Psycho-Criminologie

Psycho-Criminologie

psychologie et criminologie

Publié le par Criminologie
Publié dans : #Tueurs en série, #Années 90, #Tueurs en série Australien, #John Justin Bunting
John-justin-bunting-portrait-serial-killer-australian-psycho-criminologie.com

 

Nombre de victimes : 11, mais 12 probable
Type de victimes : Pédophile, homosexuel, travesti, héroïnomane, partenaires, handicapés mentaux (11 hommes et 1 femme, tous blancs de 18 à 42 ans)
Période : Août 1992 - Septembre 1999  
Nom :   John Justin Bunting
Date de naissance :  4/09/1966 
Lieu de naissance :   Inala, Queensland (Australien)
Sexualité :   Hétérosexuel
Famille :  Tom et Jane Bunting, parents - 1 frère
Mariage :  Veronika Trip, puis Elizabeth Harvey
Enfants : 4 beaux-fils (Troy Youde, James Vlassakis, Adrian Vlassakis, Kristoffer Vlassakis)
Niveau d'études :  11
Type de tueur : Organisé, de contrat, missionnaire
Type d'arme utilisé : cordon électrique, couteau, corde, ruban adhésif, gants en caoutchouc, vêtements, outils électriques  
Partenaires :  James Vlassakis, Robert Wagner, Mark Haydon
 

 

 Les faits

 John Justin Bunting est un tueur en série australien qui purge actuellement onze peines consécutives de réclusion à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle pour son rôle dans l'assassinat de 11 personnes, poussé par sa haine des pédophiles et des homosexuels. Sous l'instruction de Bunting, ses complices s'en prendront aux victimes pour leur voler leurs prestations sociales.

 Jeunesse

 John Justin Bunting naît le 4 septembre 1966 avec un handicap : il n'a pas d'odorat. Il voit le jour à Inala, le 2ème État d'Australie qui s'appelle le Queensland et qui est bordé par la mer de Corail.
 Peu d'informations circulent sur son enfance, mais on sait qu'il s'est fait agresser sexuellement et a été battu par l'ami de son frère alors qu'il avait huit ans. Il était le fils de
Tom et de Jane Bunting.
 A 15 ans, il a sa première expérience sexuelle qui se solde par la grossesse de sa petite-amie.
 A 20 ans, il prend un travail dans un crematorium et s'intéresse aux armes, à la photographie et à l'anatomie.

 Les meurtres

 1988, il a 22 ans et travaille dans un abattoir, la SA Meat Corporation et se vante d'abattre les animaux en disant que c'est ce qu'il aime le plus dans son métier. Il partage un appartement avec son ami Kevin Reid et la petite-amie de celui-ci. Durant cette cohabitation, il tuera le chien de Kevin et se découvre une haine féroce envers les homosexuels et les pédophiles, ce qui va conditionner ses meurtres futurs..
 Il prend des cours de métallurgie et rencontre celle qui va devenir sa future femme, Veronika Tripp.  En septembre 1989, il l'épouse et devient le beau-père par la même occasion de James (qui sera plus tard, l'un de ses complices). Le couple emménage dans une petite maison avant de déménager pour gagner Salisbury et la 203, Waterloo Corner road où il devient voisin de Mark Haydon et ami avec Robert Wagner.

clifton-tresize-john-bunting-serial-killer-australian-psycho-criminologie.com

Clifton Tresize


 Il a à peine 26 ans en 1992 quand il commet son premier meurtre, celui de Clinton Tresize, 22 ans dont le corps sera retrouvé enterré à Lower Light. Il a été tué à coup de pelle dans le salon de Bunting.

 Il entame une relation extraconjugale avec Elizabeth Harvy qui sera sa seconde femme. Durant cette année, John Justin Bunting tue les chiens et les chats du quartier et les dissout à l'acide devant son beau-fils James qu'il oblige à regarder. Dans sa maison, il se sert d'un mur comme d'un tableau et y accroche ses notes et y érige une sorte de réseau interconnecté de noms de personnes qu'il soupçonne d'être pédophiles ou homosexuels. Il choisit ensuite au hasard un nom et décide qu'un tel ou un tel doit mourir. 
 En décembre 1995, Bunting commet le meurtre de Ray Davies, 26 ans, un handicapé mental qui vivait dans une caravane dans la cour arrière de chez Suzanne Allen. Bunting le voyait comme un pédophile, mais rien n'est venu alléguer cette impression. Davies ne fut jamais porté disparu aux yeux des autorités qui découvrirent sa mort lors des aveux de Bunting.

ray-davies-john-bunting-serial-killer-australian-psycho-criminologie.com

Ray Davies


 Il tue ensuite Suzanne Allen, 47 ans. Ses restes seront retrouvés enterrés au-dessus de ceux de Davies. Sa mort a été dissimulée par Bunting qui en profita pour toucher sa pension. Plus tard, lui et ses complices diront qu'elle est morte d'une crise cardiaque. Dans l'impossibilité de montrer le meurtre, les charges concernant celui-ci seront plus tard abandonnées.

