Psycho-Criminologie

Psycho-Criminologie

psychologie et criminologie

"Leonard Fraser, serial killer" "leonard Fraser, tueur en série" "www.psycho-criminologie.com"

 

Nombre de victimes :  6 et +
Type de victimes : Femmes et enfant blanches âgées de 9 ans à 39 ans qu'il connaissait ou non.        
Période :  28 décembre 1998/avril 1999 
Surnom :   Le Violeur de Rockhampton (The Rockhampton Rapist)
Nom : Leonard Fraser
Date de naissance : 25 juin 1951  
Lieu de naissance : Queensland (Australie) 
Date de décès : 1er janvier 2007 
Lieu de décès :  Princess Alexandra Hospital (Australie)
Taille :  Non connu
Poids :   Non connu
Sexualité :  Bisexuel
Mariage : Non  
Enfants :  1 fille née en 1982
Parents :  Daphne (mère) 
Niveau d'études : collège
QI : Inconnu  
Diagnostic : Pervers sexuel 
Condamnation :  7 septembre 2000 
Type de tueur : désorganisé - prédateur sexuel 
Type d'armes utilisées : Ses mains
Modus Operandi : Épiait sa victime puis l'agressait en la frappant avant de l'obliger à mettre un bras dans le dos pour la maitriser. Une fois fait, il violait sa victime. Dans certains cas, il relâchait celle-ci en la raccompagnant la main dans la main comme s'ils formaient un couple. Dans d'autres cas, il la tuait, la mettait dans le coffre de sa voiture avant de déposer le corps dans un endroit où il le recouvrait succinctement sous des branchages
Totem :   Oui, dont trois queues de cheval

   Les faits

     Leonard John Fraser est un tueur en série et violeur australien qui a avoué le meurtre de quatre personnes, mais en a commis probablement au moins 6, voire plus. Surnommé le violeur de Rockhampton, il a écopé de la prison à vie avant de décéder en détention d'une crise cardiaque.

"Leonard Fraser, tueur en série jeune enfant" - "Leonard Fraser, young, serial killer" "www.psycho-criminologie.com"

Leonard Fraser, enfant

     Jeunesse

     Leonard John Fraser est né le 27 juin 1951, au nord de la région du Queensland, dans la communauté sucrière d'Ingham. C'était le deuxième plus jeune de quatre enfants. A l'âge de six ans, sa famille déménage à Mount Druitt dans la banlieue ouest de Sydney.
     Rien n'a laissé penser dans son enfance qu'il pourrait devenir un violeur et un tueur. Son enfance, son environnement, son éducation semble avoir été des plus normaux, même si son travail scolaire était médiocre. D'ailleurs, il abandonne le collège à 14 ans, durant la deuxième année du secondaire. Il sort donc de l'école en sachant à peine lire et avec du mal à écrire.

Gosford, Leonard Fraser

Maison de correction de Gosford


    A l'âge de 15 ans, il est condamné à 12 mois pour vol. Il va les effectuer à la maison de correction pour garçon de Gosford. Peu de temps après avoir été remis dehors, il reçoit une condamnation de deux ans pour avoir agressé un garde des chemins de fer puis écope ensuite de nouvelles sanctions pour conduite sans permis, comportement offensant, vol de voitures allant jusqu'à effectuer douze mois de travaux forcés.

    Six mois plus tard, il sort de prison. Fraser est reconnu coupable de transport de biens volés dans le Queensland, ce qui lui vaut 2 ans de probation. Cinq semaines plus tard, il est condamné à 2 semaines de prison à Townsville à nouveau pour vol. En 1972, il doit payer une amende de 100 dollars australiens pour avoir vécus des revenus de la prostitution. Dans la même année, il écope à nouveau de travaux forcés, cette fois pour cinq ans a effectuer à la prison de Long Bay pour une série de vols. 

"Leonard Fraser, jeune adulte, tueur en série australien" - "Leonard Fraser, young adult, serial killer" - "www.psycho-criminologie.com"

Leonard Fraser, jeune adulte

    Les viols et meurtres

    Deux mois avant son emprisonnement, Leonard John Fraser a violé une touriste dans les jardins botaniques de Sydney.
   Nous sommes le 11 juillet 1974, dix heure du matin. Fraser vient d'être libéré de Long Bay quand il s'approche d'une jeune femme mariée alors que celle-ci marche le long d'une route de la banlieue ouest de Sydney. Il la suit puis l'attaque brusquement par derrière. Utilisant ce qui va devenir "sa signature", il lui tord le bras dans le dos, la force à descendre un talus et la viole. S'imaginant que la femme a aimé la "relation", il la prend ensuite par la main et la raccompagne sur la chaussée avant de s'enfuir.

