Psycho-Criminologie

Psycho-Criminologie

psychologie et criminologie

Articles avec #piombino catégorie

fausta bonino- italian serial killer - tueuse en série italienne - "www.psycho-criminologie.com"

 

Nombre de victimes :  13, mais peut-être 14
Type de victimes :  Patients entre 61 et 81 ans
Période :  2014/2015
Surnom : La tueuse à l'héparine, l'infirmière tueuse
Nom :  Fausta Bonino
Date de naissance : 9 avril 1961 
Lieu de naissance :  Savone
Date de décès :  Non connue
Lieu de décès :  Non connu
Taille :  Non connue
Poids :  Non connu
Sexualité : Hétérosexuelle
Mariage :  Mariée 
Enfants : 2 dont au moins 1 fils
Parents :  Non connus
Niveau d'études :  universitaire
QI : Non connu  
Diagnostic :  Non connu 
Condamnation : Prison à vie 
Type de tueur : Tueuse d'opportunité/ange de la mort
Type d'armes utilisées : Poison (Héparine)
Modus Operandi :  Inoculait à ses victimes des doses d'héparine qui est un anticoagulant afin qu'elles aient des hémorragies et meurent. Il est probable que Fausta Bonino est agi ainsi pour, pensait-elle, "réduire sa charge de travail et celle de ses collègues".
Totem :   Non

 

_______________

Fausta Bonino, tueuse en série italienne - italian serial killer - "www.psycho-criminologie.com"

    Les faits :

    L'infirmière Fausta Bonino, née à Savone le 9 avril 1961, a été accusée par le parquet de Livourne de meurtre aggravé contre certains patients hospitalisés dans le bloc opératoire d'anesthésie et de réanimation de l'hôpital Villa Marina di Piombino où elle travaillait entre 2014 et 2015. Le 19 mars 2019, Fausta Bonino a été condamnée à la réclusion à perpétuité pour le meurtre de 4 patients.

hopital de Piombino-fausta bonino - italian serial killer - tueuse en série italienne - "www.psycho-criminologie.com"

    Les meurtres

    Née à Savone, cette mère de deux enfants s'installent en 1980 dans la région de Toscane où elle trouve rapidement un poste d'infirmière à l'hôpital Villamarina di Pombino.  Fausta Bonino a causé le décès de plusieurs de ses patients par l'administration délibérée d'un médicament anticoagulant (héparine) à des doses susceptibles de provoquer la mort avec des épisodes hémorragiques soudains et irréversibles dans le service de réanimation où elle travaillait. La présence de l'héparine en quantité létales a été constatée dans les prélèvements sanguins des victimes après que le directeur médical du laboratoire d'analyses de l'hôpital de Piombino (en Toscane) ait alarmé les autorités sanitaires après avoir envoyé les échantillons au centre de thrombose qui confirma les résultats. Des doses élevées d'héparine non justifiées par les pathologies des victimes et non indiquées dans les dossiers médicaux de ces mêmes patients a fait conclure à l'administration illicite de cette substance à des fins létales.
     Fausta Bonino tua en tout quartorze personnes. Dès que l'équipe a eut des soupçons, les médecins se sont mis à rédiger un document dans lequel on pouvait trouver l'heure et les raisons du décès des patients, l'heure à laquelle le premier symptôme hémorragique était survenu. Grâce à ce tableau, ils remarquèrent que la seule personne toujours présente durant les quarts de travail compatibles avec les évènements hémorragiques ou la manifestation des premiers symptômes était l'infirmière Fausta Bonino qui travaillait durant le créneau horaire de 14h/21h. Ces soupçons furent confirmés par le fait que durant la période du 5 octobre au 23 novembre 2015, alors que Fausta Bonino était en vacances et malade, aucun cas suspect de décès ne fut relevé.
    Les carabiniers qui commencent à enquêter dès février vont arrêter l'infirmière le 30 mars 2016 à l'aéroport de Pise alors qu'elle revient d'un voyage passé avec l'un de ses enfants à Paris.

