Psycho-Criminologie

Psycho-Criminologie

psychologie et criminologie

"Sean Vincent Gillis" "www.psycho-criminologie.com" "l'autre tueur de bâton rouge"

 

Nombre de victimes : 8
Type de victimes :  femmes blanches ou noires de 29 à 82 ans
Période : mars 1994/28 Avril 2004
Surnom :  L'autre tueur de Bâton Rouge
Nom : Sean Vincent Gillis
Date de naissance : 24 juin 1962
Lieu de naissance :  Bâton Rouge (Louisiane) 
Taille :  Non connu
Poids :  Non connu
Sexualité :  Hétérosexuel
Mariage : a vécu avec Terri Lemoine, mais ne s'est pas marié 
Enfants : Non
Parents : Norman et Yvonne
Niveau d'études :  Lycée
QI :  Moyen
Diagnostic : Prédateur sexuel (immature sexuel et émotionnel)
Condamnation :  Prison à vie sans possibilité de libération
Type de tueur :  Cannibale, nécrophile, violeur
Type d'armes utilisées :  strangulation, couteau
Modus Operandi : repérait ses victimes qu'il suivait avant de les agresser quelques jours plus tard. Incapable de se satisfaire sexuellement, il poignardait ses victimes et découpait des morceaux de celles-ci (en particulier les organes génitaux) qu'il lui arrivait de manger. Il gardait parfois les corps dans sa voiture avant de s'en débarrasser en les jetant à l'eau.
Totem :  Il a gardé des parties du corps chez lui comme souvenirs et des photos pour le stimuler alors qu'il se souvenait des meurtres.

   Les faits

    Sean Vincent Gillis est un tueur en série américain qui a assassiné entre 1994 et 2003 huit femmes à et autour de la ville de Louisiane, Bâton Rouge. Surnommé "l'autre tueur de Baton Rouge", son arrestation est intervenu peu après celle de "son rival" le tueur en série, Derrick Todd Lee. Il a été condamné à la prison à perpétuité sans possibilité de libération.

Sean Vincent Gillis, enfant

 

    Jeunesse

       Gillis est né le 24 juin 1962 dans la ville même où il va commettre ses forfaits. C'est le fils de Norman et d'Yvonne. Son père qui est en proie à l'alcoolisme et aux troubles mentaux va rapidement quitté sa famille peu après la naissance de Sean Vincent. Yvonne est donc désormais seule pour élever son fils. Pour gagner l'argent du foyer, elle travaille à temps plein à la station de télévision locale et peut compter sur ses parents pour s'occuper de Sean Vincent quand elle n'est pas là.
    Jeune enfant, Sean ne montre aucun trouble particulier. C'est bien plus tard, à l'adolescence et au début de son âge adulte que ses amis et voisins vont commencer à percevoir son côté sombre.
     Il suit son cursus scolaire dans des écoles paroissiales. Sa mère est en effet assez dévote et tient à ce que son fils suive un parcours religieux. Seulement Sean Vincent n'est pas très intéressé par l'enseignement de l'école et se contente pour lui faire plaisir d'avoir la moyenne, ce qui fera penser à cette mère que son fils est brillant.


    Adolescent, il devient étrange aux yeux de ses pairs et il a seulement deux amis avec qui il traine beaucoup. Le trio squatte chez Yvonne la plupart du temps et les trois amis aiment à y parler de leur série préférée, Star Trek, des filles, écouter de la musique et fumer un joint de temps en temps. Il est arrêté pour des infractions mineures dont des infractions routières et écope de sanctions pour avoir fait des outrages au tribunal. 
    Sean Vincent finit par obtenir son  diplôme d'études secondaires et trouve un emploi de dépanneur. Au travail, il se montre consciencieux et quand il rentre chez sa mère le soir, il se précipite dans sa chambre et se jette sur son ordinateur pour y visiter des sites pornographiques.
     A force de regarder tous les jours de la pornographie en ligne, Gillis commence à développer sa pathologie et voit sa personnalité en être affectée. Son travail s'en ressent et il manque plusieurs jours de boulot, il est moins impliqué et passe de plus en plus de temps seul devant son ordinateur.

