Psycho-Criminologie

Psycho-Criminologie

psychologie et criminologie

Publié le par I. Girard
Publié dans : #Tueurs en série, #Tueurs en série USA, #Rodney Alcala, #Années 1970, #Alcala, #le tueur de tournez manège
Rodney Alcala : le tueur de Tournez Manège

Nombre de victimes :  8 (suspectées) - 2 (reconnues)
Nom Rodrigo Jacques Alcala Buquor, dit Rodney James Alcala
Surnom :  The dating game killer
Date de naissance :  23 août 1943
Lieu de naissance :  San Antonio, Texas
QI : 160
Parents : Anna Maria Gutierrez  - Raoul Alcala-Buguor
Famille :    3 sœurs
Victimes : 
Jill Barcomb, Georgia Wixted, Charlotte Lamb, Jill Parenteau,
Robin Samsoe, Cornelia Michel Crilley, Ellen jane Hover, Pamela Jean Lambson


Modus operandi :  Strangulation, matraquage, mains,  objets divers
Type de tueur : sadique
Profil : Psychotique sévère

_________________________________________________________

Rodney Alcala dans les années 70

  Enfance

  Rodrigo Jacques Alcala Buquor nait au Texas le 23 août 1943. Il a un grand frère, Raoul, né le 13 février 1941 à San Antonio, une grande sœur, Marie-Therese née en 1942 et une sœur cadette, Marie-Christine née en 1947.
  Ses parents sont Raoul Alcala-Buguor et Anna Maria Gutierrez. La famille vit dans une petite maison avec la grand-mère maternelle des enfants. 
  Rodriguo durant les premières années de sa vie fréquente l'école élémentaire catholique de St-Joseph puis intègre l'école du Mont Sacré-cœur.
  En 1951, sa grand-mère tombe malade. La vieille femme désirant passer ses dernières années au Mexique, dans son pays d'origine, toute la famille déménage. 
  Elle mourra quelques mois plus tard.
  En 1954, le père de Rodriguo décide de quitter sa famille et de rentrer seul aux États-Unis. Peu de temps après, sa femme et ses enfants rentrent eux aussi et vont s'installer à Los Angeles, en Californie. Rodney est inscrit à l'école St Alphonse où il restera deux ans avant de rejoindre l'école secondaire privée Cantwell. Au cours de ce dernier semestre, il estime avoir reçu assez d'éducation religieuse et insiste pour aller à l'école publique.
  Quatre ans plus tard, à 17 ans, il ressort diplômé de la haute école de Motebello.
  Il intègre alors l'armée avec le désir de suivre un programme pour devenir parachutiste en Caroline du Nord. Mais il occupera finalement un poste de commis pendant les quatre années suivantes.
  Son père décède subitement. Toute la famille, malgré la brouille, assiste à l'enterrement de ce dernier.
  En 1963, Rodney, se présente à la porte de chez sa mère. Il a fait de l'auto-stop sur 3000 miles pour venir. Il vient d'être libéré de l'armée pour cause de dépression nerveuse et trouble de la personnalité antisociale, chronique et sévère. Il passe quelque temps à l'hôpital puis en ressort. Il déclarera plus tard que lorsqu'il est rentré chez lui, il a commencé à ne plus se sentir comme lui-même.

 

Rodney Alcala photographe - tueur en serie - psycho-criminologie.com
Rodney Alcala

