Psycho-Criminologie

Psycho-Criminologie

psychologie et criminologie

charles-starkweather-et-caril-ann-fugate-psycho-criminologie.com

 

Nombre de victimes :  11
Type de victimes :  famille, ami de la famille, propriétaires de maison, automobilistes...
Période :   décembre 1957- janvier 1958
Noms : Charles Raymond Starkweather / Caril Ann Fugate
Date de naissance :  24 novembre 1938 (lui) - 30 juillet 1943 (elle)
Lieu de naissance : Lincoln (Nebraska)  
Date de décès :  25 juin 1959 (lui)
Famille :  6 frères et sœurs (pour lui) - 1 sœur et 1 demi-sœur (pour elle)
Sexualité :  Hétérosexuel
Mariage :  Non
Enfants :  Non
Taille : 1m 65 (lui)
Type de tueur :   Duo meurtrier - Tueurs de masse et d'opportunité
Type d'arme utilisé :  Fusil calibre .22 ; poignard
 
Modus operandi :   Le couple qu'il formait avec Caril Fugate a tué la plupart de ses victimes avec un fusil de calibre .22. Après les avoir assassinés, les amants avaient l'habitude de voler leur voiture et de l'utiliser pour continuer leur périple meurtrier.

 

 

_________________________________________________________

 Les faits

 Charles Raymond Starkweather, dit Charlie (24 novembre 1938 - 25 juin 1959) était un tueur américain qui a tué onze personnes dans le Nebraska et le Wyoming au cours d'un road trip de deux mois en compagnie de sa petite amie de 14 ans, Caril Ann Fugate. Le couple a été arrêté le 29 janvier 1958.
 Starkweather a été exécuté dix-sept mois plus tard sur la chaise électrique, alors que Fugate a purgé dix-huit ans de prison.

 

charles-starkweather-pere-mere-et-frere-psycho-criminologie.com
Les parents de Charles avec un de ses frères
 

 Jeunesse

 Charles Starweather est né au Nebraska, à Lincoln. Il est le troisième enfant sur les sept que compte la fratrie de Guy et d'Helen Starkweather.  Famille respectable, celle-ci est jugée plutôt calme par leurs voisins qui trouvent les enfants bien élevés et sages. Guy est un homme aux manières douces issu de la classe ouvrière, beau et bavard. Il est en effet menuisier, mais se retrouve fréquemment sans emploi à cause d'une polyarthrite rhumatoïde qui lui enflamme les mains. Il a aussi souvent mal au dos. Helen, une rousse aux cheveux bouclés prend alors le relais en travaillant comme serveuse.
 Comme son mari, c'est une femme gentille, aimante. Les deux, malgré leurs difficultés financières, veillent toujours à ce que leurs enfants mangent à leur faim. 


 Leur fils Charles fréquente l'école élémentaire de Saratoga, puis le collège Irving et le lycée Lincoln. Si plus tard, Charles sera capable de parler de sa vie auprès des siens, il n'aura aucun souvenir particulier de sa scolarité qui ne le marque pas.
 Le jeune Charles est né avec une anomalie congénitale qui lui provoque une déformation des jambes ainsi qu'un bégaiement qui font de lui souvent l'objet de railleries de la part de ses camarades de classe. Comme élève, il n'est pas brillant et plutôt lent. Ses professeurs diront de lui qu'il ne s'appliquait pas beaucoup. Sûrement est-ce dû à une myopie sévère qui ne sera détectée qu'à l'adolescence.

 

charles-starkweather-portrait-2-psycho-criminologie.com
Charles Starkweather
 

 La seule matière dans laquelle le jeune Charles Starkweather excelle est la gymnastique. Il trouve là une façon de décharger la rage grandissante qu'il ressent pour ceux qui le harcèlent. Devenu plus costaux grâce au sport, il retourne la situation à son avantage et commence à intimider ceux qui l'ont embêté.
 Celui qui est considéré comme l'un des enfants les plus sages de la communauté devient l'un des plus enragés. 
 Son ami, Bob Von Bush dira plus tard de lui : "Il pouvait être la personne la plus gentille et faire n'importe quoi pour l'autre s'il l'aimait bien. Il était amusant aussi. Tout était une grosse blague pour lui. Mais il avait aussi un autre côté de sa personnalité. Il pouvait alors se montrer méchant, cruel. S'il voyait un pauvre gars dans la rue qui était plus grand que lui, plus beau ou mieux habillé, il le provoquait."
 Parfois les bagarres sont frénétiques et longues, parfois ce ne sont que des brefs accès de violence. 
 Il acquiert en tous les cas, la réputation d'être l'un des jeunes hommes les plus méchants et durs de la communauté de Lincoln. 

