Psycho-Criminologie

Psycho-Criminologie

psychologie et criminologie

Randall-avec les green bay packers2

 

Nombre de victimes :  Entre 18 et 44
Type de victimes :  jeunes femmes blanches dont plusieurs connaissances
Période : 9 octobre 1980 - 15 février 1981 
Surnom :  Le bandit de l'autoroute I-5 ; le tueur de l'autoroute I-5
Nom : Randall Brent Woodfield
Date de naissance :  26 décembre 1950
Lieu de naissance :  Salem (Oregon)
Date de décès :  
A :  
Taille : 1m85
Poids : 79 kg
Sexualité : Hétérosexuel 
Mariage :  3 (deux divorces)
Enfants :  Non
Parents :  Père, cadre - Mère, femme au foyer - 2 soeurs aînées (une médecin, l'autre avocate)
Niveau d'études :  Université
QI :  Moyen
Diagnostic :  Pervers sexuel
Condamnation : 165 ans de prison
Type de tueur : Sexuel et d'opportunité, non organisé
Type d'armes utilisées :  Revolver calibre .32 ; poignard
Modus Operandi : La majorité des victimes de Woodfield étaient de petites femmes blanches dans la vingtaine, souvent issues de la classe moyenne.  Un grand nombre de ses victimes - en particulier dans les cas de vol et d'agression sexuelle - étaient de jeunes employés de restaurants situés le long de l'Interstate 5, que Woodfield a traversé dans sa Coccinelle Volkswagen de l'édition Champagne 1974. Dans certains cas, les attaques de Woodfield ont été entreprises entièrement au hasard, tandis que dans d'autres, les meurtres ont été provoqués par des avances sexuelles rejetées.  Son niveau de connaissance avec ses victimes variait; il en connaissait certaines personnellement, tandis que d'autres étaient de parfaites étrangères. ]

Au cours de ses vols, agressions et meurtres, Woodfield a caché son identité en portant un chandail à capuchon, une fausse barbe et, un pansement d'athlète sur son nez. La police pense que Woodfield l'a peut-être fait pour masquer ses traits et empêcher les victimes de l'identifier. Les victimes de Woodfield étaient généralement tuées par balle, et ses crimes étaient sexuellement motivés.
Contrairement à de nombreux tueurs en série, dont les schémas de mise à mort sont caractérisés par des intervalles ou des «périodes de refroidissement», les meurtres et autres crimes de Woodfield ont rapidement augmenté, augmentant en fréquence successive.

 
Totem :  Non

______________________

"Randall Woodfield" "le tueur de l'interstate I-5" - "www.psycho-criminologie.com"

 

       Les faits

         Randall Brent "Randy" Woodfield (né le 26 décembre 1950) est un tueur en série américain, violeur, kidnappeur et voleur surnommé The I-5 Killer ou The I-5 Bandit par les médias en raison des crimes qu'il a commis le long de l'autoroute inter-état traversant Washington, l'Oregon et la Californie. Bien qu'il ait été reconnu coupable d'un seul meurtre, il est lié à un total de 18 personnes victimes et est soupçonné d'avoir tué jusqu'à 44 personnes.

"Randall Woodfield et ses soeurs" "www.psycho-criminologie.com"