  Crimes

  En 1968, Rodney Alcala a 25 ans et commet son premier viol sur une jeune fille de huit ans, Tali Shapiro qu'il a enlevé alors qu'elle se rendait à l'école. Il tente de l'assassiner dans son appartement de Longpre à Los Angeles et parvient in-extremis à échapper à la police de Californie.
  Le detective Steve Hodel retrouvera une carte d'étudiant sur place avec son identité. 
  Alcala change de nom et prend celui de John Berger. Nom qui lui sert à intégrer l'université des arts de New York pour lequel il est accepté en premier cycle avec comme professeur de cinéma, Roman Polanski.
  La même année, il est embauché comme conseiller artistique et dramatique lors d'un camp d'été à George Mills dans le New Hampshire toujours sous sa nouvelle identité.
  Trois ans plus tard, il sort diplômé de l'université et reprend sont travail pour l'été au camp de vacances puis se passionne pour la photographie et commence à exercer son talent auprès des jeunes demoiselles.
  Le 24 juin, le corps de Cornelia "Michael" Crilley, jeune femme de 23 ans, hôtesse de l'air à la Trans World Airlines est retrouvé dans son appartement de Yorkville dans la banlieue de Manhattan.

 

Cornelia Michael Crilley victime de Rodney Alcala
Cornelia "Michael" Crilley

  Après ce meurtre, l'inspecteur Hodel trouve qu'il y a des similitudes avec la tentative d'assassinat sur la jeune violée.
  Il prévient le FBI.

  Rodney Alcala est alors inscrit sur le fichier des dix hommes les plus recherchés de l'état au mois de juillet 1971. Le mois suivant, deux campeurs de George Mills reconnaissant dans le portrait celui de leur conseiller, John Berger, appellent le FBI qui arrive au camp où travaille toujours Alcala. Ils l'arrêtent et lui prennent les empreintes digitales avant de l'extrader pour Los Angeles.
  Un accord de plaidoirie est conclu entre l'accusation et la défense et Rodney Alcala accepte de reconnaître les faits de molestation et de viol sur la première jeune femme. Au mois de mai 1972, Il est condamné par le juge à une période indéterminée (entre un et dix ans) avec une option de libération conditionnelle.
  En 1974, il est vu par un psychiatre en prison qui estime que son comportement s'est considérablement amélioré et qu'il peut être remis en liberté.
  Il a fait 34 mois de prison.
  Son casier portera la mention de délinquant sexuel auprès du service de police de Monterey Park.
  Il est alors embauché par une entreprise de photographie pour prendre des clichés des magasins du comté de Los Angeles.
  Le 13 octobre, il enlève une jeune fille de treize ans, Julie J., à Huntington Beach, l'oblige à fumer de la marijuana avant de se faire arrêter par un garde forestier. Accusé de vente de drogues, d'enlèvement, et de manquement à sa liberté conditionnelle, Rodney Alcala est renvoyé en prison en attendant son procès.
  Il est condamné à trois ans de prison fermes et est envoyé à la maison d'arrêt de Chino dans un premier temps avant de poursuivre sa peine à San Luis Obispo en Californie.

  En juin 1977, il est relâché à la condition qu'il se présente chaque semaine à son agent de libération conditionnelle. Durant l'été, son agent accepte qu'il se rende à New York pour aller visiter sa famille. 
  Il est sur place alors que le Fils de Sam opère au même endroit.
  Au mois de juillet, Ellen Jane Hover, 23 ans, est déclarée disparue. Elle a été vue pour la dernière fois avec le photographe, John Berger à New York. Rodney Alcala parvient à retourner à Los Angeles, où il est embauché comme typographe au Los Angeles Times.

 

Ellen-Jane-Hover-victime-de rodney-alcala-portrait-psycho-criminologie-com
Ellen-Jane-Hover

  Au mois d'octobre, le corps de Jill Barcomb, une femme blanche de 18 ans, est retrouvé dans la région de Hollywood Hills dans la banlieue ouest de Los Angeles. Elle a été agressée sexuellement, matraquée et étranglée avec une paire de pantalon bleu.

 

Jill-Barcomb-18-ans-victime-de rodney-alcala-portrait-psycho-criminologie-com
Jill-Barcomb

  Le FBI joint le LAPD, et l'informe de l'alias pris par Rodney Alcala. Les agents font savoir à la police que John Berger a été vu le dernier avec la disparue, Ellen Hoover et demande à ce que l'homme soit interrogé.
  Par faute de preuve et de lien direct, Alcala est relâché.
  Le 16 décembre 1977, le corps de Georgia Wixted, 27 ans, est retrouvé dans son appartement du Malibu. La jeune femme a été agressée sexuellement et étranglée.

