Psycho-Criminologie

Psycho-Criminologie

psychologie et criminologie

Articles avec #thomas bass catégorie

"Ryan Sharpe" - "serial killer" - "tueur en série" - "psycho-criminologie.com"

 

Il y a deux ans, Ryan Sharpe, originaire de Louisiane a abattu Brad Defranceschi de sang-froid devant sa famille. Le meurtrier reconnu coupable, qui fait également face à des accusations en lien avec d'autres meurtres notamment à l'Est de Bâton Rouge et d'Est Feliciania en 2017 a affirmé avoir perpétré ces tueries parce que le gouvernement lui avait délivré des «autorisations» de chasse contre les humains.

 
Ryan Sharpe, accusé d'avoir assassiné Brad Defranceschi (48 ans), a été reconnu coupable ce vendredi 13 décembre par la justice. Sharpe a affirmé que Defranceschi et ses autres victimes étaient des cibles qu'il avait sélectionnées, abattues et tuées alors qu'il tentait de remplir les «autorisations» de chasse  délivrées à cette fin par le gouvernement, selon son avocat.

Au cours du procès, l’épouse de Brad, Kaylene Defranceschi, a déclaré aux jurés qu’elle avait entendu trois coups de feu, puis qu’elle avait vu son mari, impuissant, mourir dans ses bras.

Les avocats de Ryan Sharpe ont affirmé que leur client était mentalement perturbé, mais des experts en psychologie ont déclaré qu'il ne montrait aucune indication de folie.

Sharpe, 38 ans, a déclaré aux enquêteurs qu'il était en mission pour une "grande" opération gouvernementale ". Gouvernement qui l'avait désigné pour chasser des personnes afin de mener à bien sa folie meurtrière, a rapporté l'avocat.

"Je l'ai abattu, oui monsieur", a avoué Sharpe lors d'une audition menée par un inspecteur de police et diffusée lors du procès.
Avant cette tuerie, les amis de Sharpe ont déclaré qu'il avait commencé à raconter des histoires «farfelues», qu’il négligeait ses affaires et qu’il semblait souffrir de paranoïa.

"Nous savions que quelque chose n'allait pas", a déclaré William Russel, une connaissance de longue date de Sharpe. "Mais nous ne savions pas quoi faire ni comment y remédier."

Cependant, le procureur Samuel C. D'Aquilla, a déclaré que Sharpe, un ancien plombier, jouait la comédie pour faire croire au jury qu'il était fou. "Il savait que cela l'exempterait de toute responsabilité pénale", a déclaré D'Aquilla.
Les amis des Defranceschi n'ont pas reconnus cette ligne de défense.  "S'il est vraiment fou, alors il a besoin d'un traitement, puis il doit aller en prison à vie", a déclaré Gayden Smith, un autre ami de la famille, à la télévision. "C'est mon opinion personnelle."

Le parquet a présenté jeudi ses arguments de clôture. Sharpe encourt une peine d'emprisonnement à perpétuité.

Ryan Sharpe est également accusé du meurtre de Thomas Bass (62 ans) et celui de Carroll Breeden Sr. (66 ans), un ancien commissaire aux parcs et loisirs situé à l'est de Bâton Rouge, tué en septembre 2017.
Selon des responsables, Sharpe a également tenté de tuer Buck Hornsby, qui a survécu à cette agression. Sharpe devrait être jugé en mars pour cette affaire.

 

________________

Voir les commentaires