Psycho-Criminologie

Psycho-Criminologie

psychologie et criminologie

Articles avec #emile dubois catégorie

Emile-dubois-tueur-en-serie-francais-chili-psycho-criminologie.com

 

Nombre de victimes :  5, peut-être 6 +1 blessé
Type de victimes : Étrangers à la condition sociale élevée et d'un âge avancée
Période :  entre 1882 et 1906
Surnoms :    Émile Dubois, Emilio Dubois, Émile Murraley, Emilio Morales
Nom :    Louis-Amadeo Brihier Lacroix
Date de naissance :   29 avril 1867
Lieu de naissance : Etaples (Hauts de France)
Date de décès : 26 mars 1907
Lieu de décès : Valparaiso (Chili)
Sexualité : Hétérosexuel
Mariage :  Ursula Morales
Famille :  Mère, Marie Lacroix - Père, José Brihier - 1 fils

Type de tueur : d'opportunité, gain financier 

Modus operandi :  S'en prenait à de riches bourgeois d'origine étrangère. Il s'arrangeait pour venir à leur boutique à la fermeture, les poignardait à mort avant de dérober leurs biens, en général de l'argent, des montres, diamant. 
Type d'armes utilisées : poignard, dague 

_____________________________________

  Les faits

  Louis-Amédée Brihier Lacroix, connu sous le nom d’Émile Dubois était un voleur et un meurtrier en série. Devenu célèbre au Chili au début du XXe siècle, il fut ensuite reconnu coupable des meurtres, entre 1905 et 1906, de quatre Européens.

 

journal-Emile-dubois-tueur-en-serie-francais-chili-psycho-criminologie.com

  Jeunesse

  Emile Dubois est né Louis Amédée Brihier Lacroix, le 29 avril 1867 dans la petite ville d'Etaples, dans le nord Pas-de-Calais. Il est le fils de José, forgeron, et de Marie, mère au foyer. Il passe une partie de son enfance dans le village de Sangatte, proche de Calais.

  Quand il a 15 ans, il tue le père de sa petite-amie, un policier en retraite.

  Émile travaille comme mineur à Courrières durant près de deux deux ans avant de s'embarquer quand il a 20 ans pour l'Amérique du Sud, soupçonné d'un nouveau meurtre dont on ne trouve pas la trace dans les archives. Il découvre l'équateur, le Panama, le Pérou puis le Venezuela et le Chili.

  Arrivé là, il passe très vite par la case prison en commettant un vol, ce qui lui vaut un mois derrière les barreaux. Il pratique ensuite différents métiers : professeur de littérature, vétérinaire, comédien, puis il s'engage dans les mines de Maracaibo et prend la tête d'un mouvement de grève.
  Il part ensuite pour Bogota, s'engage comme officier dans l'armée avant d'entamer un périple le long de la Cordillère des Andes.
  Journalier dans les champs de bananes en Équateur, noctambule au Pérou, il débarque ensuite au Chili sans un sou et muni de faux papiers Colombien au nom d’Émile Dubois et se prétend ingénieur des mines.

 

Emile-dubois-tueur-en-serie-valparaiso-psycho-criminologie.com
Valparaiso, 1905

  Les meurtres

  En 1903, il a 36 ans, quand il tue dans un bordel de Santiago avec la complicité de ses deux maîtresses, Ursula Morales, une jeune comédienne et Catalina, un jeune ingénieur péruvien afin de le dépouiller.
  Le 7 janvier 1905, vers 21h toujours à Santiago, Emile Dubois tue Ernest Lafontaine, un commerçant français premier maire de la ville de Providencia. Il est entré par le bureau de la victime, l'a frappé à la tête, lui vole sa montre en or, les clés de son coffre-fort et son argent. Au passage, il détruit tous les meubles.
  Roman Diaz, l'ami d'Ernest Lafontaine découvre le corps mutilé.
  Au mois de septembre 1905, le 4, Emile Dubois s'en prend à l'importateur allemand Reinald Tillmans. Il s'introduit peu avant la fermeture dans le bureau et se dirige vers le comptoir. Il est 20h environ quand il attaque sa victime par derrière et le poignarde de plusieurs coups de couteau dans le dos, lui perforant les poumons et lui causant une hémorragie interne. Il dérobe les diamants et s'enfuit au moment où l'épouse de Tillmans, une fille de commerçant arrive.

 

Emile-dubois-tueur-en-serie-valparaiso-la-place-de-la-victoire-psycho-criminologie.com
La place Victoria, Valparaiso, 1905

  Le mois suivant, le 14 octobre 1905, rue Cochrane, il s'en prend au courtier et homme d'affaires Gustave Titius, à qui il venait demander un prêt. Titius reçoit plusieurs coups de couteau à la poitrine, endommageant l'artère pulmonaire et le coeur. Il lui mutile également les mains. Dans sa fuite, Émile Dubois emmène une bague et une montre.

  Au mois d'avril de l'année suivante (le 15), il s'en prend à un marchand français, Isidore Challe, en le tuant devant son magasin qui était aussi sa maison, à Valparaiso, de six coups de couteau sur les bras, dans la poitrine et le cou dont une blessure fatale à la carotide. Mais le marchand hurle sous les coups qui lui sont assenés et donne l'alerte. Un policier à cheval se trouve à proximité de la scène, mais Dubois parvient à s'enfuir sans être inquiété.

