Psycho-Criminologie

Psycho-Criminologie

psychologie et criminologie

Publié le par Criminalité
Publié dans : #veuve noire, #tueuses américaine, #Tueurs en série, #Tueuses Norvégienne, #Belle Gunness
belle-gunness-portraits-psycho-criminologie.com

 

Nombre de victimes :  16 + 24 possible
Type de victimes :   ses enfants, ses maris, ses amants, tous blancs
Période :   1896 - 28 avril 1908
Nom : Brynhild Paulsdatter Størseth, dit Belle Gunness  
Date de naissance :   11 novembre 1958
Lieu de naissance :  Selbu (Norvège)
Sexualité :  Hétérosexuelle
Famille : 2 frères et soeurs
Mariage : 2
Enfants  : 6 (Lucy, Myrtle Sorensen ;  Philip Guiness ; Jennie Olsen ; Caroline et Axel )
Type de tueur :  mobile financier
Partenaire :  Certainement son amant du moment pour enterrer les corps
Type d'arme utilisé :  Poison - arme contondante
 
Modus operandi :  Attirait les hommes dans sa ferme après leur avoir longuement écrit.
Après quelques temps, elle s'arrangeait pour toucher leur argent, puis les tuait. En ce qui concerne ses enfants et ses maris, il s'agissait de toucher les assurances vies pris sur leur tête.

 

 Les faits 

 Belle Sorenson Gunness est la première tueuse en série reconnue aux États-Unis. Originaire de Norvège, elle aurait tué près de 42 personnes, dont des membres de sa famille, pour un mobile exclusivement financier. Après avoir mis le feu à sa ferme de 30 hectares, son corps aurait été retrouvé dans les décombres, mais des problèmes à l'identification laissent penser qu'elle a pu s'échapper.

 

Belle-gunness-portrait-jeune-psycho-criminologie.com

 Jeunesse

 Le 11 novembre, Brynhild Størseth nait dans la petite contrée de Selbu, un village de pêcheurs, dans ce pays couvert de neiges qu'est la Norvège. Huitième enfant d'un tailleur de pierres, la vie pour la famille est rude.
 Elle a à peine 17 ans quand elle tombe enceinte à la suite d'une rencontre avec un homme dans un bal de campagne. Le père, un riche paysan la bât sans ménagement et elle finit par perdre l'enfant. L'homme ne sera jamais inquiété par la justice. Cet évènement va alors changer sa personnalité à tout jamais. Elle ne tardera d'ailleurs pas à se venger en le tuant un mois plus tard.

 

Belle-gunness-1-et-ses-enfants-psycho-criminologie.com

 Les Etats-Unis

 En 1883, elle a 24 ans et après avoir économisé de l'argent pendant trois ans, elle décide de quitter la Norvège et de prendre le bateau en compagnie de sa sœur. Sa destination ?  L'Amérique et plus particulièrement les États-Unis.
 L'année suivante elle rencontre à Chicago, Mads Ditlev Anton Sorenson et l'épouse. Dans la foulée, elle ouvre un magasin de bonbons qui périclite rapidement. Un an plus tard, le magasin prend feu et les époux engrangent l'assurance. Entre temps, Belle met au monde quatre enfants : Caroline, Axel, Myrtle et Lucy.

 

Belle-gunness-et-ses-enfants-psycho-criminologie.com
Belle et ses enfants

  Les meurtres

 En 1896, Caroline meurt apparemment d'une colite aigüe et à nouveau une prime d'assurance vient gonfler le compte en banque du couple.
 Deux ans plus tard, c'est Axel qui décède à son tour du même mal. Là aussi l'assurance ne tarde pas à tomber.
 Deux ans s'écoulent encore quand c'est à Mads Sorenson de passer de vie à trépas, empoisonné (on le saura plus tard) à la Strychnine pour 8 000$.  Officiellement, Belle lui a donné un médicament pour soulager sa migraine et il serait mort d'une hémorragie cérébrale.