Robert-wagner-portrait-serial-killer-australian-psycho-criminologie.com

Robert Wagner

 Le 8 août 1997, il tue Michael Gardiner, 19 ans, un homosexuel, puis au mois d'octobre, Barry Lane, 42 ans, un autre homosexuel et travesti qui avait une liaison avec Robert Wagner au moment où Bunting les a rencontrés. Au mois de novembre, Il tue ensuite Suzanne Allen, 47 ans. Ses restes seront retrouvés enterrés au-dessus de ceux de Davies. Sa mort a été cachée par Bunting qui en profita pour toucher sa pension. Plus tard, lui et ses complices diront qu'elle est morte d'une crise cardiaque. Dans l'impossibilité de démontrer le meurtre, les charges concernant celui-ci seront plus tard abandonnées. 

Michael-gardiner-john-bunting-serial-killer-australian-psycho-criminologie.com

Michael Gardiner


 Le même mois, il tue Thomas Trevilyan, 18 ans souffrant de schizophrénie paranoïde qui est retrouvé pendu à un arbre près de Kersbrook dans les collines d'Adélaïde. La police pense qu'il s'agit d'un suicide. On découvrira plus tard que Thomas avait participé à l'assassinat de Barry Lane, et qu'il a été tué après avoir parlé de ce meurtre avec d'autres personnes.

 Neuf fois s'écoulent avant que Bunting n'assassine Gavin Porter, 29 ans, toxicomane et ami de James Vlassakis dont une seringue l'avait piqué. Il a été étranglé dans sa voiture garée sur la propriété de Bunting.
 Il s'en prend ensuite à son beau-fils Troy Youde, 21 ans qu'il tue dans sa maison après l'avoir tiré hors de son lit pendant qu'il dormait. James participa à ce meurtre.    Dans la foulée, il s'attaque ensuite à Frederik Brooks, 18 ans, handicapé mental dont la mère était amoureuse de Bunting et qu'il tortura.

troy-youde-john-bunting-serial-killer-australian-psycho-criminologie.com

Troy Youde


Ce sera ensuite le tour de Gary O'Dwyer, 29 ans, un autre handicapé suite à un accident de voiture qui fut choisi parce que c'était une cible facile. Gary a été assassiné chez lui sur Frances Street par Bunting, Wagner et Vlassakis.
Au mois d'octobre 98, la police met son téléphone sur écoute, ce qui ne l'empêche pas de tuer le 20 novembre, chez elle, Elizabeth Haydon, 37 ans, sa voisine. c'est ensuite au tour de David Johnson, 24 ans, un autre demi-frère de Vlassakis qui sera assassiné par Bunting dans le bâtiment de la banque après y avoir été attiré par son demi-frère. Il est la seule victime tuée directement à Snowtown.

 

gary-o-dwyer-john-bunting-serial-killer-australian-psycho-criminologie.com

Gary O'Dwyer


Les enquêteurs trouvent d'ailleurs dans le sous-sol de cette banque désaffectée, à 150 km d'Adélaïde six barils dans lesquels reposent les restes de huit corps. La police pense que l'assassin a placé les restes là mais a commis les meurtres ailleurs. 

Elizabeth-Haydon-john-bunting-serial-killer-australian-psycho-criminologie.com

Elizabeth haydon

L'enquête commence à prendre forme après que le frère d'Elizabeth Haydon eut signalé sa disparition quelques jours après celle-ci. Son frère ne croyait pas les explications de son mari, Mark Haydon, sur sa disparition, qui semblait se contredire selon les versions qu'il donnait. Son frère ne pensait pas non plus qu'elle puisse partir en laissant ses deux jeunes fils. La police a conclu que son mari était suspect pour n'avoir pas signalé sa disparition et a dès lors enquêté dessus. Comme Elizabeth Haydon était étroitement liée à tous les meurtriers, ceux-ci ont tous fait alors l’objet d’un examen minutieux. 

La découverte des barils en mai 1999 à Snowtown a été l’aboutissement de cinq années d’enquête criminelle. L'implication de la police dans les crimes alors inexploités avait commencé avec la découverte de restes humains à Lower Light. Après la disparition d'Elizabeth Haydon, la police a installé un appareil d'écoute dans le domicile de Mark Haydon à Smithfield Plains, dont les enregistrements ont ensuite été utilisés comme preuve par le tribunal.

John-justin-bunting-la banque à Snowtown-serial-killer-australian-psycho-criminologie.com
La banque désaffectée de Snowtown
John-justin-bunting-la banque à Snowtown-fosse-serial-killer-australian-psycho-criminologie.com