 
 Charles Starkweather développe une fascination pour James Dean après avoir vu le film "La fureur de vivre". Il se coiffe comme lui, il s'habille comme lui, se met à fumer comme lui. Il teinte ses cheveux roux en brun, porte des lunettes sans monture, des bottes de cow-boy.

 Pour lui, le personnage de Jim Stark, joué par Dean est son semblable. Il ressent les mêmes choses, vie les mêmes tourments.
 Comme lui, Charles souffre d'un complexe sévère d'infériorité, se croit incapable de faire quelque chose de correct, et pense que ses échecs vont le mener tout droit à la misère. Pour combattre ce sentiment, il développe un sentiment amoral.

 

caril-ann-fulgate-portrait-psycho-criminologie.com
Caril Ann Fugate
 

 Sa rencontre avec Caril Ann Fugate

 Il a dix-huit ans en 1956 quand il est présenté à la jeune Caril Ann Fugate, âgée de 13 ans. Ironie du sort, Charles sort avec la sœur aînée, mais celle-ci décide de mettre fin à leur relation. Il se tourne alors vers Caril.
 Lui, travaille dans un entrepôt de la Werstern Union, elle, est encore au collège. Il lui rend visite souvent, car son travail est près du de la Whittier Junior High School où elle étudie. 
Son employeur dira de lui : "C'était l'homme le plus stupide que nous avions. Il fallait parfois lui dire les choses deux, trois fois pour qu'il les fasse."
 Les choses pour le garçon vont aller plus mal quand, avec la voiture de son père, une Ford 1949, il rentre dans un autre véhicule. La sanction ne se fait pas attendre, il est mis dehors.
 Charles quitte ensuite son emploi et devient éboueur.

 

charles-starkweather-newspaper-psycho-criminologie.com
 

 Les meurtres

 Le 30 novembre 1957, Charles Starkweather se rend à une station-service de Lincoln où il tente d'acheter à crédit un chien en peluche pour l'offrir à sa petite-amie, Caril Ann.
 Le propriétaire des lieux refuse de lui faire crédit.
 Le ton entre les deux hommes monte et le jeune homme finit par partir, en colère.
 Il y retourne quelques heures plus tard, sous les coups de 3 heures du matin avec un fusil de calibre .22.  Il laisse dans un premier temps, son arme dans la voiture et part acheter un paquet de cigarettes. Puis il s'en va et remonte en voiture, faisant quelques centaines de mètres avant de rebrousser chemin. A nouveau il sort sans son arme et achète au comptoir un paquet de chewing-gum avant de repartir. Sur le parking, il met un bandana rouge, un chapeau par dessus et se dirige vers la station avec son fusil et un sac en toile. Arrivé à l'intérieur, il tient le gérant sous la menace de son arme et se fait remettre 100$ en espèce avant de le forcer à monter dans sa voiture.
 Charles Starkweather emmène l'homme dans une zone éloignée pour le tuer. Il lutte quelques instants avec lui avant de lui tirer dans les rotules, puis dans la tête.
Se sentant transcendé par son acte, il part voir Caril Ann Fugate et lui raconte qu'il a volé le gérant, mais que quelqu'un d'autre a tué celui-ci.
 Bien sûr, elle ne le croit pas, mais ne le dénonce pas non plus.
 Les mois passent alors...
 ...Jusqu'au 21 janvier 1958.

 

charles-starkweather-victimes-psycho-criminologie.com
Les victimes du couple

 Ce jour-là, Charles se rend chez elle dans le quartier de Belmont à Lincoln. Ne la trouvant pas à la maison, il s'entretient avec sa mère et son beau-père, Vera et Marion Bartlett qui lui font savoir qu'ils préfèrent le voir loin de Caril Ann. Charles prend son fusil qui est dans la voiture et revient. Il tue les Bartlett et étrangle la demi-sœur de Caril, Betty Jean, âgée de deux ans.
 Quand Caril arrive chez elle, elle trouve Charles Starkweather et les corps de sa famille. Il  lui explique pourquoi il a agi ainsi et les deux décident de cacher les cadavres dans divers endroits de la maison.
 Ils resteront sur les lieux durant six jours et pour ne pas être dérangés, mettront sur la porte la note suivante : "Restez à l'écart, tout le monde est malade".
 La mère de Marion, Velda, inquiète de ne pas avoir de nouvelles appelle la police. Quand celle-ci arrive sur les lieux, le 27 janvier, les deux jeunes amants sont déjà loin.

