Psycho-Criminologie

Psycho-Criminologie

psychologie et criminologie

Articles avec #neville heath catégorie

Publié le par Criminologie
Publié dans : #Tueurs en série, #Tueurs en série GB, #Tueurs en série Européen, #Neville Heath
neville-heath-portrait-jeune-prison-psycho-criminologie.com

 

Nombre de victimes :  2 + 1 tentative de meurtre
Type de victimes :  femmes
Période : 1946  
Noms :  Neville George Clevely Heath
Surnom : The Lady Killer
Date de naissance :  6 juin 1917
Lieu de naissance :  Essex (Angleterre)
Date de décès :  16 octobre 1946 à Pentonville (Londres)
Famille :  1 jeune frère décédé jeune
Sexualité :   Hétérosexuel
Mariage : Elizabeth 
Enfants : 1 fils, Robert
Type de tueur :  Psychopathe du type sadique sexuelle (mutilation)
Type d'arme utilisé :  poignard, ses mains
 
Modus operandi :   Draguait les femmes qu'il invitait dans sa chambre ou demandait à la raccompagner puis l'agressait en l'attachant avant de la poignarder et de la mutiler.
 

 

____________________________________________________

neville-heath-enfant-psycho-criminologie.com
Neville Heath enfant

 Les faits

 Neville George Clevely Heath (6 juin 1917 - 16 octobre 1946) est un meurtrier anglais responsable de la mort de deux jeunes femmes. Il a été exécuté à Londres en octobre 1946.

 

neville-heath-avec-sa-mère-2018-portrait-psycho-criminologie.com
Neville à un an avec sa mère

 Jeunesse

 Neville Heath est né en 1917 à Ilford dans l'Essex. Il est le fils d'un barbier et d'une mère au foyer. Ses parents le décrivent comme un garçon attentionné, gentil avec les animaux et affectueux à la fois avec eux, mais aussi avec son jeune frère qui décèdera un peu plus tard.

 La famille est de la classe moyenne inférieure, mais son père va consentir à des sacrifices financiers importants pour que son fils puisse fréquenter le lycée Rutlish, à Merton Park au sud-ouest de Londres.
 Mais Neville n'est pas un très bon élève.

 

neville-heath-a-l-armee-psycho-criminologie.com
Neville à la Royal Air Force

 En 1937, il a 20 ans et rejoint la Royal Air Force, mais est congédié rapidement pour s'être absenté sans permission. D'autant qu'il a déjà été surpris pour avoir effectué une fraude au crédit et six mois plus tard, il est accusé de cambriolage et de contrefaçon ainsi que de vol de voiture. Pour ce faire, il a utilisé plusieurs pseudonymes empruntés au cœur de l'aristocratie avec "Lord Dudley", mais aussi de l'armée avec "Lieutenant-colonel Armstrong".
 Il est convoqué devant la cour de l'armée et est dans la foulée renvoyé au service civil.
Incapable de rester à l'écart des ennuis, en juillet 1938, il écope de trois ans de prison pour avoir volé des bijoux pour un montant de 51 £ et avoir commis une dizaine d'autres infractions mineures.
 Il se fiance à une femme nommée Arlene et lui emprunte 18 livres. Elle ne le reverra jamais et l'argent encore moins.

 La Seconde Guerre mondiale éclate, il rejoint le corps de l'armée Royale et est affecté au Moyen-Orient. Il fait là aussi parler de lui et y reste moins d'un an. Il est renvoyé, mais en chemin, parvient à échapper à un garde et s'enfuit pour Johannesburg où il intègre l'armée sud-africaine.
 Neville se fait nommer capitaine et utilise un faux nom, James Robert Cadogan Armstrong.
Rapidement, les autorités de l'air sud-africaine ne tardent pas à découvrir que son nom n'est pas celui sous lequel il s'est fait enregistrer. Ils apprennent également qu'il a eu beaucoup de problèmes par le passé, mais en raison de sa bonne conduite, il est autorisé à rester.
 En mai 1944, il est détaché auprès de la RAF et effectue des missions au-dessus de la Belgique et des Pays-Bas où il boit beaucoup, mais fait preuve de courage. En effet, lors d'un raid aérien son avion est touché par une rafale. Alors que les flammes commencent à envahir l'habitacle, il ordonne à ses hommes de sauter et reste derrière pour libérer le navigateur piégé.
 Il retourne ensuite en Afrique du sud où, en décembre il passe à nouveau devant le tribunal militaire. Cette fois, c'est pour indiscipline et pour avoir porté des décorations non autorisées.
 Il se marie avec Elizabeth Rivers et dans la foulée a un fils, Robert.
Mais à la fin de la guerre, sa femme demande le divorce pour désertion. 
 En 1946, il rejoint la Grande-Bretagne et part vivre chez ses parents à Wimbledon.
 En juin sa demande de licence de pilote civil est rejetée en raison de son renvoi de la RAF.  Tout ce qu'il a toujours voulu, c'est voler.
 Ses rêves tombent alors en lambeaux.

