Psycho-Criminologie

Psycho-Criminologie

psychologie et criminologie

Articles avec #7 choses a savoir sur les tueurs en serie catégorie

Henry, portrait d'un tueur en série - "www.psycho-criminologie.com"

 

Si on demande aux gens "qu'est-ce que pour vous un tueur en série ?", sans doute répondront-ils : un homme qui tuent plusieurs personnes avec sauvagerie.
Si on leur demande "connaissez-vous des tueurs en série ?", ils vous fourniront probablement le nom d'un personnage de série télé ou de film, tel Hannibal Lecter dans le "silence des Agneaux".
Mais un tueur fictif comme Hannibal Lecter ou même "Le chirurgien" dans Prodigal Son, est-ce que cela existe vraiment ?
Oui... et non...
La plupart des informations que le public sait des meurtriers en série leur provient de livres, de films, de reportages télés, de séries télés, exagérés et souvent dramatisés (c'est-à dire scénarisé à des fins de divertissement), ce qui a faussé l'image réelle de ceux-ci dans la réalité.
Et la plupart des gens croient aux mythes véhiculés par ces représentations fictives, jusqu'aux forces de police parfois.

Il y a quelques années, le FBI et la cellule du comportement a publié une analyse dans un rapport intitulé «Serial Murder - Multi-Disciplinary Perspectives for Investigators», qui tente de dissiper certains des mythes sur les tueurs en série.

Selon ce rapport, voici quelques-uns des mythes courants sur les tueurs en série et qui sont faux :

Dennis Rader, BTK - tueur en série - serial killer - "www.psycho-criminologie.com"

Dennis Rader, BTK

 

1- Les tueurs en série sont des ratés et des solitaires

C'est faux. 
La majorité des tueurs en série arrivent parfaitement à se fondre dans la masse, à avoir un emploi, une belle maison, une famille, des enfants.
En voici deux exemples :
- Dennis Rader, qui est connu sous le nom de BTK Killer, a assassiné 10 personnes à Wichita, Kansas, sur une période de 30 ans. Dans la vie, c'était un homme marié et père de deux enfants, un responsable scout, un fonctionnaire du gouvernement local et le président de sa congrégation.
- Gary Ridgway, connu sous le nom de The Green River Killer, a avoué avoir tué 48 femmes sur une période de 20 ans dans la région de Seattle, Washington. Il était marié, a occupé le même emploi pendant 32 ans, a fréquenté l'église régulièrement.

 

Charles Sobhraj - "www.psycho-criminologie.com"
Charles Sobhraj

2- Les tueurs en série sont tous des hommes blancs et tue uniquement dans leur communauté

Les origines raciales des tueurs en série connus correspondent généralement à la diversification raciale de l'ensemble de la population d'un pays.
Exemple pour la France :
- Guy Georges (tueur noir), a assassiné 7 personnes durant les années 90 et a été condamné pour cela à la réclusion à criminelle à perpétuité.
- Charles Sobhraj (indochinois), dit le Serpent qui a tué entre 15 à 20 personnes en Asie.
- Nadir Sedrani (d'origine algérienne), surnommé le "Dépeceur du canal" qui a sévi dans la région de Nancy et qui a assassiné trois personnes.

Une pensée veut que les tueurs en série ne tuent qu'un même type de personnes et dans la même communauté. Ce n'est pas toujours vrai. Plusieurs exemples ont montré que la plupart des tueurs en série n'avaient pas une préférence mais jouaient sur l'opportunité du moment. Certes, les prédateurs sexuels vont particulièrement choisir un type se rapprochant de leurs fantasmes, mais pour les autres, il s'agira avant tout et le plus souvent d'opportunité.

 

Michael Swango, tueur en série - "www.psycho-criminologie.com"
Le Dr Michael Swango

3- Le sexe est le moteur principal des tueurs en série

Bien que certains tueurs en série soient motivés par le sexe ou le pouvoir sur leurs victimes, beaucoup ont d'autres motivations comme la colère, la recherche de sensations fortes, le gain financier ou simplement la recherche d'attention.

Exemple :
-  Le Dr Michael Swango qui a été reconnu coupable de quatre meurtres aux États-Unis, mais qui aurait potentiellement empoisonné jusqu'à 50 personnes aux États-Unis et en Afrique. La motivation de ses meurtres n'a jamais été déterminée.
- Paul Reid a tué au moins sept personnes en cambriolant des restaurants de restauration rapide au Tennessee. Son motif était simplement le gain financier. Il a tué les employés pour éliminer les témoins.