     Six jours plus tard, le 17 juillet à 21h, Leonard John Fraser agresse une autre femme. Elle a 20 ans, travaille seule dans un atelier de nettoyage à sec situé à Druitt quand il la suit derrière le comptoir. La jeune femme va cherche un sac quand il l'agresse en la forçant à mettre son bras dans le dos. Il est sur le point de la violer quand il est interrompu dans son geste par des clients qui entrent dans le magasin. Fraser prend alors la fuite sans demander son reste.

Rooty Hill

Rooty Hill

     Trois jours plus tard, à Rooty Hill, il accoste une femme qui marche le long d'une route et échange quelques mots avec elle avant de lui coller un coup de poing au visage et lui mettre le bras dans le dos. La femme tente de lui parler pour le calmer et lui fait croire qu'elle est d'accord pour avoir une relation sexuelle avec lui et qu'elle se soumettra. Elle suggère même, pour avoir la vie sauve, d'aller chez lui et de le faire dans son lit.   
    Content de son affaire, Leonard Fraser raccompagne après l'acte la femme main dans la main sur la route, mais ce qu'il n'a pas prévu c'est qu'elle guette le moment où elle va pouvoir s'enfuir. Elle voit une maison proche et s'échappe afin de donner l'alerte. Fraser panique et prend la poudre d'escampette mais dans la fuite, il laisse son portefeuille avec son certificat de naissance sur les lieux. Ces indices vont permettre à la police de l'appréhender et de le placer en garde à vue.
    Fraser avoue le viol et les deux précédentes tentatives de viol. Il nie cependant avoir tenter de forcer la femme de l'atelier de nettoyage à sec. "Je n'aurai pas eu à la forcer" dira-t-il aux enquêteurs. "Elle était sur le point de succomber". 

Rooty Hill Conservatorium of Music

Conservatorium of Music


     A la grande surprise des policiers, il va même avoué le viol qui a eu lieu dans les jardins botaniques deux ans plus tôt. La victime était une touriste âgée de 37 ans qui se rendait avec son mari et ses deux filles à Sydney pour assister à la convention des comptables au pavillon Horden. La femme venait de prendre des photos du Conservatorium of Music quand elle passa devant des bananiers pour aller rejoindre sa famille. Un homme sort alors de l'ombre et lui passe un bras autour du cou. Leonard Fraser lui assène plusieurs coups de poing au visage avec son autre main pour l'assommer et la traine ensuite dans les sous-bois pour la violer. Interrompu par des passants, Fraser emporte le sac de sa victime la laissant dans un état de demi-conscience avec de multiples fractures au visage et traumatisée.
    Après avoir livré son récit, il déclare aux policiers qu'il était heureux d'avoir enfin parlé et avoue même "Je ne sais pas ce qui m'a pris... Je l'ai toujours regretté". Et il avoue que c'est parce qu'il s'est disputé avec son colocotaire (il habitait dans une résidence de King's Cross) qu'il s'est rendu dans le jardin botanique où il a erré pendant un long moment avant de cibler la touriste française et de l'attaquer.

Hell's angels

Hell's angels


     Interrogé par un psychiatre de la prison, Leonard Fraser fait savoir qu'au moment du viol de la touriste, il vivait de l'argent que lui versaient les prostituées qui travaillaient pour lui dans les rues de Kings Cross. Il révéla également avoir été impliqué dans de nombreuses relations homosexuelles, mais n'avoir pas abusé de "ses prostituées". Fraser révéla également au psychiatre qu'il détestait ses parents, ses frères et soeurs et que son rêve était de faire partie du gang des Hell's Angels (gang de motards).

