Psycho-Criminologie

Psycho-Criminologie

psychologie et criminologie

ted-bundy-arrestation-portrait-psycho-criminologie.com

 

Nombre de victimes :  36
Type de victimes : Jeunes femmes blanches aux cheveux bruns (12 à 20 ans), de classe moyenne, étudiantes ou lycéennes pour la plupart. La jeunesse et la beauté étaient les principaux critères de Bundy
Période :   1974/1978
Noms :   Theodore Robert Cowell, puis Ted Bundy 
Date de naissance : 24 novembre 1946
Lieu de naissance :  Burlington, Vermont
Date de décès : 24 janvier 1989 (exécuté)
Famille :  4 demi-frères et sœurs - Mère au foyer
Sexualité : Hétérosexuel 
Mariage :  Oui
Enfant : 1
Études : Diplômé en psychologie de l'université de Washington
Taille : 1m82
QI : 136
Type de tueur : de convoitise du type organisé et calculateur, nécrophile
Pathologie : Trouble de la personnalité antisociale avec un sentiment de peu de personnalité , bipolaire et psychopathe avec trouble profond de la personnalité narcissique. Tendance nécrophile et sadique
Type d'arme utilisé :  Objet contondant, bas nylon
Trophée : Il prenait des photos Polaroïd de ses victimes.
 
Modus operandi :  
Ses scènes de crime ont été réparties sur de vastes zones géographiques (plusieurs États).
Son mode de prédilection pour tuer ses victimes était l'attaque avec l'aide d'un objet contondant, puis la strangulation (techniques silencieuses et facile à mettre en pratique). Il a évité les armes à feu pour le bruit qu'elles faisaient mais aussi pour les traces qu'elles laissaient (douilles, traces de poudres, etc...)
Il prenait soin de trouver ses victimes sur des sites où l'enlèvement était facilité et jouait sur la corde sensible en se faisant passer pour un handicapé. Il se grimait et changeait souvent d'apparence afin de tromper les témoins potentiels. Le modus operandi de Bundy a évolué dans le temps : au début, il entrait de nuit chez la jeune fille et l'attaquait violemment alors qu'elle dormait. Parfois, il agressait sexuellement sa victime avec des objets de toute sorte et la laissait inconsciente ou morte. Ensuite, il attira sa victime à lui alors qu'il se trouvait près de sa voiture. Dans de nombreux cas, il portait un plâtre au bras ou à la jambe. Il demandait alors à sa victime de l'aider à porter un colis jusqu'à sa voiture. Là, il l'assommait, puis la violait avant de la tuer en l'étranglant à l'aide de bas puis se débarrassait du corps dans des zones isolées et brûlait les vêtements. Il pouvait les ramener chez lui pour les tuer et les décapiter ou les tuer directement sur la scène de crime primaire (lieu d'enlèvement).
Pour certaines, il lui arrivait de les maquiller, de les shampouiner et de les revêtir de nouveaux vêtements qui ne leur appartenaient pas.
Pour attirer ses victimes, il pouvait se faire passer pour un policier ou un pompier.
Il lui est arrivé de revenir sur les lieux où il avait laissé le corps de sa victime pour avoir avec elle un acte nécrophile.
Que ce soit pour tuer ou pour procéder aux enlèvements, Bundy a reconnu avoir énormément bu avant de passer à l'acte.

  _______________________________________

ted-bundy-ado-psycho-criminologie.com

 

Les faits

Ted Bundy est un tueur en série américain qui a fomenté plus de 30 meurtres sur une période de quatre ans dans les années 70. Il enlevait, violait et tuait de jeunes filles, collégiennes ou étudiantes et ce, sur une dizaine d’États.
Il jouait sur son apparence avenante et un pseudo handicap pour les attirer et les enlever.
Finalement emprisonné, il s'échappera deux fois de prison avant d'être repris et condamné à mort sur la chaise électrique, le 24 janvier 1989.

 

ted-bundy-enfant2-psycho-criminologie.com

 Jeunesse

 Ted Bundy naît sous le nom de Theodore Robert Cowell, dans la ville de Burlington (Vermont) le 24 novembre 1946. Il est le fils d'Eleonor Louise Cowell et probablement issu d'un inceste. On suppose en effet que le père d'Eleonor, violent, aurait abusé de sa fille, bien que sur l'acte de naissance il est noté que Lloyd Marshall, vendeur et vétéran de l'armée serait le père. Plus tard, elle dira qu'il s'agissait d'un marin, Jack Worthington. Mais personne ne trouva trace de ces deux hommes dans les registres de l'armée.
 Quand il a moins d'un an, sa mère déménage avec lui pour emménager chez ses parents. Le jeune Ted croit tout au long de sa petite enfance que sa mère est sa sœur et que ses grands-parents sont ses parents.
 De son grand-père, Ted Bundy dira plus tard qu'il le respectait et s'identifiait à lui. Samuel Cowell était un homme tyrannique, qui détestait les noirs, les Italiens, les Juifs, les catholiques et qui battait sa femme et son chien. Il n'hésitait pas à jeter au bas des escaliers sa fille Julia, la soeur de Louise quand il estimait qu'elle avait trop dormi.
 La grand-mère de Ted est décrite par Bundy comme une femme timide, dépressive.

 A trois ans, sa tante Julia le retrouve près de son lit. Le petit Ted lui sourit après avoir caché des couteaux de cuisine sous son matelas. 

 

ted-bundy-famille-enfant-psycho-criminologie.com

 

 L'année suivante, Eleonor quitte Philadelphie et l'emmène pour Tacoma, dans l’État de Washington vivre chez ses cousins, Alan et Jane Scott. Elle change son nom et celui de Ted en Nelson pour des raisons inconnues.

 Elle épouse à l'église méthodiste de Tacoma le 19 mai 1951, Johnnie Culpepper Bundy, un cuisinier de l'hôpital où elle travaille. Johnnie adopte le petit Ted et lui donne son nom. Certains pensent qu'il aurait abusé de Ted, mais il n'y a aucune preuve allant dans ce sens. Ce sentiment est peut-être accentué par le fait que le jeune garçon pouvait se montrer mal à l'aise quand Johnnie tentait de lui montrer son affection. A une camarade, Bundy dira plus tard de lui "il n'était pas brillant et ne gagnait pas beaucoup d'argent".
 Le couple donnera quatre frères et sœurs à Ted.
 En 1959, Ted a 13 ans et apprend qu'il est un enfant illégitime par un cousin qui lui montre une copie de son certificat de naissance après l'avoir appelé "bâtard". (Dans sa biographie rédigée par Ann Rule, il dira qu'il l'a trouvé lui-même en 1969 dans le Vermont).
 Il commet alors plusieurs actes de délinquance, cambriolant des maisons, mais jamais aucune accusation ne sera portée contre lui. Il parcourt les rues, ouvre les poubelles à la recherche de photos de femmes nues, lis des magazines de détectives avec des illustrations de femmes mutilées, des romans policier, (ce qu'il cherchera à démentir plus tard).  Il sort le soir à la recherche de fenêtres sans rideaux pour observer les femmes se déshabiller.
 Bien qu'il ait dit qu'il ne se mêlait pas aux autres car il n'était pas à l'aise en société, ses camarades diront plus tard que Ted Bundy était bien connu et apprécié de tous.
 Comme sport, il pratique le ski et continuera cette activité les années suivantes en volant du matériel et en falsifiant les billets d'entrée.

