Psycho-Criminologie

Psycho-Criminologie

psychologie et criminologie

Articles avec #owain thomas catégorie

Publié le par Criminologie
Publié dans : #2019, #Actualites, #Owain Thomas, #Pédophilie, #Pays de Galles
Owain Thomas pays de galles - south wales - "psycho-criminologie.com"

 

Owain Thomas, 29 ans, originaire de Pontypridd, au sud du Pays de Galles, a enregistré sur vidéo des enfants se livrant à des actes sexuels pour lui en ligne. Pour cela, cet aspirant avocat a été condamné à 10 ans de réclusion.

Owain Thomas, 29 ans, originaire du sud du pays de Galles, ciblait sur Internet des enfants âgés de 9 à 16 ans, en les payant avec de la monnaie de jeu en ligne pour les encourager à coopérer.

Thomas, diplômé en droit de l'Université Aberystwyth, a utilisé Facebook et des salles de jeux en ligne pour rencontrer de jeunes garçons et filles, se présentant parfois lui-même comme un enfant.

La cour suprême de Merthyr l'a entendu raconter comment il utilisait des «techniques persistantes et sophistiquées», pour dissimuler sa voix et utiliser différents accents lors de conversations via la caméra avec ses victimes.

Il a été arrêté le 17 novembre dernier après avoir approché deux garçons de huit ans dans sa voiture à Ferndale, et leur avoir demandé de lui montrer leur pénis. Les garçons ont refusé et il leur a montré des images sexuelles issues de son téléphone.

Les garçons se sont plaints auprès de leurs parents qui ont, à leur tour averti la police. Les agents se sont rendus au domicile de Thomas à Pontypridd, où en pleurs il leur a dit : «J'ai besoin d'aide. Je sais que j'ai besoin d'aide. Je ne peux pas aller en prison, je ne me débrouillerai pas là-bas. "

La police a trouvé une "grande quantité" d'images sur son ordinateur d'abus sexuels sur des enfants, avec plus de 150 enfants victimes au Royaume-Uni et aux États-Unis. La police a déclaré que 146 d'entre eux avaient été identifiés.

Owain Thomas a plaidé coupable de 158 infractions sexuelles, notamment en incitant des enfants à se livrer à des activités sexuelles et en diffusant ensuite les images sur le net.

Un rapport avant le prononcé de la peine a indiqué que Thomas ciblait les enfants qu’il jugeait vulnérables après les avoir rencontrés en ligne, et qu’il les privait de son l’amitié quand ils ne se conformaient pas à ses exigences.

Le juge Richard Twomlow, a déclaré que Thomas était un dangereux délinquant.  "Vous étiez sur le point de passer à un contact réel, par opposition à un contact via Internet." Twomlow a ajouté: «C’était peut-être à travers un écran mais pour vos victimes, c'était une expérience réelle. Vous êtes allé aussi loin que vous pouviez pour persuader ces enfants de faire ces actes. Vous aviez plusieurs identités, y compris en prétendant être une fille de neuf ans. Et vous avez commis ces actes à de nombreuses reprises. Si vous ne pouviez les convaincre la première fois, vous reveniez à la charge encore et encore. Vous être dangereux pour la société".

Owain Thomas a été emprisonné pour 10 ans, ce qui signifie qu'il purgera au moins les deux tiers de sa peine derrière les barreaux jusqu'à ce qu'une commission des libérations conditionnelles envisage de le libérer. Après sa libération, il passera cinq ans en probation.

Prenant la parole à l'extérieur du tribunal, la police du sud du Pays de Galles a donné un aperçu de la tâche délicate consistant à rechercher les victimes et à expliquer à leurs parents ce qui s'était passé. «Ce n’est pas facile de dire à un parent que son enfant a été victime d’un prédateur sexuel. Ce qui était si alarmant, c’est le pourcentage élevé de parents qui n’avaient aucune idée de ce que leurs enfants faisaient en ligne, et cela devrait constituer un avertissement pour les autres.»

Les victimes d'Owain Thomas venaient du pays de Galles, d'Angleterre, d'Irlande du Nord et des États-Unis.

L'inspecteur Reese a déclaré «Certains prédateurs sont très doués pour la manipulation. Les enfants sont vulnérables et doivent tous être protégés de manière efficace. Les parents ont un rôle important à jouer à cet égard. Être technophobe ne peut plus être une excuse, car il existe de nombreux sites Web proposant aux parents des conseils et des informations sur la sécurité de leurs enfants en ligne.»

 

_____________________________________

Source :
- Steven Morris - The Guardian - https://www.theguardian.com/uk-news/2019/jul/05/man-in-south-wales-jailed-for-abusing-150-children-online

Voir les commentaires