Les soeurs de Randall Woodfield

      Jeunesse et début dans le sport

      Le jeune Randall Woodfield nait dans la ville des sorcières, Salem (en Oregon) le lendemain de Noël, un 26 décembre de l'année 1950. C'est le troisième enfant chéri d'une famille soudée et solidaire originaire de Newport. Son père est cadre à la compagnie téléphonique Pacific Northwest Bell et sa mère, femme au foyer. Il a deux soeurs aînées dont l'une est devenue médecin et l'autre avocate.
   Elevé à Otter Rock, une petite ville balnéaire à 13 km de Newport, Randall est admiré et respecté de tous ceux qui le connaissent. Très athlétique, il se distingue très tôt par le sport et montre son talent au travers du football américain. Repéré par les entraîneurs lors du secondaire, il intègre très vite l'équipe de foot de la ville de Newport dont il devient la star. Le problème, car il y en a un, est que Randall aime aussi commettre des délits et il ne tarde pas à se faire appréhender. La première fois, il a seulement 11 ans quand il s'exhibe devant un groupe d'adolescentes sur le pont de la baie de Yaquina. Il montre également des problèmes de colère et ses parents décident de l'envoyer consulter un thérapeute. Mais ni ses parents, ni le thérapeute ne se rendent compte de la gravité de ses symptômes. Randall commet des petits vols et des cambriolages et seul le fait qu'il fasse partie de l'équipe de football comme receveur lui permet de passer entre les filets de la justice. En effet, Woodfield excelle dans bien des sports et fait la fierté du Treasure Valey Community College où il est étudiant.

"randall Woodfield" "les green packers" "www.psycho-criminologie.com"


    Cependant en 1970 (il a 20 ans),  il est de nouveau arrêté, cette fois pour avoir vandalisé l'appartement de sa petite amie et avoir saccagé sa chambre. Mais en raison d'un manque de preuves, le jury le déclare non coupable et toutes les accusations sont abandonnées). En 1971, il rejoint la Portland State University et s'intéresse à la religion en rejoignant le Campus "Croisade pour le Christ" et vit dans un appartement situé sur les South Park Blocks, mais cela ne l'empêche pas de continuer ses exhibitions sexuelles. Deux ans plus tard, nouvelle incarcération, à Vancouver (Etat de Washington) où il est de nouveau condamné avec une peine avec sursis. La même chose se répètera trois ans plus tard à Portland, et en juin 1973 il est de nouveau arrêté pour indécence publique dans le comté de Multnomah.

"arrestation de randall Woodfield "- "www.psycho-criminologie.com"


    Il est repêché par la NFL et intègre ensuite l'équipe des Packers de Green Bay, mais  ses problèmes le rattrapent et, en 1974, après une douzaine d'incidents qui attirent sur lui l'attention, les Packers l'abandonnent et Randall Woodfield retourne chez lui, en colère et déprimé. Il abandonne les cours à trois semestres de l'obtention de son diplôme. Il a 25 ans et les choses ne sont pas celles qu'il s'était imaginé : il n'a pas d'argent, pas de travail ni de perspectives d'avenir. Gary Hamblet, son entraîneur se souvient: "Quand il était avec moi, Randall était le plus gentil enfant que j'aie jamais connu. Il était calme et poli, travailleur et vraiment coachable.. " D'autres coéquipiers et pairs de Randall Woodfield disent de lui qu'il était une sorte de solitaire "qui" n'avait pas beaucoup d'amis ", mais tous ont noté ses capacités athlétiques. 

"Photo de randall Woodfield de plain-pied" - "www.psycho-criminologie.com"

 

  Après avoir été renvoyé par les Packers, Woodfield a joué la saison 1974 avec l'équipe semi-professionnelle des Manitowoc et a travaillé pour Oshkosh Truck avant de se faire exclure définitivement de la NFL.   

"randall Woodfield arrestation" - "psycho-criminologie.com"

 

        Prémisses des meurtres

          Nous sommes à présent début 1975. Plusieurs femmes de Portland signalent à la police avoir été abordées par un jeune homme, couteau à la main, qui les aurait forcé à pratiquer des fellations avant de se faire voler leur sac à main. Des policières sont envoyées comme leurre dans les rues impliquées et, Randall ne tarde pas à se faire arrêter après avoir volé de l'argent à une des agents de police. Le 3 mars 1975, il est mis en prison. Lors de son interrogatoire, il avoue les délits et accuse ses pulsions sexuelles qui résulteraient, selon lui, d'une mauvaise utilisation de stéroïdes. En avril, il plaide coupable devant le juge ce qui lui vaut une réduction des charges. Pour vol qualifié au deuxième degré, il est condamné à dix ans de prison.
       Quatre ans plus tard, en juillet 1979, Randall Woodfield est libéré de prison en conditionnelle.

