Psycho-Criminologie

Psycho-Criminologie

psychologie et criminologie

 

Nombre de victimes : 12 confirmées / 22 possibles
Type de victimes :  prostituées et droguées de race blanche sauf une (tuée pour contredire les médias)
Période : 1974-1992  
Surnoms : le tueur du Lac Elsinore - le tueur de prostituées de Riverside
Nom :  William "Bill" Lee Suff
Date de naissance :  20 août 1950
Lieu de naissance :  Torrance (Californie)
Sexualité :  Hétérosexuel
Taille : non connu
Poids :  non connu
Mariage :  Teryl
Enfants :  1 fille (qu'il a assassiné)
Parents : 2 frères et soeurs cadets    
Niveau d'études : collège
QI : non connu

Type de tueur : sadique sexuel
Modus operandi :  partait à bord de son véhicule et prenait à son bord des prostituées qui se  droguaient, soit un public qui lui offrirait une moindre résistance. Après les avoir battues, il les étranglait. Pour certaines, il enlevait leur sein qu'il laissait à leur côté ou emmenait avec lui. 
Il prenait soin de laisser les corps en évidence afin que ceux-ci soient trouvé
Armes utilisées :  Poings, mains (étranglement), couteau
Totem :  sein 

________________________

   Les faits

    William Lester Suff, né en 1950 est aussi connu sous le surnom du Tueur de prostituées de Riverside ou du Tueur du Lake Elsinore. C'est un tueur en série américain qui a été reconnu coupable de 12 meurtres.

    Biographie

     William Lester Suff est né le 20 août 1950 à Torrance, une ville de 22  241 habitants (à l'époque) du comté de Los Angeles. C'est l'ainé de cinq enfants (il a deux frères et deux sœurs). Ses parents divorcent quand il a 10 ans, s'accusant l'un et l'autre d'infidélité. Le père racontera plus tard qu'il arriva à la mère de William de prostituer son fils (mais rien ne permet de corroborer ce fait).
    Pendant ses études, il montre rapidement des problèmes scolaires, sociaux ou disciplinaires. Terminant l'école à 12 ans, il en ressort cependant avec un diplôme d'études secondaires et se classe 78ème sur 144. Il passe ensuite quelques années dans l'US Air Force au Texas où il s'engage avec l'intention de servir comme cuisinier ou pompier, mais sera finalement intégré comme infirmier-brancardier.
    En 1973, il épouse Teryl Suff et a avec elle une petite fille, Janet qu'il tue quand celle-ci a deux mois.
    Ce sera son premier procès. 

 

William Suff 1er proces "psycho-criminologie.com"

   Arrestation de William Suff

 

    Premier Procès

    En 1974, un jury du Texas le condamne lui et sa femme Teryl pour la mort de leur fille qu'ils ont battue. La cour d'appel acquittera plus tard Teryl au bout de 20 mois de prison, mais maintiendra le jugement contre Suff qui sera condamné à 70 ans de prison. Finalement, il n'en fera que 10 et sera relâché sur parole en 1984.
    A sa sortie de prison, William Suff exerce plusieurs boulots jusqu'en 1986 où il trouve un emploi au service de la ville de Riverside. Il distribue de la papeterie aux différents organismes administratifs de la ville.

 

 

    Les meurtres

     1986.
     Le comté de Riverside, situé au sud de la Californie, fait l'objet de disparitions inquiétantes. Des prostituées professionnelles ou occasionnelles commencent à disparaître, au rythme d'environ une par mois.
    Sur une période de cinq ans, ce seront pas moins de 30 femmes qui seront enlevées par un tueur qui rôdait aux environs notamment de Lake Elsinore, de Rubidoux, de Corona, de Romoland.
    19 corps seront retrouvés, dont trois auront la poitrine coupée. Il semble que dans certains cas, les corps ne pouvaient être reconnus du fait de leur décomposition. Les tests ADN étant également aux balbutiements, elles n'ont jamais été identifiées.
    La  première victime de William Suff fut découverte par un SDF le 30 octobre 1986 au matin.
    Nous sommes peu après l'aube dans la zone industrielle de Rudidoux, près de l'Aqua Mansa Road et de Market Street à Riverside. Un voile épais de brouillard s'étend sur le quartier mêlé à l'odeur des usines locales. Un SDF se fraye un chemin à travers les rues et récupère des canettes d'aluminium pour survivre. Alors qu'il se penche pour s'emparer de l'une d'entre elles, il remarque le corps d'une jeune femme. Ce corps est coincé dans un fossé de drainage. La femme est allongée sur le dos, elle a son chemisier et sa jupe-culotte déchirés en lambeaux et baigne dans son sang. Sa région génitale est mutilée. Son visage porte les traces de nombreux coups de couteau tout comme sa poitrine.
    Le SDF laisse tomber son sac rempli de canettes et se précipite sur la première entreprise pour faire appeler la police.