 

charles-starkweather-caril-ann-fulgate-psycho-criminologie.com
Caril et Charles

 Charles et Caril s'enfuient vers le Nebraska et trouvent refuge dans une ferme d'un ami de la famille, August Meyer, 70 ans.
 Sans chercher plus loin, Charles Starkweather tue cet homme d'une balle dans la tête ainsi que son chien.
 Le couple ne reste pas longtemps sur les lieux et reprend la route. Mais la voiture s'embourbe et ils sont obligés d'abandonner le véhicule. Un peu plus tard, ils tombent sur deux adolescents locaux et les obligent à les suivre jusqu'à la ferme d'August où Charles abat le garçon, Robert Jensen, et Caril Ann, tue Carol King (C'est ce qu'elle dira plus tard, mais rien ne prouve qu'elle ait tué la jeune femme).
 Le couple vole ensuite le véhicule de Jensen et reprend la route.
 Ils se dirigent vers un quartier plus riche de Lincoln et pénètrent dans la maison de l'industriel C. Lauer. Là, se trouve le propriétaire des lieux, sa femme Clara Ward mais aussi la femme de ménage, Lilian Fencl. 
 Charles et Caril les poignardent tour à tour après que Starkweather ait tiré sur Lauer en rentrant dans la maison et brisé le cou du chien. Les deux amants s'emparent ensuite des bijoux de la maison qu'ils mettent dans le coffre de la Packard 1956 avec laquelle ils fuient vers le Nebraska.

 

charles-starkweather-caril-ann-fulgate-duo-psycho-criminologie.com
Caril et Charles

 Les meurtres commencent à attirer l'attention de la communauté de Lancaster et la police se met à fouiller chaque maison à la recherche du couple meurtrier. Le gouverneur contacte lui-même la garde nationale du Nebraska. Charles et Caril demeurent introuvables bien qu'ils soient aperçus par les badauds à plusieurs reprises. 
 Ayant besoin d'une nouvelle voiture pour éviter de se faire repérer, Charles Starkweather et Caril Ann Fingate agressent un voyageur du commerce en chaussures qui dort sur un parking de l'autoroute de Dallas. Merle Collison est réveillé par le couple qui l'abat. Charles dira plus tard que c'est Caril qui a donné le coup de grâce alors que son arme à lui s'était enrayée.   
 La voiture du commercial avait un frein d'urgence, ce qui était nouveau pour Starkweather qui ne connaissait pas ce modèle. En essayant de démarrer, il cale à plusieurs reprises. Un automobiliste s'arrête alors pour lui prêter main-forte. Charles le menace avec son fusil et une altercation entre les deux hommes s'ensuit. 
 Un shérif adjoint arrive à ce moment sur les lieux. L'automobiliste court vers lui en criant "  C'est Starkweather, il va me tuer ! " 
 Le couple prend alors la tangente. Charles roule à plus de 100 miles à l'heure (160 km/h). Une balle tirée par le shérif adjoint s'éclate contre le pare-brise et blesse Starkweather qui s'arrête et décide de se rendre.
 Earl Heflin, le shérif du comté déclare : "Il pensait qu'il saignait à mort, c'est pourquoi il s'est arrêté."
 Starkweather et Fugate sont capturés à Douglas. 

 

charles-starkweather-arrestation-psycho-criminologie.com
Arrestation de Charles Starkweather

 Caril était "très nerveuse et bouleversée" et "en état de choc". À la prison de Douglas, elle se montre de plus en plus agitée jusqu'à ce que le shérif du comté de Converse lui donne un somnifère. Le lendemain matin, elle "a pleuré et demandé après sa mère, se demandant pourquoi elle ne pouvait pas appeler ses parents." Le shérif Heflin déclare alors aux journalistes:" Je ne pense pas qu'elle sait que ses parents ont été tués. Lorsque les autorités du Nebraska ont confirmé que sa famille était morte, Caril s'est écroulée".

 

caril-ann-fulgate-proces-psycho-criminologie.com
Caril Ann Fugate en route vers le tribunal
 

 Procès

 Starkweather choisit d'être extradé vers le Nebraska.
 Lui et Fugate arrivent à la fin du mois de janvier 1958. Ils pensent l'un et l'autre que l'Etat du Wyoming va prononcer contre eux, la peine de mort. Ils ne sont pas au courant que le gouverneur du Wyoming est un opposant à celle-ci.

