Psycho-Criminologie

Psycho-Criminologie

psychologie et criminologie

Articles avec #ashley judd catégorie

Photo : REUTERS/Eduardo Munoz

 

Lors des plaidoiries d'ouverture de son procès pour viol, les procureurs ont décrit en détail comment Weinstein s'en prenait aux femmes, les attirant avec de «fausses promesses d'aide professionnelle».

Harvey Weinstein était un prédateur sexuel en série qui a utilisé à plusieurs reprises son "pouvoir et son prestige" pour s'attaquer à des jeunes femmes vulnérables, ont déclaré mercredi les procureurs lors de l'ouverture des débats du procès pour viol du magnat du cinéma, à Manhattan.

"Cet homme, assis ici, n'était pas seulement un titan à Hollywood, c'était aussi un violeur", a déclaré la procureure adjointe de Manhattan, Meghan Hast, à la Cour suprême de New York, en décrivant en détail comment Weinstein a maltraité des femmes pendant plusieurs décennies, en utilisant son immense influence dans l'industrie du divertissement "pour assurer leur silence."

Weinstein, 67 ans, fait face à cinq accusations, y compris d'agression sexuelle et de viol au premier degré, après avoir commis un acte sexuel non désiré sur son ancienne assistante de production en 2006 et violé une autre femme en 2013.
Weinstein pourrait être condamné à la prison à vie en cas de condamnation. Jusqu'ici, il a nié à plusieurs reprises toutes allégations d'agression sexuelle.

Les arguments d'ouverture ont commencé après des semaines de sélection du jury, au cours desquelles des centaines de New-Yorkais - y compris le mannequin Gigi Hadid - ont été appelés. Vêtu d'un costume noir et de chaussures orthopédiques, Weinstein a déclaré aux journalistes qu'il "se sentait bien". «J'ai de bons avocats», a-t-il ajouté avant de sourire.

Depuis que des révélations explosives sur le comportement prétendument prédateur de Weinstein sont apparues dans le New York Times et le New Yorker, plus de 80 femmes se sont manifestées pour l’accuser d’inconduite sexuelle. Les allégations ont catalysé le mouvement mondial #MeToo, inspirant des centaines de femmes à présenter leurs propres témoignages de harcèlement sexuel ou d'agression de la part notamment d'hommes puissants dans la politique, les médias et l'industrie du divertissement.

«Il ne s'agissait pas de relations mutuelles entre adultes», a déclaré Hast. «Ces jeunes femmes étaient des pions poussés par l'accusé. Elles ne se rendaient pas compte qu'elles étaient attirés par de fausses promesses d'aide professionnelle - Elles pensaient avoir attiré l'attention d'un producteur hollywoodien pour leur travail. "

Tout au long du procès de six semaines, le jury entendra six des accusatrices de Weinstein, mais le dossier de l'accusation reposera largement sur la crédibilité des deux victimes présumées qui ont porté les accusations initiales en 2018 : Miriam Haleyi et Jessica Mann.

Photo : Jessica Komguen / FranceInfo

Hast a déclaré mercredi que Weinstein avait «arraché» de force le tampon hygiénique de Haleyi et pratiqué le sexe oral sur l'ancienne assistante de production à son domicile de SoHo en 2006. Mann, qui est restée anonyme jusqu'à mercredi, aurait été violée par le producteur dans un hôtel de New York en 2013. "Miriam va vous décrire comment l'accusé a manipulé la situation, comment il lui a fait sentir que c'était de sa faute", a expliqué Hast.
Les procureurs ont déclaré que le 16 juillet 2006, Weinstein avait ordonné à une voiture d'emmener Haleyi à son appartement après son retour d'un voyage à Paris - même après qu'elle ait refusé plusieurs fois ses avances.

Une fois à l'intérieur de l'appartement, Weinstein aurait «plongé» vers Haleyi pour tenter de «la caresser et l'embrasser». Haleyi a essayé de «prendre ses distances et lui a répété qu'elle n'était pas intéressée par quoi que ce soit de sexuel», mais Weinstein "avait déjà pris sa décision", ont déclaré les procureurs.

Haleyi témoignera que Weinstein l'a emmenée dans sa chambre et l'a agressée sexuellement de force en 2006, puis l'a violée plusieurs années plus tard dans un hôtel Tribeca, selon les procureurs.
«Elle n'avait rien, pas de famille, pas de maison, rien. Il était un titan dans l'industrie du divertissement à ce moment-là. »

Les procureurs ont déclaré que Mann, une aspirante actrice, avait eu une relation brève et abusive avec Weinstein après que les deux se soient rencontrés lors d'une fête à Hollywood en 2013. Après lui avoir promis, à elle et son ami, des rôles principaux dans ses prochains films cette année-là, Weinstein l'aurait violée deux fois dans une chambre d'hôtel.

