Psycho-Criminologie

Psycho-Criminologie

psychologie et criminologie

Articles avec #nevada catégorie

"Charles gary sullivan" "julia woodward" "psycho-criminologie.com"
 

 

Un homme dont l'audience au tribunal a eu lieu ce mercredi 20 novembre est soupçonné d'avoir commis une série de meurtres durant les années 70.

Les corps de Julia Woodward et de Jennie Smith avaient été retrouvés à un kilomètre l'un de l'autre. Les deux femmes avaient les yeux bandés, leurs sous-vêtements volés. Elles ne portaient plus qu'une chaussure.
Un concessionnaire automobile de l'Arizona accusé d'avoir tué une californienne dans le nord du Nevada il y a 40 ans pourrait-il être un tueur en série ? Le procureur général du Nevada le croit et a émis l’hypothèse qu’il aurait peut-être tué d’autres femmes à la fin des années 1970.

«Toutes les preuves suggèrent que le défendeur est un tueur en série», a déclaré le procureur général Aaron Ford dans un document déposé devant le tribunal qui précédait la mise en accusation de Charles Gary Sullivan mardi à Reno, à la suite du meurtre de Julia Woodward, âgée de 20 ans. Sullivan, âgé aujourd'hui de 73 ans, a plaidé non coupable et est actuellement détenu sans caution.

Cependant, aucune preuve spécifique n’a été décrite au tribunal et l’avocat de Sullivan, David Houston, a déclaré lors d’une interview qu’il ne croyait pas que les preuves ADN présentées au grand jury relient Sullivan au meurtre de Woodward.

"Même si l'ADN montre qu'il était en contact avec elle, rien ne prouve qu'il l'ait tué", A fait remarquer Houston.

Houston et Sullivan n’ont pas contesté l'ordonnance de libération sous caution et un juge a fixé une autre audience au 30 janvier. Ford a déclaré devant le palais de justice de Reno que les affaires non résolues depuis longtemps restaient en suspens.

«Les preuves sont peut-être vieilles, mais notre quête de justice ne se terminera jamais», a-t-il déclaré.

"Charles gary sullivan proces" "psycho-criminologie.com"
Charles gary sullivan à son audience

Lors du procès, Ford et les procureurs ont qualifié Sullivan de suspect dans l'assassinat de Jennie Smith, une serveuse âgée de 17 ans qui travaillait dans un hôtel-casino de Reno, et dont le corps avait été retrouvé en novembre 1979, ainsi que dans la disparition non résolue de Linda Taylor, 23, en mars 1979.
La police a déterminé que Smith et Sullivan se connaissaient, mais Sullivan n'a pas été arrêté et a ensuite quitté le Nevada. Dans l’affaire Taylor, les procureurs ont déclaré que les enquêteurs avaient été dirigés vers Sullivan, qui avait reconnu être sorti avec Taylor, mais avait nié savoir ce qui lui était arrivé. Le corps de la femme n’a jamais été retrouvé.

Les restes du squelette de Smith ont été découverts en novembre 1979 le long d’une piste cyclable et d'un sentier de randonnée en dehors de Reno, non loin du lieu où le corps de Woodward avait été retrouvé en mars 1979. Les corps ont été retrouvés à un demi-kilomètre les uns des autres.

Woodward, originaire de San Rafael, en Californie, avait été vue pour la dernière fois par un ami un mois plus tôt à l'aéroport international de San Francisco, où elle prévoyait de prendre un vol pour Reno.

"Charles gary sullivan" "jeannie smith" "psycho-criminologie.com"
Jeannie Smith

Les procureurs ont déclaré que Smith et Woodward avaient les yeux bandés, leur sous-vêtement et leur pièce d'identité volés, et qu'elles ne portaient plus qu'une chaussure. Un homme en motoneige a croisé le corps de Woodward alors qu’il conduisait sur une piste du désert au nord de Reno. Il a d'abord pensé que son corps était un mannequin abandonné, rapporte le Las Vegas Review-Journal. Il avait des pansements sur les yeux et une fermeture à glissière autour de l'une de ses chevilles. Selon les enquêteurs, les pierres découvertes à proximité, couvertes de sang et de cheveux, auraient été utilisées pour la tuer.

Comme Woodward, Smith est décédé des suites d'un traumatisme faite avec une arme contondante. Les enquêteurs croient que son assassin lui a bandé ensuite les yeux avec du ruban adhésif.

Les procureurs ont déclaré que les preuves ADN trouvées sur les vêtements de Woodward avaient conduit à Sullivan, qui avait été reconnu coupable d’agression sexuelle en 2007 en Californie. Une femme appelée seulement «A.E.» dans les archives du tribunal a été attaquée par Sullivan en 2007 alors qu'elle faisait de l'auto-stop près de la frontière du comté du Nevada, à environ 45 minutes à l'ouest de Reno. Il l'a emmenée dans une camionnette blanche et l'a conduite dans une zone reculée avant de lui lier les mains au poignet. Elle a dit qu'il lui avait dit qu'ils allaient passer des jours à avoir des relations sexuelles.

Elle a cependant réussi à se libérer à l'aide d'un couteau de poche, puis elle a couru jusqu'à parvenir à demander l'aide de deux hommes sur un VTT. Sullivan a par la suite été reconnu coupable d’emprisonnement illégal et de menaces criminelles. L’ADN utilisé dans cette affaire a conduit les enquêteurs à le mettre en lien avec le meurtre de Woodward.

Avant d'être enregistré en tant que délinquant sexuel en Californie pour l'attaque de 2007, les enquêteurs ont déclaré que Sullivan avait effectué des recherches sur Internet incluant les termes "enfants nus", "relations sexuelles entre enfants" et "randonneurs perdus en Californie", selon le Review-Journal.

Sullivan a été arrêté en août à propos du meurtre de Woodward. Il a été arrêté en Arizona, où il travaillait comme concessionnaire automobile.

 

 

_____________________________

Sources :
Associated press
Oxygen

Voir les commentaires