 

ted-bundy-enfant-montage-psycho-criminologie.com

 Printemps 1965, il a 18 ans. Son casier judiciaire juvénile est effacé.
 Ted sort diplômé du lycée Woodrow Wilson de Tacoma et poursuit ses actes de délinquance en volant des voitures alors même qu'il s'inscrit à l'université de Puget Sound qu'il va fréquenter jusqu'au printemps 66 avant de rejoindre l'université de Washington pour étudier le chinois où il ne reste qu'un an.
 A 20 ans, il rencontre celle qui va être sa petite amie jusqu'à l'automne de l'année suivante, Stephanie Brooks. Il a quelques petits boulots,  et fait du bénévolat au bureau de la campagne présidentielle de Nelson Rockfeller. Il participe à la Convention nationale républicaine à Miami en tant que délégué de Rockfeller. Brooks le quitte, le qualifiant d'immature et d'homme manquant d'ambition.
 Ted Bundy est dévasté par ce rejet (c'est certainement l'un des effets déclencheurs de la suite). Il part et se rend au Colorado puis s'en va à l'Est pour rendre visite à ses parents.

 

ted-bundy-montage-ado-psycho-criminologie.com

 Au début de l'année 69, alors qu'il est à Burlington, il se rend au bureau des registres des naissances et se fait confirmer avec certitude son illégitimité.
 Il retourne ensuite à l'université et rencontre Elizabeth Kloepfer, une divorcée d'Odgen qui est secrétaire à l'école de médecine de l'Université de Washington avec qui il entretient une liaison orageuse.

ted-bundy-et-liz-elizabeth-kloepfer-kendall-kendell-psycho-criminologie.com
Ted Bundy et Elizabeth Kloepfer

 

En 1971, il décroche un emploi au centre de crise du suicide de Seattle où il rencontre et travaille avec celle qui sera sa biographe et écrivaine, Ann Rule qui le décrira à l'époque comme quelqu'un de "gentil, soucieux et d'empathique". Parallèlement, il s'inscrit à la fac en psychologie. Il obtient son diplôme en 1972, et se joint à la campagne de réélection du gouverneur Daniel J. Evans. Une fois élu, Ted Bundy est embauché par le Président du Parti Républicain, Ross Davis comme assistant. L'homme le décrira comme étant "intelligent, agressif et croyant dans le système américain".

 Bundy poursuit son cursus universitaire en intégrant la faculté de droit de l'université de l'Utah. Malgré des résultats médiocres aux examens d'admission, il est accepté grâce aux lettres de recommandation d'Evans, de Davis et de ses anciens professeurs.

 
 Alors qu'il est en voyage pour des affaires en Californie, il rencontre son ex, Stephanie Brooks. Elle est impressionnée par le changement qui s'est opéré chez lui et les deux commencent à se voir plus souvent. Parallèlement, Ted Bundy continue de sortir avec Kloepfer et aucune des deux n'a conscience de l'existence de l'autre.  Avec Stephanie, qu'il voit à Seattle, il discute mariage et la présente à Ross Davis comme étant sa fiancée.
 Mais brusquement en 1974, il rompt totalement avec elle, ne répondant ni à ses lettres ni à ses appels téléphoniques.
 Stephanie Brooks pense qu'il a fait exprès de la courtiser à nouveau pour mieux la rejeter afin de se venger de ce qu'elle-même lui avait fait quelques années plus tôt.

 

ted-bundy-scene-de-crime-psycho-criminologie.com
Scène de crime à la maison de la sororité

 Les meurtres

 Ted Bundy cesse de participer à ses cours de droit et préfère être le directeur adjoint de la Commission consultative de la prévention du crime à Seattle. Avec cynisme, il rédige d'ailleurs une brochure à l'intention des femmes sur la prévention du viol.
 Lors de son incarcération, Bundy dira avoir commencé ses premiers enlèvements dès 1969 à Ocean City et Atlantic City (où il aurait tué 2 femmes), dans le New Jersey, puis en 1971.
Ann Rule et l'agent du FBI Keppel pensent qu'il a pu commencer à tuer dès son adolescence. Des preuves indirectes suggèrent en effet qu'il aurait enlevé et tué Ann Marie Burr, 8 ans, à Tacoma alors qu'il n'avait que 14 ans.

 Mais ses premiers meurtres reconnus et authentifiés ont commencé au mois de mai 1974.
 Ted Bundy a 27 ans quand il agresse Joni Lenz, danseuse et étudiante dans l'appartement qu'elle habite à Seattle. Alors qu'elle est endormie, il la matraque et l'agresse sexuellement avec un speculum en métal, lui causant d'importantes blessures internes. La jeune femme survit avec de nombreux problèmes physiques et mentaux, et reste dans le coma 10 jours.

 

ted-bundy-joni-lenz-psycho-criminologie.com
Joni Lenz

 Le matin du 1er février 1974, il fait irruption dans le sous-sol de la maison de Lynda Ann Healy qu'il enlève après l'avoir battue.

 Puis le 12, il s'en prend à Donna Gail Manson, une étudiante de 19 ans qui se trouvait sur le campus de l'Evergreen College. La jeune femme a quitté son dortoir pour assister à un concert de jazz sur le campus mais n'y arriva jamais.

 Le 17 avril, c'est au tour de Susan Elaine Rancourt alors qu'elle déambulait sur le campus de Central Washington après avoir assisté à une réunion de conseillers. Deux témoins diront l'avoir aperçu avec un homme portant une écharpe et lui demandant de l'aide pour charger sa Volkswagen Beetle marron.

 Deux mois plus tard, le 6 mai, Roberta Kathy Parks disparait après avoir quitté son dortoir à Crovallis, en Oregon alors qu'elle devait retrouver ses amis pour prendre un café. 

 La police du comté de King et de Seattle essaye de dresser un profil des victimes, mais il se révèle qu'elles ont bien peu de choses en commun à part le fait qu'elles soient plutôt jolies, jeunes, blanches, avec de longs cheveux.