 

georgia-witxed-victime-de rodney-alcala-portrait-psycho-criminologie-com
Georgia Witxed

  Rodney Alcala, passe une brève période en prison après que de la marijuana ait été retrouvée chez lui.
Au mois de juin 1978, le corps d'une femme non identifiée est retrouvé dans la buanderie d'un complexe d'appartements à El Segundo.
  Le 28 juin, un policier, Richard Plasse, responsable des homicides de Santa Barbara, reçoit un appel pour la disparition de Charlotte Lamb dont le corps sera retrouvé au mois de septembre suivant.
  Les restes d'Ellen Hoover sont retrouvés à North Tarrytown dans le comté de Wetchester, New York après que la police ait interrogé des connaissances d'Alcala qui leur ont spécifié que celui-ci emmenait souvent des femmes dans cette région afin de prendre des photos d'elles.

  Le 13 septembre 1978, Rodney Alcala est candidat sur le plateau de "The Dating Game" (Tournez manège, en français). Il est présenté par l'animateur comme étant un photographe à succès. Il remporte le jeu  et est choisi par la candidate, Cheryl Bradshaw pour un rendez-vous. Mais celle-ci renonce, trouvant Rodney "effrayant". Selon le profiler Pat Brown, ce rejet a pu être la cause des trois morts suivantes.

 

rodney-alcala-sur-le-plateau-de-the-dating-game-psycho-criminologie-com
rodney alcala sur le plateau de the dating game

  Au mois de février 1979, Alcala prend une jeune fille de 15 ans qui faisait de l'auto-stop et la persuade de faire des clichés d'elle en lui faisant croire qu'il participait à un concours. Le lendemain, après avoir passé la nuit ensemble, il conduit la jeune fille dans un endroit isolé, prend des photos d'elle, et la viole. La victime parvient à s'échapper en gagnant la confiance d'Alcala. Elle se réfugie dans les toilettes d'une station essence, puis appelle la police. Immédiatement identifié par la jeune fille, Rodney Alcala est arrêté. Il avoue l'avoir violé et avoir tenté de l'étouffer, mais n'est pas emprisonné.
  Au mois de mai 1972, Alcala démissionne du Los Angeles Time.
Le 14 juin, le corps de Jill Parenteau, 21 ans, est retrouvé dans son appartement de Burbank.

 

Jill-marie-parenteau-victime-de rodney-alcala-portrait-psycho-criminologie-com
Jill marie parenteau

  Le 20 juin, Robin Samsoe, 12 ans, et une de ses amies ont été approchés par un homme aux cheveux bouclés qui voulaient prendre des photos d'elles alors qu'elles se rendaient à leur cours de ballet.
  Dana Crappa, une pompier qui se rendait sur les lieux de son travail, déclare à son tour avoir vu un homme étrange aux cheveux noirs entraîner une jeune femme blonde dans les bois. A 23h05, une émission nationale diffuse un message demandant à ce que soit signalé tout renseignement concernant la disparition et les allées et venues de la jeune Robin.
  Suite aux signalements, Marilyn Droz, travaillant pour le médecin-légiste réalise un croquis de l'homme vu pour la dernière fois avec la jeune enfant. Le portrait est diffusé le lendemain aux informations.
  Rodney Alcala se voyant à la télé décide de changer de coupe de cheveux.