William Suff victim's body

Le corps d'une des victimes de William Suff


    La jeune femme sera identifiée comme étant Michelle Yvette Gutierrez, 23 ans, originaire de Corpus Christi au Texas. Le médecin-légiste fera savoir qu'elle porte des marques de strangulation et qu'elle a été violée. Peu d'indices seront recueillis sur place et la police n'aura aucune idée de l'auteur de ce crime.

Charlotte Jean Palmer

Charlotte Jean Palmer

    Le 11 décembre, nous sommes moins de deux semaines plus tard.  Les enquêteurs sont appelés près de l'autoroute 74 dans le Romoland. Sur place, ils découvrent le corps décomposé de Charlotte Jean Palmer, 24 ans, originaire d'Anna en Illinois. La cause du décès ne sera pas identifié.

Linda Ann Ortega

Lynda Ann Ortega

    En janvier 1987, c'est le corps nu et mutilé de Linda Ann Ortega, 37 ans qui est retrouvé le long d'un chemin de terre au niveau du lac Elseneur. La victime est décédée depuis plus de trois jours. Des niveaux élevés de cocaïne et d'alcool seront retrouvés dans son sang. Linda travaillait dans la restauration rapide à temps partiel et se prostituait occasionnellement.
   Les enquêteurs sont devant trois meurtres et certains pensent alors avoir affaire à un tueur en série.

Martha Bess Young - William Suff victim

Martha Bess Young


   La découverte des corps se poursuit avec le 2 mai 1987, celui de Martha Bess Young, 27 ans. La jeune femme sera retrouvée dans un ravin non loin de là où fut découverte Linda Ann Ortega. Martha était originaire d'Albuquerque, au Nouveau-Mexique et exerçait comme prostituée et se droguait elle aussi. Un niveau élevé de cocaïne sera lui aussi retrouvé dans son sang. Son corps reposait nu dans le ravin, à la manière d'un aigle déployé. Le coroner jugera que Martha a été tuée trois semaines auparavant et qu'elle est décédée d'une dose mortelle d'amphétamine malgré les traces de strangulation présageant d'un étranglement.

   Au vu de ces meurtres, un groupe de travail est rapidement formé, dirigé par le chef de police de Riverside, Linford L. Richardson et additionné du lieutenant Al Hearn, du capitaine Bill Reynolds, du lieutenant William H. Caldwell et du shérif Cois Byrd. Sous leur supervision se trouvent également 14 détectives qui enquêtent sur l'affaire du tueur en série de Riverside

    Peut-être mis au courant qu'une cellule de travail est mise sur sa trace, William Suff cesse un temps de tuer, et se met en sommeil (à moins qu'il n'ait trouvé un autre endroit pour cacher les corps de ses victimes). Dans tous les cas, sa série de meurtres reprend son rythme en 1989 à Riverside.


    Le 27 janvier 1989, la police découvre le corps de la prostituée Linda Mae Ruiz, 37 ans découverte sur la place du lac Elseneur. La tête de la victime est enterrée dans le sable. La cause de la mort sera l'asphyxie aiguë. De grandes quantités d'alcool seront retrouvées dans son sang.

Kimberly Little - William Suff victim

Kimberly LYttle

    Six mois plus tard, le 28 juin, Kimberly Lyttle, 28 ans sera à son tour découverte à Cottonwood Canyon. Elle aussi était prostituée et toxicomane et le médecin légiste retrouvera la présence d'alcool et de drogues dans son sang. La cause de décès sera l'asphyxie. Si les fois précédentes, aucun véritable indice n'avait pu être collecté, cette fois, plusieurs poils pubiens et fibres seront retrouvés n'appartenant pas à la victime.  Si rien ne permet de trouver par ce biais le meurtrier, ces indices pourront le confondre quand il sera arrêté.