 

ted-bundy-victimes-portrait-psycho-criminologie.com

 Le 1er juin, Brenda Carol Ball, 22 ans, disparaît après avoir quitté la Taverne des Flammes à Burien, près de l'aéroport international de Seattle. La jeune fille a été vue pour la dernière fois sur le parking en train de parler à un homme aux cheveux bruns dont le bras était dans le plâtre. Dix jours plus tard, alors qu'elle marchait dans une ruelle près de la maison de la sororité de son université pour rejoindre le dortoir de son petit ami, Georgeann Hawkins est enlevée.
 Le lendemain matin, trois detectives du service des homicides de Seattle fouillent les lieux sans rien trouver. Des témoins se présentent pour signaler avoir vu un homme cette nuit-là qui se trouvait dans une ruelle derrière le dortoir. Il portait des béquilles, une jambe dans le plâtre et avait du mal à porter une mallette. Une femme leur apprend que cet homme lui a demandé de l'aider à porter ses affaires dans sa voiture, une Volkswagen Beetle de couleur marron clair.
 Six jours plus tard, les autorités retrouvent le corps de Brenda Baker à Millersylvania St Park (on ne sait pas quand la jeune fille a été enlevée).

ted-bundy-victimes2-portrait-psycho-criminologie.com

 Durant cette période, Ted Bundy travaillait à Olympie, au département des services d'urgence, le DES, qui est une agence du gouvernement impliquée dans la recherche des femmes disparues...
 C'est là qu'il rencontre celle qui allait devenir plus tard sa femme, Carol Ann Boone, une mère de deux enfants et divorcée.
 Du côté des jeunes femmes, la peur se répand et l'auto-stop est en forte diminution. Les journalistes s'intéressent de près à l'affaire de ces multiples disparitions et le peu d'éléments et de preuves matérielles ne permettent pas de faire avancer l'enquête.

 Le modus operandi cependant s'affine :
- les disparitions ont toutes lieu la nuit
- Elles ont lieu moins d'une semaine après des partiels ou des examens finaux.
- Toutes les victimes portent un pantalon ou jean bleu.
- Les témoins parlent tous d'un homme portant un plâtre ou une écharpe
- L'homme conduit une Volkswagen Bettle brune ou beige.

ted-bundy-coccinelle-psycho-criminologie.com
La voiture de Ted Bundy

 La série de meurtres de Ted Bundy se poursuit au mois de juillet, avec le 14, le guet-apens de deux femmes, cette fois en plein jour, au bord du lac du parc national de Sammamish, à Issaquah. Les témoins, cinq femmes, décrivent un homme séduisant portant une tenue de tennis blanche avec un bras en écharpe et parlant avec un léger accent. Pour elle, l'homme peut être canadien ou anglais et porte le prénom de Ted. A ces femmes, il a demandé de l'aide pour décharger son voilier de sa Volkswagen Beetle. Quatre d'entre elles ont refusé et une accepta et l'accompagna à sa voiture. Quand elle vit qu'il n'y avait pas de voilier, elle s'est enfuie. Trois autres témoins ont vu Bundy approcher Janice Anne Ott, 23 ans, une travailleuse pour mineurs du tribunal de King, qui a quitté le lac en sa compagnie.
 Quatre heures plus tard, Denise Marie Naslund, 19 ans étudiante en informatique, et qui partait aux toilettes n'est jamais revenue.
 Un croquis composite avec portrait-robot est imprimé dans les journaux régionaux et diffusé sur les chaînes infos. Elizabeth Kloepfer, Ann Rule, et une employée du DES et une professeure de psychologie de Yukon reconnaissent le profil, le type de voiture et déclarent que Ted Bundy ressemble au suspect, mais les policiers qui reçoivent 200 appels par jour, ne les écoute pas. 

 

ted-bundy-victime-denise-marie-naslund-portrait-psycho-criminologie.com
Denise Marie Naslund

 Le 7 septembre, deux chasseurs trébuchent sur les parties des corps de Janice Ott, de Denise Naslund et de Georgann Hawkins, près d'une voie de service à deux milles du lac. (environ 3km 21).

 A l'automne 1974, Ted Bundy intègre la faculté de droit de l'université de l'Utah et déménage à Salt Lake City, laissant Elizabeth Kloepfer. Celle-ci dira plus tard que bien qu' ils étaient ensemble, cela n'empêchait pas Bundy de sortir avec une douzaine d'autres filles.

 Une nouvelle série d'homicides commence le mois suivant. Ted Bundy viole et étrangle une auto-stoppeuse dans l'Idaho, puis se débarrasse des restes dans une rivière voisine. Il revient le lendemain pour prendre des photos et démembrer le corps. Le nom de la jeune femme demeurera inconnu.
 Le 2 octobre, il enlève Nancy Wilcox, âgée de 16 ans, à Holladay dans la banlieue de Salt Lake City et l'entraîne dans une zone boisée. Dans sa première intention, il veut violer la jeune fille et la relâcher ensuite. En fait, il va l'étrangler accidentellement alors qu'il cherche à la faire taire. Les restes de Nancy Wilcox sont enterrés près du parc national de Capitol Reef à 320 kilomètres. Son corps sera retrouvé au sommet du parc.
 Le 18 octobre, Melissa Anne Smith, la fille du chef de la police de Midvale disparaît après avoir quitté une pizzeria. Son corps nu est retrouvé dans une région montagneuse neuf jours plus tard. L'examen du médecin légiste indique qu'elle a pu rester en vie une semaine après son enlèvement.

 

ted-bundy-victimes 3-portrait-psycho-criminologie.com

 Le 31 octobre, Ted Bundy lance son dévolu sur Laura Aimee, 17 ans, originaire de Lehi. Elle disparaît à 40 kilomètres de là après avoir quitté un café peu après minuit. Son corps nu est retrouvé à 14 km au nord-est du Fork Canyon. Tout comme Melissa, Laura a été battue, violée, sodomisée et étranglée avec des bas en nylon avant d'être shampouinée et maquillée.
 A la fin de l'après-midi du 8 novembre, Ted Bundy téléphone à Carol DaRonch, 18 ans, qui travaille au Fashion place Mall à deux kilomètres du restaurant où Mellissa Smith a été vue pour la dernière fois. Il se présente à elle comme étant l'agent Roseland du département de la police de Murray et fait savoir à la jeune femme que quelqu'un a tenté de rentrer par effraction dans sa voiture. Il lui demande de l'accompagner au poste pour déposer une plainte. La jeune femme le rejoint et monte dans sa voiture. Alors qu'ils roulent, elle lui fait remarquer qu'il prend un autre chemin que celui qui mène au poste. Immédiatement, il tente de la menotter et dans la bagarre lui attache deux fois la même main. Carol DaRonch parvient alors à ouvrir la porte et à s'enfuir.

 

ted-bundy-carol-daRonch-psycho-criminologie.com

 Plus tard dans la soirée, Ted Bundy qui ne s'arrête pas là s'en prend à Debra Jean Kent, une étudiante de 17 ans du lycée de Viewmont, à Bountiful, au nord de Murray. La jeune femme a disparu après avoir quitté le théâtre. Le professeur d'art dramatique dit alors à la police avoir vu un homme faire les cent pas à l'arrière de l'auditorium. Les enquêteurs vont y retrouver la clé des menottes de Carol DaRonch.

 En novembre, Elizabeth Kloepfer appelle la police du comté de King après avoir lu que des jeunes femmes disparaissaient autour de Salt Lake City. L’inspecteur Randy Hergesheimer de la division des crimes majeurs prend son appel et l'interroge sur ses soupçons. D'autant que Ted Bundy figure à présent sur les listes de la police du comté de King même si aucune preuve ne le lit aux crimes.
 En fin d'année, le corps de Laura Aimes est retrouvé. 

