Psycho-Criminologie

Psycho-Criminologie

psychologie et criminologie

Articles avec #secte nexium catégorie

Allison Mack écope de trois ans de prison - secte nexium

 

Le juge américain Nicholas G. Garaufis a condamné Allison Mack à trois ans de prison, ainsi qu'à une amende de 20 000 $ et à 1 000 heures de travaux d'intérêt général

L'avocat du défendeur a demandé que le juge recommande au Bureau des prisons la désignation d'une prison fédérale en Californie pour effectuer la peine.

 

Juge Garaufis - secte nexium - allison mack

 

Retrouvez ci-dessous la sentence du juge Garaufis

Cette déclaration de condamnation concerne la défenderesse Allison Mack, qui a plaidé coupable le 8 avril 2019 à deux chefs d'accusation. Mme Mack a plaidé coupable au chef d'accusation 1, qui l'a inculpée de complot de racket en violation de la loi 18 U.S.C. 1962(d) et 1963(a), et au chef deux, qui l'a accusée de racket en violation de 18 U.S.C. 1962(c) et 1963(a).

La peine maximale prévue par la loi pour ces crimes est de 20 ans pour chaque chef d'accusation. Il n'y a pas de minimum obligatoire légal.

Selon l'accord de plaidoyer, le défendeur admet l'activité de racket suivante: (1) l'extorsion de Jane Doe 5 [Nicole] et Jane Biche 8; [Jessica Joan] le travail forcé de Jane Doe 5 et Jane Doe 8 ; et (3) fraude sur des membres « de rang inférieur » de l'organisation DOS.

Elle stipule également à la conduite sous-jacente au trafic sexuel de Jane Doe 5.

Le service de probation recommande que je calcule le niveau d'infraction total pour la peine de Mme Mack comme étant de 35 ans. (Rapport d'enquête sur la présence (« RPS ») 196.) L'accusé appartient à la catégorie I des antécédents criminels. Sur la base d'un niveau d'infraction total de 35 ans et une désignation d'antécédents criminels de catégorie I, le service de probation recommande que je calcule la plage des lignes directrices applicables de 168 à 210 mois (ou 14 à 17 ans et demi).

La défense est d'accord avec ce calcul.

Le tribunal conclut que le niveau d'infraction total est correctement calculé comme étant de 35 ans  et que Mme Mack appartient à la catégorie I des antécédents criminels.

Par conséquent, le tribunal calcule également la plage des lignes directrices applicables comme étant de 168 à 210 mois sous la garde du procureur général.

condamnation d'allison mack - secte nexium - nxivm

 

SENTENCE

Après avoir calculé la fourchette des lignes directrices, je dois tenir compte de plusieurs facteurs pour imposer une peine, y compris la nature et les circonstances de l'infraction ; l'histoire et les caractéristiques du défendeur ; la nécessité pour la peine de refléter la gravité de l'infraction, de promouvoir le respect de la loi et de prévoir une peine juste pour l'infraction ; la nécessité pour la peine d'avoir un effet dissuasif adéquat ; et la nécessité de protéger le public. La peine doit être suffisante, mais pas plus que nécessaire, pour se conformer aux objectifs de la peine.

Par conséquent, bien que je doive tenir compte de la fourchette des lignes directrices applicables, je suis libre d'imposer une peine qui sort de cette fourchette dans un sens ou dans l'autre, même en l'absence de circonstances « extraordinaires ».

Les seules limites à la peine que je donnerai aujourd'hui sont qu'elle ne dépasse pas la peine prévue par la loi maximum, SOIT 20 ans pour chaque chef d'accusation;

Tout d'abord, j'ai examiné les observations des parties sur la peine et j'ai écouté leurs arguments aujourd'hui devant le tribunal. Et je tiens à féliciter les avocats des deux parties pour leur excellent travail dans la préparation de cette condamnation.

J'ai lu les 14 lettres soumises en faveur de Mme Mack, ainsi que deux lettres écrites par Mme Mack elle-même. Et j'ai écouté attentivement la déclaration de Mme Mack au cours de l'audience d'aujourd'hui. J'ai examiné et pris en considération les six déclarations de la victime qui ont été soumises par écrit et les deux déclarations de la victime qui ont été consignées au dossier aujourd'hui.