 

neville-heath-son-ex-femme-elizabeth-et-son-fils-robert-psycho-criminologie.com
Elizabeth, la femme de Neville et leur fils, Robert

 Pour se consoler, Neville Heath écume les bars et les dancings. C'est là qu'il sort avec une actrice sud-africaine, Moira Lister, puis tente de draguer l'actrice écossaise, Molly Weir, au Bobby's Department Store à Bournemouth. 

 

 Les meurtres

 En février 1946, quelques mois avant les meurtres, une femme, Pauline Brees, est retrouvée nue et ligotée dans une chambre d'hôtel du Strand Palace Hotel, à Londres.
Son agresseur n'est autre que Neville Heath qui se tient au-dessus de la femme, prêt à la frapper.
 Le personnel de l'hôtel, alerté par les cris incessants de la jeune femme se précipite dans la chambre et la délivre.
 Celle-ci refuse de porter plainte pour éviter toute publicité dans les journaux. 

 Notting Hill Gate.
 Une chambre à l'hôtel Pembridge Court, le dimanche 16 juin 1946.
 A l'accueil Neville Heath donne son vrai nom, ajoute le titre de lieutenant-colonel en remplissant la ligne du livre de réservation. Il est accompagné par une jeune femme de 19 ans, Yvonne Symonds qu'il présente comme étant sa femme. En fait, les deux viennent juste de se rencontrer comme elle le dira elle-même par la suite. Ils se sont rencontrés sur la piste de danse à Chelsea, puis sont allés ensuite au Panama Club de South Kensington et au Overseas. Yvonne tombe amoureuse de lui et Neville lui promet très vite de l'épouser. Les deux amants  passent la nuit ensemble à l'hôtel puis Yvonne rentre chez elle le lendemain. 
 Les jours suivants, Yvonne et Neville se téléphonent souvent.

 

neville-heath-yvonne-sydmons-psycho-criminologie.com
Yvonne Sydmons

 

 Quatre jours plus tard, le jeudi suivant, Neville Heath passe la soirée avec une femme de 32 ans, Margery Aimee Brownell Gardner, une artiste et actrice occasionnelle adepte du bondage. Elle est séparée de son mari alcoolique et vit seule avec sa fille, à Earl's Court, à Londres. Neville et elle dansent ensemble au Panama Club de Kensington. Le lendemain, la femme de chambre entre dans la chambre N°4. Elle y trouve le lit de Heath vide, mais voit une jeune femme qui semble dormir dans le second. Ne voulant pas la déranger, elle ressort.

 Ce n'est que vers 14h qu'une autre membre du personnel jette un coup d'œil à la femme allongée.
 Et là c'est le choc.
 La femme est morte.
 La responsable fait immédiatement appeler la police qui arrive quelques minutes plus tard.
Sur le dos repose le corps nu de Margery. Elle est recouverte d'un drap jusqu'au cou et ses chevilles sont attachées avec un mouchoir. Des marques profondes sur ses poignets montrent qu'elle a les a eu liés.
 Sur sa peau, 17 blessures sont à dénombrer. Elle porte de nombreuses ecchymoses au visage. Ses mamelons ont été sauvagement mordus et un instrument a été inséré dans son vagin.
 Certaines marques faites montrent qu'il l'a frappé avec une cravache en cuir tressé.
 Le médecin-légiste Keith Simpson déclare à la police : "Trouvez la cravache et vous aurez votre homme".
 Selon lui, la mort est située entre minuit et les premières heures de la matinée.
 La police apprend que Neville Heath et Margery Gardner sont arrivés à l'hôtel sous les coups de minuit et qu'aucun son particulier n'a filtré de la chambre avant qu'une porte ne claque vers 1h30 du matin.
 La cause du décès est l’asphyxie infligée après les autres blessures.