 Dans un premier temps, Charles Starweather prend à son compte tous les meurtres affirmant que sa petite-amie n'a rien à voir là-dedans. Il déclare au Sherif Merle Karnopp "j'ai toujours voulu être un criminel, mais pas un grand." «Ils ne m'auraient jamais attrapé si je ne m'étais pas arrêté

 Il change cependant son histoire à plusieurs reprises, témoignant finalement qu'elle a participé volontairement aux meurtres. De son côté, Caril Ann soutient que si elle a agi ainsi c'est parce que Charles la tenait en otage, la menaçant de tuer sa famille si elle ne le suivait pas. Bien sûr, personne ne l'a cru, car elle avait à de nombreuses occasions la possibilité de s'enfuir.  

 

charles-starkweather-arrestation-portrait--psycho-criminologie.com
 

 Charles Starkweather est condamné à mort pour le meurtre de Robert Jensen (le seul assassinat pour lequel il est jugé). Caril, elle, est condamnée à la perpétuité le 21 novembre 1958. 
 Sa condamnation est commuée un peu plus tard en 18 ans de prison. 
 Elle est libérée en juin 1976 et s'installe à Lansing, au Michigan. Là, elle change de nom et travaille comme concierge dans un hôpital. Elle se marie avec Frederick Clair en 2007. Elle refuse de parler des meurtres hormis lors d'une émission de radio en 1996. 
 Elle déménage ensuite à Stryker, en Ohio et subi un grave accident de la route en août  2013. Elle en ressort blessée, mais son mari lui, décède.   
 Charles, est exécuté sur la chaise électrique au pénitencier d’État de Lincoln, Nebraska, à 0h01 du matin, le 25 juin 1959, soit dix-sept mois après son arrestation.
 Il est enterré au cimetière de Wyuka, là où reposent aussi cinq de ses victimes (la famille Bartlett et le couple Ward). 

 Le couple a inspiré au cinéma, le film "Tueurs nés" avec Woody Harrelson et Juliette Lewis

 

charles-starkweather-en-route-pour-la-prison-psycho-criminologie.com

©Toute reproduction du texte interdite

 

Les  Victimes

  1. Robert Colvert (21 ans), gérant d'une station-service

  2. Marion Bartlett (58 ans), Beau-père de Caril

  3. Velda Bartlett (36 ans), Mère de Caril

  4. Betty Jean Bartlett (2 ans), Velda et Marion Bartlett 

  5. August Meyer (70 ans), Un ami de la famille Starkweather

  6. Robert Jensen (17 ans), petit-ami de Carol King

  7. Carol King (16 ans), petite-amie de Robert Jensen

  8. C. Lauer Ward (47ans ), homme d'affaires

  9. Clara Ward (46 ans), la femme de C. Lauer

  10. Lillian Fencl (51 ans), la femme de ménage de C. Lauer

  11. Merle Collison (34 ans), un commercial

  • Deux chiens.

Sources :
- https://en.wikipedia.org/wiki/Charles_Starkweather
- https://www.wyohistory.org/encyclopedia/killing-spree-transfixed-nation-charles-starkweather-and-caril-fugate-1958
- http://murderpedia.org/male.S/s/starkweather.htm

 

 

______________________________________________________________________________________________

 

Livres en anglais :

Nombre de pages : 392
Prix : 16.90€
ACHETER

 

Nombre de pages : 402
Prix : 14.12€ (Broché) - 5.05€ (mobi)
ACHETER

 

Nombre de pages : 320
Prix : 9.66€ (Broché) - 5.13€ (mobi, epub)
ACHETER

 

 

 

_____________________________________________________________________

 

Tags : Charles Starkweather, charles starkweather famille, charles starkweather wiki, charles starkweather histoire, charles starkweather biographie, charles starkweather victimes, charles starkweather et fugate, charles starkweather et caril ann, charles starkweather et caril ann fugate, charles starkweather book, charles starkweather livres, charles starkweather born to kill, charles starkweather né pour tuer, charles starkweather caril, charles starkweather film, charles starkweather fugate, charles starkweather justice, charles starkweather lincoln nebraska, charles raymond starkweather, caril ann fugate, caril ann fugate maintenant, caril ann fugate et charles starkweather, tueurs nés, tueurs en série, serial killer, tueurs en série années 50, tueurs en série américains, caril ann fugate velda bartlett

 

Commenter cet article