Psycho-Criminologie

Psycho-Criminologie

psychologie et criminologie

 

Jeudi matin, le FBI a arrêté trois membres d'un groupe néonazi appelé «The Base», quelques jours avant un rassemblement pro-armes qui devait se dérouler à Richmond.

Les trois suspects - Brian Mark Lemley, William Garfield Bilbrough et le fugitif canadien Patrik Mathews - font face à diverses accusations.
Lemley et Bilbrough sont également accusés d'avoir hébergé illégalement Patrick Mathews, un ancien réserviste militaire canadien qui a fui son pays d'origine après avoir été accusé d'être recruteur pour The Base. Le trio devrait faire face à un juge fédéral dans le Maryland jeudi après-midi.

Les suspects avaient envisagé de se rendre à Richmond, en Virginie, pour un rassemblement qui devait avoir lieu le 20 janvier devant le Capitole pour protester contre la nouvelle législation sur le contrôle des armes à feu, a rapporté le New York Times. Le rassemblement est devenu un point important pour la frange droite, incitant le gouverneur Ralph Northam à déclarer l'état d'urgence pour quatre jours et à interdire les armes à feu.

Selon le FBI, Lemley et Mathews auraient construit un fusil d'assaut et amassé des centaines de cartouches avant leur arrestation. Selon un enregistrement, Brian Lemley a déclaré qu'il avait transformé l'arme en une mitrailleuse et avait prévu de la cacher aux agents fédéraux, selon le FBI.

"Oh oups, on dirait que j'ai accidentellement fabriqué une mitrailleuse", a déclaré Lemley, un ancien éclaireur de cavalerie de l'armée américaine. "Je vais la ranger ici jusqu'à la semaine prochaine, juste au cas où l'ATF [Bureau de l'alcool, du tabac et des armes à feu] se présenterait demain", a-t-il déclaré à Patrick Mathews.
The Base, qui est dérivée de la traduction anglaise du nom du groupe terroriste islamique radical al-Qaïda, est un groupe paramilitaire suprémaciste blanc engagé dans la guerre raciale. Dans un affidavit déposé avec une demande de mandats d'arrêt, le FBI a décrit comment les membres de The Base discutaient de leurs plans de terrorisme en ligne.

«Dans les salles de discussion cryptées de The Base, les membres parlaient, entre autres, du recrutement, de la création d'un état blanc, de commettre des actes de violence contre les communautés minoritaires (y compris les Afro-Américains et les Juifs-Américains), des camps d'entraînement de style militaire, de l'organisation et des moyens de fabriquer des engins explosifs improvisés ».

 

 

____________________

Source :
- https://www.thedailybeast.com/fbi-busts-patrik-mathews-and-other-members-of-neo-nazi-group-the-base-days-before-richmond-gun-rally?ref=home

Voir les commentaires