J'ai également lu neuf lettres d'excuses que Mme Mack a écrites aux victimes de sa conduite : parce que les conditions de la libération de Mme Mack l'empêchaient de communiquer avec les destinataires de ces lettres, elle a demandé au tribunal de modifier les conditions de libération pour lui permettre d'envoyer ces lettres. Le tribunal a examiné les lettres à huis clos et, après avoir déterminé qu'elles étaient raisonnables et appropriées, a accordé la modification temporaire demandée des conditions de mise en liberté de Mme Mack pour permettre à son avocat de les envoyer, pourvu que les destinataires consentent à les recevoir.

J'ai également pris en considération le témoignage produit au procès du coaccusé Keith Raniere.

Madame Mack, vous avez plaidé coupable à un chef de racket et à un chef de complot de racket, fondés sur une conduite de travail forcé, extorsion, trafic sexuel et fraude électronique.

Vous avez admis avoir mené, dans le cadre de votre rôle de « maître de première ligne » dans l'organisation secrète DOS, le recrutement de femmes pour rejoindre l'organisation et leur demander d'être vos « esclaves ».

Selon de nombreux témoignages, vous avez pu utiliser votre statut de personnalité publique bien connue pour gagner en crédibilité et en influence auprès des recrues de Nxivm et DOS. Vous avez abusé de cette position de pouvoir pour persuader et faire pression sur les femmes pour qu'elles rejoignent le DOS. Vous avez capitalisé sur votre célébrité et l'empressement de ces personnes à être proche de vous, leur avez dit que vous les recrutiez pour une sororité « l'autonomisation des femmes », et avez déformé et occulté des faits fondamentaux sur l'organisation et les conditions d'adhésion. Vous leur avez dit que Keith Raniere n'était pas impliqué. Vous ne leur avez pas dit qu'ils seraient obligés d'avoir un comportement sexuel.

Vous avez demandé à vos « esclaves » de fournir une « garantie », à la fois comme prix d'admission et sur une base continue, afin d'assurer leur obéissance. Les garanties que vous avez extraites de vos « esclaves » comprenaient des photographies et des vidéos explicites, des aveux et des accusations qui pouvaient leur nuire ou nuire à leurs proches si elles étaient libérées, ainsi que des droits sur des actifs financiers importants. Par exemple, une victime a fourni une vidéo sexuellement explicite, des autorisations de carte de crédit, une série de lettres alléguant faussement des abus sexuels par un membre de sa famille proche.

Elle a déclaré explicitement qu'elle croyait que sa garantie serait perdue et rendue publique si elle revenait à son engagement à

Vous avez exigé que ces femmes vous donnent les clés des parties les plus intimes, personnelles d'elles-mêmes, afin que vous puissiez conserver le pouvoir sur elles et avoir un effet de levier pour les amener à faire tout ce que vous voulez.

Et que leur avez-vous demandé de faire, en utilisant votre effet de levier ? Vous leur avez demandé de se soumettre à une perte sommeil et à une privation de nourriture extrême, un isolement géographique, et d'effectuer un travail non rémunéré chaque fois qu'on le leur demandait, souvent pour votre propre bénéfice ou Gain. Vous leur avez demandé de soumettre des photos d'elles-mêmes nues et d'être marquées sur leur pubis avec un symbole qui, à leur insu, comprenait les initiales de M. Raniere. Et dans plusieurs cas, vous avez ordonné à vos esclaves d'avoir des contacts sexuels avec M. Raniere. Vous avez utilisé votre influence, votre pouvoir sur ces femmes, pour les recruter et les préparer comme partenaires sexuels pour M. Raniere, et pour faire pression sur elles pour qu'elles se livrent à des actes sexuels que - selon leur témoignage - elles ne voulaient pas se faire.

 

Cette cour, en condamnant M. Raniere, a indiqué très clairement à quel point elle prend au sérieux la conduite pour laquelle il a été condamné. En ce qui concerne  DOS et les crimes monstrueux qu'il a commis en lien avec cette organisation, vous étiez une complice essentielle.

