Psycho-Criminologie

Psycho-Criminologie

psychologie et criminologie

"Robert Christian Hansen, serial killer, tueur en série" - "www.psycho-criminologie.com"

 

Tueur en série originaire d'Alaska,
il relâchait ses victimes
avant de les chasser comme du gibier.
Mini-portrait du tueur

 

 

Robert Hansen était un boulanger aux manières douces et un chasseur accompli. Il a avoué avoir tué 17 femmes et avoir enterré leurs corps dans des contrées sauvages reculées.

De l'extérieur, Robert Hansen avait l'air inoffensif. Avec ses lunettes à monture en corne noire, sa coupe de cheveux et son sourire maladroit, ce père de famille correspondait au stéréotype que la plupart des gens se font aujourd'hui d'un nerd. Mais derrière sa façade sociale normale se cachait en réalité un tueur en série qui aimait torturer et violer les femmes avant de les chasser et de les tuer comme du gibier sauvage.

L'homme connu sous le nom de «The Butcher Baker» est né Robert Christian Hansen, le 15 février 1939. Il a grandi à Estherville, Iowa, une petite ville près de la frontière du Minnesota.

Son père était un immigrant danois dominateur qui faisait travailler son fils à la boulangerie familiale dès 2 heures du matin, même les jours d'école. "Son père était un homme méchant", a déclaré un de ses ami d'enfance, Mike Eichler. "Il était vraiment dur avec lui."

De cette enfance un brin perturbée, Hansen va développer un bégaiement, pour lequel il sera taquiné et intimidé à l'école. «Pendant le collège ou le lycée, je ne pouvais pas du tout contrôler mon discours. J'étais tellement embarrassé et contrarié par les gens qui se moquaient de moi que je détestais le mot «école», a déclaré Hansen dans le Daily News de New York.

"Robert Hansen - serial killer - tueur en série" - "www.psycho-criminologie.com"
Robert Hansen

Adolescent, Hansen souffrait d'acné sévère, ce qui a laissé son visage couvert de marques. Il était maigre et timide et devenait frustré en regardant ses amis commencer à sortir avec femmes et pas lui. "Avec les cicatrices sur mon visage, les filles ne voulaient pas se rapprocher de moi et j'avais peur aussi de les effrayer", déclara-t-il plus tard, au Daily News. "Ma peur des femmes a fini par se transformer en ressentiment puis en haine et en violence."

Robert Hansen aimait se réfugier dans les bois à l'extérieur de sa ville natale. Il était devenu un chasseur accompli et un adepte à la fois du fusil et de l'arc. Il mettra plus tard ces compétences à profit en tant que violeur en série et meurtrier.

Robert Hansen, une fois ses obligations scolaires terminées s'est enrôlé dans la Réserve de l'armée américaine en 1957. Un an plus tard, il en a été libéré, selon le journal Waterloo-Cedar Falls Courier de l'Iowa. Il a ensuite travaillé comme assistant instructeur dans une école de police à Pocahontas, Iowa, au sud d'Estherville.

En décembre 1960, il a incendié un garage à bus appartenant au Pocahontas County Board of Education. À l'époque, il était membre des pompiers locaux, toujours selon son ami d'enfance Eichler. "Il a été le premier gars sur les lieux parce qu'il l'avait allumé", a déclaré Eichler.

Hansen a été condamné à trois ans de prison, mais n'a purgé que 20 mois avec le jeu des remises des peines. Après sa libération, il a essayé reprendre sa vie en main avec un certain succès. Il s'est marié et, en 1967, a déménagé avec sa femme à Anchorage, en Alaska.

Malgré la relation difficile avec son père, Hansen a suivi ses traces, ouvrant une boulangerie près du centre-ville d'Anchorage. La boulangerie de Hansen est rapidement devenue un lieu de prédilection pour les locaux qui aimaient les produits frais servis par "Bob le boulanger".

 

L'avion de Robert Hansen - Robert Hansen's plane - "www.psycho-criminologie.com"
L'avion de Robert Hansen

 

Les Hansen ont eu deux enfants et vivaient dans une maison modeste à la périphérie de la ville. Pendant son temps libre, Robert a continué à chasser, et à même remporté des trophées. Il faisait aussi parfois la une des journaux locaux pour ses exploits. Il a obtenu également une licence de pilote et a acheté un petit avion pour chasser le gibier sauvage dans le désert de l'Alaska. Il l'utilisera également pour transporter ses victimes sur ses terrains de chasse personnels.

Au milieu des années 1970, la construction du pipeline Trans-Alaska de 800 milles a amené des dizaines de milliers de travailleurs à Anchorage ainsi que de la drogue et des prostituée. Des flux de gens allaient et venaient de la ville, et c'était le terrain de chasse parfait pour Hansen, qui a commencé à fréquenter les clubs de strip-tease et les ruelles d'Anchorage, à la recherche de victimes.