 

Arrive-de-Emile-dubois-tueur-en-serie-francais-chili-tribunal-2-psycho-criminologie.com
Arrivé d'Emile Dubois au tribunal

  Arrestation

  Le 02 juin 1906, il s'en prend à Charles Davies, un dentiste américain qu'il blesse dans son cabinet, peu avant le tremblement de terre de 1906. L'homme résiste à l'agression et Dubois prend la fuite par les escaliers. Davies ameute le quartier en hurlant à l'aide par la fenêtre. Dans sa fuite, Dubois laisse tomber une dague d'acier, un trousseau de clefs et  une lanterne. L'homme va alors décrire à la police son agresseur : il a une courte moustache, forte et garnie, un habit de marin, un chapeau noir de Calanas.

  Avec cette description, les agents parviennent à le retrouver sur une des collines de la ville et l'encercle avant de le capturer.
  Emile Dubois se déclare innocent des meurtres qu'on lui reproche. Dans les heures qui suivent, sa maison est perquisitionnée. Les agents de police trouvent un crochet de boucher, des dagues, poignards, couteaux, la montre du commerçant Gustavo Titius, un calepin avec le nom des victimes ainsi que le diamant volé.
  Il est alors emmené en prison. 
  Durant le tremblement de terre de Valparaiso du 16 août 1906 (magnitude 8.2), Emile Dubois est retrouvé sous une multitude de boites de conserve, dissimulé grâce à ses co-détenus qui l'ont complètement transformé : couvert d'un pancho, barbe rasée, menottes et chaines enlevées. Il n'aura pas le temps de prendre la fuite et sera remis en geôle en compagnie des 598 autres détenus qui constituent les habitants de la prison.
  Ce sera sa seule tentative d'évasion.

 

Arrive-de-Emile-dubois-tueur-en-serie-francais-chili-tribunal-psycho-criminologie.com
 

  Procès

  Arrêté en 1906, son procès dure jusqu'en 1907. Il démontre des talents d'orateur et renvoie son avocat qui plaidait la démence. Il assume seul sa défense, crie son innocence, fustige les riches, les puissants et les institutions judiciaires "Je ne suis pas un monstre, je suis un anarchiste".
  Le 4 janvier 1907, Émile Dubois est jugé et condamné à mort par le juge Santiago Santa Cruz.
La veille de son exécution, il se marie avec sa partenaire de longue date, Ursula Morales, la mère de son fils.
  Sa condamnation provoque une série de manifestations contre la peine de mort. Le peuple de Valparaiso croit en l'innocence de Dubois et sollicite sa grâce auprès du président de la République, sans succès.

 

Execution-2-Emile-dubois-tueur-en-serie-francais-chili-psycho-criminologie.com

  Exécution

  Nous sommes le 26 mars 1907 à 8h25 du matin. Émile Dubois se tient sur un banc, il fume un dernier cigare. Devant lui, se tient un peloton de quatre soldats, fusil au poing. Émile échange quelques mots et se déclare innocent de tout ce qu'on lui reproche puis il prend place. Il refuse de porter un bandeau et regarde ses "bourreaux" en face quand il ordonne lui-même le feu. Les coups tonnent.
  Il tombe, fusillé à 8h30.
  Son fils fait alors l'aumône auprès de ceux qui ont assisté à la mort pour recueillir quelques sous.
  Les restes d’Émile, emportés par les fossoyeurs, sont alors enterrés dans la fosse commune des indigents du cimetière de Playa Ancha.

 

Execution-Emile-dubois-tueur-en-serie-francais-chili-psycho-criminologie.com

  Postérité

  La population pauvre du Chili et surtout de la ville de Valparaiso voue un véritable culte à Émile Dubois. Pour eux, le tueur s'est débarrassé d'usuriers et le considère comme un Robin des Bois, un justicier du peuple ouvrier méprisé par la bourgeoisie d'alors. 
  Depuis, des milliers d'habitants et de touristes viennent visiter son cénotaphe où se trouvent de nombreuses plaques et dessins le remerciant des vœux qu'il a exaucés, tel un saint. Des messes lui sont dédiées et des processions organisées les mardis et les vendredis.

  Sa vie a fait l'objet de nombreuses émissions à la télévision chilienne, d''un roman "Tous ces morts" (1971) de Carlos Droguett, lauréat du prix Alfaguaraet, ainsi que d'une pièce de théâtre.

 

Emile-dubois-tueur-en-serie-francais-chili-cimetiere-psycho-criminologie.com

 ___________________________

 

©Toute reproduction du texte interdite

Émile Dubois, un tueur en série français au Chili - www.psycho-criminologie.com

Sources :
- https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89mile_Dubois_(tueur_en_s%C3%A9rie)
- Arte radio,  Felipe Durand, Emile Dubois, l'assassin anarchiste , Meurtrier en série et héros du peuple, mise en ligne 15 mars 2011
- http://jcmacquetlivres.canalblog.com/
- http://centrohistoricoforense.cl/mhp/?page_id=9170

_________________

Tags : Emile Dubois, émile dubois, émilio dubois, émile dubois chili, émile dubois tueur en série, emile dubois tueur en série, emile dubois serial killer, valparaiso, émile dubois histoire, émile dubois biographie, émile dubois meurtres, émile dubois exécution, émile dubois tueur en série chili, Louis-Amédée Brihier LacroixCharles Davies, carlos droguett, tueurs en série français, serial killer; emile dubois amazon, emile dubois wikipedia, emile dubois wikiEmilio Dubois, Émile Murraley, Emilio Morales, les plus grands meurtriers de l'histoire, les plus grands tueurs en série, les tueurs en serie les plus prolifiques, les plus grands tueurs en série français, les plus grands tueurs de france, les tueurs en série chili, emile dubois robin des bois

Voir les commentaires