 

Robin-samsoe-12-ans-victime-de rodney-alcala-portrait-psycho-criminologie-com
Robin samsoe

 

  Le 25 juin,  Dana Crappa, revient sur le site où elle a vu l'homme trainer la jeune fille dans les bois. Là, elle retrouve des os, mais une nouvelle fois ne dit rien et garde cette information pour elle.
  Le detective Craig Robinson décide de rouvrir le dossier Alcala. Il soupçonne l'homme d'être pour quelque chose dans la disparition de Robin Samsoe.
  Le 27 juin, le mari de Marily Droz, lui-même policier, tombe sur la retransmission de l'émission "The Dating Game". Il trouve une ressemblance troublante entre le portrait-robot réalisé par sa femme et le candidat. Il joint alors la maison de production, Chuck Barris, afin d'avoir une copie de l'émission.
  Les jours suivants, les policiers interrogent les personnes qui ont vu la jeune Robin vers l'endroit où elle a été déclarée disparue. Munis de six photos, les témoins identifient Rodney Alcala comme l'homme qui accompagnait la jeune fille.
  La police se rend alors chez le suspect qui leur échappe à bord de son véhicule, un break bleu.
  Le 28, Dana Crappa,  emmène un de ses collègues voir en forêt, dans la Sierra Madres,  les ossements qu'elle a trouvés.
William Poepke décide, contrairement à sa collègue, de faire part de ses conclusions aux autorités.

 

  L'autopsie réalisée début juillet révèle qu'il s'agit bien du corps de la jeune Robin Samsoe.
  De son côté, Alcala, qui a une petite amie décide qu'il est temps pour lui de déménager à Dallas.
  Il loue un box à Seattle.
  Le 24 juillet, la police de Huntington Beach débarque chez Rodney avec un mandat qui les autorise à fouiller sa maison et sa voiture afin de trouver des éléments prouvant qu'il a été en contact avec la jeune Robin. L'homme est arrêté après que des preuves aient été retrouvées, et est inculpé pour l'assassinat de la jeune fille avec une mise en liberté sous caution de 250 000 dollars.
  Le sergent McErlain et le detective Robinson obtiennent alors un mandat pour fouiller le box de Seattle, et après trois heures tombent sur plusieurs éléments de preuves, dont plus de 1700 photos prises où les sujets sont nus ou vêtus de maillot de bain. Ils retrouvent également une boite sur laquelle est notée "Ode à New York, par John Berger" ainsi qu'une paire de boucles d'oreilles ayant appartenu à Robin Samsoe et une autre paire sur laquelle on retrouvera plus tard l'ADN de Charlotte Lamb

 

______________________________________________

Rodney Alcala à son procès - pycho-criminologie-com
Rodney Alcala à son procès

  Les procès


  Rodney Alcala plaide innocent aux accusations d'enlèvement, d'acte obscène, d'assassinat et de vol formulés par le procureur du district adjoint, M. Evans. Le 4 octobre, le juge Wyatt décide de le poursuivre pour enlèvement et meurtre. Alcala doit également comparaître devant le tribunal pour l'attaque faite contre la jeune fille de 15 ans qui a réussi à s'échapper, mais celle-ci a été jugée inapte à témoigner après avoir subi une évaluation psychiatrique.
  Le 19 mars 1980, Dana Crappa témoigne contre Rodney Alcava suivit par son collègue, William Poepke. Un détenu, Robert J. Dove, raconte qu'il a entendu Alcala parler à un autre détenu de la prison du comté d'Orange du meurtre de Robin Samsoe.
  Les sœurs de l'accusé témoignent à leur tour ainsi que sa petite amie, Elizabeth Kelleher. Les trois femmes, témoins de la défense, affirment que Rodney Alcala ne pouvait pas être impliqué dans la mort de Samsoe, car il se trouvait avec elles.
Les témoignages sont rejetés, car considérés comme biaisés.
Le 30 avril 1980, après deux jours de délibération, le jury rend son verdict : pour les accusations de meurtre au premier degré avec utilisation d'une arme mortelle et kidnapping forcé, le jury a reconnu Alcala coupable du meurtre de Robin Samsoe.
  Le juge le condamne alors à la mort par gaz.
  Alcala est enfermé à la prison de San Quentin.
  Son avocat fait appel.

