Psycho-Criminologie

Psycho-Criminologie

psychologie et criminologie

Articles avec #violences conjugales catégorie

Ce que l'on sait de la mort des trois gendarmes à Saint-Just

 

Trois gendarmes ont été tués et un quatrième blessé par un homme de 48 ans en fuite, qui a ensuite été retrouvé mort dans sa voiture.  L'auteur du drame se serait suicidé.
Les gendarmes intervenaient pour secourir une femme victime de violences conjugales dans le Puy-de-Dôme ?

Le drame s'est noué dans la nuit de mardi 22 au mercredi 23 décembre, dans un hameau isolé près de Saint-Just. Les gendarmes, qui appartenaient à la compagnie d'Ambert, ont été blessés mortellement par arme à feu alors qu'ils tentaient de porter secours à une femme réfugiée sur le toit de sa maison. Les actes se sont  déroulé peu après minuit, où deux gendarmes, alertés pour des faits de violence sur conjoint, ont été visés par des tirs, après avoir tenté de s'approcher de la maison où la femme menacée s'était réfugiée. Un gendarme est tombé mort et un autre a été emmené à l'hôpital après une blessure à la jambe (ses jours ne sont plus en danger).

300 gendarmes ont alors été mobilisés pour retrouver le forcené, et sept membres du GIGN se trouvaient sur place dès 2h30 du matin. Après avoir mis le feu à sa maison, le forcené a de nouveau tiré sur les gendarmes, faisant deux nouvelles victimes parmi les militaires. La femme a pu être mise en sécurité.

L'auteur des coups de feu mortels serait connu pour des faits liés à des problèmes de garde d'enfant. L'homme de 48 ans était un tireur sportif. Il détenait trois armes. Parmi celles-ci, au moins une arme longue de type fusil semi-automatique, avec laquelle il aurait ouvert le feu.

 

Trois gendarmes âgés de 21 à 45 ans

Le brigadier Mavel, âgé de 21 ans, a été le premier à succomber à ses blessures. Le lieutenant Morel, 45 ans, et l'adjudant Dupuis, 37 ans, sont les deux militaires touchés alors qu'ils effectuaient une reconnaissance près de la maison.

« Douleur et vive émotion dans nos rangs après le décès en service de 3 des nôtres lors d'une intervention pour violences intrafamiliales. Un 4e gendarme a été grièvement blessé à la cuisse, a déploré la Gendarmerie nationale sur son compte Twitter.

 

_____________________

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>