Schaefer va aussi attaquer en justice sous des motifs extravagants plusieurs personnes pour des motifs comme le surpoids (un écrivain l'avait décrit ainsi), ou l'agent du FBI Robert Ressler pour l'avoir décrit comme "Tueur en série". Aucune de ces plaintes ne trouvera d'échos au tribunal et Schaefer fut à chaque fois débouté.

"Gerard Schaefer mort" "psycho-criminologie.com"

    Schaefer mort

    Décès

     Gerard Schaefer fut poignardé à mort par un co-détenu, Vincent Riviera, le 3 décembre 1995 alors qu'il se trouvait dans la prison de Starke (Floride). Il reçut 40 coups de couteau à la tête et dans la nuque.
    Il y eut plusieurs suppositions quant à cette mort et au mobile de Rivera qui écopa de 53 ans et 10 mois de surplus de peine pour cet assassinat.
    Certains pensent que Schaefer devait de l'argent à ses co-détenus, d'autres pensaient que c'était une balance, d'autres qu'il ne s'agissait que d'une banale dispute ayant mal tournée à cause d'une tasse de café. La sœur de Schaefer, a elle prétendu que son frère était mort car il avait des informations sur le meurtre d'Adam Walsh (dont fut accusé Ottis Toole).

 

"Gerard Schaefer et Sondra london" "psycho-criminologie.com"

Gerard Schaefer et Sondra London

    Gerard Schaefer, et ensuite ?

    Une femme va faire renaître le tueur en série qui était retourné dans les limbes après sa mort. Elle s'appelle Sondra London et était une ancienne amie de Schaefer avec qui elle avait repris contact après sa condamnation. London est écrivain, auteure de romans policiers mais aussi, on peut le dire, une aficionados des tueurs en série. D'ailleurs, elle se fiança avec l'un d'entre eux, Danny Rolling (pour lequel on connait au moins 8 victimes).
    Amie de  Schaefer, elle publia un recueil de nouvelles, Killer Fiction, dans lequel se trouvent également les dessins trouvés par les inspecteurs de police dans la maison du tueur en série. Une suite à cet ouvrage portant le titre de "Beyond Killer Fiction" verra aussi le jour, avec, cette fois-ci les lettres de Schaefer dont notamment une où il s'est vanté avoir tué 34 femmes et adolescentes, et ce dès 1967 alors qu'il n'avait que 17 ans. Il affirma dans l'une de ses lettres avoir mangé les corps de Peggy Rahn, âgée de neuf ans, et celui de Wendy Stevenson, âgée de huit ans. Mais il s'agit probablement de vantardise, car il s'était déjà entre autres, vanté d'avoir des liens avec la Mafia, le Ku Klux Klan, ce qui se révéla totalement inventé. 

"Lettres de Gerard Schaefer" "psycho-criminologie.com"


    Une autre lettre relate ceci :  "Comme tu le sais", écrit-il le 20 janvier 1991, "j'ai toujours insisté sur le nombre de 34 meurtres. En 1973, je me suis assis  et j'ai dressé une liste. J'en suis arrivé à un peu plus de 80. " Schaefer poursuit le lendemain : "Je ne revendique pas un nombre trop élevé ... je dirais qu'il se situe entre 80 et 110. Mais sur huit ans et trois états ... Une putain s'est noyée dans son propre vomi alors qu'elle me regardait éviscérer sa petite amie. Je ne suis pas sûre que cela compte comme un meurtre valable. Est-ce que les femmes enceintes comptent pour deux victimes ?"

    Dépité par le fait que Sondra London le laisse tomber pour Rollins en 1991, il chercha à l'attaquer en justice trois fois après l'avoir menacé de mort, prétextant qu'elle lui avait volé ses travaux.

"Dessins de Gerard Schaefer" "psycho-criminologie.com"

   Dessins de Gerard Schaefer

 

    2005

    Le détective John Curcio a enquêté sur les différents meurtres de Gerard Schaefer et notamment ceux qui pourraient lui être imputés. Il a rassemblé des preuves médicolégales et les a transmises à la base de données ADN du FBI. Ces preuves proviennent de reste de corps découverts dans le sud de la Floride.

Une du journal The Palm Beach Post Times "Gerard Schaefer" "psycho-criminologie.com"

   Mars 2006

   Lors d’une conférence à l’université Sam Houston du Texas, l’ex-policier et enquêteur Robert Keppel a annoncé le 22 mars 2006 de nouvelles révélations concernant le tueur en série Ted Bundy, exécuté dans la prison de Starke (Floride) le 24 janvier 1989. Keppel laissait entendre ce jour-là  que Bundy et Schaefer avaient commis des meurtres ensemble.

    Cette information faisait suite au fait que des vêtements, sous-vêtements et divers objets ayant appartenu à Rita Jolly (17 ans), Vicki Hollar (24 ans), Katherine Devine (14 ans), Stephanie Langer (12 ans) et Brenda Baker (14 ans) ont été examinés par le laboratoire du FBI qui a identifié l’ADN de Ted Bundy pour des meurtres commis avant 1974. 

    Mais la base de données CODIS a surtout permis de souligner la présence d’un second ADN, celui d’un autre serial killer qui n’est autre que Gerard Schaefer. Ainsi Ted Bundy aurait agi de concert avec Schaefer comme complice.

    Les deux tueurs auraient en effet agit  pendant une période  de deux ans, peut-être entre mai 1970 et fin juillet 1972. Ces crimes ont été perpétrés en Utah, dans l’Oregon et dans l’État de Washington, ce qui corroborait ce qu'à laissé entendre Schaefer quand il parlait de meurtres exécutés dans plusieurs états.

 

©Toute reproduction du texte interdite

 

 

 

________________________________

Les écrits de John Schaeffer :

Nombre de pages : 314
Prix : 30€ (Broché) - 15€ (epub, mobi)
 

_______________________________________________________

Autre livre :

SexBeast, de Stéphane Bourgoin
Nombre de pages :  155
Prix : 19€ (Broché) - 6.50€ (poche) - 6.99€ (epub, mobi)

 

______________________________________________________

Stéphane Bourgoin "Sex Beast"- Interview RTL sur Gerard Schaefer - Jacques Pradel

Sources :

- https://fr.wikipedia.org/wiki/Gerard_Schaefer
- https://criminalminds.fandom.com/wiki/Gerard_Schaefer
- PENSACOLA DAILY NEWS, KWOR NEWS & WASHINGTON STATE FALSE NEWS (1er avril 2006)
- Killer Fiction. Gerard John Schaefer et Sondra Londres (1997), Feral House, ISBN: 0922915431
- L'encyclopédie des tueurs en série. Michael Newton (2000) Checkmark Books, ISBN: 0816039798
- https://murderpedia.org/male.S/s/schaefer-gerard.htm
- https://www.thecriminalcode.com/index.php/2019/04/17/gerard-schaefer-law-man-or-outlaw-killer/
- https://www.miamighostchronicles.com/the-devil-tree.html

  

Commenter cet article