    Devant le tribunal de Sydney, en décembre 1974, Leonard Fraser plaide coupable de deux chefs de viol et de deux chefs de tentative de viol. Le psychiatre expert fait savoir au tribunal que Fraser "n'avait aucune conscience des faits" et dira "il utilisera n'importe qui et n'importe quoi à son avantage sans trop réfléchir à ce que ressente les autres. Il a peu ou pas de contrôle de ses impulsions. Il n'y a pas de traitement connu pour ce type d'état psychopathique".
    A l'issue du procès, Leonard Fraser écope de 22 ans de prison avec sept ans de non-libération conditionnelle. Le juge fait savoir qu'il souhaite que Fraser ne soit d'ailleurs pas libéré à la fin de cette première période. Même sa mère, Daphne Fraser est heureuse de savoir son fils en prison "Je me coucherai la nuit en sachant que lorsqu'il y aura une nouvelle agression, ce ne sera pas le fait de Lenny".

MacKay dans le Queensland

MacKay dans le Queensland

    Leonard Fraser va cependant être libéré après ces 7 ans obligatoire de prison. A peine dehors, il se rend dans la ville de MacKay dans le Queensland et trouve un emploi d'ouvrier dans les chemins de fer. En 1982, il reprend ses mauvaises habitudes en pénétrant dans la maison d'une femme pour lui soutirer les clefs de sa voiture. Une fois à l'intérieur, il l'attrape comme à son habitude par le cou et lui met un bras dans le dos.
    Quand elle va raconter son histoire aux policiers plus tard, elle dira que Fraser lui a permis d'appeler son mari pendant qu'il l'a agressé sexuellement. Il va prendre l'écouteur et dire à l'homme : "J'espère que tu ne vas pas le faire, de me tuer. Je voulais juste te prouver qu'on pouvait entrer chez toi par effraction et violer ta "miss"".
   Fraser est arrêté et écope seulement devant le tribunal du district de Mackay de deux mois de prison pour voies de faits graves.
    A sa sortie, il s'installe à Mackay et se met en couple fin 1982 avec une femme qui a un fils, dans une vieille maison transformée en appartements. Il a avec elle une petite fille et reprend son emploi d'ouvrier des chemins de fer qu'il parvient à conserver durant deux ans et demi.

Shoal Point beach mackay

La plage de Shoal Point


    A la fin de l'année 1985, il récidive en s'en prenant à une femme de 21 ans qu'il a traqué durant plusieurs jours alors qu'elle faisait sa promenade sur la plage isolée de Shoal Point, au nord de MacKay. Leonard Fraser l'agresse et la viole brutalement en plein jour. La police comprend très vite au vu du mode opératoire à qui elle a affaire et il est à nouveau condamné à 12 ans de prison. Le juge lui dira : "Le viol est l'une des pires formes de dégradation d'un autre être humain et vous ne méritez aucune sympathie".
    En prison, il est surnommé "Lenny the Loon" en raison de son comportement imprévisible. En effet, il explose souvent de colère pour rien et l'équipe de gardiens sait déjà qu'en sortant, il va récidiver.

"Leonard Fraser, serial killer" - "Leonard Fraser, tueur en série" "www.psycho-criminologie.com"

Leonard Fraser

      En janvier 1997, Leonard Fraser sort et emménage avec une femme qui se trouve en phase terminale, à Yeppoon, au sud de MacKay, après lui avoir dit qu'il était sans amis et qu'il n'avait nul part où vivre. Cette femme le visitait et correspondait avec lui régulièrement alors qu'il se trouvait en prison. La relation devient rapidement sexuelle et agressive et voilà qu'un jour, alors que la femme est partie pour Brisbane faire des examens à l'hôpital, Leonard Fraser la suit et la viole dans la chapelle de l'hôpital. Sa bienfaitrice va mourir six mois plus tard de son cancer.

"la maison de Leonard fraser à mount morgan" "serial killer " "tueur en série " "www.psycho-criminologie.com"

La maison de Leonard Fraser à Mount Morgan

 

     Il retourne vivre à Mont Morgan, dans une ville minière de 3500 habitants au sud-est de Yeppoon. Il ne faut pas longtemps pour qu'il se fasse une réputation dans le petit hameau tranquille. En effet, une femme avec une légère déficience mentale vient se plaindre auprès de la police qu'il l'a ennuyé alors qu'elle se trouvait dans un autobus. Fraser est vu errant en ville aussi bien le jour que la nuit et il est même repéré devant l'école pour y engager la conversation avec les mères de famille venues attendre leur progéniture. Il fréquente aussi les agences d'emploi, tond des pelouses et conduits les enfants à l'école en échange d'essence ou de bière. Vers la fin de 1998, il emménage dans un appartement de Rockhampton (62 000 habitants) avec Cristine Wraights, 19 ans, une handicapée mentale.
    Avril 1999, une femme et sa fille de 11 ans viennent habiter dans la chambre d'amis de l'appartement qu'il occupe. Il la loue pour l'aider à payer le loyer. Mais bien vite, la femme déménage, accusant Fraser d'être un peu trop tactile avec sa fille. Finalement, il est expulsé par son propriétaire qui l'a surpris en train d'avoir un acte sexuel avec le chien de Cristine dans la cour.
    Le chien mourra quelques semaines plus tard, empoisonné...