 Ted Bundy retourne au mois de janvier 1975 à Seattle après ses examens finaux et passe une semaine avec Elizabeth Kloepfer qui ne lui révèle pas qu'elle l'a signalé à la police à plusieurs reprises. Elle lui fait savoir quand il la quitte qu'elle viendra lui rendre visite au mois d'août.
 De retour chez lui, Bundy entame la nouvelle année avec l'enlèvement le 12 janvier, d'une infirmière de 23 ans, Caryn Eileen Campbell alors qu'elle marchait dans le couloir pour regagner sa chambre de l'hôtel Wilwood Inn. Son corps nu sera retrouvé le 18 février à côté d'un chemin de terre. Elle a été tuée avec un instrument contondant. Son corps portait des coupures profondes faites par une arme tranchante.
 Le 3 mars, les crânes de Lynda Ann Healy, de Kathy Parks et de Rancout sont retrouvés près de la montagne Taylor, à Washington où Ted Bundy faisait de fréquentes randonnées.

 

ted-bundy-caryn-eileen-campbell-portrait-psycho-criminologie.com

 Le 15 mars, il enlève l'instructrice de ski, Julie Cunnigham, 26 ans. La jeune femme a disparu alors qu'elle s'apprêtait à diner avec une amie. Il s'est approché d'elle, béquille en main et lui a demandé de l'aider à porter ses chaussures de ski jusqu'à sa voiture avant de l'assommer et de l'étrangler près de Rifle. Deux semaines plus tard, il revient sur place après six heures de voiture pour démembrer le corps.

ted-bundy-scene-de-crime-psycho-criminologie.com
Scène de crime

 Le 6 avril, Ted Bundy s'en prend à Denise Lynn Oliverson, 25 ans près de la frontière entre l'Utah et le Colorado, à Grand Junction alors qu'elle se rendait à vélo chez ses parents. Ses sandales ont été retrouvées sous un viaduc près d'un chemin de fer. Le même jour, il enlève Melanie Cooley alors qu'elle se trouve sur le lieu de son école, à Nederland (son corps sera retrouvé le 23).
 Le 6 mai, il attire Lynette Dawn Culver, 12 ans qui, comme Melanie, se trouvait à l'école, à Pocatello, dans l'Idaho. Il la l'assomme, puis l'agresse sexuellement dans sa chambre d'hôtel avant de se débarrasser de son corps en la noyant dans une rivière au nord de la ville.
 A la mi-mai,  trois de ses collègues, dont Carol Ann Boone viennent lui rendre visite à Salt  Lake City et restent chez lui une semaine. Puis, Bundy part pour Seattle et reste avec Elizabeth Kloepfer là aussi une semaine. Au cours de ce séjour, il lui parle mariage et souhaite l'épouser avant le noël suivant. Pas plus cette fois que les autres, elle ne lui dit avoir parlé de lui à la police. Ted, de son côté, ne lui dit pas non plus qu'il entretient une liaison épisodique avec Carol Ann Boone et deux autres filles du nom de Kim Andrews et de Sharon Auer.
 Le 28 juin, il enlève Susan Curtis, sur le campus de l'Université Brigham Young, à Provo (70 km au sud de Salt Lake City), alors qu'elle assistait à une conférence pour la jeunesse.
 Le 1er juillet, Shelley Robertson se trouve à Golden, dans le Colorado, quand sa route croise celle de Ted Bundy.
 Le 4, il kidnappe Nancy Baird.
 En août, Bundy se fait baptiser à l'église de Jésus-Christ dans saints des derniers jours, même s'il ne participe pas activement aux services. (Il sera plus tard excommunié après sa condamnation pour enlèvement, en 1976).  

ted-bundy-victimes 4-portrait-psycho-criminologie.com

 Le 16 août 1975, Ted Bundy est arrêté par un agent de patrouille à Granger (banlieue de Salt Lake City) pour avoir tenté de fuir. Le policier fouille la voiture après avoir remarqué que le siège passager avant avait été démonté pour être mis à l'arrière. Il trouve un masque de ski, une paire de collant, un pied-de-biche, des menottes, des sacs poubelles, une bobine de corde, un pic à glace et des outils de cambriolage. La description physique de Bundy correspond à celui qui aurait tenté d'enlever Carol DeRonch.
 Le policier l'arrête et le conduit au poste.
 Lors de la perquisition à son appartement, les officiers mettent la main sur un guide de station de ski du Colorado et une brochure du lycée de Viewmont où Debra Kent a disparu. Mais la police n'ayant pas suffisamment de preuves pour le garder, il est libéré.
 Selon Bundy, les policiers auraient pu le garder s'ils avaient mis la main sur une série de photos Polaroid qu'il conservait chez lui. Il les a détruites après sa libération.

ted-bundy-pieces-a-conviction2-psycho-criminologie.com

 La police le place cependant sous surveillance 24/24 et l'inspecteur Thompson de Salt Lake City se rend à Seattle avec deux autres detectives pour interroger Elizabeth Kloepfer. Celle-ci leur fait savoir que l'année avant le déménagement de Ted dans l'Utah, elle a découvert des objets qui ne lui appartenait pas, chez elle et d'autres chez Bundy. Parmi eux se trouvaient des béquilles, un sac de plâtre qu'il a volé dans une entreprise d'approvisionnement médical, un couteau à viande, des gants chirurgicaux, un sac de vêtements pour femmes.
 Selon elle, Ted était toujours endetté et elle le soupçonne d'avoir volé les objets de valeur qu'il détient. Quand elle lui a parlé de sa nouvelle télé et de sa chaine hi-fi, il lui aurait dit "si tu en parles à quelqu'un, je te brise le cou". Elle leur fait savoir également que lorsqu'elle se réveillait dans la nuit, elle le trouvait en train de l'examiner avec une lampe de poche.
 Selon elle, Ted Bundy possède une clé à molette scotchée à mi-hauteur du manche, cachée dans le coffre de sa voiture, une Volkswagen Beetle.


 En septembre, Ted vend sa voiture à un ado de Midvale. La police la met en fourrière et les techniciens du FBI la démantèlent à la recherche d'indices. Ils y trouvent des poils de Caryn Campbell, puis des mèches appartenant à Melissa Smith et à Carol DaRonch.
 Le 2 octobre, présenté sur photo à Carol, celle-ci reconnaît immédiatement Ted Bundy comme son agresseur. La police a à présent les preuves suffisantes pour l'accuser d'enlèvement et tentative d'agression.

