Psycho-Criminologie

Psycho-Criminologie

psychologie et criminologie

keith-raniere-proces-portrait-psycho-criminologie.com

 

Keith Raniere bien seul



Les détails du règne de Keith Raniere en tant que dirigeant de NXIVM, l'entreprise criminelle de type sectaire, devraient être pleinement révélés lors de son procès pénal fédéral qui doit débuter demain mardi 07 mai 2019, à Brooklyn.

Keith Raniere, connu depuis longtemps par ses partisans sous le surnom de "Vanguard", est depuis plus de deux décennies la figure de l'organisation basée à Albany (Etat de New York), qui rassemble des milliers d'adeptes et qui s'est engagée à aider "l'humanité à atteindre sa noble destiné".

Mais derrière les programmes qui promettaient succès et autonomie, le penchant de Raniere pour manipuler ceux qui croyaient en lui, en particulier les nombreuses femmes qui allaient devenir ses partenaires sexuels, a conduit à l’effondrement de NXIVM l’année dernière.

"Keith Raniere a causé une douleur incommensurable sur plusieurs décennies", a déclaré Catherine Oxenberg, la star de "Dynasty", dont la fille, India, a été entraînée dans NXIVM. "Il a systématiquement maltraité et soumis des femmes. D'un autre côté, ce procès marque la fin et la justification de nombreuses victimes qui ont souffert entre ses mains. La justice va être rendue."

Depuis de nombreuses années, de nombreux transfuges de NXIVM ont soutenu que des membres du cercle restreint de Keith Raniere s'étaient engagés avec lui dans divers crimes afin de faire taire les critiques et de promouvoir ses activités pyramidales à travers une série d'extorsions, de piratage informatique, de blanchiment d'argent, de fraude fiscale, de vol d'identité, etc. d’autres formes de fraude, ainsi que des complots d’enlèvements.

keith-raniere-pose-portrait-psycho-criminologie.com



Mais les accusations ont été balayées à maintes reprises par les forces de l’ordre jusqu’à ce que le bureau du procureur américain à Brooklyn lance une enquête, il y a deux ans, qui allait conduire à une accusation de racket dévoilée en juillet dernier contre Keith Raniere et cinq de ses plus proches disciples.

Ces co-accusés ont tous plaidé coupable, notamment la présidente de NXIVM, Nancy L. Salzman, l'actrice de télévision Allison Mack et Clare Bronfman, directrice des opérations de l'organisation depuis de nombreuses années et héritière de la fortune de la société des alcools Seagram.

Mais il n'y a pas eu d'offre de plaidoyer pour Keith Raniere, 58 ans. Le gourou est passible d'une peine minimale de 15 ans d'emprisonnement s'il est reconnu coupable des accusations de traite à caractère sexuel énumérées dans l'acte d'accusation.

Ce sont ces allégations qui ont déclenché en 2017 le démantèlement de l'organisation étroitement contrôlée par Raniere. Cet été-là, Frank Parlato - un blogueur de Buffalo qui avait été journaliste pour NXIVM mais qui était devenu son ennemi - a commencé à publier des photos et des histoires de femmes qui avaient été marquées des initiales de Raniere dans le cadre de leur implication dans un club qui se présentait comme un groupe d’autonomisation des femmes.

Les histoires ont rattrapé les fidèles adeptes de NXIVM, y compris Nancy Salzman, dont la fille, Lauren, âgée de 42 ans, est également devenue co-accusée et a plaidé coupable le mois dernier pour les crimes liés à son rôle au sein du mouvement DOS.

On savait depuis longtemps que Keith Raniere avait un harem de petites amies - il aurait eu des relations sexuelles avec ses cinq coaccusées - et il a récemment été révélé lors de la sélection de son jury qu'il avait utilisé l'avortement pour traiter les grossesses non planifiées. 

Mais les allégations des femmes ayant été forcées à avoir des relations sexuelles avec Raniere, ont entraîné une série de défections de la part de partisans de l'organisation,notamment l'actrice Sarah Edmonson de Vancouver, et le producteur de film Mark Vicente.

En octobre 2017, le bureau du procureur américain à Brooklyn, a réuni un groupe de travail et a commencé à interroger des personnes impliquées dans NXIVM depuis des années.

Keith Raniere vivait depuis des décennies dans une maison  à Halfmoon, dans le comté de Saratoga, à proximité du siège de NXIVM à Colonie. Il avait un groupe de femmes qui vivaient à proximité et qui étaient presque toutes ses partenaires sexuelles et qui participaient à la gestion de son organisation.

