Psycho-Criminologie

Psycho-Criminologie

psychologie et criminologie

Articles avec #francoise hohmann catégorie

 

L’enquête sur une jeune commerciale disparue en 1987
près de Strasbourg, a été rouverte.
Des similitudes avec l’affaire Sophie Le Tan relevées.

 

Trente-deux ans après la disparition de Françoise Hohmann, le parquet de Strasbourg a annoncé ce lundi la relance des investigations dans le cadre de deux informations judiciaires ouvertes pour « séquestration arbitraire criminelle » et « recel de cadavre ». 
La personne soupçonné ? Jean-Marc Reiser, déjà mis en examen dans l'affaire Sophie Le Tan et qui avait déjà été jugé aux assises pour la disparition de la commerciale en 2001.
Cependant, à l'époque, Jean-Michel Reiser avait été acquitté par le jury populaire, fautes de preuves suffisantes. Un acquittement qui est définitif, comme l'a rappelé la procureure de Strasbourg, mais qui n'empêche pas la justice de le condamner pour d'autres actes comme "enlèvement", par exemple ou "coups et blessures".

L'affaire est relancé d'autant qu'il existe des similitudes troublantes entre l'affaire Françoise Hohmann et l'affaire Sophie Le Tan. Interpellé en septembre en 2018, et emprisonné, Jean-Marc Reiser, inscrit en archéologie byzantine à l'université, est soupçonné d'avoir tendu un guet-apens à l'étudiante d'origine vietnamienne en déposant une fausse annonce de location d'appartement.

 

La disparition de Françoise Hohmann

La jeune femme aux cheveux châtains, commerciale chez Electrolux et âgée de 23 ans disparait le 8 septembre 1987 après avoir quitté son domicile d'Illkirch-Graffenstaden (Bas-Rhin). A bord de sa Peugeot 205 de couleur rouge, Françoise Hohmann fait sa tournée avant de finir celle-ci chez un certain Jean-Marc Reiser. La 205 de Françoise Hohmann est découverte quelques jours plus tard dans le centre de Strasbourg mais on n'y retrouve ni effet personnel, ni aspirateur. Seule point troublant : le siège conducteur est reculé de sorte à laisser penser que le véhicule a été déplacé par un homme. A l'époque, Reiser, âgé de 27 ans, interrogé par la police, niera avoir quoi que ce soit affaire avec sa disparition. 

 

Françoise Hohmann
Françoise Hohmann

 

Le corps de Françoise Hohmann jamais retrouvée

Les enquêteurs vont s'attacher alors s'intéresser à sa famille et notamment à son compagnon, décédé par la suite en 2009.  La police pense à fugue amoureuse d'autant qu'avec son ami, des tensions s'étaient faites sentir.
En 1997,  dix ans après les faits,  Jean-Marc Reiser est de nouveau dans le collimateur de la justice  à la faveur d'un contrôle de routine des douaniers en Gironde. Les agents découvrent, dans le coffre du suspect, des fioles de GHB - une drogue utilisée par les violeurs -, des cordes, et des photos de femmes endormies dans des poses pornographiques. Des effets qui l'accablent, mais qui ne le relie pas à la disparition de Françoise. Mis en examen l'année suivante, il sera finalement acquitté en 2001.

 

 

Autres articles

- Jean-Marc Reiser aurait-il sévi à l'étranger ? (12/10/2018)
- L'Affaire Sophie Le Tan (22/09/2018)
- Affaire Sophie Le Tan : Jean-Marc Rieser accablé par les preuves (18/03/2019)
- Bas-Rhin : Le corps de Sophie le Tan peut-être retrouvé  (25/10/2019)

________________________

Voir les commentaires