 

ted-bundy-empreintes-psycho-criminologie.com

 

 Bundy est cependant libéré sous caution de 15 000$, payée par ses parents. En attendant que ne s'ouvre son procès il vit chez Elizabeth Kloepfer et sait que la police ne détient pas de preuves suffisantes pour le poursuivre avec les autres cas de disparitions. Il est cependant mis sous surveillance et Kloepfer dira plus tard que lorsqu'ils sortaient, ils étaient encerclés par plusieurs voitures banalisées.
Juste avant le début de son procès, il enlève Debbie Smith, dans l'Utah. Le même mois, le 23, il renonce à son droit d'avoir un jury afin de s'épargner la publicité négative qui entoure l'affaire.
 Le 1er mars, après quatre jours de procès, le juge Stewart Hanson Jr le reconnaît coupable d'enlèvement et de voie de fait sur Carol Da Ronch. Ted Bundy est condamné à purger entre un et quinze ans au maximum à la prison d’État de l'Utah.
 Le 1er avril, le corps de Debbie Smith est retrouvé à l'aéroport international de Salt Lake City.
 Le 30 juin, à 29 ans, Bundy est condamné à 15 ans de réclusion.

ted-bundy-adulte-psycho-criminologie.com

 

 Fuite et meurtres

 En octobre, il est retrouvé caché dans les buissons de la cour de la prison. Il porte sur lui  un kit d'évacuation (cartes routières, horaires des lignes aériennes, carte de sécu). Il est envoyé manu militari en cellule d'isolement.
 Le FBI fait des recoupements avec le dossier de certaines disparues grâce à un poil retrouvé et un pied de biche. Les autorités du Colorado l'accusent du meurtre de Caryn Campbell.
 Au mois d'avril 1977, Bundy est transféré à la prison du comté de Garfiel dans le Colorado pour y être jugé pour ce meurtre.

 Le 7 juin, il se prépare à son procès en étudiant à la bibliothèque de droit du comté de Pitkin, au Colorado. Il a choisi en effet d'être son propre avocat et en tant que tel le juge lui fait enlever les menottes et les entraves qu'il a aux pieds.
 Erreur fatale.

 

ted-bundy-preparant-son-proces-psycho-criminologie.com


 

 Bundy profite d'une pause à la bibliothèque pour ouvrir une fenêtre, caché par un pan de mur et saute du deuxième étage. Il se foule la cheville, mais cela ne l'empêche pas de courir et de s'enfuir. Se débarrassant de ses vêtements de prisonnier, il parvient à déjouer les barrages mis en place et part dans la forêt où il trouve refuge dans une cabane de chasse. Il y vole un fusil, de la nourriture et des vêtements. Le lendemain, il se dirige vers le sud de la ville de Crested Butte mais se perd dans la montagne. Il y erre deux jours avant de faire irruption dans une caravane placée sur le lac Maroon, à 16km d'Aspen. Il y dérobe de la nourriture et un parka de ski et se dirige ensuite vers le nord. Trois jours plus tard, il vole une voiture près d'un terrain de golf, mais éreinté par sa course, souffrant de sa cheville et de la faim, il se laisse prendre par deux policiers. Dans la voiture, les agents vont retrouver une carte de la région d'Aspen.

ted-bundy-wanted-psycho-criminologie.com

 Ted Bundy retourne à la prison de Glenwood Springs et apprend par ses conseillers juridiques qu'il n'aurait pas dû s'enfuir, car certaines des preuves contre lui ont été jugées irrecevables et qu'il avait alors de bonnes chances d'être acquitté.
 Il aurait pu être libre au bout d'un an et demi de prison...
 Au lieu de rester tranquille, il fomente un nouveau plan d'évasion et s'enfuit le 30 décembre de la prison en sciant les barres du plafond de la cellule et en perdant 16 kg pour pouvoir se faufiler dans le vide sanitaire au-dessus des douches. Il a cette fois-ci avec lui 500$ gagnés en 6 mois avec la contrebande. Bundy a profité que c'était la fin de l'année et du même coup, qu'il y avait moins de personnel en poste pour prendre la tangente.
 Il vole une voiture, mais celle-ci tombe rapidement en panne au niveau de l'autoroute 70, près des montagnes. Il fait alors de l'auto-stop et prend ensuite un bus pour Denver avant de partir en avion à destination de Chicago.
 Son évasion ne sera découverte que le midi du 31 décembre, soit 17 heures plus tard. Il faut dire que Bundy avait simulé sa présence avec un tour bien connu qui consiste à mettre des livres, coussins, sous le drap.
 Une fois à Chicago, Ted se rend en train à Ann Arbor, dans le Michigan. Le 7 janvier, il vole une voiture et part pour Atlanta où il prend à nouveau un bus en direction cette fois de Tallahassee, en Floride. Là-bas, il loue une chambre sous le nom de Cris Hagen et tente de trouver un emploi pour survivre. Il se rend sur un chantier de construction pour un job, mais là on lui demande une pièce d'identité. Il reprend alors ses bonnes vieilles habitudes et se met à voler des cartes de crédit dans les portefeuilles de femmes.

 

ted-bundy-chi-omega-psycho-criminologie.com

 Une semaine à peine après son arrivée, dans la nuit du 14 au 15 janvier 1978, Ted Bundy entre par effraction dans une maison de la sororité Chi Omega par une porte arrière. Sous les coups de 2h45 du matin, il attaque Margaret Bowman, 21 ans avec une bûche de bois alors qu'elle dort. Il pénètre ensuite dans la chambre de Lisa Levy, 20 ans et la frappe avant de l'agresser et de lui déchirer un mamelon puis lui mord la fesse gauche. Il l'agresse sexuellement avec un vapo de laque. Dans la chambre voisine, il attaque Kathy Kleiner, lui brise la mâchoire et lui lacère l'épaule. Karen Chandler, a elle eu, une commotion cérébrale, une mâchoire brisée, des dents cassées, et un doigt écrasé.
 Les quatre attaques ont eu lieu en moins de 15mn. Dans la maison demeuraient une trentaine de personnes qui n'ont rien entendu.

 

ted-bundy-victimes-5-portrait-psycho-criminologie.com

 A 3h, Nita Neary qui rentre d'une soirée voit que la porte d'entrée de la résidence est entrouverte. Entendant des bruits, elle se cache derrière un mur et aperçoit un homme portant un bonnet sombre et une matraque à la main s'enfuir. Elle alerte aussitôt sa compagne de chambre et toutes les deux vont voir l'intendante. Dans le couloir, les trois femmes découvrent Karen Chandler, chancelante, le visage couvert de sang. Réveillant toutes les étudiantes présentes dans la maison, elles découvrent Kathy Klein, le crâne fracassé et appellent la police.
 Celle-ci arrive quelques minutes plus tard et découvre deux autres victimes, Lisa Levy et Margaret Bowman, mortes.
 La trace de morsure sur la fesse de Lisa Levy est photographiée par la scientifique et millimétrée.

ted-bundy-bouche-psycho-criminologie.com
photo dentaire de Ted Bundy

 Quand il quitte l'endroit, Ted Bundy pénètre par effraction dans un appartement en sous-sol situé dans un square proche et s'en prend à Cheryl Thomas, une élève de l'USF à qui il disloque une épaule et fracture la mâchoire et le crâne. Ses blessures vont mettre fin à sa carrière de danseuse. Sur son lit, les policiers vont trouver une tache de sperme et des bas contenant deux cheveux similaires à ceux de Bundy.
 Le 8 février, il est à bord d'une camionnette blanche qu'il a volée et roule à 240km/h sur l'autoroute à l'est de Jacksonville. Il s'arrête sur un parking et tombe sur Leslie Parmenter, la fille du chef des inspecteurs du département de police de Jacksonville. La jeune fille, âgée de 14 ans, est sur le point de se laisser entraîner à suivre Bundy qui s'est déguisé en pompier quand son frère aîné arrive. Devant ce comportement étrange, le garçon note sur un bout de papier le numéro d'immatriculation du véhicule et une fois rentré en parle à son père. James Parmenter consulte alors les fichiers et constate que le Dodge blanc a été volé. Il emmène ses enfants au bureau de police pour leur présenter des photos de criminels recherchés. Les deux reconnaissant Ted Bundy.