 Elle publie dans la «Chicago Tribune» une petite annonce pour échanger sa maison d’Alma Street contre une ferme d’une valeur comparable et déménage en 1902 à LaPorte, dans l'Indiana.
 Elle y rencontre son futur mari, Peter Gunness, norvégien comme elle et de 14 ans son cadet. Le 1er avril, elle l'épouse et il ne faut qu'une semaine pour que son fils décède d'un soi-disant virus.
 En décembre, c'est à Peter de s'éteindre au cours d'un violent accident. En effet, un malencontreux hachoir à viande s'échappe d'une étagère et vient fendre sa tête sur la longueur... Cette mort rapporte 3 500$.
 Le médecin légiste conclut à un meurtre. Belle est convoquée devant le jury, mais sa fille adoptive plaide en sa faveur. Enceinte, elle émeut les jurés qui se laissent avoir et l'innocente complètement.

 

Belle-gunness-peter-gunness-portrait-psycho-criminologie.com
Peter Gunness
 

 Belle ne se laisse pas morfondre par ces évènements tragiques. Elle reprend aussitôt du poil de la bête et décide de rencontrer des hommes par l'intermédiaire de petites annonces. Il faut dire qu'elle est un bon parti. Elle possède en effet une propriété de 30 hectares.

 "Charmante veuve possédant une grande ferme dans l’un des meilleurs districts de La Porte, Indiana, souhaite faire la connaissance d’un gentleman du même milieu en vue d’unir nos fortunes. Les réponses par courrier ne seront pas examinées si l’expéditeur ne souhaite pas faire suivre sa réponse d’une visite en personne. Amateurs de bagatelle s’abstenir."

 Elle rédige donc ces quelques lignes qu'elle fait paraître dans un journal hebdomadaire et attend qu'un homme morde à l'hameçon et veuille bien s'occuper d'elle. Durant plusieurs années, de nombreux prétendants semblent se bousculer au portillon et décident d'investir dans un mariage. 
 John Moo apporte 1000 $ à Belle et il disparaît de sa ferme dans la foulée. A sa suite, disparaîtront également Peter Carlson et Ole Budsburg.
 Alors que son appétit pour les meurtres augmentent, son tour de taille aussi. Grande, elle fait 1m75, et s'épaissit jusqu'à atteindre 120kg. Ce physique ne rebute pas ses prétendants à qui elle promet monts et merveilles et de bons petits plats norvégiens. Chacun à leur tour, ils débarquent avec leurs valises et vides leurs comptes en banque en espérant faire une bonne affaire. Le hic, c'est qu'en guise de bonne affaire, ce sera un coup de pelle sur la tête et la terre fraîche de la ferme qui les attendent.

 L’un d’entre eux est George Anderson, venu du Missouri, immigrant norvégien comme elle. Rapidement il est déçu par les manières rudes et l’apparence de Mme Gunness, à la force physique étonnante (elle peut soulever un cochon). Il reste quand même et est logé dans une des chambres d’amis. Au cours de la nuit, il est soudain réveillé : Belle Gunness se tient dans sa chambre, une bougie dans une main et un marteau dans l'autre, un air des plus sinistres sur le visage. Cette vision lui fait une telle impression qu’il prend ses affaires et repart par le premier train.
 De fait, c'est le seul prétendant à quitter vivant la ferme.

 

Belle-gunness-victimes-psycho-criminologie.com
Les victimes de Gunness

 En 1903, Belle Gunness donne naissance à son fils Philip. Jusqu'en 1906, elle a de nombreux amants qui vont et viennent ou trépassent au fil des envies de Belle.
 En 1906, sa fille adoptive Jennie est supposée aller à l'école à Los Angeles mais elle n'en reviendra jamais et pour cause, son corps sera retrouvé plus tard dans le champs qui jouxte la ferme.
 Cette même année, Belle reçoit un courrier de Martin Gurholt qui lui demande des nouvelles de son frère, Henry, qui lui a écrit pour la dernière fois le 4 juillet. 
 A l'été 1907, Belle Gunness rencontre Ray Lamphere et l'emploie pour l'aider.
 Elle met le grappin sur un nouvel homme, achète une alliance et le tue quand elle s'amourache d'Andrew Hegelein avec qui elle se fiance. Andrew retire de la banque ses économies et disparaît presqu'aussitôt. Son frère essaye de rentrer en contact avec lui sans succès.