Vous avez volontairement asservi, déstabilisé et manipulé d'autres femmes de sorte que lorsqu'elles étaient les plus vulnérables, lorsqu'elles croyaient qu'elles vous devaient une obéissance totale et que rien de moins que cela leur causerait de graves préjudices personnels et financiers. Vous leur avez confié des « missions spéciales » pour satisfaire les intérêts sexuels de M. Raniere. M. Raniere n'aurait pas pu faire cela sans vous. Vous avez fait ça ensemble. La preuve présentée à son procès a démontré que vous n'étiez pas un facilitateur réticent ou passif, mais plutôt que vous étiez une alliée volontaire et proactive.

Allison mack  www.psycho-criminologie.com

 

Les victimes de votre conduite ont décrit, par leur témoignage au procès de M. Raniere et par leurs lettres et déclarations au tribunal, les graves blessures psychologiques et physiques qu'elles ont subies de votre part. Elles ont décrit votre cruauté, vos mensonges et manipulations, votre plaisir sadique apparent à les voir souffrir et votre enthousiasme créatif lorsqu'il s'agissait de développer de nouvelles façons de les avilir. Elles ont décrit un traumatisme psychologique durable à la suite de vos actions. Le tribunal reconnaît que pour certaines d'entre elles, aucune peine autre qu'une peine sévère ne semblerait suffisante, et qu'aucune peine de quelque durée que ce soit ne peut véritablement réparer leur traumatisme.

La gravité de votre conduite et le préjudice que vous avez causé concordent avec la nécessité de votre peine et constituent un puissant moyen de dissuasion - à la fois pour vous, au cours des prochaines décennies, et pour d'autres qui pourraient être tentés d'utiliser leurs privilèges et leur autorité pour infliger des dommages et exercer un contrôle sur des personnes vulnérables et impressionnables. Pour toutes ces raisons, je pense qu'une peine sévère est appropriée.

Il existe également d'importants facteurs atténuants, et je tiens à en souligner trois. Premièrement, vos avocats présentent des arguments convaincants selon lesquels vous, comme les victimes de votre conduite, avez été pris au piège dans la toile coercitive et manipulatrice de M. Raniere. Comme vos victimes, vous avez remis des garanties en rapport avec votre implication dans DOS. Comme vos victimes, vous avez fait l'objet d'exigences abusives et déraisonnables conçues pour vous déstabiliser et vous priver de votre libre arbitre. Je ne doute pas que vous ayez également été manipulée et que vous vous sentiez également captive, alors même que vous infligez ces mêmes conséquences à d'autres femmes.

Dans DOS, vous étiez une esclave aussi bien qu'un maître, et les torts que vous avez infligés en tant que maître vous ont été, dans une certaine mesure, exigés en votre qualité d'esclave de M. Raniere. Même les lettres de vos victimes reflètent une sorte d'ambivalence : beaucoup d'entre elles vous voient à la fois comme leur agresseur et comme une autre victime. C'est quelque chose qui me pèse. Il est difficile de déterminer une peine appropriée pour un agresseur qui est aussi la victime de son co-conspirateur.

Deuxièmement, vous avez exprimé des remords et de la contrition et fait des progrès significatifs pour vous réadapter. Et je ne vois aucune raison de douter que vos efforts et de vos progrès sincères. Contrairement à d'autres individus qui sont restés respectueux envers M. Raniere alors même que l'artifice de ses vertus s'effondrait, vous avez commencé le dur travail de démêler les mensonges et de vous débattre avec votre culpabilité et les conséquences de votre comportement.

Je ne doute pas qu'il ait été difficile et douloureux de dissiper certaines des illusions sous lesquelles vous fonctionniez et d'essayer de vous voir sous un nouveau jour. Je vous félicite d'avoir eu le courage de vous engager dans ce travail.

Votre contrition et votre appropriation de vos actions ne peuvent pas réparer les dommages que vous avez infligés, mais c'est une étape importante et encourageante vers votre propre réhabilitation. Je vous exhorte à poursuivre ce travail, pendant et après votre peine, afin que vous puissiez mieux comprendre par vous-même ce qui s'est passé, pourquoi cela s'est passé, quels effets cela a eu et comment vous pouvez vous assurer que cela ne se reproduise plus.