ted-bundy-wanted-by-fbi-psycho-criminologie.com

 

 Le lendemain, il enlève Kimberly Diane Leach, 12 ans, à son lycée alors qu'elle marchait sur le parking pour se rendre à une convocation d'un de ses professeurs (ses restes seront retrouvés partiellement momifiés dans un hangar à cochons près du parc de Suwannee River, à 56 km de là). Le médecin légiste dira qu'elle a été égorgée, qu'une incision a été faite sur sa gorge et qu'un couteau a été utilisé sur ses organes génitaux.
 James Parmenter, le chef de la police de Jacksonville alerte le FBI de la tentative d'enlèvement de sa fille. Le 10 février celle-ci place Ted Bundy sur la liste des 10 criminels les plus recherchés des États-Unis.

 Le 12 février, Bundy est en manque d'argent et ne peut payer son loyer. D'autre part, la police commence à resserrer son étreinte. Il décide de partir et vole une voiture pour fuir vers Tallahassee, traversant la Florida Panhandle en direction de l'ouest.
Trois jours plus tard, il est une heure du matin quand un policier de Pensacola l'arrête à quelques kilomètres de la frontière avec l'Alabama après une vérification sur le véhicule.  Lorsque le policier lui fait savoir qu'il est en état d'arrestation, Ted Bundy le frappe aux jambes et s'enfuit. L'agent tire alors sur lui deux fois avant de le poursuivre, de se battre et de finalement le maîtriser.
 Dans la voiture, l'agent trouve trois cartes d'identité d'étudiantes de l'ex-URSS, 21 cartes de crédit volées, et un téléviseur. Il met également la main sur une paire de lunettes et une paire de pantalons à carreaux, qui est en fait la panoplie revêtue par Bundy quand il se présentait sous le pseudo de Richard Burton du service incendie de Jacksonville.
 L'agent Lee emmène Bundy en prison. Celui-ci lui dit alors "j'aurais aimé que vous me tuiez".

 

ted-bundy-arrest-psycho-criminologie.com

 

Ted-bundy-prise-d-empreintes-dentaires-psycho-criminologie.com
Prise d'empreintes dentaire de Bundy

 Procès

 Transféré à Miami, Ted Bundy est jugé pour les homicides et les agressions portés contre la maison de la sororité Chi Omega, en juin 1979. Le procès est couvert par 250 journalistes venus du monde entier et nationalement par les chaînes de télé. Malgré la présence de ses cinq avocats nommés par le tribunal, il prend part à sa défense. "Dès le début il a tout saboté par méfiance", dira l'un de ses avocats. "Il était accusé de meurtre, avec à la clé une condamnation à mort qui l'attendait et ce qui comptait pour lui, c'est qu'on le reconnaisse responsable". Une négociation de plaidoyer est trouvée. Bundy plaide coupable pour les meurtres de Levy, de Bowman et de Leach en échange d'une peine de 75 ans au lieu de la mort. Bundy pense en effet que le temps joue pour lui et que quelques temps après, il pourra à nouveau plaider sa cause en espérant que les témoins meurent et que les preuves se détruisent ou se perdent et ainsi obtenir un acquittement.
 Finalement, à la dernière minute, il rejette l'accord, car il refuse d'être déclaré coupable devant le monde entier.
 Le jury délibère en moins de sept heures et le condamne le 24 juillet 1979 aux meurtres de Bowman et de Levy, et de trois chefs de tentative de meurtre au 1er degré (pour les agressions de Kleiner, Chandler et Thomas) ainsi qu'à deux chefs de cambriolage.
Alors qu'il voulait y échapper, le juge le condamne à la mort.

 

ted-bundy-avocats-tribunal-psycho-criminologie.com

 Six mois plus tard a lieu un deuxième procès à Orlando pour l'enlèvement et le meurtre de Kimberly Leach. A nouveau, il est reconnu coupable le 6 juillet 1980 après moins de huit heures de délibération grâce notamment à un témoignage qui le place dans la cour de la maison de Leach. Parmi les preuves figurent également des fibres de vêtements retrouvées sur la victime qui correspondent aux fibres que portait Bundy lors de son arrestation. Il est condamné à mort une nouvelle fois le 2 septembre. Ce même jour, il profite d'une loi de Floride qui prévoit qu'une déclaration de mariage devant un tribunal en présence d'un juge vaut pour un mariage légal. Alors qu'il interrogeait Carole Ann Boone, il lui posa la question à laquelle elle répondit par l'affirmative et Bundy fit alors reconnaître aussitôt son consentement.

 Au mois d’octobre 1982, sa fille Rose naît. 

 

Ted-bundy-avec-sa-femme-carole-et-sa-petite-fille-rose-psycho-criminologie.com
Ted Bundy, sa femme Carol A. Boone et leur fille, Rose

 Le 10 février 1980, Ted Bundy est condamné une troisième fois à la mort par électrocution.
Enfermé à la prison de Raiford, il parvient à voir en corrompant les gardes sa femme et sa fille. Peu de temps après la conclusion du procès, Ted entame le processus des appels et accorde une série d'entretiens avec les auteurs Stephen Michaud et Hugh Aynesworth dans lesquelles il commence à divulguer des détails sur ses meurtres et son modus operandi. Il leur raconte sa carrière de voleur "la possession s'est avéré être un motif important de viol et de meurtre. L'agression sexuelle a répondu à mon besoin de posséder totalement mes victimes". Ted Bundy a tué ses victimes par "souci de rapidité... pour éliminer la possibilité d'être pris", mais dira-t-il plus tard "le meurtre est devenu un pan de l'aventure. Le final ultime de la possession". "Elles font partie de vous, la victime devient une partie de vous, et vous êtes à jamais un... et les motifs pour lesquels vous les tuez ou les laissez vous deviennent sacrés, et vous serez toujours attiré vers elles".
 Ted Bundy pense qu'il est devenu un tueur prédateur au moment du meurtre de Lynda Healy en 1974, ce qui laisserait entendre qu'il a tué avant cette date.
 Au début de son emprisonnement, Ted Bundy n'a jamais perdu de vue l'idée de s'évader et à plusieurs reprises, les gardiens vont trouver dans la cellule du détenu, des lames de scie.
 En octobre 84, il contacte Robert Keppel, l'agent du FBI et lui propose de l'aider pour mettre la main sur celui qui sera appelé "
le tueur de la Green River, Gary Ridgway".