 

Belle-gunness-Ray Lamphere-portrait-psycho-criminologie.com
Ray Lamphere
 

 La situation se dégrade entre Belle Gunness et Ray Lamphere, son homme à tout faire. Il est jaloux des visites et de la compagnie que reçoit sa patronne, et il commence à manifester sa colère. En réponse elle le renvoie le 3 février 1908 et essaye de le faire enfermer. Sans succès. Elle commence alors à dire qu'il la menace elle et les enfants et fait savoir qu'elle va rédiger son testament au cas où il lui arrive quelque chose. 
 Belle engage Joe Maxson à sa place et écrit le testament le 27 avril. Le lendemain, le 28, à 5 heures du matin, un feu prend à la ferme. Dans les décombres fumants, les corps des trois enfants, Myrtle, Lucie et Philip sont retrouvés ainsi que celui supposé de Belle, décapitée.
 Ray Lamphere devient le premier suspect quand un témoin déclare l’avoir aperçu s’enfuyant de la ferme juste avant le début de l’incendie. Il est arrêté par le sheriff du comté.  Mais pour pouvoir l’inculper de la mort de Belle Gunness, il faut pouvoir identifier celle-ci.

 Une enquête est ouverte pour déterminer les causes de l’incendie et pour retrouver la tête manquante afin de classer l’affaire. Seulement, il semble que le corps de Belle n'ait pas la taille escompté. L'autopsie démontre que la femme est morte d'un empoisonnement à la strychnine.
 Halse Helgelien à la recherche de son frère, arrive sur les lieux.
 Joe Maxson se souvient d'une fosse creusée récemment à l'arrière de l'auge à cochon pour y jeter des détritus. Quelques coups de pelle plus tard, les hommes tombent sur un sac de jute qui contient les restes d'Andrew. Un peu plus loin, un emplacement de terre fraîchement retournée attirent leur attention. Ils vont en retirer un squelette de femme qui repose sur un matelas pourri sur lequel se trouvent également les restes d'un brun moustachu et de deux enfants.
 Les recherches se prolongent les jours suivants jusqu'au poulailler où une quinzaine de dépouilles sont finalement dégagés. En tout, ce sont une quarantaine de victimes différentes qui sont découvertes dans la ferme de l'horreur de Belle Gunness.

 

Belle-gunness-cadavre-andrex-helgelein-psycho-criminologie.com
Le corps d'Andrew Helgelein
ferme-la-scene-de-crime-restes-belle-gunness-1908-psycho-criminologie.com

 Quand à Belle Gunness, c'est le mystère.

 Il est probable qu'elle ait tué une femme qui lui ressemblait pour pouvoir s'échapper et avoir la vie sauve alors que la police se rapprochait d'elle. 
 Malgré tout, peu après, une prothèse dentaire a été identifiée comme appartenant à Belle et retrouvée dans les cendres de la maison ce qui a conduit la police a déclaré officiellement sa mort.
 Un mois après l'incendie, des fouilles réclamées par un homme inquiet de la disparition de son frère ont aboutis à la découverte d'une quarantaine de cadavres dans les terrains environnants la ferme. Selon les autorités, Belle Gunness aurait tué quarante-neuf personnes entre 1896 et 1908.  
 Au moment de l'incendie, elle avait 49 ans.
 Avec ces morts, Belle Gunness aurait mis la main sur un total de 46 900$.

 Le 22 mai 1908 débute le procès de Ray Lamphere : en novembre 1908, il est reconnu coupable d’incendie volontaire mais pas du meurtre de la famille Gunness, et condamné à 20 ans de prison.
 Il contracte la tuberculose en cellule et décède le 30 décembre 1909.

 

 

 Les rumeurs

 - Un fermier qui vit à 5 km de Topeka, au Kansas aurait reçu au mois d'avril 1908 plusieurs lettres de Belle Gunness l'invitant à venir la voir chez elle. Ayant entendu des rumeurs sur elle, il aurait pris la décision de rester chez lui. Bien lui en a pris.
 - Le 30 avril 1908, un homme aurait vu Belle boire un café chez un ami, Almetta Hay, chez qui on retrouvera dix ans plus tard, un crâne caché entre deux matelas.

