Psycho-Criminologie

Psycho-Criminologie

psychologie et criminologie

Publié le par Criminologie
Publié dans : #Secte, #Actualites, #Maltraitance
logo-the-nation-of-islam-royall-jenkins-secte-psycho-criminologie.com

 

Kendra Ross avait 11 ans en 2002, quand elle a été forcée de cuisiner, de nettoyer et d'être garde d'enfants, au sein de la secte United Nation of Islam Inc, du Kansas.
A l'âge de 12 ans elle a été retirée du foyer maternel pour être placée dans une famille de membres féminins du culte. A 15 ans, elle est retirée de l'école et affectée au travail dans un restaurant. L'année suivante, elle est envoyée en Géorgie pour servir dans une maison utilisée par le fondateur de la secte, Royall Jenkins.

Au fil des années, Kendra Ross fait ainsi la navette, tantôt à l'arrière d'un camion de livraison pour aller travailler à Newark (New York), à Kansas City (Kansas) ou bien encore à Dayton (Ohio).
Elle a été abusée physiquement et a subi de nombreux traumatismes psychologiques. Après avoir été forcé à épouser un membre polygame, Kendra Ross a eu le courage de s'évader en 2012.
Elle avait 21 ans.

 Mercredi 23 mai 2018, le tribunal fédéral du Kansas lui a accordé environ 8 millions de dollars en dommages-intérêts. Ce montant est le plus important accordé à un plaignant dans une affaire de travail forcé, et il met en évidence le fléau de la traite des êtres humains aux États-Unis, qui touche principalement les jeunes femmes et les filles.

Dans son jugement de 57 pages, le juge Daniel D. Crabtree, de la Cour de district des États-Unis au Kansas, a déclaré que Kendra Ross faisait l'objet d'un travail exténuant et craignait des représailles si elle désobéissait aux accusés, dont M. Jenkins, l'un des fondateurs de la secte United Nation of Islam.

logo-the-value-creators-nation-of-the-islam-secte

 

Kendra Ross a déclaré dans un communiqué par l'entremise de son avocat qu'elle avait l'impression que la justice avait été rendue. Mais elle a ajouté: "Je vivrai toujours avec les souvenirs de ce qui m'a été fait."

Le cas de Mme Ross est inhabituel, car il implique le travail forcé à l'intérieur d'une secte. Plus d'un tiers des affaires civiles de traite humaine sont en effet déposé par des travailleurs domestiques contre leurs employeurs ou par des personnes ayant des griefs contre des recruteurs de main-d'œuvre, a déclaré Mme Vandenberg, la présidente du Human Trafficking Legal Center à Washington, D.C.

Le jugement a offert un aperçu de l'évolution de la secte.
M. Jenkins, son chef spirituel, a appartenu à la Nation de l'Islam jusqu'à ce qu'il se sépare du mouvement en 1978. Il a prétendu ensuite qu'il avait été enlevé par des "anges" et était revenu sur terre pour créer l'United Nation of Islam.

god-ephraim-secte-nation-of-islam
God Ephraim

 Il a alors formé des communautés et créé des entreprises en Alabama, en Géorgie, au Maryland, au New Jersey, à New York et en Ohio, et a nommé la communauté de Kansas City "Heaven" (Paradis).

En 2015, le groupe a été rebaptisé Value Creators, faisant la promotion de restaurants, de produits de santé, de l'agriculture et du coaching de vie.

Sur son site Web et sur sa page Facebook, The Value Creators publie son logo, une image qui ressemble à un vaisseau spatial planant au-dessus de lingots d'or. Les articles en ligne traitent des recommandations de dirigeants qui se font appelé Dieu William et God Ephraim.

Royall Jenkins est lui, connu comme étant le "Royall Allah" par  Value Creators ou "Allah en personne" sur son blog et sur d'autres sites. Il a 13 «épouses» ou «concubines» et environ 20 enfants, selon les documents du tribunal.

Le jugement par défaut a été rendu après que M. Jenkins et les autres défendeurs ont omis de se présenter aux audiences ou d'y envoyer des avocats. 

La mère de Kendra Ross avait rejoint les Nations Unies de l'Islam à Atlanta quand Kendra avait 2 ans, a indiqué la transcription de l'audience.
Kendra Ross, au sein de la secte, a fait de petits boulots quand elle avait 9 ans, mais après qu'elles aient déménagé à Kansas City, a commencé à travailler à plein temps à partir de 11 ans.

royall-allah-nation-of-the-islam-secte
Royall Allah

"Je craignais d'être en danger si je m'échappais à cause de ce que disait "Royall Allah" au sujet des personnes qui se sont enfuies", a déclaré Kendra Ross au tribunal en février. "Surtout que les gens qui sont partis ou ont parlé en mal de lui ou de son organisation ont fini par tous être tués de diverses manières."

"En 2012, Mme Ross a demandé de l'aide auprès de personnes qui n'étaient pas membres du culte. Elle a reçu du soutien au sein des refuges pour femmes et de victimes de la traite", a déclaré Elizabeth A. Hutson, avocate de l'équipe juridique de Mme Ross.

"Kendra Ross travaille maintenant dans un restaurant et étudie dans un collège communautaire dans un endroit gardé secret pour éviter d'éventuelles représailles", a déclaré Mme Hutson.

 Lorsqu'on lui a demandé en février pourquoi elle poursuivait la secte, Kendra Ross a déclaré : «Ils ont pris mon enfance, ma vie et, ça, je ne peux pas le récupérer. Donc je veux qu'ils paient pour ce qu'ils ont fait".
Le tribunal avec 8 millions de dollars de dommages et intérêts lui a donné raison.

Tags : Une femme victime d'une secte reçoit 8 millions de dollars, kendra ross The Value Creators, kendra ross The Value Creators culte, The Value Creators culte, Royall Allah Value Creators, Royall Allah United Nation of Islam, God Ephraim United Nation of Islam, United Nation of Islam culte, United Nation of Islam secte, secte United Nation of Islam Inc, mouvement sectaire, les sectes, actualités des sectes, une secte condamnée, kendra ross royall allah

Voir les commentaires