ted-bundy-interview-2-psycho-criminologie.com

 Au début de 1986, le 4 mars est fixé pour l'exécution de Ted Bundy, mais la Cour suprême la reporte. En avril, une nouvelle date est annoncée. Il s'agit du 2 juillet. Pendant ce temps, il révèle ce qu'il a fait à certaines de ses victimes après leur décès. Il raconte être revenu sur les lieux à plusieurs reprises, dans le cadre de Melissa Smith, il lui a maquillé le visage.  Pour Laura Aime, il lui a lavé les cheveux. Il révèle avoir décapité une douzaine de ses victimes avec une scie à métaux dans son appartement avant de jeter le tout.
 Moins de 15 heures avant son exécution, la Cour d'appel suspend celle-ci et renvoie l'affaire de Chi Omega pour examen. Finalement, une autre date est fixée, le 18 novembre 1986, puis un sursis est accordé jusqu'au 17 novembre avec un report au 24 janvier 1989.
 Bundy fait de nouvelles révélations à l'agent Keppel et reconnaît avoir commis 13 homicides à Washington et en Oregon dont certains inconnus. Il avoue avoir laissé le cadavre de Donna Manson sur Taylor Mountain et avoir incinéré sa tête dans la cheminée d'Elizabeth Kloepfer "de toutes les choses que je lui ai faites, c'est probablement celle qu'Elizabeth est la moins susceptible de me pardonner". Il relata en détail l'enlèvement de Georgann Hawkins, comment il l'a attirée jusqu'à sa voiture, l'a matraquée puis menottée et l'a ensuite conduite à Issaquah pour l'y étrangler. Il reconnaît avoir passé toute la nuit avec son corps et est revenu sur les lieux de son crime à trois reprises, notamment pour y redéposer ses boucles d'oreilles et une chaussure tombées sur le parking d'à côté alors que la police se trouvait à proximité. Il avoue aussi des meurtres dans l'Idaho, l'Utah et au Colorado, certains non connus là aussi. 
 L'agent du FBI Keppel dira de Bundy "Il a décrit les crimes comme s'il se trouvait toujours sur place. Sa rage manifeste contre les femmes... il n'avait aucune compassion du tout... Ses meurtres étaient les réalisations de sa vie".

ted-bundy-chaise-electrique-psycho-criminologie.com

  La veille de son exécution, Ted Bundy envisage de se suicider pour ne pas donner la satisfaction à l’État de le voir mourir.
 Le mardi 24 janvier 1989, à 7h16 à la prison de Raiford, Bundy est attaché à la chaise électrique. Il a 42 ans. Alors que son corps part dans un corbillard, une vingtaine de gardes font la fête pour fêter l'évènement.
 Son corps est incinéré à Gainesville et ses cendres sont éparpillées au milieu des cascades de l’État de Washington comme il l'avait demandé dans son testament.

ted-bundy-apres-execution-psycho-criminologie.com

 La responsabilité

 Selon sa biographe Ann Rule, pour Ted Bundy, la faute incombait toujours à quelqu'un ou à quelque chose d'autre que lui. Il n'a jamais accepté la responsabilité des 30 meurtres qu'il avait commis même lors du procès Chi Omega où il a finalement fait machine arrière. Pour lui, les responsables étaient tour à tour : son grand-père violent, l'absence de son père biologique, le secret sur sa véritable filiation, l'alcool, les médias, la police (qui aurait truqué les preuves), la société, la violence des magazines sur les crimes, la pornographie, les émissions de télévision, ses victimes qui l'appelaient subtilement à les blesser, etc.

 

ted-bundy-corps-psycho-criminologie.com

 

Mars 2006

   Lors d’une conférence à l’université Sam Houston du Texas, l’ex-policier et enquêteur Robert Keppel a annoncé le 22 mars 2006 de nouvelles révélations concernant le tueur en série Ted Bundy, exécuté dans la prison de Starke (Floride) le 24 janvier 1989. Keppel laissait entendre ce jour-là  que Bundy et Schaefer avaient commis des meurtres ensemble.

    Cette information faisait suite au fait que des vêtements, sous-vêtements et divers objets ayant appartenu à Rita Jolly (17 ans), Vicki Hollar (24 ans), Katherine Devine (14 ans), Stephanie Langer (12 ans) et Brenda Baker (14 ans) ont été examinés par le laboratoire du FBI qui a identifié l’ADN de Ted Bundy pour des meurtres commis avant 1974. 

    Mais la base de données CODIS a surtout permis de souligner la présence d’un second ADN, celui d’un autre serial killer qui n’est autre que Gerard Schaefer. Ainsi Ted Bundy aurait agi de concert avec Schaefer comme complice.

    Les deux tueurs auraient en effet agit  pendant une période  de deux ans, peut-être entre mai 1970 et fin juillet 1972. Ces crimes ont été perpétrés en Utah, dans l’Oregon et dans l’État de Washington.

©Toute reproduction du texte interdite

_____________________________________

 

Les victimes

- Dans l'Utah, 3 non identifiées
- En Oregon, 2 non identifiées
- En Idaho, 1 non identifiée
- En Californie, 1 non identifiée

Dans l’État de Washington et de l'Oregon - 1974
- Karen Sparks : 4 janvier (identifié sous le nom de Joni Lenz), 18 ans - A survécu
- Lynda Ann Healy : 1 février - 21 ans - assassinée
- Donna Gail Manson : 12 mars - 19 ans - assassinée
- Susan Elaine Rancourt : 17 avril - 18 ans - assassinée
- Roberta Kathleen Parks : 6 mai - 22 ans - assassinée
- Brenda Carol Ball : 1er juin - 22 ans - assassinée
- Georgann Hawkins : 11 juin - 18 ans - assassinée
- Janice Ann Ott : 14 juillet - 23 ans - assassinée
- Denise Marie Naslund : 14 juillet - 19 ans - assassinée

Utah, Colorado, Idaho - 1974

- Nancy Wilcox : 2 octobre - 16 ans - assassinée
- Melissa Anne Smith : 18 octobre - 17 ans - assassinée
- Laura Ann Aime : 31 octobre - 17 ans - assassinée
- Carol DaRonch : 8 novembre - 18 ans - rescapée
- Debra Jean Kent : 8 novembre - 17 ans - assassinée

Colorado, Idaho, Utah - 1975

- Caryn Eileen Campbell : 12 janvier - 23 ans - assassinée
- Julie Cunningham : 15 march - 26 ans - assassinée
- Denise Lynn Oliverson : 6 avril - 25 ans - assassinée
- Lynette Dawn Culver - 6 mai - 12 ans - assassinée
- Susan Curtis : 28 juin - 15 ans - assassinée

Floride - 1978

- Margaret Elizabeth Bowman : 15 janvier - 21 ans - assassinée
- Lisa Levy : 15 janvier - 20 ans - assassinée
- Karen Chandler : 15 janvier - 21 ans - rescapée
- Cheryl Thomas : 15 janvier - 21 ans - rescapée
- Kimberly Diane Leach : 9 février - 12 ans - assassinée

 

Autres victimes possibles

 