libération de fausta bonino - italian serial killer - tueuse en série italienne -"www.psycho-criminologie.com"

 

     Fausta Bonino va alors passer 21 jours à la prison Don Bosco de Pise, entre le 30 mars et le 21 avril où elle est libérée en attendant son procès et pour manque de preuves. Elle dira alors aux journaux "Il y a eu conspiration contre moi. Le chef de service et la direction ont fait des tests pour m'impliquer". Quand on lui demande pourquoi quelqu'un aurait voulu l'impliquer, elle répond alors "très probablement parce qu'ainsi il ne s'agit pas d'erreurs mais le fait d'une tueuse en série, plutôt que de revoir la gestion du service, de faire un audit ". Et ajoute "j'aimerais qu'au lieu de m'enfoncer, ils cherchent la vérité et pas seulement pour m'exonérer mais pour tous les proches des victimes".

Fausta Bonino, tueuse en série - serial killer - "www.psycho-criminologie.com"
Photo : Ansa

    Procès

    "Je n'ai rien fait" laisse entendre Fausta Bonino, 57 ans à l'époque qui est interrogée par le juge. "me sentir accusée de toutes ces choses c'est vraiment un choc. Je n'ai rien fait, je n'ai vraiment jamais rien fait»

   Fausta Bonino, explique qu'elle et les infirmières étaient très stressées et travaillaient beaucoup. "Nous avons mal travaillé", dira-t-elle pour tenter d'expliquer les morts. En fait, Fausta pouvait penser que tuer ces patients lui permettait d'alléger son travail, celui de ses collègues et attirer sur elle leur sympathie. Un des enfants d'une de ses victimes s'adressera au tribunal et racontera " Je l'ai vue injecter à ma mère un liquide clair. Elle m'a dit qu'elle allait dormir. Une heure plus tard, elle était morte".

    Son argument ne trouvera pas d'écho au tribunal  de Livourne qui la condamnera après cinq heures à la prison à perpétuité pour le meurtre de quatre patients et l'acquittera pour six autres.

Victimes de Fausta Bonino - italian serial killer - tueuse en série italienne - "www.psycho-criminologie.com"

 

   Victimes connues

   - Marco Fantozzi, mort le 19 janvier 2014
   - Terside Milianti, morte le 27 juin 2014
   - Adriana Salti, morte le 22 septembre 2014
   - Enzo Peccianti, mort le 2 octobre 2014
   - Elmo Sonetti, mort le 24 novembre 2014
   - Marise Bernaditni, morte le 25 novembre 2014
   - Lilia Mischi, morte le 20 décembre 2014
   - Alfo Fiasci,  mort le 28 décembre 2014
   - Franca Morganti, morte le 9 janvier 2015 (la dose d'héparine était 20 fois plus élevée que la dose thérapeutique)
   - Sergio Ghini, 92 ans mort le 14 janvier 2015
   - Mario Coppola, mort le 2 juillet 2015 (la dose d'héparine était cette fois 8 fois plus élevée que la dose thérapeutique)
    - Marcella Ferri, hospitalisée pour une vavolsplastie et une prothèse de hanche, décédée le 9 août 2015
   - Bruno Carletti, opéré le 29 septembre 2015 et décédé dans la soirée (une bouteille d'héparine a été retrouvé dans la poubelle de la salle de service)
   
    
 

  
 

Sources :
- https://malkecrimenotes.wordpress.com/category/fausta-bonino/
- https://www.parismatch.com/Actu/Faits-divers/Italie-perpetuite-pour-une-infirmiere-meurtriere-1619605
- https://www.huffingtonpost.it/2016/05/24/infermiera-piombino-compl_n_10116538.html?utm_hp_ref=it-fausta-bonino
- https://firenze.repubblica.it/hermes/inbox/2016/04/03/news/i_due_sopravvissuti_alle_emorragie_mortali-136778572/?ref=search
- https://firenze.repubblica.it/cronaca/2016/04/06/news/il_gip_ha_deciso_l_infermiera_di_piombino_resta_in_carcere-137065609/?ref=search#gallery-slider=136883797

Voir les commentaires