Psycho-Criminologie

Psycho-Criminologie

psychologie et criminologie

Articles avec #chateau du sautou catégorie

"Michel fourniret" "estelle-mouzin" "monique olivier" "psycho-criminologie.com"

 

La mise en examen, fin novembre, de Michel Fourniret pour la disparition d’Estelle Mouzin a relancé l’enquête sur la disparition de la petite fille, âgée de 9 ans au moment des faits. Deux sites vont être fouillés dans les Ardennes cette année pour tenter de retrouver son corps.

La mise en examen de Michel Fourniret pour la disparition d’Estelle Mouzin replace le tueur en série au cœur des soupçons dans cette affaire vieille de presque 17 ans, rappelle le journal La Voix du Nord. La fillette de neuf ans avait disparu alors qu’elle rentrait de l’école à Guermantes en Seine-et-Marne le soir du 9 janvier 2003.
Son corps n’a  jamais été retrouvé.

Des fouilles auront donc lieu dans l’année dans les Ardennes sur deux sites où les enquêteurs espèrent retrouver le corps de la fillette. Il s’agit d’une maison située à Ville-sur-Lumes, dont « l’ogre des Ardennes » a hérité de sa sœur et de la forêt jouxtant le château du Sautou près de Sedan.

Divers indices ont conduit la justice à s’interroger sur la possible implication de Michel Fourniret dans la disparition de la jeune fille : une photo d'Estelle Mouzin avait été retrouvée sur son ordinateur, et une camionnette blanche semblable à la sienne avait été repérée en Seine-et-Marne la semaine des faits.

La défense de Fourniret a reposé sur son alibi : un appel qu'il aurait donné à son fils le soir des faits pour son anniversaire. Ce dernier n’avait alors pas décroché mais cet appel avait été attesté par des relevés téléphoniques.
Cette version a néanmoins été récemment fragilisée par son ex-épouse, Monique Olivier.
Entendue en novembre par la juge, celle-ci a raconté avoir elle-même passé ce coup de téléphone, à la demande de son mari. Cette annonce a alors relancé la machine judiciaire concernant les soupçons évoqués jusqu'ici et décidé des fouilles à venir.

La découverte du corps d’Estelle Mouzin permettrait l’ouverture d’un nouveau procès. Le tueur en série, âgé aujourd'hui de 77 ans, souffrirait selon plusieurs médias de troubles de la mémoire liés à un début de maladie d’Alzheimer.

 

_________________

Voir les commentaires

<< < 1 2