 - Le 11 mai 1908, un conducteur de train alerte la police de Pittsburgh. Il prétend avoir reconnu Belle Gunness qui aurait pris le train à 6h40 du matin la veille à  Burlingham en Ohio. Ray Lamphere, un de ses ouvriers prétendra l'avoir conduite à la gare de Stillwell le jour où elle a mis le feu à la ferme. Sur son lit de mort il dira qu'elle avait fui après que tous deux aient enlevé une femme de ménage qu'ils ont tués pour la faire passer pour Gunness.
 - En 1917, un ami d'enfance la reconnaît dans un hôpital, mais elle disparait avant l'arrivée de la police. 
 - En 1931, un procureur de Los Angeles prévient le shérif de la ville de LaPorte pour l'informer qu'il enquête sur une femme qui aurait empoisonné son mari à la strychnine.
 La suspecte, Esther Carlson mourra de tuberculose avant son procès et avant que la police de LaPorte n'arrive pour l'identifier. Les deux femmes se ressemblaient physiquement et portaient toutes les deux un nom à consonance scandinave. Carlson avait parmi ses affaires une photo de trois enfants qui ressemblaient eux aussi beaucoup aux enfants de Belle Gunness. Des tests ADN effectués en 1998 n'ont cependant pas permis de conclure s'il s'agissait bien d'elle.
 - En 1935, certains témoins affirmeront l'avoir vue en domestique dans le Minnesota quand d'autres la verront en Infirmière dans l'Indiana ou en tenancière de bordel dans l'Ohio.

 

la-scene-de-crime-belle-gunness-1908-psycho-criminologie.com

 

Quelques victimes et montant :

- Mads Sorenson (8 000$)
- Peter Gunness (24 000$)
- Aberdeen S. Dak (2 900$)
- Herman Konitzer ( 5 000$)
- Charles Edman (5 000$)
- George Berry (1 500$)
- Ole Budsberg (2 000$)
- H. Gunhalt (1 000$)
- Franck Riedieger (1000$)
- John Moo (1000$)

ferme-la-scene-de-crime-belle-gunness-1908-psycho-criminologie.com
Belle-gunness-fouille-de-la-ferme-psycho-criminologie-com
Les fouilles dans la ferme

 

Références :
- Jenna McAlpine and Iris Dickerson, Department of Psychology, Radford University
- https://chroniclingamerica.loc.gov/lccn/sn85058130/1908-05-12/ed-1/seq-3/#words=Belle+Gunness+Gun
- The Washington herald., May 26, 1908, Page 3
- The evening world., May 08, 1908, Final Results Edition, Page 2
- The times dispatch., June 01, 1908, Page 3
- Valentine Democrat., May 14, 1908
-The Ocala evening star., May 21, 1908, Page SEVEN

 

A.Larson-soeur-de-Belle-gunness-portrait-psycho-criminologie.com
La soeur de Belle Gunness, Mrs Larson

 

 

©Toute reproduction du texte interdite

____________________________________________

Livre :

Auteur : Philippe Chassaigne
Nombre de pages : 288
Date de parution : 9 mars 2011
Prix : 18.25€ (Broché) - 12.99€ (epub, mobi)

______________________________________

Tags : Belle Gunness la barbe bleue au fémininBelle Gunness barbe bleue au féminin, belle gunness esther carlsonbelle gunness histoirebelle gunness livrebelle gunness ray lamphere, belle gunness histoirebelle gunness fermebelle gunness photos, belle gunness la porte indianabelle gunness la portebelle gunness biographiebelle sorenson gunness biographiebelle gunness documentairebelle gunness famillebelle sorenson gunnessbelle gunness indianabelle gunness documentairebelle gunness netflixbelle gunness criminologie, psycho-criminologie, psycho criminologie, psycho-criminologie.com, tueuses en série, tueuse en série, tueuse en série américaine, tueuse en série norvègeles plus grands meurtriers de l'histoire, les plus grandes meurtrieres de l'histoireles plus grands tueurs en sérieles plus grands tueuses en série, les tueurs en serie les plus prolifiques, les tueuses en serie les plus prolifiquesles plus grands tueurs en série usa, les plus grands tueurs américains, belle gunness wiki, belle gunness wikipedia, belle gunness amazon

Voir les commentaires