"Voiture de Randall Woodfield - Coccinelle champagne" "psycho-criminologie.com"

 

        Les meurtres

          Cherie Ayers, une technicienne en rayon X et ancienne camarade de classe de Randall est retrouvée morte le 11 octobre (mais tuée le 9 octobre) par son fiancé. La jeune femme a été violée et assassinée dans son appartement du bloc 9000 sur la South West 9ème place au centre-ville de Porland. Elle a été frappée à la tête et poignardée à plusieurs reprises au cou. Woodfield, interrogé par la police pour avoir correspondu à plusieurs reprises avec Cherie lors de son incarcération, refuse de passer au détecteur de mensonges. Ses réponses sont évasives, fausses, mais son groupe sanguin ne correspond pas au sperme trouvé à l'intérieur du corps de la victime et il ressort de ce fait libre du commissariat.

Darci renee - Atic - randall Woodfield


         Mais d'autres meurtres vont suivre. Il suffit d'attendre un mois pour que Darci Renee Fix, 22 ans,  et Doug Keith Atic, 24 ans soient retrouvés assassinés dans l'appartement du garçon. La police découvre qu'un revolver calibre .32 a disparu. Bien que Doug ait été l'une connaissances de Randall, celui-ci ne sera pas inquiété par la police.

"Portraits robot de Randall Woodfield" - "psycho-criminologie.com"


         Un nouveau mois s'écoule. Le 9 décembre 1980, quand un homme portant une fausse barbe braque une station-service dans la ville de Vancouver, à Washington. Quatre jours plus tard, le 13 décembre, le même homme sévit cette fois à Eugene, dans l'Oregon, puis le lendemain à Albany en braquant un restaurant.Un portrait-robot est fait : on recherche un homme blanc, âgé de 25 à 30 ans, mesurant dans les 1m80, cheveux bruns, barbe courte et moustache, pansement sur le nez, portant un petit revolver en nickel ou chromé, conduisant une Coccinnelle Wolswagen de couleur champagne. 
         Il s'écoule alors une semaine avant qu'on ne le retrouve à Seattle où l'homme piège une serveuse dans les toilettes d'un Chicken Bar et l'oblige à le masturber. Vingt minutes plus tard, il s'enfuit, vole un glacier qui se trouve dans la rue et s'échappe avec l'argent en main.
        L'année 1981 commence de la même manière. Celui que la police appelle déjà le bandit de l'autoroute I-5 (les lieux où il sévit longent en effet cette autoroute), fait à nouveau parler de lui, pour la huitième fois. Il braque en effet pour la seconde fois la station-service de Vancouver, forçant au passage une femme à lui montrer ses seins après avoir piqué la caisse. Trois jours plus tard, il opère à Eugene, puis à Sutherlin en Oregon le 12 janvier où il blesse une épicière en lui tirant dessus. Il sévit ensuite à Corvallis le 14 janvier. Il porte à nouveau sa fausse barbe et s'en prend à deux jeunes soeurs dans leur maison familiale. Agées de huit et de dix ans, il les oblige à se déshabiller, puis les tue. A Salem, quatre jours plus tard, il s'en prend à Shari Hull qu'il tue et blesse Beth Wilmot, toutes deux travaillant dans des bureaux. Il abuse sexuellement des deux femmes et si Shari meurt, Beth survit à l'attaque, malgré deux blessures graves à la tête. 
     On retrouve Randall Woodfield les 26 et 29 janvier de retour à Eugene, puis à Medford où il s'en prend à un employé et une cliente chez Grant's Pass.

 

     Le 3 février 1981, Donna Eckard, 37 ans et sa fille de 14 ans sont retrouvées mortes dans leur maison de Montain Gate, en Californie, au nord de Redding. Elles ont été tuées de plusieurs balles dans la tête et leur corps reposait sur le lit. Randall avait sodomisé la jeune fille. Le même jour, il kidnappe une employée qu'il viole après avoir commis un hold-up. Un crime identique est signalé à Yreka, le 4 février avant qu'il ne vole la caisse d'un hôtel.
       Randall Woodfield remet ça cinq jours plus tard, à Corvallis où il s'en prend dans un magasin à une commis et à son client avant de s'enfuir. Le 12 février, il sévit en commettant des vols à Vancouver (une fois de plus), à Bellevue et à Washington où il agresse sexuellement des jeunes femmes.