  Le 11 juillet 1980, le bureau du procureur du district de Los Angeles accuse à son tour Rodney Alcala pour le cambriolage, l'agression sexuelle et l'assassinat de Jill Parenteau.
  Au mois de septembre, il est reconnu coupable pour le viol de la jeune fille de 15 ans et condamné à 9 ans de prison.
  Le 10 avril 1981, la cour d'appel accepte le recours, car il s'avère qu'il y a suspicion sur deux des témoignages.
  Le procès pour le meurtre de Jill Parenteau est lui aussi rejeté en raison du discrédit porté sur le seul témoin.
  28 mai 1986 - Le procès en appel confirme la première sentence suivie par la Cour suprême, le 21 décembre 1992.
  Mais la cour d'appel fédéral suspend la sentence en 2001.
  En 2003, le bureau du procureur de Los Angeles attaque à son tour Rodney Alcala pour les meurtres de Georgia Witxed, de Jill Barcomb et Charlotte Lamb.
  Le 11 janvier 2010, a lieu le procès pour les cinq autres meurtres où Alcala se représente lui-même.
  En 2012, il plaide coupable pour les meurtres de Ellen Hoover et Cornelia Crilley.
  Le 7 janvier de l'année suivante, il est condamné à nouveau à une deuxième peine de perpétuité.
  Il est également soupçonné par les enquêteurs d'être responsable du meurtre de Pamela Jean Lambson, 19 ans, habitante de San Francisco, mais aucune preuve ADN n'a pu l'impliquer ni aucune empreinte digitale ne fut retrouvée.
  En septembre 2016, Rodney Alcala a été accusé du meurtre de Christine Ruth Thornton dont le corps a été retrouvé au Wyoming en 1982, cinq ans après sa disparition.

 

Son Modus Operandi

  Les victimes de Rodney Alcala étaient toutes de jeunes femmes blanches dont l'âge était compris entre 8 et 31 ans. Il abordait ses victimes en prétextant de les prendre en photo et les attaquait ensuite, les violant et les étranglant avec les jambes d'un pantalon, des bas, ou des lacets de chaussure. Il lui arrivait également de les frapper avec un objet contondant. Il avait l'habitude de torturer ses victimes en les étranglant d'abord jusqu'à l'inconscience, puis les ramenait avant de les étrangler pour de bon.

  Trophée

  Il semble qu'Alcala en plus des photos qu'il conservait ait également pris les boucles d'oreilles de chacune de ses victimes.

 

©Toute reproduction du texte interdite

________________________________________

____________________________________________

Les livres sur le sujet :

 

The dating killer
Auteur : Stella Sands
Langue : Anglaise
Nombre de pages : 416
Prix : 5.76€ (epub, mobi)

_______________________________________________
 

KILLING GAME
Langue : Anglaise
Auteur : Allen R. Warren
Nombre de pages : 145
Prix : 7.23€ (Broché) - 4.28€ (epub, mobi)

___________________________________________

Killer Photographer : The true story of Rodney Alcala
Auteur : Josh Curry
Langue : Anglaise
Nombre de pages : 58
Prix : 7.50€ (poche) - 2.99€ (epub, mobi)

__________________________________________________

Rodney James Alcala : the dating game killer
Auteur : J.R. Knowles
Langue : Anglaise
Nombre de pages : 118
Prix : 6.85€ (poche) - 2.99€ (epub, mobi)

 

Tags : Rodney Alcala le tueur de Tournez Manège, Rodney Alcala le tueur de tournez manege, Rodney Alcala tueur en serie, Rodney Alcala john berger, rodney alcala meurtres, rodney alcala assassin, rodney alcala victimes, rodney alcala, rodney alcala film, rodney alcala photos, rodney alcala youtube, rodney alcala tournez manege, rodney alcala cheryl bradshaw, rodney alcala documentaire, rodney alcala documentaire francais, rodney alcala hondelatte, rodney alcala book, rodney alcala livres, rodney alcala bio, rodney alcala cheryl bradshaw dating game, rodney alcala cheryl dating game, rodney alcala dating show, rodney alcala livres, rodney alcala epub, rodney alcala mort,, rodney alcala chateau rodney alcala histoire 

Voir les commentaires