 

keith-raniere-portrait-psycho-criminologie.com



Il déclarait à ses partisans qu'il avait été un champion de judo et qu'il possédait l'un des QI les plus élevés au monde. Il a également affirmé avoir obtenu trois diplômes de l'Institut polytechnique Rensselaer après avoir terminé ses études secondaires à 16 ans.

Les procureurs fédéraux ont décomposé bon nombre des affirmations de Keith Raniere et ses exagérations aidés par des informations recueillies via des assignations à comparaître devant le grand jury.  "Il a obtenu un GPA de 2,26, après avoir échoué ou à peine réussi les cours de mathématiques et de sciences du niveau supérieur qu’il se vantait de suivre."

Ils ont également mis à nu sa longue histoire d'abus sur les femmes et les jeunes filles "depuis des décennies", soulignant qu'il "avait eu des contacts sexuels répétés avec plusieurs adolescentes entre le milieu et la fin des années 1980 et le début des années 1990".

Ces allégations criminelles antérieures étaient toutefois hors de portée des lois pénales fédérales, car prescrites.

Parmi les actes de racket retenus contre Keith Raniere figurent notamment des accusations selon lesquelles il aurait exploité sexuellement une jeune Mexicaine de 15 ans en 2005, notamment en photographiant son corps nu dans des poses explicites. Les photographies, qui sont maintenant en possession du département américain de la justice, constituent de la pornographie mettant en scène des enfants, selon les procureurs.

Bien que Keith Raniere ait été idolâtré par beaucoup de ses adeptes - en particulier par les femmes - les procureurs fédéraux le décrivent comme un escroc qui a agressé physiquement au moins deux de ses "partenaires intimes".

Dans une lettre à la cour demandant à ce que Raniere soit maintenu en détention sans caution après son arrestation au Mexique en mars 2018, le bureau du procureur américain écrivit que Raniere s'était présenté comme quelqu'un menant une existence presque monastique.

"En réalité, il a passé sa vie à profiter de ses systèmes pyramidaux et a par ailleurs a  bénéficié du soutien financier de femmes fortunées ".

Le juge a accédé à la demande du procureur : Raniere est en détention au Metropolitan Detention Center de Brooklyn depuis l'année dernière dans l'attente de son procès.

Il menait un style de vie solitaire - ne conduisant jamais et ne possédant pas de compte en banque sous son nom - et menait de nombreuses activités après le coucher du soleil, notamment des réunions avec des femmes, de longues marches, des séances d’entraînement au gymnase ouvert 24h / 24 et des matchs de volleyball populaires auprès de NXIVM.

Les femmes que Keith Raniere préparait comme partenaires sexuelles étaient souvent invitées par lui à se conformer à des régimes stricts et hypocaloriques qui les laissaient maigres et affaiblies. 

Au fil des ans, Keith Raniere a engagé des publicistes professionnels pour l'aider à lutter contre les allégations négatives, en particulier des articles citant des experts qui décrivaient NXIVM comme une secte.

En 2012, un récit détaillé des activités troublantes de NXIVM a fait l'objet d'une série d'articles dans le Times Union. Les histoires révélaient les abus sexuels de Raniere sur de jeunes filles, citant un expert qui qualifiait NXIVM de "secte extrême" et expliquant comment l'organisation utilisait l'argent et les avocats de Bronfman pour punir ses détracteurs.

Raniere avait convaincu ses partisans que ces informations étaient fabriquées. Lorsque la série d'articles a été publiée, il y a eu peu de retombées au sein de NXIVM ; de nombreux fidèles n'ont jamais lu ces manchettes. 

Maintenant que le procès de Keith Raniere est sur le point de commencer, l’enquête du bureau du procureur américain du district de New York est en cours. Les organismes fédéraux chargés de l'application de la loi poursuivent leurs entretiens et trient des milliers de documents numériques saisis dans des ordinateurs, des téléphones portables et d'autres appareils électroniques conservés dans les résidences du comté de Saratoga utilisées par Salzman et Raniere, ainsi que des casiers loués par Clare Bronfman.

 

keith-raniere-portrait-2-psycho-criminologie.com



Keith Raniere fait également face à un second procès pénal fédéral potentiel à Albany.