"Keyra Steinhardt" "Leonard Fraser, serial killer" "www.psycho-criminologie.com"

Keyra Steinhardt

    Le 22 avril 1999, il s'en prend à Keyra Steinhardt, 9 ans, qu'il enlève alors qu'elle prenait un raccourci à travers un terrain vague en rentrant de l'école. Lynette Kiernan, un témoin oculaire qui vivait en face du terrain va déclarer à la police qu'elle a vu un homme frapper la petite. Celle-ci est tombée au sol et son agresseur l'a violée. Ensuite, il est revenu avec une voiture et a mis la gamine dans le coffre avant de disparaître. Terrifiée, il a fallu au témoin, Mme Kiernan près de 20mn pour trouver le courage de passer un appel à la police, mais déjà la petite Keyra Steinhardt est morte...

" keyra-steinhardt " " Leonard Fraser" "serial killer" "www.psycho-criminologie.com"

Keyra Steinhardt


    La police comprend qu'il s'agit de Leonard Fraser à travers la description qu'elle donne du violeur et de la voiture qu'il a utilisé, une Mazda rouge 626. Deux semaines après, elle lui met la main dessus. Très vite, il va avouer le meurtre et les emmener sur le lieu où il a enterré le corps, c'est-à-dire sous un épais lit d'herbe près de l'hippodrome de Rockhampton. La petite fille avait la gorge tranchée. Fraser l'avait recouverte d'un pull vert de son école. Cristine Wraight, interrogée à son tour, reconnait avoir fait un tour avec Fraser le jour où Keyra a disparu. Il avait arrêté la voiture et lui avait dit de ne pas regarder ce qu'il faisait. Le soir, quand ils sont rentrés, il a nettoyé soigneusement le coffre.

"Leonard Fraser, tueur en série" "serial killer" "www.psycho-criminologie.com"

Leonard Fraser


    La police scientifique prélèvent des échantillons ADN sur le sang et les cheveux trouvés quand même dans la voiture de Leonard Fraser et découvrent qu'ils correspondent à ceux de la petite fille. Ils découvrent également du sang d'une autre femme sur la charnière du coffre et sur un papier à cigarette qui se trouve dans la boite à gants.
     La police a trouvé de nombreux trophées de ses victimes dans son appartement et les queues de cheval de trois femmes différentes.
    Le 7 mai, il est inculpé du viol et du meurtre de Keyra Steinhardt. Cette fois, il ne sera pas libéré de sitôt...

Leonard fraser emmené par des policiers

Leonard fraser emmené par des policiers

     Procès

       Fraser plaide non coupable aux accusations qui lui sont reprochées alors qu'il passe en procès au mois de septembre 2000. Il rejette l'assertion qui consiste à dire qu'il a attaqué la petite Keyra pour autre chose que pour une gratification sexuelle. "Pourquoi a-t-il suivi une fillette de neuf ans dans le parking et l'avoir frappé si fort qu'elle est tombée au sol ? Pourquoi l'a-t-il déshabillée ? " La témoin oculaire Lynette Kiernan, qui avait vu l'agression depuis sa maison, a déclaré au tribunal qu'elle avait également vu Fraser debout à côté de Keyra aux feux de signalisation la veille du meurtre de la petite fille.
     Le jour de son assassinat, la petite Keyra a quitté sa maison située rue Robinson et c'est alors qu'elle marchait dans le terrain vague à la lisière de la brousse que Leonard Fraser l'a attaquée par derrière, l'a jetée au sol et violée. Son forfait fini, il cacha le corps nu de la fillette derrière un arbre, jeta son cartable dans la direction opposée et revint plus tard pour emmener le corps dans sa voiture et s'en débarrasser.