«Au cours des mois suivants, et des années suivantes, elle a continué à le voir. Vous apprendrez que Jessica Mann s'est sentie piégée », a déclaré Hast. «Jessica Mann a essayé d'afficher un visage courageux, prétendant au monde que tout allait bien. Pendant tout ce temps, vous apprendrez, qu'elle s'effondrait de l'intérieur. "

L'actrice Rose McGowan

Des rumeurs d'inconduite présumée de Weinstein ont fait le tour d'Hollywood pendant des décennies, mais ne sont devenues publiques qu'en 2017 lorsque de nombreuses femmes - dont les actrices Rose McGowan et Ashley Judd - l'ont accusé de harcèlement sexuel et de viol. Des dizaines de membres de l'élite hollywoodienne, dont Gwyneth Paltrow et Angelina Jolie, se sont également manifestés après l'exposé du Times, partageant des histoires similaires de harcèlement ou d'agression par Weinstein.

En fin de compte, le mogul d'Hollywood a été arrêté le 25 mai 2018,  à quelques pâtés de maisons de son ancien bureau de production à Manhattan.

Lors de son procès pour viol, les jurés entendront quatre autres femmes qui devraient témoigner, notamment l'actrice des Sopranos Annabella Sciorra, qui allègue que Weinstein l'a violée dans son appartement de Manhattan en 1993.

Les procureurs ont déclaré mercredi que bien que Sciorra et les trois autres accusations de femmes ne relèvent pas du délai de prescription, leur témoignage prouverait le schéma de comportement criminel de Weinstein.
 

Mardi, lors d’une audience préalable au procès, l’équipe de défense de Weinstein a donné un aperçu des arguments qu’ils présenteront au procès, disant au juge James Burke qu’ils prévoient de montrer aux jurés «des dizaines et des dizaines et des dizaines» de courriels «aimants» des accusatrices du producteur. Dans l'un des e-mails, selon l'avocat de la défense Damon Cheronis, une femme a donné au magnat du cinéma son nouveau numéro de téléphone portable, tandis que dans un autre, un accusatrice lui a demandé de rencontrer sa mère.

Cheronis a affirmé que ces courriels «sapaient» l'argument de l'accusation selon lequel Weinstein était un prédateur sexuel en série et devrait être montré lors de leurs déclarations d'ouverture de mercredi. Alors que Burke a refusé à l'équipe de défense de Weinstein de montrer aux jurés les courriels mercredi, le juge a autorisé leur utilisation au procès.

Nicole Page, une avocate de New York spécialisée dans les affaires des médias, a déclaré au Daily Beast que les courriels «aimants» sont courants pour les victimes de violence. «La raison en est que les femmes qui sont harcelées et agressées sont souvent traumatisées et terrifiées de perdre leur emploi, leur carrière et leur réputation. Ce type d’interaction est conforme au concept de «garder ses ennemis proches» », a déclaré Page, qui représentait Lauren O’Connor, ancienne éclaireuse de la Weinstein Company, qui a rédigé une note interne sur le prétendu abus de pouvoir de Weinstein.

Page a ajouté que, dans son expérience professionnelle, ces femmes savaient «que Weinstein était un prédateur», mais ont envoyé ces «courriels» comme «défense contre les représailles et d'éventuels dommages supplémentaires» que le producteur pouvait leur faire à la fois physiquement et professionnellement.

 

 

Autres articles :
Harvey Weinstein : un accord de 25 millions de dollars avec ses accusatrices  (12/12/2019)
- Harvey Weinstein inculpé pour deux nouveaux cas d’agression sexuelle  (07/01/2020)
- Procès Weinstein :  le juge refuse le report du procès demandé par la défense (07/01/2020)

Lire aussi "Les faire taire" de Ronan Farrow, sur l'affaire Weinstein

_____________________________

Sources :
- https://www.thedailybeast.com/harvey-weinstein-is-a-serial-rapist-with-a-desire-to-conquest-prosecutors-argue?ref=home
- https://pagesix.com/2020/01/22/prosecutors-rip-harvey-weinstein-as-sexual-predator-and-a-rapist-at-trial/

Voir les commentaires