Psycho-Criminologie

Psycho-Criminologie

psychologie et criminologie

 

41ème féminicide de l'année ?

 

Une femme de 37 ans a été tuée mardi soir à La Mulatière, près de Lyon (Rhône), de plusieurs coups de couteau. Son mari, qui avait interdiction de l'approcher et devait comparaître pour violences conjugales en octobre, est soupçonné d'être l'auteur de ce meurtre.

Le présumé auteur du crime, né en 1980, a été interpellé sans difficulté par la police après que celui-ci ait été en fuite, a précisé le parquet. Une enquête a été immédiatement ouverte sous le chef d'« homicide volontaire » et confiée à la sûreté départementale de Lyon.

 

La victime aurait été poignardée mardi vers 22 heures dans le hall de son immeuble situé à La Mulatière, par le suspect qui l'aurait traînée jusque chez elle pour l'y égorger. Selon les constatations médicales, la victime a succombé à plusieurs coups de couteau.

 

Le mari a traîné sa femme par les cheveux

« On a entendu la femme crier très très fort».
«J'ai vu le mari traîner la femme par les cheveux », a raconté à BFM Lyon une voisine, qui a vu de nombreuses traces de sang dans le couloir de l'immeuble.

Le suspect avait été déféré au parquet de Lyon le 25 juin à la suite d'une plainte déposée par la victime pour des violences ayant entraîné une incapacité totale de travail inférieure à huit jours commises les 20 et 21 juin.
L'homme devait être jugé pour ces faits le 26 octobre. En attendant, il était placé sous contrôle judiciaire avec interdiction de contact et de paraître au domicile de la victime.
Avant ces faits, aucun incident ou manquement aux obligations du contrôle judiciaire n'avait été porté à la connaissance du parquet ou des services de police. La trentenaire bénéficiait depuis sa plainte d'un suivi par une association d'aide aux victimes.

 

Commenter cet article