 

Michel Fourniret, tueur en série - "www.psycho-criminologie.com"
Michel Fourniret

4- Tous les meurtriers en série voyagent et opèrent dans plusieurs États

 La plupart des tueurs en série opèrent dans une «zone de confort» et une zone géographique définie. Très peu de tueurs en série voyagent entre les États ou les régions pour tuer. Il y a bien sûr des exceptions comme en France, Michel Fourniret ou Francis Heaulme, mais ils sont rares.

Parmi ceux qui voyagent entre les États pour assassiner, la plupart entrent dans ces catégories :

  -   Des personnes qui se déplacent constamment d'un endroit à l'autre.
   -  Des personnes  sans-abri.
    Les personnes dont l'emploi se prête à des voyages interétatiques, inter-régions ou transnationaux, comme les chauffeurs de camion ou les militaires.
Par exemple : Rodney Alcala a assassiné des femmes à L.A. et à New York parce qu'il vivait dans les deux villes à des moments différents.

En raison de leur style de vie itinérant, ces tueurs en série ont de nombreuses zones de confort.

Rodney Alcala, tueur en série - "serial killer" "www.psycho-criminologie.com"
Rodney Alcala

 

5- Les tueurs en série ne peuvent pas s'arrêter de tuer

Parfois, les circonstances changeront dans la vie d'un tueur en série, les obligeant à arrêter de tuer avant d'être attrapés. Le rapport du FBI a déclaré que les circonstances pouvaient être dû à une participation accrue aux activités familiales, à un dérivatif par exemple, une maladie ou l'âge.

Exemple :
-  Dennis Rader, le tueur BTK, a assassiné 10 personnes de 1974 à 1991 et n'a pas tué à nouveau jusqu'à ce qu'il soit capturé en 2005. Il a dit aux enquêteurs qu'il s'était engagé dans des activités auto-érotiques pour remplacer le meurtre.

Jeffrey Gorton a tué sa première victime en 1986 et sa deuxième victime cinq ans plus tard. Il n'a tué à nouveau qu'en 2002, date à laquelle il a été arrêté. Selon le FBI, Gorton a pratiqué le travestissement et la masturbation, ainsi que des relations sexuelles consensuelles avec sa femme entre les meurtres.

 

6- Les tueurs en série sont tous fous ou d'une intelligence exceptionnelle

Malgré le fait qu'on peut les voir dans les films déjouer les forces de l'ordre et éviter la capture et la condamnation, la vérité est que la plupart des tueurs en série ont une intelligence en-dessous de la moyenne ou normal. Très peu ont un QI de génie. Ted Bundy avait un QI de 136. C'est beaucoup, mais ce n'est pas génial.

Un autre mythe veut que les tueurs en série soient fous. Si en effet, ils souffrent de divers troubles de la personnalité, très peu sont déclarés légalement aliénés lorsqu'ils sont jugés.

 

Israel Keyes - serial killer - tueur en série - "www.psycho-criminologie.com"
Israel Keyes

7- Les tueurs en série veulent tous être arrêtés

Les experts de l'application de la loi, des universités et de la santé mentale qui ont élaboré le rapport du FBI sur les tueurs en série ont déclaré qu'à mesure que les tueurs en série acquièrent de l'expérience avec le meurtre, ils gagnent en confiance avec chaque infraction. Ils développent le sentiment qu'ils ne seront jamais identifiés et ne seront jamais pris.
Peu d'entre eux souhaitent être arrêtés et beaucoup de tueurs en série ne sont jamais attrapés, à l'instar du tueur du Zodiaque par exemple ou de Jack l'éventreur.

Mais tuer quelqu'un et se débarrasser de son corps n'est pas une tâche facile. À mesure qu'ils gagnent en confiance dans le processus, ils peuvent commencer à prendre des raccourcis ou à faire des erreurs. Ces erreurs peuvent conduire alors à leur identification par les forces de l'ordre. Ce sera le cas par exemple d'Israel Keyes qui s'est servi de la CB de sa victime et a pu être suivi par la police et appréhendé.

 

 

__________________

Voir les commentaires