"Julie Ann reitz" - "Randall Woodfield victims" - "psycho-criminologie.com"


         Le 15 février 1981, Randall décide d'organiser une fête de saint-valentin à l'hôtel Marriott au centre-ville, invitant des amis et des connaissances de l'université. Mais aucun invité ne se montre. En colère, il se rend au domicile de Julie Reitz, 18 ans habitant à Beaverton qu'il avait rencontré alors qu'il travaillait comme videur au Faucet, un bar de Portland. Il arrive chez elle vers 2 heures du matin. A 4 heures, il la tue d'une balle à la tête après l'avoir violé. La police arrivée sur les lieux découvre que la jeune femme avait bu un verre de vin avec son agresseur et qu'elle avait commencé à préparer un café (un paquet de café instantané était en effet découvert sur le comptoir et une bouilloire prête à chauffer.) L'enquête, cette fois se concentre rapidement sur Randall dès le 28 février. Mais durant ce laps de temps, il a eu le temps de sévir encore trois fois, à Eugene les 18 et 21 février et à Corvallis, le 25 février. Le journal de ses appels a montré qu'il avait utilisé des cartes téléphoniques sur des téléphones payants à proximité des lieux des meurtres à l'époque où ils avaient été commis.

"Confrontation de Randall Woodfield" - "www.psycho-criminologie.com"

 

        Arrestation

           La police l'emmène pour interrogatoire au commissariat et le cuisine, le 3 mars 1981. Le 5 mars, Lisa Garcia, une de ses victimes le reconnait sur une série de photos. Une perquisition a lieu le 7 mars au domicile de Randall Woodfield.

"Photos de scène de crime de Randall Woodfield" - "www.psycho-criminologie.com"

         Les enquêteurs y découvrent un boitier de balles calibre .32 rangé dans un sac usé de football, un rouleau de ruban adhésif correspondant au ruban trouvé sur les victimes. Il est placé en garde à vue après qu'une confrontation derrière une glace sans tain avec quelques-unes de ses victimes ait permis de le confondre. Si Woodfield admet l'exhibitionnisme et le vol, il nie les meurtres:  "Un meurtre ? Pas question! ... Je suis innocent de cette terrible accusation de meurtre." Randall Woodfield affirme alors que le "vrai" tueur est un homme du nom de Larry Moore, puis il estime être une victime innocente d'un complot juridique. Il nie également le fait selon lequel il aurait de petites mains, de l'herpès et un faible Q.I.
         Le 16 mars 1981, il se retrouve accusé dans plusieurs juridictions américaines de l'Oregon et de Washington, notamment pour meurtres, viols,  sodomies, tentatives d'enlèvement, vol à main armée et possession d'arme à feu par un ancien détenu.

"Article sur l'arrestation de Randall Woodfield" - "psycho-criminologie.com"

 

       Procès

          Le premier procès sous l'égide du procureur du comté de Marion, Chris Van Dyke (le fils de l'acteur Dick Van Dyke) est celui qui se déroule à Salem. Randall Woodfield doit faire face aux chefs d'accusation de meurtre, tentative de meurtre et deux chefs d'accusation pour sodomie. Il est reconnu coupable de tous ces chefs, le 26 juin 1981, après 3 heures et demie de délibération, il est condamné à 90 ans de prison. Van Dyke qualifiera plus tard Woodfield de "l'accusé le plus froid et le plus détaché que j'aie jamais vu".
            En décembre, c'est le tribunal du comté de Benton qui le condamne pour sodomie et port d'armes à 35 ans de plus.