Il y a deux mois, à la demande du gouvernement, le juge de district américain Nicholas G. Garaufis a écarté quatre chefs d'accusation relatifs à l'acte d'accusation déposé contre Raniere à Brooklyn. Les avocats de la défense de Raniere ont affirmé que ces crimes - l'exploitation sexuelle d'un enfant, la possession de pornographie mettant en scène des enfants et complot en vue de commettre un vol d'identité - auraient été commis dans le district nord de New York.
Le bureau du procureur américain à Brooklyn n’a pas contesté l’argumentation, a accepté le rejet de ces accusations et les a renvoyées au bureau du procureur américain à Albany, qui a déclaré qu’il examinait la question. Si des enquêtes criminelles supplémentaires sont découvertes dans l'enquête en cours, il est possible que Keith Raniere fasse face à davantage d'accusations dans le district du Nord.
 


Sarah Edmondson, Mark Vicente et Lauren Salzman figurent sur la liste des témoins du gouvernement. Ils peuvent également appeler Kristen Keeffe, qui était la "liaison juridique" de NXIVM avant de s'éloigner de Raniere avec son jeune fils en 2014. Keeffe a par la suite fourni des détails sur la multitude d'actes criminels présumés de NXIVM aux autorités chargées de l'application de la loi.

Au-delà des faits reprochés de trafic sexuel, de travail forcé et d'exploitation d'enfants, l'acte d'accusation décrit NXIVM comme une sorte de système pyramidal dans lequel ses dirigeants ont convaincu des associés de suivre les cours coûteux de NXIVM et de s'endetter pour le faire, comme moyen d’exercer un contrôle sur eux et d’obtenir des avantages financiers pour les membres de l’entreprise. "

L'affaire fédérale a porté un coup fatal à l'organisation créée à la fin des années 1990. Sous la direction de Keith Raniere et Lauren Salzman, qui vantaient les cours de formation de NXIVM comme un moyen d'améliorer la vie des participants, l'organisation a discrètement formé un public composé d'acteurs et de personnes fortunées et politiquement puissantes.
Bien que NXIVM existe toujours sur le papier, ses activités, y compris ses bureaux à Vancouver, Los Angeles et Mexico, ont été fermés et nombre de ses adeptes se sont dispersés.

La semaine dernière, le juge fédéral qui présidait le procès de Keith Raniere a annulé ses requêtes préliminaires demandant le rejet des accusations qui pèsent contre lui. Le juge a également rejeté la demande de Raniere d'empêcher le gouvernement de faire témoigner des experts en psychologie.
Catherine Oxenberg, qui a écrit un livre sur son combat pour sauver sa fille des griffes de Raniere, sera parmi les participants.

"Mon combat pour exposer les aspects criminels et dangereux de NXIVM et pour récupérer ma fille a eu des conséquences néfastes", a-t-elle déclaré dans un courriel. "Mais tout cela en valait la peine. India est de retour à la maison, les femmes ne sont plus tatouées avec les initiales de Keith Raniere, ni forcées à avoir des relations sexuelles avec lui. Mieux encore, le gourou autoproclamé Vanguard est en prison, là où il doit se trouver . "

 

 

Les témoins


La liste des personnes qui pourraient être appelées à témoigner lors du procès pénal de Keith Raniere comprend de nombreux membres de son cercle restreint :

Lauren R. Salzman


Salzman, 42 ans, est l'adjointe de Keith Raniere qui a signé un accord de coopération lorsqu'elle a plaidé coupable en mars. Elle a joué un rôle essentiel dans les efforts de Raniere pour séduire et contraindre les femmes à avoir des relations sexuelles avec lui. Salzman était également très impliquée dans le club secret «maître d'esclaves» DOS dans lequel les femmes portaient les initiales de Keith Raniere et d'Allison Mack.

Les experts juridiques observant l'affaire NXIVM ont déclaré qu'il était possible que tous les autres co-accusés, y compris Allison Mack, Clare Bronfman, Nancy Salzman et Kathy Russell, puissent également être cités à comparaître.

 

psycho-criminologie.com
Mark A. Vicente

Mark A. Vicente


Vicente était depuis longtemps membre de NXIVM et copropriétaire de l'organisation Executive Program (ESP) de l'organisation, basée à Vancouver. Agé de 53 ans, il faisait partie des membres de haut rang de NXIVM qui ont quitté l'organisation à partir de l'été 2017 et se sont retourné contre Raniere.