   Après ce meurtre, les journaux s'emparent de l'affaire et décident d'envoyer leurs journalistes enquêter. En quelques semaines, Riverside voit ceux-ci débarquer sur place. Le tueur est alors surnommé "The Riverside Prostitute Killer" ou "The lake Elsinor Killer". 

Judy Lyn Angel - William Suff victim

Judy Lynn Angel

    Le 11 novembre, un homme résidant de la ville, découvre le corps mutilé de Judy Lynn Angel, 36 ans, près de Temescal Canyon Road, au nord-ouest du lac Elseneur. Judy était également une prostituée droguée. Plusieurs entailles défensives seront découvertes sur les mains de la victime. Son visage était tuméfié et des coups lui avaient écrasé le crâne. 

Tina Leale
Christina "Tina" Leal

 

    Le 13 décembre 1989, le corps de Christina Leal, 23 ans, est retrouvé à Quail Valley. Cette fois, la victime est entièrement vêtue et ne semble pas avoir subi de mutilations ou de sévices avant sa mort. Résidente de Perris, toujours en Californie, Christina avait été arrêtée à plusieurs reprises par la police pour prostitution et trafic de drogue. 
   Les enquêteurs vont trouver des traces de pneus sur le lieu du crime et faire des empreintes qui permettront d'identifier le véhicule du supposé meurtrier. Le médecin légiste découvrira que Christina a reçu une blessure au cœur portée par un couteau. Bien que le coup soit potentiellement mortel, il n'est pas à l'origine de sa mort qui sera l'asphyxie. Là aussi, plusieurs fibres et poils pubiens seront recueillis. Le médecin découvrira également que l'assassin a enfoncé une ampoule dans le sexe de la victime.

radio x du vagin de tina leal

Radio du vagin de Tina Leal

    Les crimes du tueur s'intensifient. Les meurtres deviennent de plus en plus pervers et l'intervalle entre les tueries raccourcisse. Il ne fait aucun doute qu'il frappera à nouveau, mais sans un seul suspect à poursuivre, il est impossible de savoir où chercher.

Darla Ferguson - William Suff victim

   Darla Jane Ferguson

   Le nombre de corps augmente

     Le matin du 18 janvier 1990, les enquêteurs se retrouvent sur une scène de crime à l'est de la I-15 au lac Elseneur. Plus tôt dans la matinée, un joggeur est accidentellement tombé sur le corps à moitié nu d'une femme, que les enquêteurs ont reconnue comme étant une prostituée de 24 ans nommée Darla Jane Ferguson. La victime est décédée des suites d'une strangulation, si grave qu'elle a failli se mordre la langue. Comme pour la scène de crime précédente, les enquêteurs ont trouvé des traces de pneus et fait plusieurs empreintes, qui ont ensuite été comparées aux autres.

     Moins d'un mois plus tard, le 8 février 1990, des agriculteurs travaillant dans un verger à Highgrove découvrent le corps nu de Carol Lynn Miller, 35 ans, prostituée connue et toxicomane, Carol avait disparu un mois plus tôt. La cause du décès est due à de multiples blessures à la poitrine et à une asphyxie. Le coroner a également noté une blessure près du mamelon droit. Des poils pubiens ont été découverts sur la victime qui ont ensuite été comparés  à ceux des dossiers de meurtres précédents.
    Il va falloir huit mois de plus avant que les enquêteurs ne soient appelés sur les lieux d'un autre meurtre horrible. Dans l'après-midi du 6 novembre 1990, un homme travaillant dans une usine industrielle de l'avenue Palmyrita au nord-est de Riverside, non loin de l'endroit où Carol Lynn Miller a été trouvé, a été découvert le cadavre nu et mutilé d'une femme dissimulée sous des branches d'arbres.

Cheryl Cocker - William Suff victim

Cheryl Cocker


    C'est de loin le crime le plus brutal de William Suff. La victime, Cheryl Coker, 33 ans, est à nouveau une prostituée et toxicomane,. Elle a subi de graves mutilations au corps, le tueur lui a enlevé son sein droit et l'a placé à côté d'elle. Les enquêteurs vont trouver des empreintes de chaussures sur les lieux et prendre plusieurs photos avant de transporter le corps à la morgue. Il a par la suite été établi que la victime était décédée des suites d'une strangulation.