       

Lettre de Randall Woodfield

         A savoir

          La police va comprendre que Randall Woodfield est l'auteur de plusieurs autres agressions et meurtres, mais pour lesquels il ne sera pas poursuivi. Toujours le long de l'autoroute I-5, les enquêteurs ont en effet mis la main sur les corps de Sylvia Durante, 21 ans, étranglée à Seattle et jetée près de l'autoroute, en décembre 1979, puis trois mois plus tard, ceux de Marsha Weatter, 19 ans, de Kathy Allen, 18 ans, disparues près de l'I-5 aux abords de Spokane. Leurs cadavres ont été retrouvés en mai, suite à l'éruption du mont Saint-Helens. Quatre autres corps seront découverts également près de Huntington Beach, en Californie, là où Woodfield se trouvait à la même époque.
                 Les recoupements feront penser que Randall Woodfield est également l'assassin de 13 autres victimes.

Randall Woodfield

          Après la condamnation

               Randall Woodfield purge actuellement une peine d'emprisonnement à perpétuité de plus de 157 ans, dans la prison d'État de l'Oregon, à Salem.
              En octobre 1983, il a été blessé par un autre détenu.
              En avril 1987, Randall a déposé une poursuite en diffamation contre l'auteure Ann Rule, lui réclamant 12 millions de dollars pour avoir publié sur lui un livre qui n'était pas à son avantage. Ann Rule fait part de son QI peu élevé notamment. Le procès est rejeté en 1988.
               En 1990, après la découverte de plusieurs autres victimes, Woodfield a été soupçonné de pas moins de 44 homicides. En 2001, et 2006, des test ADN l'ont lié à au  moins deux des meurtres survenus en Oregon entre 1980 et 1981.
                En prison, Randall Woodfield s'est marié trois fois et a divorcé deux fois.

                On estime également que Woodfield a commis au moins 60 viols non résolus.

 

Randall Woodfield

 

         Victimes connnues

              9 octobre 1980 : Cherie Lynn Ayers (22 ans), connaissance poignardée dans le cou
           27 novembre : Darci Renee Fix (22 ans) et Douglas Keith Altig (24 ans), tués par revolver
              21 décembre 1980 : femme anonyme (25 ans) , agressée mais qui a survécu
              11 janvier 1981 : Susie Benet (20 ans) abattue par Woodfield. Elle a survécu
           18 janvier 1981 : Shari Lynn Hull (20 ans) et Beth Wilmot (20 ans), employés de TransAmerica. Agressées sexuellement, Woodfield leur a tiré dessus. Hull est morte et Wilmot a survécu
             3 février 1981, une femme anonyme (18 ans), kidnappée et violée. A survécu
          3 février 1981, Donna Lee Eckard (37 ans) et Janelle Charlotte Jarvis (14 ans), agressées sexuellement et tuées par balle.
             4 février 1981, femme anonyme, kidnappé et violée. A survécu
             15 février 1981, Julie Ann Reitz (18 ans) violée et tuée par balle

             Autres victimes potentielles

             - Martha Morrison (17 ans) qui a disparu à Eugene (Oregon) en septembre 1974.
            - Marsha Weatter (19 ans) et Kathy Allen (18 ans) ont disparu en faisant de l'auto-stop de Spokane, dans la région de Washington. (le tueur en série Martin Lee Sanders peut également être leur tueur - A ce jour, l'affaire n'est toujours pas élucidée)

 

 

________________________

      
 

 

Randall Woodfield, le tueur de l'autoroute I-5 - "psycho-criminologie.com"

Livres (en anglais)

The I-5 Killer - Ann Rule

Nombre de pages : 304
Prix : 13.17€ (Broché) - 4.14€ (epub, mobi)
 

______________

Sources :
- https://www.oxygen.com/mark-of-a-killer/crime-news/i-5-killer-randall-woodfield-green-bay-packer-serial-killer
- https://en.wikipedia.org/wiki/Randall_Woodfield
- https://murderpedia.org/male.W/w/woodfield-randall.htm
-  Alchetron, the free social encyclopedia
- http://murderific.com/randall-woodfield-i-5-killer/

Commenter cet article