    A cause de l'état avancé de la décomposition du corps à l'arrivée de la police, il a été impossible de déterminer comment Keyra était morte ou si elle avait bien été agressée sexuellement. Heureusement, Fraser avait demandé à la sortie de la maison d'arrêt de Rockhampton à un autre prisonnier de lui fournir un couteau. C'est avec ce couteau qu'il a tué la petite fille.
    Durant son procès, Leonard Fraser est resté stoïque tout au long de son procès, mais il a néanmoins présenté des excuses à la famille de Keyra Steinhardt : «Je voudrais dire à sa mère et à son père et je sais que beaucoup de gens ne me croiront pas, mais si vous vérifiez mon passé, ce n'était pas mon intention de nuire à un enfant », a-t-il déclaré. "Je suis désolé que cela se soit passé et je ne sais pas ce qui m'a poussé à le faire; au moins, je peux essayer de… Je vais essayer d’obtenir de l’aide après avoir été condamné et tout le reste, c’est donc un bon pas."
    Leonard Fraser a été reconnu coupable de l'enlèvement et du meurtre de la petite fille. Sa condamnation est tombée le 9 novembre 2000. Le juge MacKenzie le qualifie alors de "prédateur sexuel de la pire espèce" et le condamne à une peine d'emprisonnement à perpétuité indéfinie sans possibilité cette fois de demander une libération conditionnelle avant 15 ans devant la Commission de libération mais aussi devant la Cour suprême.  Ce qui veut dire que Fraser ne sortira jamais.

 

Natasha Ryan

Natasha Ryan

 

     Les autres meurtres de Leonard Fraser ?

       La police pense alors que Fraser a commis d'autres meurtres et notamment une autre écolière du nom de Natasha Ryan ainsi que trois femmes : Julie Turner, Bev Leggo et Sylvia Benedetti, qui ont toutes disparu à Rockhampton entre septembre 1998 et avril 1999.

       Les autres victimes possibles

      - Natasha Ryan avait 14 ans quand elle a disparu le 2 septembre 1998 alors qu'elle se rendait dans son école au nord de Rockhampton (dans la même zone que Keyra Steinhardt).

"julie dawn turner" "Leonard Fraser, serial killer" "Leonard Fraser, tueur en série" "www.psycho-criminologie.com"

Julie Dawn-Turner


       - Julie Dawn Turner, 39 ans a travaillé avec Fraser  durant quelques mois en 1998 dans les abattoirs de la ville avant de disparaitre le 28 décembre de la même année après avoir quitté la discothèque Airport Liberty en état d'ébriété. On ne la revit jamais. A des amis, elle avait dit qu'elle emménageait avec un garçon nommé "Lenny"...

"Beverley Doreen Leggo" " Leonard Fraser, serial killer" "Leonard Fraser, tueur en série" "www.psycho-criminologie.com"

Beverley Doreen Leggo


        - Beverly Doreen Leggo, 36 ans, aurait rencontré Leonard Fraser dans une auberge de jeunesse à Mount Morgan en 1997. Elle a été vue pour la dernière fois le 1er mars 1999 dans une banque du centre commercial d'East Street.

"Sylvia Maria Benedetti" "Leonard Fraser " "www.psycho-criminologie.com"

Sylvia Maria Benedetti


        - Sylvia Maria Benedetti, 19 ans, disparue le 17 avril 1999. Le 23 du même mois des ouvriers découvrent son corps dans un hôtel abandonné du Queensland. Dans la chambre 13, la moquette est trempée de sang. Il y en a sur les murs et le plafond. La police retrouve des fragments d'os sur le tapis. Dans le congélateur du rez-de-chaussée, elle va découvrir une paire de chaussures noyée dans de l'eau glacée et sale. La victime avait perdu 4 litres de sang. Les analyses ADN du sang trouvé dans le coffre de la voiture de Fraser démontront que ce sang était celui de Sylvia Benedetti.

      Les détectives ont fait sortir Leonard Fraser de prison et l'ont emmené à bord du jet privé du premier ministre à Rockhampton afin qu'il leur montre le lieux des restes de Beverly Leggo et de Julie Turner.