- Ann Marie Burr, 8 ans, de Tacoma, tué le 31 août 1961 (Bundy avait 14 ans,  peut-être son premier meurtre)
- Lisa E. Wick et Lonnie Trumbull, 20 ans, à Seattle (rescapés)
- Susan Davis et Elizabeth Perry, 19 ans, poignardées le 30 mai 1969, près d'Atlantic City.
- Rita Curran, 24 ans, institutrice, le 19 juillet 1971 à Burlington, Vermont (assassinée)
- Joyce le Page, 21 ans, étudiante - Université de Washington - assassinée
- Rita Lorraine Jolly, 17 ans, de West Linn, Oregon, le 29 juin 1973, disparue
- Vicki Lynn Hollar, 24 ans, 20 août 1973, à Eugene, Oregon, disparue
- Katherine Merry Devine, 14 ans, enlevée le 25 novembre, état de Washington, disparue
- Brenda Joy Baker, 14 ans, le 27 mai 1974, assassinée, état de Washington
- Sandra Jean Weaver, 19 ans, le 1er juillet 1974 - Salt Lake City - assassinée
- Carol L. Valenzuela, 20 ans, 2 août 1974, Washington - assassinée
- Melanie Suzanne Cooley, 18 ans, disparu le 15 avril 1975 -
- Shelley Kay Robertson, 24 ans, Colorado, le 1er juillet 1975  - assassinée
- Nancy Perry Baird, 23 ans, le 4 juillet 1975 - Salt Lake City - assassinée
- Debbie Smith, 17 ans, février 1976 - Salt Lake City, assassinée  

 

  ________________________________________

Source :
- https://www.police-scientifique.com/Ted-bundy
- https://en.wikipedia.org/wiki/Ted_Bundy
- Ted Bundy: The FBI File. Retrieved March 21, 2015. Bundy was convicted of kidnaping Carol DaRonch, 19, from Fashion Place Mall earlier that day."
1982 Bundy appeal brief" (PDF). law.fsu.edu. Supreme Court of Florida. December 15, 1982. p. 11. Archived from the original (PDF) on June 7, 2011. Retrieved July 14, 2010.
- Keppel, Robert (2005). The Riverman: Ted Bundy and I Hunt for the Green River Killer (Paperback ed.). New York: Pocket Books. 
-
Michaud, Stephen; Aynesworth, Hugh (October 1989). Ted Bundy: Conversations with a Killer (Paperback ed.). New York: Signet.
-
Rule, Ann (2009). The Stranger Beside Me (Paperback; updated 2009 ed.). New York: Pocket Books

 

 

 

___________________________

Les livres disponibles

 

Ted Bundy, l'ange de la décomposition
Auteur : Nicolas Castelaux
Nombre de pages : 446
Prix : 32€ (Broché) - 16€ (epub)

 

Un tueur si proche
Auteur : Ann Rule
Nombre de pages : 438
Prix : 8€ (Broché) - 6.60€ (epub)

 

 

DVD

DVD Français - 95 mn
Enquête sur un tueur en série (40') :
- Stéphane Bourgoin livre son analyse  sur le comportement de Ted Bundy
- Les confidences du tueur en série Gerard Shaefer recueillies par Stéphane Bourgoin (VF)
Bandes-annonces (VF/VOST)
Prix : 4.94€ (occasion)

 

 

Tags : ted bundy, Ted Bundy le tueur d'étudiantes, ted bundy mort, ted bundy photos, ted bundy histoire, ted bundy livre, ted bundy documentaire, ted bundy interview francais, ted bundy ann rule, ted bundy articles, ted bundy liz kendall, ted bundy elizabeth kloepfer, ted bundy stephanie brooks, ted bundy ann marie burr, ted bundy and carole ann boone, ted bundy biographie, ted bundy livres, ted bundy biographie, ted bundy chi omega, ted bundy carole ann boone, ted bundy enfant, ted bundy colorado, ted bundy conversations with a killer, ted bundy carol daronch, ted bundy daughter rosa johnson, ted bundy death cause, ted bundy enfance, ted bundy elizabeth kloepfer, ted bundy elizabeth, ted bundy femme, ted bundy florida, ted bundy histoire vraie, ted bundy images, ted bundy karen chandler, ted bundy l'ange de la décomposition, ted bundy liz kendall, ted bundy news, ted bundy oregon, ted bundy nécrophilie, ted bundy green river killer, ted bundy le tueur de la green river, tueurs en série, ted bundy tueur en série, ted bundy crimes, ted bundy serial killer, tueurs en série américain, tueurs en série usa, ted bundy rose bundy, les plus grands meurtriers de l'histoire,
les plus grands tueurs en série, les tueurs en serie les plus prolifiques, les plus grands tueurs en série usa, les plus grands tueurs américain

 

Commenter cet article

Tietie007 27/08/2020 16:41

A lire un Tueur si proche, d'Ann Rule, qui a travaillé réellement avec Bundy, au début des années 70 et qui appréciait l'homme.

Inezia 18/02/2020 08:22

J'ai adoré votre article. Par contre j'avais lu sur plusieurs articles qu'il était retourné voir les corps et les avait violés jusqu'a la décomposition. ?

Psycho-criminologie 18/02/2020 09:40

Bonjour,
Merci de votre commentaire. Concernant les viols post-mortem, rien n'est vraiment affirmé. Par contre, oui, il est retourné voir certains corps par la suite.

Man Man 01/11/2019 21:18

J’ai adoré votre article, j’ai étais très intéressé par cette histoire et je voulais en savoir plus sur tout ce qui c’était passer durant cette affaire qui reste pour moi une affaire très intéressante et captivante, il y a même un film qui a était créé sur Netflix sur cette affaire « Extremely Wicked, Shockingly Evil and Vile » c’est de là que j’ai connu l’affaire car avant ça je ne connaissait pas du tout cette histoire, en tout cas vous avez fait un très bon travail ????

AU DETOUR D'UN LIVRE-LITTERATURE 02/11/2019 18:12

Merci du commentaire. Cela fait plaisir. N'hésitez pas à consulter les autres articles.

Suzy 17/06/2019 22:55

Bonjour, pouvez-vous me dire d'où vous tenez le fait qu'il prenait des polaroïds de ses victimes ? cordialement

AU DETOUR D'UN LIVRE-LITTERATURE 18/06/2019 09:09

Bonjour,
Dans le livre de Michaud & Aynesworth "Ted Bundy - Conversations with a killer" 1989, pp. 76–77.
"A new string of homicides began the following month, including two that would remain undiscovered until Bundy confessed to them shortly before his execution. On September 2, he raped and strangled a still-unidentified hitchhiker in Idaho, then either disposed of the remains immediately in a nearby river, or returned the next day to photograph and dismember "

Attention, cela ne veut pas dire que le fait de prendre à ce moment-là des photos a fait parti de son modus operandi avant ou après.

Lola 07/05/2019 13:19

Un article très bien écrit, intéressant et captivant.
Mais je me permets de douter des faits relater de l'article quand je vois que vous insinuez que Elizabeth Kendall et Elizabeth Koepfler sont deux personnes distinctes alors que c'est la même personne.

A very well written article, interesting and captivating.
But I allow myself to doubt the facts of the article when I see you insinuate that Elizabeth Kendall and Elizabeth Koepfler are two different people when it is the same person.

AU DETOUR D'UN LIVRE-LITTERATURE 08/05/2019 21:05

Merci de cette remarque. J'ai fait la modification.