Vicente, dont l'assistante Jennifer Kobelt avait été soumise par le Dr. Brandon Porter, médecin de longue date du NXIVM, à des "études du cerveau" non autorisées, a confronté Raniere en 2017 et lui a demandé pourquoi autant de femmes de l'organisation étaient émaciées et devaient suivre des régimes diététiques potentiellement mortels.

psycho-criminologie.com
Kristen M. Keefer

 

Kristen M. Keeffe
 

Keeffe est un transfuge de NXIVM qui joue depuis des années un rôle essentiel en tant que "liaison juridique" pour l’organisation. Keeffe faisait partie du cercle restreint de Raniere et a soudainement quitté l'organisation avec son jeune fils il y a plusieurs années avec l'assistance d'un enquêteur de la police d'État.

Keeffe, 49 ans, avait allégué il y a plusieurs années que des responsables de NXIVM s'étaient livrés à des opérations de blanchiment d'argent, de piratage informatique, d'enlèvement et de complot. Au cours de sa bataille juridique de plusieurs années contre le traqueur de sectes, Rick Ross, Keeffe a assuré la liaison avec une entreprise, Interfor, qui avait été embauchée pour collecter des informations sur Ross.

En 2007, Keeffe a été autorisée à entrer dans les bureaux du procureur du comté d'Albany, David Soares, en tant qu '"avocat de la victime" pour NXIVM, qui plaidait en faveur de la poursuite de son ennemi, Joseph J. O'Hara. En 2007, à la demande de NXIVM, O'Hara a été inculpé dans le comté d'Albany, mais un juge a par la suite rejeté l'affaire. Malgré l'insistance des responsables de NXIVM, le bureau de Soares a refusé de demander un nouvel acte d'accusation.

 

Sarah Edmonson

 

Sarah Edmondson
 

 

Edmondson est une actrice canadienne et a été la force motrice de l'opération de NXIVM à Vancouver avant sa défection en 2017. Elle était l'une des 20 femmes associées à NXIVM qui ont été attirées au sein de DOS.
Sarah Edmondson, âgé de 41 ans, a officiellement porté plainte contre le Dr Roberts qui l'avait tatouté auprès du département de la santé de l'État de New York.
Edmondson a appris que la marque qui devait soi-disant être un symbole latin désignant "les éléments", était en réalité la composition des initiales de Raniere et Mack.

 

Karen Unterreiner

Karen A. Unterreiner
 

Unterreiner a vécu pendant des années dans une maison à côté de Raniere sur Flintlock Lane à Halfmoon. C'est une adepte de NXIVM qui était l'une de ses nombreuses petites amies.

Unterreiner, âgé de 60 ans, avait travaillé pour Raniere chez Consumers 'Buyline, Inc., que Raniere avait fondée en 1990 à Clifton Park. Unterreiner n'a jamais été mentionné dans l'affaire pénale fédérale, mais des initiés de NXIVM ont affirmé qu'elle était une confidente proche de Raniere.

Jane Doe 4
 

Jane Doe 4 est une Mexicaine qui a été amenée illégalement aux États-Unis avec l'aide de Raniere à l'adolescence. Elle aurait été préparée à devenir sa partenaire sexuelle à l'âge de 18 ans. Quand elle l'a repoussé Raniere et ses co-conspirateurs, dont Lauren Salzman, l'auraient confinée dans une chambre d'une résidence de Halfmoon pendant 23 mois.

Jane Doe 4 n'a reçu aucun traitement médical et a eu très peu de contacts humains. Elle a été menacée que si elle quittait la pièce, elle serait renvoyée au Mexique sans ses pièces d'identité.
Sa sœur, désignée dans les documents judiciaires par Jane Doe 2, aurait été sexuellement exploitée par Raniere à l'âge de 15 ans. 

 

Clare-w-bronfman-psycho-criminologie.com
Clare Bronfman

 

Les Défendeurs
 

Keith Raniere est le seul défendeur restant dans l’affaire fédérale engagée contre les dirigeants de NXIVM. Parmi les cinq femmes qui ont plaidé coupable figurent certaines de ses plus proches collaboratrices.

Clare W. Bronfman
 

Bronfman, 40 ans, est membre du conseil de NXIVM et directrice des opérations de la société. Héritière de la société des alcools Seagram, Bronfman et sa sœur Sara ont rejoint NXIVM au début des années 2000 et ont versé des dizaines de millions de dollars pour soutenir l’organisation.

Bronfman a longtemps été l’une des plus proches confidentes du co-fondateur de NXIVM, Keith Raniere. Elle lui a accordé un tiers de son île privée qu'elle a achetée à Fidji et a défendu publiquement Raniere en 2017, lorsque la création du club DOS au sein de NXIVM a été révélée. Elle a également financé une fiducie d'au moins 5 millions de dollars pour couvrir les frais juridiques de ses co-accusés, dont Raniere.