    La police tourne en rond et ne parvient pas à avoir de suspect en ligne de mire. 100 000$ ont été dépensés et ils n'ont pas grand-chose en terme de résultat.

Susan Sternfeld - William Suff victims

Susan Sternfeld

    Le 21 décembre 1990, un concierge vide ses poubelles près du complexe des usines sur l'avenue Iowa, lorsqu'il découvre le corps nu d'une femme. La victime s'appelle Susan Sternfeld, 27 ans, toujours une prostituée et toxicomane. Cette fois, la police ne relève aucune trace de mutilation. Elle aussi a été étranglée. 

Kathleen Leslie Minne - William Suff victime

Kathleen Leslie Minne


    La série se poursuit avec Kathleen Leslie Milne, 42 ans (ou aussi appelée Carol Kathleen Swenson et Kathy Pluckett) retrouvée le 19 janvier 1991. C'est un automobiliste qui repère son corps le long de la route nord-ouest qui mène au lac Elseneur. La victime, décédée depuis moins de 24 mois a été assommée par son agresseur puis étranglée. C'est la 13ème victime de William Suff.

    La police doit faire face à l'indignation du public qui commence à se soulever devant le peu d'indices retrouvés et surtout de suspects appréhendés. Les journaux reçoivent de nombreuses lettres de protestations. Les médias télés commencent à s'intéresser à leur tour à l'affaire du tueur en série. La chasse à l'homme est lancée.

Cherie Michelle Payseur

Cherie Michelle Payseur

    Le 27 avril 1991, un passager de voitures tombe sur le corps de Cherie Michelle Payseur, 24 ans, une femme de chambre qui se prostituait à temps partiel. Le corps de Cherie a été laissé contre un parterre de fleurs sur un parking de bowling. Elle a été violée, étranglée et un piston a été enfoncé dans son vagin.

Sherry Ann Latham - William Suff victims

Sherry Ann Latham


    Le 4 juillet 1991, des pique-niqueurs trouvent près du chemin de fer de Canyon Road les restes de Sherry Ann Latham, 37 ans. La main de la victime est dissimulée sous des branches, suggérant qu'elle était encore en vie lorsque le tueur l'a laissé. La jeune femme a semble-t-il tentée de ramper avant de succomber à ses blessures. Une autopsie a révélé qu'elle avait été étranglée. Des poils de chat ont été découverts sur son cadavre alors que selon ses amis, elle ne possédait pas de chat, ce qui laisse penser aux policiers que c'est le tueur qui en possède un.

Kelly Marie Hammond - William Suff victims

Kelly Marie Hammond

    Le 15 août 1991, une première avance s'inscrit enfin. Un homme se trouvant au volant d'une camionnette grise a embarqué une prostituée près de l'Université de Californie qui a pu s'échapper. Aux inspecteurs, elle raconte qu'au début tout se passait bien, puis l'homme qu'elle appelle John, s'est mis en colère et l'a agressé. La jeune fille a réussi alors à sauter du véhicule et à courir. L'homme s'est reporté sur son amie, une autre prostituée de 23 ans, nommée Kelly Marie Hammond. Plus tard, dans la nuit, la police va découvrir le corps de la jeune femme près de l'intersection de l'avenue Sampson et de la rue Delilah. Kelly a été étranglée depuis peu.
    La femme qui lui a échappé permet à la police d'avoir un premier portrait-robot du tueur ainsi que des détails sur son véhicule. Les enquêteurs mettent rapidement un avis de recherche en route, diffusé dans les journaux et sur les chaines de télévision.

Delliah-Zamora body

   La capture du tueur en série

    Le 13 septembre 1991, un travailleur dans le bâtiment trouve le corps de Catherine McDonald, une consommatrice de drogue et prostituée de 30 ans, près d'un chantier de construction à Tiscany Hills. A première vue, les enquêteurs pensent que le meurtre n'est pas lié aux autres. La victime est afro-américaine, alors que toutes les victimes précédentes étaient de race blanche. Cependant, après une inspection plus approfondie, ils remarquent que le sein droit de la victime a lui aussi été retiré, mais, contrairement à la mutilation de Cheryl Coker, le sein ne git pas à côté du cadavre de la victime. Il semble que le tueur l'ait emporté avec lui. Les enquêteurs supposent que le tueur a entendu une émission aux informations au cours de laquelle un psychologue a déclaré que le tueur était probablement un homme blanc qui s'attaquait exclusivement aux femmes blanches. Par conséquent, le but du meurtre de McDonald était de montrer aux médias que c'était lui qui décidait de la race de ses victimes.

