Psycho-Criminologie

Psycho-Criminologie

psychologie et criminologie

Articles avec #affaires catégorie

Publié le par I. Girard
Publié dans : #Tueurs en série, #Tueurs en série Européen, #Affaires
Un infirmier soupçonné de 106 morts en Allemagne

Il est allemand. Il a 41 ans. C'est un infirmier et en tant que tel, il devait prendre soin des autres, les soigner.
Lui a décidé au contraire que certains des patients dont il avait la charge devaient mourir.
Et quand les autorités de Oldenbourg l'ont interrogé sur son motif, Niels Högel leur a révélé qu'il tuait par... ennui.
Un "ennui" qui l'aurait amené à faire 106 victimes (voire 111) par injection médicamenteuse.
Trois des corps, enterrés en Turquie vont d'ailleurs faire l'objet prochainement d'une exhumation.
Une mise en accusation par le Parquet allemand devrait intervenir également au début de l'année 2018.

C'est en 1999 que Niels Högel aurait commencé sa série macabre dans le service des réanimations. A cette époque il travaillait à l'hôpital de Delmenhorst (nord de l'Allemagne), puis à l'hôpital d'Odenbourg jusqu'en 2005. Durant ce laps de temps, Niels Högel est soupçonné d'avoir tué 33 personnes. Le compte fut réévalué à 90 patients et à cette date il n'est pas exclu que le nombre soit en fait doublé même si certains cas sont difficilement prouvables malgré les centaines de témoignages recueillis.

Arne Schmidt, la chef d'enquête révèle que cette affaire est une affaire "unique dans l'histoire de la République Fédérale".
 


Il semble que Niels Högel n'avait pas de préférences d'âge ou de sexe pour ses victimes sinon qu'il choisissait ses victimes parmi les patients se trouvant dans un état critique.
Selon le meurtrier, il pratiquait ces injections médicamenteuses pour pouvoir ensuite les ramener à la vie, démontrant par là-même le profil d'un tueur que l'on peut qualifier d' "Ange de la mort". Il perpétrait ces délits, car il semblait s'ennuyer. Ces actes lui procuraient alors une cassure dans la routine de son travail jusqu'au jour où en 2005, une collègue le surprit en train de faire une piqûre non prescrite à un patient dans la clinique de Delmenhorst.
Délit qui lui avait valu en 2008 une première condamnation pour tentative de meurtre.
Suite à son incarcération, l'enquête fut ré-ouverte en 2014 après que Niels Högel se soit confié à un co-détenu en lui avouant avoir commis une cinquantaine d'homicides. Dire qu'il réitéra auprès de l'expert psychiatre qui l'examina et à qui il fera part d'une trentaine de meurtres et de plus de soixante tentatives.

Ce qu'a révélé l'affaire Niels Högel et que nous avons également noté dans l'affaire Genene Jones, ce sont les dysfonctionnements des établissements hospitaliers et surtout de la direction, qui ne diligenta pas d'enquête interne alors que les morts sont survenues à chaque fois quand Niels Högel était de service. Le parquet a donc également décidé de poursuivre les cliniques de Delmenhorst et d'Oldenbourg afin de déterminer les responsabilités de chacun.


Niels Höger n'est pas le seul "Ange de la mort" emprisonné en Allemagne ces dernières années. Stephen Latter, lui, a été condamné en 2006 à la prison à perpétuité pour avoir tué 28 patients en Bavière. En 2005, une infirmière de l'Hôpital de la Charité, à Berlin, a été condamnée à la même peine pour meurtre par surdose de cinq patients.

L'affaire Niels Hogel

Tags : Niels Högel, niels högel wikipedia, Un infirmier soupçonné de 106 morts en Allemagne, tueur en série en allemagne, tueurs en série en allemagne, tueur en série européen, Niels Hogel l'infirmier tueur, Niels Hogel condamné, victimes de Neils Hogel, Niels Hogel ange de la mort, Niels Hogel odenbourg, niels hogel delmenhost, procès de niels hogel, niels hogel enquête, niels hogel wiki, niels hogel assassin, niels hogel criminologie, niels hogel tueur, niels hogel affaire, affaire niels hogelfaits divers, actualité faits divers, actualités faits divers, faitsdivers, les divers insolites, actualités insolites

Voir les commentaires

<< < 10 20 30 31 32 33 > >>