Psycho-Criminologie

Psycho-Criminologie

psychologie et criminologie

Articles avec #romy et norah carpentier catégorie

Martin Carpentier - Photo : sûreté du Québec

 

Une chasse à l'homme a été lancée contre lui.
Martin Carpentier est recherché dans le secteur de Saint-Apollinaire par les policiers qui sont sur sa piste depuis que cet homme de 44 ans est soupçonné du meurtre de ses deux filles, Romy et Norah, retrouvées sans vie dans un bois proche. La police a mis la main sur son véhicule qui a semble-t-il effectué une sortie de route et plusieurs tonneaux.

Un Mémorial pour les victimes

À Lévis, au parc des Chutes-de-la-Chaudière, un mémorial en l’honneur des victimes a été organisé par le 128Groupe Scout de Charny dont faisaient parties Norah et Romy, les deux filles de Martin Carpentier retrouvées sans vie samedi. Leur père était lui-même animateur scout. Des photos des deux jeunes filles et de nombreuses lettres y ont été déposées. « Bon voyage, petites puces. Trop triste. Bon repos et bon courage à la maman », pouvait-on lire sur l’une d’elles.

Devant la maison familiale de Charny, des fleurs ont aussi été déposées. Des policiers de la Sûreté du Québec y montent toujours la garde. « Il y aura éventuellement une communication de la part de la famille. Mais étant donné que les recherches de la Sûreté du Québec sont toujours en cours, la famille désire vivre les évènements en paix pour l’instant », a fait savoir à La Presse Me Maxime Roy, avocat embauché par la famille.

norah et romy carpentier-canada-quebec
Photo : La presse - Robert Skinner

 

« Une fête de départ ? »

Le père d’une amie de Romy, qui a voulu garder l’anonymat pour préserver celui de sa fille, a fait savoir que quelques jours avant le drame, Martin Carpentier l’avait joint pour savoir si leurs filles pouvaient se voir une après-midi pour une baignade.

« On est bouleversés. Je trouvais ça sympathique qu’on reçoive cette invitation pour que les filles jouent ensemble, parce que ça faisait très longtemps qu’elles ne s’étaient pas vues. C’était avant la COVID-19 », dit-il, en précisant qu’il a dû décliner l’invitation parce qu’ils partaient en camping. Le papa ébranlé se demande aujourd’hui s’il s’agissait d’une « fête de départ » ; il espère que Martin Carpentier sera rapidement retrouvé.

« Pour avoir été dans les scouts moi aussi, je peux vous dire qu’il peut se cacher longtemps. C’est une pratique courante de faire des exercices de survie et d’apprendre comment se nourrir dans les bois. C’est certain que s’il n’est pas prêt à se faire trouver, il peut jouer au chat et à la souris un bon bout de temps ».

80 policiers de la sûreté du Québec déployés

80 policiers environ de la Sûreté du Québec ont participé aux opérations dimanche. 

À 10 h, l’hélicoptère de la police a décollé du centre de commandement des recherches de Saint-Apollinaire, sous le regard de badauds, dont beaucoup d’enfants. Les recherches se sont déroulées dans le même périmètre boisé qu’au cours des derniers jours. « Des éléments nous portent à croire que Martin Carpentier est toujours là », a indiqué Ann Mathieu, porte-parole de la SQ.  A pieds, les policiers travaillent dans des chemins rendus boueux par les averses, dans la chaleur et l’humidité et les moustiques.

De nombreux citoyens ont également participé aux recherches, sans s’aventurer dans les bois pour respecter les consignes de la Sûreté du Québec. « Nous sommes des pères, alors c’est sûr que ça nous touche. On se promène à pied parce qu’on a plus de chances d’entendre quelque chose qu’en voiture », a dit Simon Desjardins, qui patrouillait dans la route des Ruisseaux avec deux amis.

Une autopsie doit déterminer la cause exacte de la mort des deux jeunes filles.

 

A lire aussi :
- Quebec : pour Martin Carpentier et ses filles, tout s'est passé en 12h (23/07/2020)

 

__________________________

Source :
La presse canadienne : https://www.lapresse.ca/actualites/justice-et-faits-divers

Voir les commentaires