Bronfman a été inculpé l'année dernière pour vol d'identité, blanchiment d'argent et fraude en matière de visa. Le 19 avril, elle a plaidé coupable pour deux crimes : complot en vue de dissimuler et d'héberger des étrangers en situation irrégulière à des fins lucratives et utilisation frauduleuse de pièces d'identité.

En 2016, après le décès de Pamela Cafritz, l'une des nombreuses petites amies de Raniere, Raniere a continué à utiliser sa carte de crédit ainsi qu'un compte bancaire de 8 millions de dollars. Bien que Raniere ait été désignée comme administrateur de sa succession, les procureurs affirment qu'il n'avait pas le droit d'utiliser sa carte de crédit après son décès. 

Bronfman risque entre 21 et 27 mois d'emprisonnement le 25 septembre et a accepté de perdre 6 millions de dollars.  Le juge fédéral n'est pas obligé de suivre les directives en matière de détermination de la peine et pourrait condamner Bronfman à une peine plus ou moins longue en fonction de facteurs tels que l' acceptation de sa responsabilité et l'absence de tout casier judiciaire.

nancy-l-salzman-psycho-criminologie.com
Nancy L. Salzman

 

Nancy L. Salzman
 

Salzman a cofondé NXIVM avec Raniere. Le 13 mars, elle était la première des six accusées dans l'affaire pénale fédérale à avoir plaidé coupable. Pour son plaidoyer de culpabilité sous le chef d'accusation de racket, Salzman risque une peine de 33 à 41 mois d’emprisonnement et une amende maximale de 250 000 $.

Son plaidoyer de culpabilité a marqué l'effondrement du cercle restreint de Raniere et la rupture d'une relation intime entre elle et Raniere depuis leur rencontre au milieu des années 90.

Salzman, 64 ans, est infirmière agréée et présidente de NXIVM. Des agents du FBI ont saisi plus de 520 000 dollars en espèces lors d'un raid effectué dans la résidence du comté de Saratoga, en mars 2018, ainsi qu'une mine de documents et de dispositifs informatiques qui font preuves d'activités criminelles.

 

lauren-l-salzman-nexium-psycho-criminologie.com
Lauren Salzman

 

Lauren R. Salzman
 

Avec sa mère à la barre de NXIVM, Lauren Salzman, âgée de 42 ans, est depuis longtemps l'une des plus fidèles compagnes de Keith Raniere. Elle a joué un rôle clé pour faciliter son accès aux femmes. Elle a également admis avoir aidé à garder une fille mexicaine contre son gré dans une résidence de Halfmoon pendant près de deux ans.

Salzman était avec Raniere, 58 ans, quand il a été arrêté dans un centre de villégiature mexicain en mars 2018. Elle aurait tenté de le cacher des agents de la police fédérale mexicaine qui l'ont placé en garde à vue et remis aux autorités américaines.

Quand elle a plaidé coupable le 25 mars, Salzman a également admis qu'elle avait recruté des femmes dans un club secret de maîtres d'esclaves fondé par Raniere et menacé de divulguer des informations préjudiciables sur ces femmes si elles n'accomplissaient pas de tâches ou tentaient de quitter le groupe. Les procureurs ont déclaré que certaines des femmes avaient été incitées à avoir des relations sexuelles avec Raniere et qu’elles avaient été marquées des initiales de Raniere et Allison Mack.

Les cérémonies de "marquage" ont souvent lieu à la résidence de Salzman sur Lape Road à Halfmoon.

Salzman, qui, comme tous ses co-accusés, a eu des relations sexuelles avec Raniere à un moment donné, a signé un accord de coopération et devrait témoigner à son procès.

"Au fil des ans, grâce à mon association avec NXIVM, j'ai noué de nombreuses relations avec des membres de cette organisation", a-t-elle déclaré en plaidant coupable. "Grâce à ces associations, j’ai vraiment cru que j’aidais à donner aux gens les moyens de vivre leur (meilleure) vie. Cependant, moi-même et d’autres personnes avons eu un comportement criminel, que j’ai suivi aveuglément et que j’ai rationalisé en faisant valoir les principes sous-jacents dans lesquels (NXIVM) m'avait formé."

 

Allison-mack-nexium-tribunal-psycho-criminologie.com
Allison Mack

Allison Mack
 

L'ancienne actrice de télévision Allison Mack a été recrutée dans NXIVM par l'intermédiaire de la filiale de la société à Vancouver, au Canada, en 2010. Elle s'est jointe à l'organisation avec une autre actrice, Kristen Kreuk, lorsque les deux femmes jouaient dans la série télévisée "Smallville".