 Les corps ont été stockés à divers endroits avant d'être finalement transférés dans le coffre de la banque à Snowtown. Trois barils ont ensuite été emmenés vers la propriété de Haydon à Smithfield Plains. Ensuite, cinq barils ont été stockés dans un Land Cruiser Toyota à Hoyleton, une localité située dans les Adelaide Plains près de Clare Valley. Puis les barils ont été transférés dans le coffre fort de la banque loué par Haydon sous le nom "Mark Lawrence", le nom qu'il utilisait avant son mariage.
Les examinateurs qui ont tenté d'identifier les restes ont constaté qu'ils avaient été momifiés plutôt que dissous, l'intention apparente étant de stocker les corps dans des barils d'acide. Les tueurs avaient choisi l'acide chlorhydrique qui a momifié les restes.
Rapidement, les soupçons, confirmés par la mise sur écoute se portent sur John Bunting et son complice, Robert Joe Wagner. Les deux hommes sont arrêtés le 21 mai ainsi que James Spyridon Vlassakis, 23 ans, et Mark Haydon.
Durant son interrogatoire, Bunting reconnait avoir commis les crimes et avoir torturé ses victimes par haine de ce qu'ils étaient (pédophile ou homosexuel).
Deux autres corps sont retrouvés enterrés dans l'arrière-cour de sa maison à Adélaïde et deux autres plus loin.
Mark Ray Haydon plaidera ensuite coupable pour avoir aidé Bunting dans les assassinats de Troy Youde et de sa femme, Elizabeth, et sera jugé pour trois d'entre eux. Il écopera de 25 ans de prison.
James Vlassakis avoue quant à lui quatre meurtres en tant que complice de son beau-père dont celui de son demi-frère, Troy Houde. C'est lui qui va fournir de nombreux détails à la police et au juge ce qui permettra de condamner tout le monde.
Parmi les détails fournis :
- Ils enfonçaient des cigarettes allumées dans les oreilles de leurs victimes.
- Ils leur cassaient les genoux
- Ils leur introduisaient des allumettes dans le pénis
- Pendant les séances de torture, ils écoutaient l'album "Throwing Copper" du groupe Live.

Mark Ray Haydon, John Justin Bunting and Robert Joe Wagner-serial-killer-australian-psycho-criminologie.com
 

Mark Ray Haydon, John Justin Bunting et Robert Joe Wagner

Pour sa part, il écopera d'une peine de 26 ans de prison et sera maintenu en isolement dans une prison restée secrète.
Le 16 octobre 2002, le procès de John Bunting commence et il va durer 12 mois, soit le plus long de l'histoire du sud de l'Australie.

Le procès rencontre des difficultés avec le jury. Un juré a refusé de continuer en raison de l'horreur de l'affaire. Trois jurés au total se sont retirés du panel pour cette raison. Bunting et Wagner ont tous deux été reconnus coupables le 8 septembre 2003. Bunting a été reconnu coupable de onze meurtres et Wagner, qui avait plaidé coupable de trois meurtres, a été reconnu coupable de sept; les deux ont fait appel.

Le juge Brian Martin, qui présidait la séance, a déclaré que les deux hommes avaient pour "tâche de tuer par plaisir" et étaient également "incapables d'une véritable réadaptation".
  

the-snowtown-murders-films-serial-killer-australian-psycho-criminologie.com
 

Le film tiré des évènements
 

Le 8 septembre 2003, John Justin Bunting est convaincu de 11 meurtres et est condamné à la prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle. Son complice Robert Wagner écopera lui, de 10 chefs d'accusation et de la même peine.

En mai 2005, la Cour suprême a rejeté l'appel de Bunting et Wagner, qui ont  épuisé à ce jour leurs voies de recours en Australie du Sud. En septembre 2005, les accusations de meurtre contre Haydon ont été abandonnées en échange de plaidoyers de culpabilité pour deux nouvelles accusations d’aide au meurtre de son épouse, Elizabeth Haydon, et de Troy Youde. Les procureurs ont également accepté d'abandonner une nouvelle accusation d'assistance aux auteurs d'infractions liées au meurtre de David Johnson.
 Les dernières accusations de meurtre contre John Bunting et Robert Wagner, concernant Suzanne Allen, ont été abandonnées le 7 mai 2007, un jury n'ayant pas pu se prononcer.

 

john-bunting-prison-serial-killer-australian-psycho-criminologie.com
 

 

john-bunting-victimes-serial-killer-australian-psycho-criminologie.com

 

 

 

 

©Toute reproduction du texte interdite

 

 

DVD disponible :

 

Prix : 14.99€ (Blu-ray) - 9.68€ (DVD)
Langue : Anglais (DTS-HD 5.1)
Sous-titres : Français
Durée : 120mn

 

Références :
- Jessica Heckel, Tracy Drum, & Karoline Gravitt, Department of Psychology, Radford University
- http://serialkillers.wikia.com/wiki/John_Justin_Bunting
- http://murderpedia.org/male.B/b/bunting-john-justin.htm

tags : John Justin Bunting les meurtres de Snowtown, John Justin Bunting, John Justin Bunting serial killer, John Justin Bunting tueur en serie, John Justin Bunting tueur en serie australien, john justin bunting wikipedia, john justin bunting biographie, john justin bunting histoire, john justin bunting assassin, James Vlassakis, Robert Wagner, Mark Haydon, tueurs en serie australien, serial killer australie, snowtown murders, les plus grands meurtriers de l'histoireles plus grands tueurs en série, les tueurs en serie les plus prolifiquesles plus grands tueurs en série américains, les plus grands tueurs usa, John Justin Bunting wiki, John Justin Bunting wikipedia, John Justin Bunting amazon, les plus grands tueurs etats unis

Commenter cet article