Psycho-Criminologie

Psycho-Criminologie

psychologie et criminologie

Articles avec #btk dennis radder catégorie

"kerri rawson" -" btk serial killer "- "daughter" - "www.psycho-criminologie.com"

 

La fille du tueur en série BTK  en a fini avec son père, fait-elle savoir aux médias. Celui-ci l'aurait en effet cyberharcelé depuis la prison. 

Kerri Rawson a révélé aux spectateurs de CrimeCon qu'elle avait déposé une ordonnance de non-contact contre son père tueur en série, Dennis Rader, en raison de son comportement effrayant envers elle.

"Il m'a harcelé en ligne", a déclaré Kerri Rawson au public de CrimeCon, qui avait lieu à Austin ce dimanche 6 juin 2021. "Il a des lettres et il a un accès téléphonique, donc il a son fan club qui aime imprimer des captures d'écran de mes réseaux sociaux et des photos de moi et de ce que je fais."

Kerri Rawson est la fille de Dennis Rader, connu sous le nom de tueur en série BTK (abréviation de lier, torturer, tuer), qui a assassiné 10 personnes au Kansas entre 1974 et 1991 tout en conservant l'apparence d'un père de famille et d'un membre respecté de la communauté. Il est devenu connu notamment en narguant les médias au sujet de ses crimes, ce qui l'a finalement conduit à sa capture par la police. En 2004, il a en effet envoyé une disquette à la police à partir de laquelle les autorités ont pu obtenir un échantillon d'ADN. En fait, c'est grâce à l'ADN de sa fille que les enquêteurs ont pu confirmer son identité.

Kerri Rawson a écrit un livre en 2019 sur les luttes intérieures qu'elle a endurées pour accepter qui est son père intitulé : "Une fille de tueur en série : mon histoire de foi, d'amour et de dépassement". Elle raconte notamment son angoisse après que son père ait qualifié sa famille de "pions dans son jeu" lors de sa déclaration de condamnation en 2005.

Alors que son livre détaille comment elle et son père sont restés en contact pendant un certain temps après sa condamnation, elle a fait savoir que c'était fini maintenant. Même si elle a dit à son père qu'elle l'aimait et lui avait pardonné, Rawson a expliqué qu'il était un « narcissique » avec qui elle avait légalement cessé tout contact.

"Il aime m'envoyer des dessins d'animaux avec des bouches béantes armées de crocs", a-t-elle déclaré.

Un article du Washington Post de 2016 a noté que l'art de Rader est devenu populaire parmi certains collectionneurs. Rawson aurait découvert que son père avait signé son nom sur les photos de scène de crime de ses victimes. Il a même apposé sa signature sur le livre de sa fille.

"Quelqu'un lui avait envoyé une page de mon livre sur laquelle j'avais fait un autographe et il a apposé sa signature BTK dessus", a-t-elle déclaré au participants du CrimeCon.

Elle a fait également savoir que les "fans" de son père ne faisaient pas seulement une capture d'écran de ce qu'elle faisait en ligne, mais lui envoyaient souvent des messages pour lui dire que son père était un "mec bien".

"Faire face à cela [le cyberharcèlement] ces dernières années, ce marché de souvenirs des meurtres, et découvrir qu'il signait des photos de ses scènes de crime, je n'en pouvais plus", a-t-elle expliqué. "Je me suis donc inscrit aux services d'aide aux victimes par l'intermédiaire du Département des services correctionnels du Kansas et [...] j'ai signé une ordonnance de cessation légale de contact. Elle lui a été remise la veille de son anniversaire cette année."

Cette déclaration a suscité les applaudissements du public.

Alors que Kerri Rawson a exprimé que, alors qu'elle était plus jeune, elle craignait de grandir en ayant les mêmes attributs négatifs que son père, elle a déclaré que, contrairement à son père, elle est le genre de personne qui aime aider les autres.

Elle rappelle qu'un criminologue lui a dit un jour : " Si vous avez aidé une personne, vous avez gagné."

 

 

_____________

Source : oxygen.com

Voir les commentaires