Lorsqu'elle a plaidé coupable le 9 avril, Mack a avoué deux actes criminels : l'extorsion de fonds et le travail forcé. Allison Mack, 36 ans, a admis avoir utilisé des menaces pour forcer des femmes à rejoindre DOS, ainsi que pour contraindre une femme - identifiée par des documents judiciaires comme Jane Doe 6 - à effectuer un "travail" sous la menace de contraintes physiques.

Allison Mack est devenu l'une des plus proches compagnes de Raniere au sein de NXIVM. Comme Lauren Salzman, elle était avec Raniere au Mexique lors de son arrestation en mars 2018. Elle devrait être condamnée en septembre et pourrait faire face à plusieurs années de prison.
Allison Mack a joué un rôle essentiel en aidant Raniere à organiser DOS au sein de NXIVM, dans lequel les femmes se voyaient attribuer un tatouage incluant les initiales de Raniere et Mack.

Les archives de la Cour fédérale indiquent que les courriels saisis dans les comptes de messagerie privés de Raniere "corroborent la conclusion selon laquelle Keith Raniere a créé " le club, connu sous le nom de "Dominus Obsequious Sororium", ce qui signifie "Seigneur / Maître des compagnons obéissants".

Selon la plainte déposée par le gouvernement fédéral, les femmes du groupe ont été attirées dans le club par d’autres femmes membres de NXIVM, y compris Allison Mack, qui considérait Ranière comme son "grand maître" et ont été tenues de fournir une "garantie" pour pouvoir y adhérer. Si elles essayaient de partir,elles étaient menacées par la divulgation de leurs garanties - des informations parfois préjudiciables sur les membres de leur famille ou des photographies de leurs organes génitaux.

Allison Mack avait également aidé Rainere dans d'autres crimes. Les procureurs fédéraux ont déclaré qu'elle avait contracté un mariage avec une co-conspiratrice et «esclave» de première ligne de DOS, Nicky Clyne - bien que les deux femmes aient eu une relation intime hétérosexuelle avec Raniere - afin que la co-conspiratrice, ressortissante canadienne puissent demeurer aux États Unis.

 

kathy-l-russell-portrait-psycho-criminologie.com
Kathy Russel

 

Kathy L. Russell

Kathy L. Russell, 61 ans, s'est impliquée dans l'organisation de Raniere en 2002 et est devenue par la suite comptable pour NXIVM.

Elle est accusée d'avoir falsifié des documents pour aider à faire passer en fraude une femme mexicaine de l'autre côté de la frontière canadienne et d'avoir facilité l'installation d'un "enregistreur de frappe" sur l'ordinateur du comptable de NXIVM, Joseph Loperfido, pour surveiller ses courriels.

Elle a plaidé en faveur d'un chef d'accusation de fraude sur les visas lié à une lettre contenant des données erronées concernant une associée de NXIVM, Loreta Garza.

Russell pourrait être condamnée à une peine de six à douze mois d'emprisonnement le 31 juillet. Le juge n'est pas lié par les directives et pourrait condamner Russell à une peine de prison moindre ou nulle.
Lors du prochain procès de Raniere, le gouvernement a indiqué qu'il prouverait qu'entre 2011 et 2018, Russell avait suivi les instructions visant à utiliser un nom d'emprunt pour louer une résidence à Clifton Park en vue d'héberger une «esclave» de DOS illégale aux États-Unis. Bien que cela ne fût pas inclus dans son accord de plaidoyer, Russell a également été accusée de conspiration en vue de pirater des comptes de messagerie et d'avoir pris des mesures pour aider NXIVM à échapper aux impôts.

 

Lire : Premier jour de procès pour Keith Raniere

____________________________________________________

Tags : keith raniere, procès de keith raniere, secte nexium, secte nxivm, secte nexium dos, nexium dos, dirigeant de NXIVMNancy L. Salzman, l'actrice de télévision Allison Mack, Allison Mack, Allison mach et keith raniere, Clare Bronfman, kristen kreuk, india oxenberg, catherine oxenberg, actualités procès, actualités tribunal, les accusations, lauren salzmanfemmes membres du NXIVM, mai 2019, procès de keith raniere, charges contre keith raniere, mouvement des sectes, qui est keith raniere, le meilleur site de psycho-criminologie, le meilleur site de criminologie, les meilleurs sites de criminologie

 

Commenter cet article