 

Sean Vincent Gillis "www.psycho-criminologie.com"

Sean Vincent Gillis

 

      Seul sans sa mère

      En 1992, sa mère Yvonne a une proposition de travail à Atlanta et décide de répondre positivement. Elle fait part à son fils de sa décision de partir et demande à celui-ci s'il veut la suivre. Sean Vincent décline la chose. Sa mère décide quand même de partir mais en contrepartie, accepte de conserver la maison afin que son fils ait toujours un endroit où vivre.

Terri Lemoine et Sean Vincent Gillis "www.psycho-criminologie.com"

Sean Vincent Gillis et Terri Lemoine


     Sean Vincent Gillis a à présent 30 ans. Il vit seul pour la première fois de sa vie et il peut faire ce qu'il souhaite sans avoir peur de voir débarquer sa mère dans sa chambre par surprise. Mais ce n'est plus le regard de sa mère qui va se porter sur lui mais celui de ses voisins qui le surprenne tard le soir, alors qu'il se trouve dans la cour de sa maison en train de hurler à la nuit. Parfois, Sean Vincent retourne sa colère contre sa mère qui l'a laissé seul et s'en prend aux poubelles qu'il assène de coups de pieds.
    Comment occupe-t-il ses soirées quand il n'est pas sur son ordinateur ? Il épie sa voisine par la fenêtre en fumant de la marijuana. Peu à peu, ses voisins parlent entre eux. Ils trouvent cet homme étrange, il leur fait peur. Ils se disent même qu'ils préfèreraient qu'il parte loin d'eux.

Sean Vincent Gillis, Terri Lemoine "www.psycho-criminologie.com"

Sean Vincent Gillis et Terri Lemoine

 

      En 1994, Sean Vincent découvre pour la première fois vraiment l'amour en la personne de Terri Lemoine qu'il rencontre via un ami commun. Les deux adultes se lient rapidement et même si Sean se montre au lit un très piètre amant, Terri le trouve gentil et prévenant. Comme il vient de perdre son emploi, elle lui trouve une place dans l'entreprise où elle travaille, toujours comme dépanneur.
      Malgré cette relation, Gillis continue à fumer, à boire et à visionner des vidéos pornos sur le net. Il préfère d'ailleurs voir des vidéos, se stimuler avec que de vivre sa relation pleinement avec sa compagne. Terri l'accepte, car elle ignore que Sean visionne en fait des vidéos de viol, de mort, qui mettent en scène des séquences de mutilation de femmes. Elle est toujours en couple avec lui quand en mars 1994, il va passer à l'acte en s'en prenant à une femme âgée de 81 ans, Ann Bryan.

Ann Bryant, victime de Sean Vincent Gillis "www.psycho-criminologie.com"

Ann Bryant

     Le passage à l'acte

        Ann Bryan habite sur la Place St-James. La vieille femme de 81 ans a un appartement juste en face de l'entreprise où travaille Gillis. Elle a pour habitude de laisser sa porte ouverte le soir avant d'aller se coucher afin de ne pas avoir à se lever le matin pour ouvrir à l'infirmière qui vient lui donner des soins.
     Il est trois heures du matin quand Gillis pénètre dans l'appartement de la vieille femme. Aussitôt, il tente de la violer (sans y parvenir) et la poignarde alors à mort. Il frappe 47 fois, la décapitant presque et l'éventrant en portant plus particulièrement ses coups sur son visage, ses organes génitaux et ses seins.
    L'assassinat d'Ann Bryan choque la communauté de Bâton Rouge, mais son meurtrier ne sera retrouvé par la police que dix ans plus tard.
     Gillis attendra cinq ans avant de s'en prendre à sa seconde victime. 

