Psycho-Criminologie

Psycho-Criminologie

psychologie et criminologie

Articles avec #corruption de mineur de 15 ans aggravee catégorie

 

Un juge exerçant au parquet de Dijon, vient d'être mis en examen à Besançon pour avoir proposé à des inconnus sur un site des relations sexuelles avec sa fille de 12 ans.

 

Le juge de 55 ans, fréquentait les sites Internet libertins avec son épouse, et notamment les forums de rencontres. Il était visé par une enquête préliminaire ouverte à l'automne 2019 après qu'un signalement d'internautes ait fait savoir à la police qu'il proposait d'avoir des rapports sexuels avec sa femme, mais aussi avec leur fille. Et pour ce faire et appuyer sa proposition, ce juge n'a pas hésité à joindre sur le forum une photo de sa fille en maillot de bain.
Une "offre" qu'aucun internaute n'a heureusement accepté.

 

Un juge empreint à ses fantasmes

Le 4 juin, le couple  a été placé en garde à vue, puis l'épouse a été remise en liberté après qu'elle ait affirmé ne pas être au courant des propositions formulées en ligne par son mari.  Aucune poursuite n'a, à ce jour, été demandé à son encontre.
Quant au juge, il aurait reconnu bien être l'auteur des messages, mais a assuré qu'il ne s'agissait que de fantasmes. Leur fille, elle, a été entendue par les enquêteurs et n'aurait subi aucune atteinte sexuelle.

Celui qui était ancien juge aux enfants vient d'être mis sous contrôle judiciaire avec une obligation de soins et l'interdiction d'exercer son métier au contact de mineurs. Son affaire a été "dépaysé" et sera jugé devant le tribunal de Besançon. Le juge exerçant à Dijon (Côte d'Or) a été mis en examen pour « corruption de mineur de 15 ans aggravée » et « offre, même non suivie d'effet, à une personne de commettre à l'encontre d'un mineur un viol, une agression sexuelle ou de la corruption de mineur ».
Il pourrait être condamné à une peine de dix ans de prison pour les faits et à un million d'euros d'amende.
La ministre de la justice, Nicole Belloubet a saisi le conseil supérieur de la magistrature (CSM) afin de suspendre le juge.

 

________________________

 

Voir les commentaires