 

neville-heath-portrait-psycho-criminologie.com

 Libre de ses mouvements, malgré les recherches de la police, Neville Heath se rend à Worthing pour y voir Yvonne Sydmons, sa fiancée et passe quelques jours avec elle. Le lendemain, il lui raconte l'histoire d'un meurtre survenu à Londres pendant son séjour.
Alors qu'ils dînent ensemble plus tard dans la soirée au Blue Peter Club, Neville lui raconte qu'il était dans le même hôtel que la victime, que celle-ci était une vieille amie à qui il avait passé les clefs de sa chambre pour qu'elle s'éclate avec son amant.
 Le lendemain, Yvonne le présente à ses parents. Ceux-ci sont impressionnés par ce jeune Lieutenant-colonel.
 Ils n'auront pas le temps de plus le connaître, car Neville repart pour Londres quelques heures avant que son nom ne soit mentionné dans les journaux pour le meurtre de Gardner.
 Mais avant de disparaître, il suit les conseils d'Yvonne qui lui a demandé de rentrer en contact avec la police. Il écrit une lettre à l'inspecteur Barrett à qui il raconte la même histoire qu'à sa fiancée. L'homme qui était avec Margery se nommerait d'après lui "Jack".
 Il avoue par la  même occasion être rentré à l'hôtel sous les coups de 2 heures du matin, avoir trouvé le corps et avoir paniqué.

 Il s'en va ensuite à Bournemouth et prend une chambre à l'hôtel Tollard Royal sous le pseudonyme de "Capitaine Rupert Brook", inspiré par le poète de guerre du même nom. Quelques jours plus tard, il rencontre Doreen Margaret Marshall, 21 ans qui séjourne, elle, à l'hôtel Norfolk.

 

neville-heath-doreen-marshall-victime-psycho-criminologie.com
Doreen Marshall

 La jeune femme et future victime est née à Brentford en 1924. Elle est la fille du directeur de compagnie, Charles Marshall et de Grace Merritt. Doreen avait servi dans la Women's Royal Naval Service ( la branche féminine de la Royal Navy ) jusqu'au 27 juin 1946. 
Souffrant d'une grippe et d'une rougeole, elle prend des vacances à Bournemourth pour se reposer et guérir.
 L'hôtel, situé près du centre-ville servait pendant la guerre de cantonnement pour les troupes et c'est tout naturellement que Doreen Margaret Marshall y séjourne à la fin de la guerre.  D'autant qu'il se trouve à cinq minutes du front de mer, avec des falaises qui encadrent la plage et du sable retenu par une digue basse et une promenade.  
 C'est d'ailleurs en se promenant le long de la plage qu'elle rencontre le mercredi 3 juillet, le beau parleur Neville Heath.
 En l'abordant, il se présente sous le pseudonyme qu'il a donné à l'hôtel "Rupert Brook" et l'invite à prendre le thé. Elle accepte et passe l'après-midi avec lui avant de se laisser convaincre pour le dîner du soir. 

 

neville-heath-doreen-marshall-2-victime-psycho-criminologie.com
Doreen Marshall au sein du WRNS

 

 Après le dîner, Neville l'emmène dans le salon de l'hôtel où un fond de musique se fait entendre. Doreen se sent mal à l'aise et demande à un autre client d'appeler pour elle un taxi, affirmant qu'elle est fatiguée. Neville annule le taxi et propose à la jeune femme de la raccompagner chez elle.
 En sortant de l'hôtel, il dit au portier qu'il sera de retour une demi-heure. Doreen le corrige "il sera là dans un quart d'heure".
 C'est la dernière fois qu'elle sera vue vivante.

 La disparition de Doreen Margaret Marshall est signalée à la police par le directeur de l'hôtel, le vendredi 5 juillet. Celui-ci a aussi contacté le directeur du Tollard Royal où elle a passé la soirée. Le directeur dudit établissement interpelle Neville Heath et lui dit de contacter la police au cas où il aurait des informations à leur donner.
 Le samedi 6 juillet, Neville téléphone à l'inspecteur Suter du poste de Bournemouth, puis se rend sur place. Là, il identifie la photo de Doreen, et déclare l'avoir laissé dans les jardins du centre.
 Le même jour, le père de la jeune femme et sa sœur, Joan Cruikshanks arrivent en ville, préoccupés par sa disparition.  Au poste de police, ils tombent nez à nez avec Neville Heath qui s'est présenté à l'inspecteur sous son pseudonyme.
 L'inspecteur Suter trouve que le dénommé "Brook" ressemble fortement au meurtrier de Margery Gardner.
 Sans ambages, il lui demande "Heath, ce n'est pas ton nom ?"
 L'homme de 39 ans dément et cherche aussitôt à retourner à l'hôtel, prétextant y avoir oublié son manteau. L'agent de police George Gates va le chercher. A son retour, il le fouille.  L'agent trouve sur lui un billet de consigne de la gare et une perle du collier appartenant à Doreen. A la gare, les policiers tombent sur une valise qui contient une cravache d'équitation avec un tissage en losanges, des vêtements au nom de Heath, un chapeau, et  une écharpe tâchée de sang.

