Psycho-Criminologie

Psycho-Criminologie

psychologie et criminologie

Articles avec #saint-apollinaire catégorie

Publié le par Criminologie
Publié dans : #2020, #Actualités, #Canada, #Quebec, #Martin Carpentier, #Faits divers, #Saint-apollinaire

 

L'homme était recherché par la sûreté du Québec
pour avoir tué ses deux filles.
Ce mercredi, la police a révélé
que l'homme s'était suicidé
dans les huit heures qui ont suivies.

 

« Ça s’est déroulé très rapidement », a fait savoir lors d'un point presse l’inspecteur-chef Guy Lapointe. Les recherches pour retrouver Norah Carpentier, 11 ans, et sa sœur Romy, 6 ans, ont duré trois jours. Celles pour retrouver Martin Carpentier ont duré 12 jours.

 

La voiture qu’occupaient le père et ses filles avait fait une embardée sur l’autoroute 20, vers 21 h 30, le soir du 8 juillet à la hauteur de Saint-Apollinaire. Les experts en collisions routières ont retrouvé des preuves démontrant que Carpentier a tenté de reprendre la maîtrise de son véhicule. Puis la voiture a été retrouvé sans ses occupants à l'intérieur. Seuls demeuraient un cornet de glace et le téléphone de Martin Carpentier.

Un maître-chien a été appelé sur place, une pratique courante lorsqu’on ne retrouve pas les occupants d’un véhicule après une sortie de route. Il est assez fréquent que des gens, confus après s’être cogné la tête ou inquiets d’être découverts sous l’influence de l’alcool, s’éloignent du lieu d’un accident et soient retrouvés par un chien pisteur. 

L’enquête a démontré que Martin Carpentier s’était enfui dans les bois avec ses filles blessées. Il avait perdu une sandale et avait porté une de ses enfants blessées dans la nuit. Il est entré dans une roulotte à 1,7 km de l’endroit où il avait abandonné sa voiture et aurait volé un briquet et une pelle.

Après s’être éloigné de moins d’un kilomètre de la roulotte, c'est là qu'il aurait tué ses filles avec un objet contondant. Une cinquantaine de mètres séparent les deux corps. Il aurait ensuite continué sa route dans les bois et aurait volé une échelle chez un citoyen, puis se serait suicidé, à 5,5 km du lieu de l’accident. 

Le 9 juillet, l’absence prolongée du père et des filles ont amené les autorités à déclencher l'alerte AMBER et a intensifier les recherches.

Selon ce qu’a avancé le chroniqueur judiciaire Claude Poirier, le père avait développé une peur bleue, presque phobique, de perdre la garde de ses enfants, sans raison connue.  

Comme le principal suspect est mort, l’enquête criminelle s'arrête là. C’est une coroner qui sera chargée d’enquêter sur les décès et de formuler des recommandations en conséquence, le cas échéant.

 

A lire aussi :

- Québec : Martin Carpentier recherché pour le meurtre de ses deux enfants (13/07/2020)

 

 

_____________________

Source : https://www.lapresse.ca/actualites/justice-et-faits-divers/2020-07-22/

Voir les commentaires

1 2 > >>