Psycho-Criminologie

Psycho-Criminologie

psychologie et criminologie

Articles avec #morgane nauwelaers catégorie

Rue Carnot - Photo : 8Mont-Blanc

 

Le tireur est un septuagénaire
arrêté peu après les faits,
ce mercredi

 

 Ce mercredi en début d’après-midi, une psychologue de 31 ans est décédée à l’hôpital d'Annecy (Haute-Savoie), peu de temps après avoir été blessée par balle au thorax. Les faits se sont déroulés dans son cabinet situé dans le centre-ville, rue Carnot, a indiqué le parquet. La jeune femme n’a pas survécu.

Le principal suspect ?
L’un de ses patients âgé de 75 ans. L'homme a été interpellé peu après les faits dans le parking d’un centre commercial situé tout près du cabinet. Il a été placé en garde à vue pour « assassinat ».

C'est vers 11 heures ce mercredi que les faits se seraient déroulés. Le patient aurait tiré sur la psychologue avec un fusil alors qu’il se trouvait dans la salle d’attente. Il aurait été désarmé par l’époux de la victime qui l'a poursuivi. « Les patients présents lors des faits n’ont pas été blessés », a précisé la procureure de la République d'Annecy. L'homme réfugié ensuite dans le parking à proximité a été délogé de là par les militaires de l'opération sentinelle.

Morgane Nauwelaers

 

La jeune praticienne, Morgane Nauwelaers, avait été prise en charge par les secours puis évacuée en urgence à l’hôpital d’Annecy, où son pronostic vital était «très engagé» à son arrivée, selon la police. Elle est décédée depuis.

Bouclé pendant plus de deux heures par les militaires, le quartier a été rouvert en début d’après-midi à l’exception des accès au lieu du crime.

La police judiciaire a été chargée de l’enquête.

 

Mise à jour du 28/08/2020

- Il semble que la psychologue mettait  en cause le suspect "pour des faits de nature sexuelle commis sur mineure de quinze ans dans le cadre familial", a précisé la procureure de la république.  Non suivi par la psychologue et "exempt de toute pathologie mentale", le suspect aurait, selon les premiers éléments de l'enquête, agi du fait d'"une information préoccupante (signalement) envisagée par la psychologue depuis une dizaine de jours et rédigée la veille des faits.
L'homme a été mis en examen.
- La psychologue, âgée d'une trentaine d'années était mère d'un enfant de 18 mois

Source : AFP

Voir les commentaires