Troisièmement, vous avez aidé le gouvernement dans son enquête et ses poursuites. Comme le gouvernement l'a décrit dans son mémoire sur la détermination de la peine, vous avez commencé à coopérer à leur enquête environ un mois avant le procès de M. Raniere. Vous avez fourni des détails clés sur le rôle de M. Raniere dans DOS, y compris sa sollicitation de photographies de nu et de rencontres sexuelles. Vous avez remis des preuves, notamment des e-mails, des documents et un enregistrement audio qui est devenu un élément de preuve crucial au procès, dans lequel M. Raniere conçoit le rituel de la marque DOS. Selon le gouvernement, vous étiez disposé à témoigner au procès, bien que vous n'ayez pas été appelé à le faire. Le gouvernement est d'avis que même si vous auriez pu être encore plus utile si vous aviez commencé à coopérer plus tôt, vous méritez une peine inférieure en reconnaissance de l'aide que vous avez fournie.

Allison mack et keith raniere
Allison mack et keith raniere

 

CONCLUSION

Compte tenu de tout cela, ma tâche aujourd'hui est d'équilibrer le besoin d'une peine qui punit adéquatement votre conduite grave avec le besoin d'une peine qui soutient plutôt qu'il ne perturbe vos efforts de réadaptation. Il y aura d'autres chapitres de votre vie après la fin de votre peine, et le tribunal espère que vous serez prête et capable de tirer le meilleur parti de ces chapitres, et que la famille et la communauté qui vous ont soutenu au cours des trois dernières années vous aident à poursuivre votre travail de réadaptation tout au long de votre peine et au fur et à mesure que vous la dépasserez. J'ai examiné l'éventail des phrases disponibles, et la fourchette suggérée  sur la détermination de la peine. J'ai également pris en compte la nécessité d'éviter des disparités de peine injustifiées entre vous et d'autres accusés qui ont été reconnus coupables d'une conduite similaire. J'ai examiné mon obligation d'imposer une peine suffisante mais pas plus que nécessaire pour atteindre les objectifs de la détermination de la peine.

Je suis d'accord avec le gouvernement, et avec vos avocats, qu'un écart à la baisse par rapport à la fourchette des lignes directrices est justifié dans ce cas. Une peine même dans la partie inférieure de cette fourchette serait beaucoup plus sévère que nécessaire. En même temps, pour les raisons que j'ai expliquées, je pense que la nature et les conséquences de votre infraction et le besoin de dissuasion justifient une sérieuse sentence. Bien que j'accepte votre contrition comme sincère et vos efforts de réadaptation comme authentiques, il est impossible d'ignorer les énormes blessures que vous avez causées.

Pour cette raison, je crois qu'une peine d'emprisonnement est appropriée. Madame Mack, je vous condamne comme suit : sur le premier chef, à une peine de 36 mois sous la garde du procureur général ; sur le chef deux, à une peine de 36 mois sous la garde du procureur général, à purger en même temps que la peine du chef un.

Je vous condamne également à une peine de trois ans de mise en liberté surveillée après l'incarcération, à purger simultanément pour les deux chefs d'accusation, à une amende de 20 000 $, payable immédiatement, et à une cotisation spéciale de 200 $, également due immédiatement. Bien que le tribunal n'ordonne pas de dédommagement pour le moment, il se réserve le droit de rendre Mme Mack solidairement responsable de toute ordonnance de dédommagement à venir imposée à ses co-conspirateurs, comme le permettent les lois pertinentes.

Le défendeur doit également effectuer 1 000 heures de service communautaire.

Vous avez le droit de faire appel de votre condamnation auprès de la Cour d'appel des États-Unis si vous pensez que la Cour ne vous a pas correctement condamné. Votre temps pour faire appel est extrêmement limité, vous devez donc consulter vos avocats immédiatement.

Mme Mack, je ne vais pas vous mettre en détention provisoire. Vous pouvez rentrer chez vous, où vous serez soumis aux mêmes conditions qui se sont déjà appliquée. Vous serez affecté à une prison et une date vous sera donnée. Le tribunal recommande que la défenderesse soit incarcérée dans un établissement du Bureau des prisons qui fournit des conseils en santé mentale afin qu'elle puisse continuer le traitement de réadaptation qu'elle a suivi pendant sa libération.

 

A lire aussi :
- Keith Raniere : un gourou américain arrêté au Mexique
- Qui est Keith Raniere, le gourou de la secte NXIVM
- L'actrice Allison Mack, arrêtée

 

______________

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 > >>