Psycho-Criminologie

Psycho-Criminologie

psychologie et criminologie

Articles avec #jacques rancon le tueur de la gare de perpignan catégorie

procès de jacques rançon, le tueur de la gare de perpignan - isabelle mesnage - www.psycho-criminologie.com
Crédit Photo : AFP/Raymond Roig

 

Jacques Rançon, le "Tueur de la gare de Perpignan" a écopé de 30 ans de réclusion pour avoir violé et tué Isabelle Mesnage.

L'homme, déjà condamné pour deux meurtres, comparaissait devant la cour d'Assises de la Somme depuis le début de la semaine pour le meurtre d'Isabelle Mesnage. La jeune femme de 20 ans avait rencontré la route du tueur en série en 1986 et son meurtre était restée non-élucidé jusqu'en 2019, année où Rançon avait finalement reconnu l'assassinat avant de se rétracter. L’enquête avait piétiné avant d’aboutir à un non-lieu en 1992. Elle avait cependant été relancée en 2017 grâce à Me Corinne Herrmann spécialiste des affaires non élucidées qui avait demandé au nom de la famille la réouverture des investigations auprès du juge et obtenu gain de cause.

Isabelle Mesnage était informaticienne. Son corps avait été retrouvé en juillet 1986, à la lisière d'un bois, à Cachy non loin de la ville d'Amiens.
Jacques Rançon, ancien cariste-magasinien de 61 ans avait déjà été condamné à la réclusion à perpétuité en 2018 pour les viols et meurtres de deux femmes ayant eu lieu près de la gare de Perpignan entre 1997 et 1998. Les blessures infligées au corps d'Isabelle Mesnage, Moktaria Chaïb et Marie-Hélène Gonzalez ont tous subi d'importantes mutilations, notamment au niveau des organes génitiaux.

« Dans la tête de Jacques Rançon, tout est sexuel, une sexualité violente », a lancé l’avocate générale Anne-Laure Sandretto à l’encontre de Jacques Rançon, lors du 5ème jour de son procès. Elle a ajouté que le tueur était un homme "qui n'avait aucune vibration émotionnelle" et qui passait "d'une vie banale à une vie d'horreur quand il était déchainé par ses pulsions".

 

___________

 

Voir les commentaires