Delliah Zamora Wallace - William Suff victim's

Delliah Zamora Wallace

 

    Le mois suivant, le 30 octobre 1991, un homme conduit le long de la promenade Summerhill lorsqu'il  repère quelque chose d'étrange au bord de la route. "Au début, je pensais que c'était un mannequin", déclara-t-il plus tard aux enquêteurs, "mais en y regardant de plus près, j'ai réalisé que c'était le cadavre d'une femme." La victime a été identifiée comme étant Delliah Zamora Wallace, 35 ans, prostituée, toxicomane et mère de cinq enfants. Le coroner du comté a indiqué que la cause du décès était l'asphyxie.

    Le bilan des victimes est désormais de 18 et les enquêteurs n'ont toujours pas de suspect viable. Le tueur frappe au moins une fois par mois et les enquêteurs savent que ce n'est qu'une question de temps avant qu'il ne tue à nouveau.

Eleanore Ojeda Casares

Eleanore Ojeda Casares

    Deux jours avant Noël 1991, le corps nu d'Eleanore Ojeda Casares est trouvé près de l'avenue Victoria, juste en bas de la rue du poste de police de Riverside. La toxicomane et prostituée de 39 ans a été étranglée et son sein droit manque. La découverte du corps à proximité du poste de police a mis en colère les enquêteurs, convaincus que le tueur l'avait volontairement placée là pour les narguer.

    Dans la nuit du 9 janvier 1992, l'agent Frank Orta patrouille sur University Avenue, une zone connue pour la prostitution et la drogue, quand il remarque qu'une camionnette  correspond à la description de l'APB.  Orta la prend en chasse et l'oblige à se garer. Il appelle des collègues en renfort. Les officiers Don Tauli et Duane Beckman arrivent rapidement à leur tour sur les lieux. Le conducteur est un homme du nom de William Suff. Il semble être poli, mais en faisant passer son nom sur l'ordinateur, Orta découvre que son permis de conduire a été suspendu et que l'immatriculation de son véhicule a expiré. Le suspect est alors emmené  au poste de police de Riverside pour y être interrogé. 

William Suff


    Le passé de William Suff

    De retour au quartier général de la police de Riverside, les inspecteurs Christina Keers et John Davis commencent à interroger le suspect. L'interrogatoire dure des heures. Suff nie à plusieurs reprises toute implication dans les meurtres des prostituées. Les enquêteurs vont avoir besoin de preuves pour obtenir une condamnation et sans confession, leur travail s'annonce mal. La police prélève des échantillons de sang et de cheveux sur le suspect et l'arrête pour suspicion de meurtres multiples.

    Alors que les enquêteurs se précipitent pour trouver des preuves, les médias commencent à fouiller le passé de William Suff. Bien que sa famille n'ait rien révélé et que les détails sur sa jeunesse restent vagues, les journalistes obtiennent plusieurs informations à partir des archives publiques. Selon Keers et Lane, les frères de William Lester Suff sont en proie eux aussi à des troubles, l'un par la drogue, l'autre par une prédilection pour la pédophilie.

William Suff à son procès

 

    Selon des camarades de classe, Suff était une personne sympathique et un musicien habile, qui a obtenu son diplôme secondaire. L'image de la personnalité amicale se désintègre avec le rapport de 1974 qui révèle que Suff, alors âgé de 24 ans, et son ancienne épouse ont été arrêtés et condamnés pour avoir battu leur fille de deux ans.

    En 1986, Suff a commencé à travailler comme commis aux stocks pour le comté. Ses amis l'ont décrit comme étant un homme aux manières douces, qui passait son temps libre à écrire des histoires et des livres de cuisine. Ses recettes de piment lui ont valu d'ailleurs le premier prix lors d'un concours local.

    Le 28 février 1992, Suff est amené devant la juge Becky Dugan à la chambre 22 du palais de justice municipal de Riverside. L'avocat de Suff, Floyd Zagorsky, plaide  l'innocence pour deux des 19 décès dont son client est accusé. Après avoir entendu les arguments des deux parties, le juge Dugan décide qu'il y a suffisamment de preuves pour envoyer l'affaire en jugement.