 

Hardee Schmidt, Sean Vincent Gillis "www.psycho-criminologie.com"

Hardee Schmidt

 

     Durant ce temps, il s'installe avec Terri Lemoine et s'est ce qu'il semble calmer ses crises. Pourtant, en janvier 1999, son couple bat de l'aile, la routine s'est installée. Sean Vincent s'ennuie et il décide alors de repasser à l'acte et se met à écumer les rues de Bâton Rouge à la recherche de sa prochaine victime.

    Il va alors s'en prendre à sept autres femmes, pour la plupart des prostituées, à l'exception de Hardee Schmidt qui était originaire d'un quartier huppé de la ville et qu'il avait repéré alors qu'elle effectuait son footing.


    Nous sommes en mai 1999, Gillis vient de passer trois semaines à conduire dans la région à sa recherche de sa prochaine victime. Vers 5 h 30 du matin, le 30 mai 1999, un dimanche, il voit Hardee Schmidt, 52 ans, courir sur Quail Run Drive. Deux jours plus tard, son corps est retrouvé dans un bayou au large de la route 61 dans la paroisse de St. James. Gillis avouera plus tard qu'il a heurté Schmidt avec sa voiture, la jetant dans un fossé. Il est sorti et a placé une couverture en plastique métallique autour de son cou et l'a forcée à monter dans la voiture. Il s'est rendu ensuite dans un parc près de Highland Road et l'a violée. Après l'avoir tuée, il a mis son cadavre nu dans le coffre de sa voiture, une Chevy Cavalier blanche, et l'a laissé là jusqu'à ce qu'il le jette deux jours plus tard. 

Lilian Robinson, victime de Sean Vincent Gillis - "www.psycho-criminologie.com"

Lilian Robinson

    Lillian Robinson est portée disparue en janvier 2000. Des mois plus tard, quelqu'un va retrouver son corps dans le bassin d'Atchafaylaya près de Whiskey Bay, à seulement trois kilomètres de l'endroit où le corps de Pam Kinamore a été retrouvé. Lillian a été étranglée et jetée du pont. Le bureau du coroner dira qu'elle a également montré des signes de noyade.

 

Victimes de Sean Vincent Gillis, "www.psycho-criminologie.com"

Les victimes de Sean Vincent Gillis

 

    L'arrestation

    Au même moment, un autre tueur en série fait son office : Derrick Todd Lee. Les morts s'accumulent, les meurtres ne sont pas élucidés, les gens commencent à gronder. La police décide alors de mettre en place un groupe de travail afin de mettre la main sur le ou les meurtriers. C'est ainsi que Sean Vincent Gillis va se faire prendre.

Donna Bennett Johnston

 

     Donna Bennett Johnston, 43 ans, est la huitième et dernière victime de Gillis. En février 2004, elle est violée et étranglée avec une cravate en nylon. Après la mort, Gillis mutile son corps, lui coupant les seins, le mamelon gauche, arrachant un tatouage sur sa cuisse droite et lui coupant le bras gauche au niveau du coude. Son corps sera retrouvé le 27 février 2004 dans un canal de drainage près de Ben Hur Road, au sud de la Louisiana State University à Bâton Rouge. Sur place, il laisse des traces de pneus qui vont conduire la police jusqu'à lui. Avec l'aide des ingénieurs de la compagnie Goodyear, les inspecteurs identifient la marque et la série de pneu et retrouvent tous ceux qui en ont acheté. Sean Vincent Gillis est le numéro 26 sur leur liste. Les policiers relèvent les ADN de chacun des acheteurs et celui de Gillis matche. Il est en effet identique à celui retrouvé sur les poils de deux de ses victimes.

Garde à vue de Sean Vincent Gillis -"www.psycho-criminologie.com"

Sean Vincent Gillis en garde à vue

   A peine en garde à vue, Gillis se met à table et avoue ses crimes à 7 heures du matin (il a été arrêté à 1h20 du matin). Aux policiers, il décrit fièrement ses prouesses et se met même à rire et à plaisanter en évoquant comment il a découpé le bras d'une de ses victimes, consommé la chair d'une autre, comment il a violé les cadavres et s'est masturbé avec les parties qu'il a tranché des corps.

