Psycho-Criminologie

Psycho-Criminologie

psychologie et criminologie

 

Ghislaine Maxwell, a plaidé mardi non coupable de trafic de mineures et d'incitation à la prostitution devant le juge fédéral de Manhattan.

 

Ghislaine Maxwell est accusée d'avoir recruté des jeunes filles, dont certaines mineures, pour Jeffrey Epstein, mort en prison en août 2019.

Elle a décidé de plaider non coupable devant la juge fédérale Alison Nathan qui a fixé au 12 juillet 2021 l'ouverture du procès de l'ancienne petite-amie de Jeffrey Epstein. Maxwell restera d'ici là maintenue en détention.

La fille de l'ancien magnat britannique des médias Robert Maxwell avait demandé sa remise en liberté sous caution et proposé, pour cela, des garanties à hauteur de cinq millions de dollars. La procureure fédérale de Manhattan, Audrey Strauss, s'est opposée à cette requête, affirmant que l'accusée présentait un risque de fuite "extrême". Il faut dire que Ghislaine Maxwell possède plusieurs passeports dont un français, qu'elle a plusieurs lieux où elle peut aller se réfugier et peut également compter sur un réseau de connaissances à l'étranger susceptible de l'héberger.

Ghislaine Maxwell a été interpellée dans le New Hampshire le 2 juillet après plusieurs mois de cavale. Pour son équipe de défense, le fait qu'elle ait choisi de rester aux Etats-Unis, où elle vit depuis 1991, avant son arrestation montre qu'elle n'avait pas l'intention de quitter le territoire américain. La juge Nathan s'est néanmoins rangée à l'avis de l'accusation, estimant que l'accusée présentait bien un risque de fuite avéré.

 

"Six chefs d'accusation"

Depuis son interpellation, Ghislaine Maxwell a été inculpée de six chefs d'accusation, dont trafic de mineures, d'incitation à la prostitution, sur une période allant de 1994 à 1997, et d'avoir menti sous serment en 2016 dans le cadre d'une procédure civile.

Elle aurait recruté pour Jeffrey Epstein des adolescentes dans plusieurs villes du monde pour qu'elles aient des relations sexuelles avec le milliardaire. Selon l'acte d'accusation, elle était présente lors de plusieurs de ces rapports et y aurait même participé régulièrement.

Les trois victimes présumées citées dans l'acte d'accusation, et dont l'identité n'a pas été révélée, étaient toutes mineures au moment des faits présumés, la plus jeune âgée de 14 ans seulement. Deux d'entre elles auraient été agressées sexuellement par Jeffrey Epstein.

Interpellé en juillet 2019, ce dernier s'est pendu dans sa cellule début août. Ghislaine Maxwell affirme ne pas avoir eu de contact avec lui depuis au moins dix ans.

Si elle était reconnue coupable de l'ensemble des chefs d'accusation retenus contre elle, Maxwell risquerait la prison à vie. À l'audience, mardi,  Annie Farmer, une victime a brièvement témoigné, qualifiant celle-ci de "prédatrice sexuelle". Un autre témoignage écrit a été lu à l'audience, et présentait Ghislaine Maxwell comme la cheville ouvrière du réseau pédophile.

 

A lire aussi :
- Ghislaine Maxwell, l’ex-compagne de Jeffrey Epstein arrêtée (02/06/2020) 
- Affaire Epstein : 4 autres femmes auraient procuré des esclaves sexuels au milliardaire  (13/07/2020)

________________________

Voir les commentaires