William Suff proces

   Procès
 

    Le procès de William Suff commence le 25 mars 1995 devant le juge W. Charles Morgan au Riverside Hall of Justice. Le jury est composé de sept hommes et cinq femmes. Le procureur Paul E. Zellerbach choisi de commencer les plaidoiries et explique au jury que les détectives ont suffisamment de preuves pour relier William Suff aux 13 prostituées. Il décrit ensuite Suff comme un sadique sexuel violent, qui aime torturer et assassiner les femmes.

     Randolph K. Driggs, un ancien procureur qui a travaillé avec Zellerbach, et Frank S. Peasly, sont les deux avocats de Suff et le décrive au jury comme un homme facile à vivre qui est simplement tombé au mauvais endroit au mauvais moment. "Il s'agit en grande partie d'un cas circonstanciel", déclare Driggs aux jurés.

 

    Au cours des mois suivants, plus d'une trentaine de témoins sont appelés à la barre, dont Faye Springer, la plus grande criminologue du département de la Justice. Springer témoigne que des échantillons microscopiques de cheveux trouvés sur deux scènes de meurtre correspondent aux  cheveux de Suff et que les fibres d'un oreiller, d'une couverture et d'un sac de couchage trouvés dans la fourgonnette de William Suff sont similaires à celles découvertes près des corps de Kim Lyttle et de Christina Leal. En outre, Springer déclare qu'une serviette qui recouvre le corps nu de Lyttle contenait deux fibres similaires à la moquette du sol du véhicule de Suff. D'autres fibres, trouvées sur le siège auto de William Suff, correspondent à celles d'un T-shirt et d'une chaussette trouvés sur le corps de Christina Leal.

    Après 54 jours de témoignages et quatre jours de délibérations, le jury déclare William Suff coupable de 12 chefs d'accusation de meurtre au 1er degré sur les 13 initiaux et d'un chef de tentative de meurtre. Le jury déclare également Suff coupable de meurtre multiples avec utilisation d'une arme mortelle.
    Le lendemain, 17 août 1995, William Suff est condamné après 10 minutes de délibération à la peine de mort.

 

William Suff a San quentin

 

    Aujourd'hui

     A ce jour, William Suff réside dans le couloir de la mort de la prison de San Quentin, où il attend d'être exécuté. Il continue de crier son innocence et affirme que la police l'a utilisé comme bouc émissaire.

     En 2014, son appel de la sentence est rejeté par la cour suprême de Californie.

 

    A savoir : Il a été dit que Suff avait utilisé deux des seins de ses victimes pour le chili préparé  pour le pique-nique annuel des employés du comté de Riverside, et pour lequel il aurait gagné le prix "Riverside County Employee Chili Cookoff" mais cette information n'a jamais été confirmée.
    William Suff était collectionneur de plaques d'immatriculation personnalisées.

 

 

 

___________________________

 

 

Victimes :

Suff a été reconnu coupable de ces 12 meurtres par le jury :

  • Janet Suff, sa fille de 2 mois
  • Michelle Yvette Guttierrez, 23 ans
  • Charlotte Jean Palmer, 24 ans
  • Linda Ann Ortega, 37 ans
  • Martha Bess Young, 27 ans
  • Linda Mae Ruiz, 37 ans
  • Kimberly Lyttle (victime reconnue par le jury)
  • Judy Lynn Angel, 36 ans
  • Christina Tina Leal, 23 ans
  • Darla Jane Ferguson, 27 ans
  • Carol Lynn Miller, 35 ans
  • Cheryl Coker, 33 ans
  • Susan Melissa Sternfeld, 27 ans
  • Kathleen Leslie Milne, 42 ans
  • Cherie Michelle Payseur, 24 ans
  • Sherry Ann Latham, 37 ans
  • Kelly Marie Hammond, 23 ans
  • Catherine McDonald, 30 ans
  • Delliah Zamora Wallace, 35 ans
  • Eleanor Ojeda Casares, 39 ans

 

Sources :
- https://murderpedia.org/male.S/s/suff-william.htm
- https://killer.cloud/serial-killers/show/92/william-suff
- https://fr.qwe.wiki/wiki/William_Suff
- https://www.latimes.com/archives
- maamodt.asp.radford.edu

Commenter cet article