Sean Vincent Gillis interrogatoire "www.psycho-criminologie.com"

Sean Vincent Gillis interrogatoire

    La police fait une perquisition chez lui et Toni, avenue Burgin à 13 h 30 le 29 avril 2004 et découvre sur son ordinateur 45 photos montrant le corps mutilé de sa dernière victime, Donna Johnston ainsi que des photos du cadavre de celle-ci dans le coffre de sa voiture. De nombreuses photos des autres victimes sont également retrouvées, dont certaines ont été utilisées lors de ses différents procès pour meurtre au premier degré. 

Sean Vincent Gillis "www.psycho-criminologie.com"

Sean Vincent Gillis

     La prison

     En attendant son procès, Gillis tient en prison une correspondance et écrit à  une amie de Donna, Tammie Purpera. Dans ces lettres, il lui décrit l'assassinat et semble montrer un début de remord : « Elle était tellement ivre qu’il a fallu seulement une minute et demie pour qu'elle succombe à l’inconscience et la mort. Honnêtement, ses derniers mots étaient 'je ne peux pas respirer'. Je l'ai démembré post-mortem. Il doit y avoir quelque chose au fond de mon subconscient qui a besoin de ce genre d’action macabres".
    Tammie Purpera va mourir du sida peu de temps après avoir reçu ces lettres. Elle aura cependant le temps de les remettre comme pièces à conviction à la justice qui ne manquera pas de s'en servir lors du procès.

Interrogatoire de Sean Vincent Gillis "www.psycho-criminologie.com"

Interrogatoire de Sean Vincent Gillis

 

     Le Procès

     Sean Vincent Gillis est accusé finalement des meurtres de Katherine Hall, de Johnnie Mae Williams et de Donna Bennett Johnston.

     Au cours de son procès en 2004 pour le meurtre de Donna Bennett Johnston, sa mère, Yvonne, a déclaré que son fils était un enfant bien élevé, avec de bonnes notes dans son enfance et une vie sociale saine. Dans la phase de sanction du procès, alors qu'elle témoignait pour la défense, sa mère aurait déclaré : "J'avais l'habitude de l'appeler mon petit ange aux yeux bleus. C'est la personne que j'aimais le plus dans ce monde."

    Il est jugé le 21 juillet 2008 et est reconnu coupable et condamné à la prison à vie sans libération possible. L'année précédente, il a plaidé coupable de meurtre au deuxième degré et a été reconnu coupable du meurtre de Joyce Williams, 36 ans.  Un an plus tard, il sera reconnu coupable de celui de Lilian Robinson.

    Gillis est actuellement incarcéré au pénitencier d'État de Louisiane.

 

Sean Vincent Gillis, aujourd'hui "www.psycho-criminologie.com"

Gillis aujourd'hui

SES VICTIMES :

 

  • Ann Bryan, âgée de 81, tuée le 21 mars 1994.
  • Katherine Ann Hall, âgée de 29 ans, tuée le 4 Janvier 1999
  • Hardee Schmidt, âgée de 52 ans, tuée le 30 mai 1999.
  • Joyce Williams, âgée de 36 ans, tuée le 12 Novembre 1999
  • Lillian Robinson, âgée de 52 ans tuée en Janvier 2000.
  • Marilyn Nevils, âgée de 38 ans, tuée en Octobre 2000.
  • Johnnie Mae Williams, âgée de 45 ans, tuée en Octobre 2003.
  • Donna Bennett Johnston, âgée de 43 ans, tuée le 26 Février 2004

___________________

Sean Vincent Gillis, l'autre tueur de Bâton Rouge - "www.psycho-criminologie.com"

Sources :
- https://en.wikipedia.org/wiki/Sean_Vincent_Gillis
- https://murderpedia.org/male.G/g/gillis-sean.htm
- https://www.greelane.com/fr/sciences-humaines/probl%C3%A8mes/serial-killer-sean-vincent-gillis-973106/
- https://www.wafb.com/story/1831138/gillis-confesses-to-another-murder/

Commenter cet article