 L'inspecteur Suter l'interroge à nouveau et Neville Heath finit par lui donner sa véritable identité à 21h45.
 Le lendemain, il est transféré à Londres et accusé du meurtre de Margery Gardner.

 

neville-heath-decouvertes-police-2-psycho-criminologie.com
La police sur les lieux de la découverte du corps

 Malgré les interrogatoires que subit Neville Heath, celui-ci tait le lieu de détention du corps de Doreen Marshall qui est découvert le dimanche 7 juillet. C'est une serveuse, Kathleen Evans qui le découvre en promenant son chien. La jeune femme remarque un essaim de mouches qui bruissent au-dessus d'un fourré de rhododendrons. Cela lui semble si inhabituel qu'une fois rentrée chez elle, elle en parle à son père. Vers 20h, ils y retournent et c'est alors qu'ils font la macabre découverte.
 Doreen Marshall est retrouvée.

 Le corps est gravement mutilé. Les blessures qui figurent sur ses mains montrent qu'elle a tenté de s'emparer du couteau qui l'a poignardé. Neville Heath, son assassin, lui a donné des coups aussi bien à la tête qu'au cou. Ses poignets et ses chevilles ont été attachés, sa gorge tranchée. Une branche d'arbre a été enfoncé dans son vagin et une autre dans son anus. Une grande entaille en Y part de l'intérieur d'une de ses cuisses et vient se finir jusqu'à son sein mutilé.
 Plusieurs de ses affaires ont ensuite été retrouvées dans les cabanes de plage.

 Bien que Neville Heath fut accusé du meurtre de Doreen, son procès et son exécution ne portèrent que sur l'assassinat de Margery Gardner.
 Le corps de Doreen Marshall fut rendu à ses parents qui l'enterrèrent dans le cimetière de Pinner.

 

neville-heath-en-route-pour-le-tribunal-psycho-criminologie.com
Neville Heath arrêté

 Procès

 Le procès pour le meurtre de Margery Gardner débute le 24 septembre 1946.
 A son avocat, Neville déclare vouloir plaider coupable. Mais quand celui-ci l'appelle et lui demande de se présenter, il déclare simplement "je suis un vieux garçon".
 Son avocat choisi alors de ne pas le faire comparaitre et invoque pour défense l'aliénation mentale, appelant un psychiatre expérimenté à témoigner dans ce sens. Henry de Bargue Hubert avance que Heath est conscient de ce qu'il a fait, mais que cela n'est pas incompatible avec l'aliénation.
 L'accusation parvient à démontrer que le psychiatre était un drogué sous morphine, ce qui a pu altérer son jugement sur Neville Heath.
 Appelés à la barre, deux médecins de la prison affirment que Heath est un psychopathe, sadique sexuel, mais qu'il n'est pas le moins du monde fou.
Neville est reconnu coupable et condamné à mort par pendaison en moins d'une heure. Ce qui est fait le mercredi 16 octobre 1946 à la prison de Pentonville. Son bourreau n'est autre qu'Albert Pierrepoint, la pointure du genre. A quelques minutes de l'exécution, le gouverneur offre à Neville Heath un verre de whisky comme le veut la tradition. A quoi le condamné répond : "Tant que tu y es, tu peux en verser un double".

 Dans sa dernière lettre écrite à ses parents, il écrit : "Mon seul regret est de quitter ce monde en me sachant  indigne de vous". 

 

 Note :

 Neville Heath est un meurtrier et non pas un tueur en série, mais nul doute que s'il n'avait pas été arrêté, il en serait devenu un.
 Au moins, une agression peut lui être imputée, celle de Pauline Brees qui ne doit sa survie qu'à ses cris.
 C'est pourquoi nous avons décidé de faire cet article.

 

 

©Toute reproduction du texte interdite

____________________________________________________________________

Sources :

- https://en.wikipedia.org/wiki/Neville_Heath
- http://murderpedia.org/male.H/h/heath-neville.htm
-http://www.dailymail.co.uk/news/article-2296704/Neville-Heath-suave-psycho-killer-New-book-examines-turned-charming-man-savage-murderer.html
- https://www.mirror.co.uk/news/uk-news/angel-face-sadistic-killer-handsome-12583385

Tags : Neville Heath le tueur de dames, Neville Heath, Neville Heath the lady killers, Neville Heath histoire, Neville Heath biographie, Neville Heath victimes, neville george heath, neville george heath ladykiller, neville george heath le tueur de dames, neville george heath histoire, neville george heath victimes, neville george heath derniers mots, meurtrier anglais, meurtriers anglais, tueurs en série, tueur en série anglais, tueurs en série anglais, tueurs en série britannique, article neville heath

Voir les commentaires