Psycho-Criminologie

Psycho-Criminologie

psychologie et criminologie

"Matteo Messina Denaro, chef de la mafia sicilienne" "www.psycho-criminologie.com"

 

C'est le chef de la Cosa Nostra et peu pourrait le reconnaitre dans la rue. Et c'est aussi l'un des hommes les plus recherchés de la planète.
Matteo Messina Denaro a commencé son règne de la terreur après l'arrestation du parrain de l'époque "Salvatore Toto Riina", en 1993, qui avait dirigé la mafia sicilienne durant 23 ans avant de se faire prendre à Palerme (il mourut en 2017 en prison).

Peu de temps après, le protégé de Toto Riina, Matteo Messina Denaro a entamé une vengeance contre l'état italien en mettant des bombes à Milan, Rome et Florence. Lui et ses hommes ont fait sauter des monuments et un musée. C'était leur façon de dire à l'état italien "nous sommes tellement puissants que nous pouvons frapper n'importe où".

Matteo Messina Denaro n'avait pas 14 ans quand il a appris à se servir d'une arme et cet apprenti tueur est devenu en 2007, à l'arrestation du parrain Bernardo Provenzano, le nouveau parrain de la mafia sicilienne, la Cosa Nostra.

L'homme plaît aux femmes, possède plusieurs Porsche qu'il collectionne, de belles montres, mais se fait discret quand il s'agit d'apparaitre sur des photos ou des vidéos. La police le cherche depuis 1993. Les spécialités de l'homme ? L'homicide, l'incendie criminel et le terrorisme.
La police l'a même affublé d'un surnom "Diabolik" comme le héros de la bande-dessinée.
Denaro était un garçon fait pour la mafia. A 58 ans, il en connait parfaitement les arcanes pour avoir eu un père (un mafieux de haut rang) qui l'a mis très tôt entre les mains de Toto Riina pour "parfaire" son éducation criminelle.
A 18 ans, il s'impose rapidement dans le milieu et aime le meurtre. "Riina l'adorait, dira un producteur de documentaire sur les hommes les plus recherchés au monde. Riina lui disait qui tuer et Denaro tuait sans poser de question". Denaro se vante d'ailleurs d'avoir "tué suffisamment de monde pour remplir un petit cimetière".
Parmi ses victimes, un jeune garçon prêt à témoigner contre la Cosa Nostra et un directeur d'hôtel qui lorgnait d'un peu trop près sur une fille que convoitait Denaro. Il a également participé à deux meurtres de juges anti-mafia en faisant exploser la voiture de l'un d'entre eux avec des explosifs.

Il y a quelques années cependant, la police a mis la main sur la petite-amie de Denaro et sur sa sœur. Les agents pensaient qu'elles leur fournirait des indices pour le trouver, mais les deux femmes se sont tus préférant purger leur peine que d'aider la police à mettre la main sur Denaro le Diabolik.

Celui-ci, pendant ce temps-là, gère ses affaires de cocaïne et d'importation d'héroïne en provenance d'Amérique du Sud. Ne s'arrêtant pas là, la mafia a investi les industries d'énergie renouvelable et les jeux d'argent en ligne, afin de blanchir l'argent sale. 
Il y a quelques années, un juge a tenté de prouver que Denaro était propriétaire d'une chaine sicilienne de supermarchés dans le but de s'offrir une certaine virginité en offrant des emplois aux gens du coin. Mais Denaro a trop de sang sur les mains pour s'offrir cette "virginité" tant convoité.
S'il dirige la mafia sicilienne, sa situation d'homme en cavale est-elle envieuse ?
"Même s'il a de l'argent, les gens disent qu'il vit aujourd'hui dans une petite ferme, caché de tous. Apeuré, recherché par les carabienieri et par d'anciens mafieux, Denaro le Diabolik se terre pour mieux échapper aux uns et aux autres, jusqu'à ce que l'un de ses hommes ne viennent à le trahir", espère la police.

 


___________________

"Ce mafieu a tué à lui tout seul de quoi remplir un petit cimetière" "Matteo Messina Denaro" "www.psycho-criminologie.com")

Commenter cet article

Sévilla 26/09/2020 23:22

Mr Mattéo Messina Denaro n'ai pas le Capo Di Tutti Capi (Parrains des Parrains) de la Cosa Nostra.....cette une branche des cinq organisations criminelles mafieuses italiennes qui est morte depuis le décès de Toto Riina resté Chef Suprême ou Parrain des Parrains de 1983 jusqu'à sa mort en 2017.