Cour de Brisbane, Sydney

Cour suprême de Brisbane

 

     Passage devant la Cour suprême de Brisbane

       Avril 2003, Leonard Fraser passe devant le juge Brian Ambrose de la Cour suprême. Il plaide non coupable pour les meurtres de Natasha Ryan, de Julie Turner, de Beverly Leggo et de Sylvia Benedetti. Fraser se serait vanté auprès de son codétenu d'avoir poignardée Natasha Ryan alors enceinte de lui. Il aurait ensuite placé son corps dans une tombe qu'il aurait creusé à l'extérieur de Rockhampton.
     Fraser a reconnu lors d'un entretien avec les policiers le meurtre de Sylvia Benedetti qui "saignait comme un animal". Il fait savoir également qu'il a rencontré Julie Turner dans un centre commercial et qu'il l'a ramené chez elle.

      Un homme qui possédait une boutique en face de l'hôtel Queensland a déclaré au tribunal qu'il avait fait savoir à Leonard Fraser le 21 avril 1999, que l'hôtel dans lequel il avait tué Sylvia Benedetti était sur le point d'être démoli. Fraser était devenu rouge de colère, avait serré les poings et dit «Ils ne peuvent pas faire ça.» Deux jours plus tard, les démolisseurs découvraient la pièce ensanglantée.

"Natasha Ryan, Leonard Fraser" " serial killer " "tueur en série" "www.psycho-criminologie.com"

Natasha Ryan

      Durant le procès, les charges retenues contre lui pour le meurtre de Nastasha Ryan furent levées avec la réapparition soudaine de la jeune femme portée disparue plusieurs années plus tôt. Natasha Ryan a dit que sa mère l'avait déposée à l'école le 31 août 1998 et qu'après avoir eu des ennuis avec un enseignant, elle a décidé que (l'école) était la goutte d'eau. Elle a décidé de s'enfuir et de rester avec son petit ami Scott Black. Elle était avec lui depuis lors avant de réapparaitre au procès.

    Le 9 mai 2003, après un peu plus d’une journée de délibération, le jury a déclaré Fraser coupable des meurtres de Sylvia Benedetti et de celui de Beverly Doreen Leggo ainsi que de l’homicide involontaire sur Julie Dawn Turner.
    Le verdict d'homicide involontaire signifiait que le jury croyait que Fraser n'avait pas eu l'intention de tuer Julie Turner. Fraser resta silencieux, le visage rouge, puis il bâilla et étira les mains derrière la tête pendant que les verdicts étaient rendus.

    Le 28 mai 2003, Fraser a interjeté appel de sa condamnation pour les meurtres.
    Le 13 juin 2003, le juge Brian Ambrose a condamné Leonard John Fraser à trois peines d'emprisonnement à vie pour les deux meurtres et pour l'homicide involontaire.

"Leonard Fraser" "serial killer" "tueur en série" "www.psycho-criminologie.com"

Leonard Fraser

    Décès

     Le 31 décembre 2006, Leonard John Fraser, 55 ans, est décédé dans son sommeil dans l'unité sécurisée de l'hôpital Princess Alexandra. Il était à l'hôpital depuis le 26 décembre 2006, lorsqu'il a subi un arrêt cardiaque. Trois médecins s'étaient rendus au Wolston Correctional Center de Brisbane les 14, 16 et 18 décembre 2006, mais n’ont pas réussi à déceler ses problèmes cardiaques. Ils lui avaient diagnostiqué un virus et une bronchite...

 

Wolston Correctional Center de Brisbane

Wolston Correctional Center de Brisbane

 

 

 

 

Leonard Fraser, le violeur de Rockhampton "www.psycho-criminologie.com"

 

"Leonard Fraser, tueur en série livre" "Leonard Fraser, serial killer livre" "www.psycho-criminologie.com"

Livre en anglais
Nombre de pages : 321
Prix : 24.64€ (Broché) - 6.59€ (epub, mobi)

_________

Sources :

- https://www.northernstar.com.au/news/the-dead-schoolgirl-who-fooled-a-nation-and-her-d/3608156/
- https://murderpedia.org/male.F/f/fraser-leonard.htm
- http://truecrimecases.blogspot.com/2012/08/leonard-john-fraser.html
- https://fr.wikipedia.org/wiki/Leonard_Fraser
Crédits photos :
- https://7news.com.au/news/qld/leonard-frasers-daughter-breaks-her-silence-my-dads-a-serial-killer-c-134803
- https://murderpedia.org/male.F/f/fraser-leonard-photos.htm
- www.thechronicle.com
- Picasa
- MacKay Region

Commenter cet article