Psycho-Criminologie

Psycho-Criminologie

psychologie et criminologie

Articles avec #radicalisation catégorie

Publié le par Criminologie
Publié dans : #2020, #Actualités, #Attentat, #Boulevard de Guyenne, #Metz, #Boulevard de Guyène, #radicalisation, #radicalisé, #terrorisme
attentat-metz-boulevard de guyenne

 

Connu des services de renseignement pour radicalisation, l'homme aurait menacé des passants à l'aide d'un couteau de cuisine avant de foncer sur les forces de l'ordre.

Deux jours après l’attaque de Villejuif, un nouveau drame a peut-être été évité ce dimanche 5 janvier. Selon les informations de plusieurs médias, les forces de l’ordre ont dû faire usage de leur arme à Metz pour interpeller un homme qui les menaçait d’un couteau de cuisine.

Le suspect blessé mais pas en danger de mort

Comme l’ont rapporté des sources policières en milieu de journée ce dimanche, l’homme arpentait le boulevard de Guyenne, l’une des principales rues du centre-ville de la préfecture de Moselle. Vociférant et hurlant des “Allah Akbar”, il aurait intimidé plusieurs passants, provoquant l’intervention de la police.  À l’arrivée des fonctionnaires, il se serait alors rué sur eux, contraignant l’un des policiers à ouvrir le feu pour le neutraliser.

"Il est blessé à la cuisse, son pronostic vital n'est pas engagé", a indiqué une source policière, précisant que l'équipe de policiers avait "été menacée" en arrivant sur place et avait dû faire usage de ses armes pour le neutraliser en le blessant aux jambes.

Aucune autre personne n'a été blessée dans l'incident

Dans un message publié sur Twitter, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a “salué l’action rapide de la police nationale, intervenue pour appréhender le mis en cause”. Il a ajouté suivre de près l’évolution de la situation, en lien avec le préfet de Moselle.

Une enquête de flagrance, confiée à la PJ de Metz, est "ouverte du chef de tentative d'homicide sur agents de la force publique", a déclaré à l'AFP le procureur.

Cet homme, né en 1989, "est connu pour sa radicalisation et ses troubles de la personnalité", a expliqué à l'AFP le procureur de la République de Metz, Christian Mercuri, précisant que le parquet de Metz "a pris attache avec le parquet antiterroriste (à Paris) pour évaluation de l'affaire".

L'homme "a été placé en garde à vue en milieu hospitalier", a conclu le procureur.

 

______________________

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 > >>