Il a déclaré aux autorités que sa première victime était une danseuse aux seins nus ou une travailleuse du sexe qu'il avait ramassé dans les années 1970. Hansen lui a tiré dessus au pistolet, mais elle a riposté. Pendant la lutte, il l'a poignardée au cou avec un couteau qu'il portait puis l'a enterrée dans une tombe peu profonde. Son corps a été découvert en 1980. Surnommée «Eklutna Annie» par les forces de l'ordre locales, son identité reste inconnue.

Robert Hansen - tombe
La police d'Anchorage déterrant un corps

 

Hansen suivra ce schéma plusieurs fois avant sa capture finale. Il offrait de l'argent à ses victimes pour avoir des relations sexuelles avec elles, puis une fois fait leur tirait dessus une fois avant de les emmener dans un endroit secondaire où il les violaient et les torturaient.  Ensuite, il les emmenait dans une région éloignée et les relâchait dans la nature pour qu'il puisse les suivre comme un animal avant de les tuer et de jeter leurs corps. Robert Hansen n'a pas tué toutes ses victimes - il a reconnu plus tard avoir violé 30 femmes dans les années 70 et 80. Il les ramenait à Anchorage avec la promesse qu'elles se taisent et ne le dénonce pas.

Durant cette période, Hansen a été arrêté pour coups et blessures avec arme dangereuse et vol, selon des documents judiciaires. Il a été libéré après un minimum de temps passé derrière les barreaux.

"Robert Hansen, victims - Robert Hanse, victimes - tueur en série - serial killer" - "www.psycho-criminologie.com"
Les victimes de Robert Hansen

«Ce monsieur ici nous est connu depuis plusieurs années. Nous l'avons relâché plusieurs fois ", a déclaré plus tard un juge.

Alors que de plus en plus de corps de prostituées ont été découverts enterrés dans des tombes éloignées et peu profondes, les enquêteurs ont commencé à soupçonner qu'il pouvait s'agir d'un tueur en série, et en 1983, les choses ont évolué.

En juin, Hansen a enlevé l'adolescente Cindy Paulson, l'a violée et torturée dans le sous-sol de sa maison. Le lendemain, il l'a conduite à un aérodrome pour l'emmener dans le désert glacé et lui offrir une mort certaine. Alors qu'il chargeait son avion, Paulson a vu une occasion de s'enfuir. Pieds nus et menottée, elle a couru vers une route voisine et s'est signalée à  un camionneur qui l'a conduite au service de police d'Anchorage. Les enquêteurs ont immédiatement reconnu que l'enlèvement de la jeune fille correspondait au Modus operandi du tueur en série qu'ils suivaient, et ils ont demandé à Paulson de leur décrire son ravisseur.

Après avoir mémorisé l'adresse, le modèle de voiture, l'avion et la description physique de Hansen, Paulson a pu conduire les enquêteurs chez lui. Interrogé, il a affirmé qu'il n'avait jamais rencontré la jeune femme. Hansen avait également un alibi qui a été vérifié, mais les enquêteurs étaient méfiants à son égard.

 

"arrestation de Robert Hansen, tueur en série - serial killer" - "www.psycho-criminologie.com"
Arrestation de Robert Hansen

 

Ils ont interrogé ses amis qui avaient prétendus être avec lui la nuit de l'enlèvement de Paulson, et son alibi s'est rapidement fissuré. Il a été arrêté à la boulangerie et les autorités armées d'un mandat de perquisition ont fouillé la propriété de Hansen. Au sous-sol, ils ont trouvé une pièce secrète et insonorisée derrière un panneau mural, là où Paulson avait été détenue. Ils ont également découvert une carte de la région d'Anchorage dans la tête de lit. Dessus étaient notés plus de 20 emplacements où se trouvaient les endroits où il avait enterré ses victimes. En fouillant le grenier, ils ont découvert plusieurs bijoux - des trophées pris par Hansen à ses victimes - et l'arme du crime, un fusil de calibre .223.

Robert Hansen a plaidé coupable à quatre meurtres et fait des aveux complets, admettant avoir tué 17 femmes. En février 1984, il a été condamné à 461 ans de prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle.

Dans le cadre de son plaidoyer, Hansen a accepté de montrer aux enquêteurs où se trouvaient les corps de ses victimes. Seuls 12 d'entre elles ont été retrouvées.

Le 21 août 2014, Hansen s'est éteint de causes naturelles à l'âge de 75 ans, selon le New York Times. En apprenant sa mort, le procureur adjoint de district Frank Rothschild, qui a aidé à condamner Hansen, a déclaré: "Bon débarras".

 

 

© Tout droit de reproduction interdit

_______________________

 Sources :
- Anchorage Daily News
- New York Times
- Washington Post
- Estherville News

Commenter cet article