Psycho-Criminologie

Psycho-Criminologie

psychologie et criminologie

"jeffrey dahmer" "psycho-criminologie.com"

 

Nombre de victimes : 16
Type de victimes : Jeunes homosexuels noirs (âgé de 14 à 31 ans)
Période :  1987/1991
Surnom : Le cannibal de Milwaukee
Nom :  Jeffrey Lionel Dahmer
Date de naissance :  21 mai 1960
 
Date de décès :  28 novembre 1994
A : Institution Correctional de Columbia, Wisconsin   
Sexualité :  Homosexuel
Mariage : Non 
Enfants : Non
Parents : Lionel Dahmer, chimiste- Joyce Dahmer  - 1 frère cadet, David
Niveau d'études :  diplômé de fin d'études
QI : 75
Taille :  inconnu
Type de tueur : Organisé - Cannibale, nécrophile
Diagnostic :  Trouble de la personnalité limite - personnalité schizotypique - trouble psychotique avec potentiel syndrome asperger
Modus operandi :   Globalement, Dahmer attirait ses victimes plutôt jeune en leur promettant 50 dollars et les faisaient poser pour des photos de nus chez lui, avant de les droguer, de les assassiner et de démembrer leur corps. 
Type d'armes utilisées :  Drogue et suffocation - Couteau - acide
Totem :  Prenait des photos de ses victimes, conservait les crânes et certaines parties du corps de ses victimes comme les mains ou les torses dans son frigo et congélateur. Il exposait ensuite les crânes sur un autel.

  

"Jeffrey Dahmer enfant" "psycho-criminologie.com"
Jeffrey Dahmer, enfant

 

   Les faits

   Jeffrey Dahmer, est un tueur en série américain  né le 21 mai 1960 et qui a assassiné entre 1978 et 1991, 17 hommes. Le viol, le démembrement, la nécrophilie et le cannibalisme faisaient tous partie de son modus operandi.

   Il a été condamné à 957 ans de prison le 15 février 1992, à l’âge de 32 ans et est mort assassiné en prison par un de ses codétenus en 1995.
  

"Jeffrey Dahmer à droite et son ami Lee" "psycho-criminologie.com"

   Jeffrey Dahmer à droite et son ami Lee

   Enfance


   Jeffrey Lionel Dahmer nait le 21 mai 1960 à l'hôpital Evangelical Deaconess de Milwaukee, dans le Wisconsin, États-Unis. C'est le premier des deux fils nés de Joyce Annette (née Flint) et de Lionel Herbert Dahmer. Sa mère travaille comme formatrice en bureautique et son père est étudiant à l'Université Marquette et poursuit des études en chimie. Son père est d'ascendance allemande et galloise et sa mère d'origine norvégienne et irlandaise.

 

"Jeffrey Dahmer, ses parents et son frère cadet David" "psycho-criminologie.com"

   Jeffrey Dahmer, ses parents et son frère cadet David

   Jeffrey Dahmer aurait été privé très tôt de l'attention de ses parents selon certains, mais aurait au contraire été très aimé par d'autres. Dans tous les cas, il était connu que ses parents se disputaient souvent et que son père buvait.
   Alors que son fils entre en première année, Joyce Dahmer commence à passer de plus en plus de temps au lit à se remettre de sa dépression. Les études universitaires de Lionel le tienne éloigné de son domicile la plupart du temps et quand il est  à la maison, sa femme exige de lui une attention constante. Elle se montre angoissée par tout et par rien dans le simple but qu'il soit dévoué et prévenant envers elle.
Elle devient dépendante de ses pilules d'Enaquil et tente même de se suicider en faisant une surdose.

   Même s'ils l'aiment, Jeffrey est avant tout un enfant négligé. Beaucoup pensent que c'est cette négligence qui est en partie responsable de son comportement qui va voir le jour dès son plus jeune âge.

 

   Dahmer est cependant décrit comme un "enfant énergique et heureux" jusqu'à ce qu'il se fasse particulièrement humilié après avoir subi une double opération de la hernie, pratiquée peu de temps avant son quatrième anniversaire.  À l'école primaire, il est considéré comme un enfant à la fois silencieux et timide par ses pairs. Dans son bulletin de notes de première année, une enseignante le décrit comme un enfant réservé qui, selon elle, se sent négligé. Cette enseignante a bien noté que ce sentiment de négligence semblait provenir de la maladie de sa mère. 

    Dès son plus jeune âge, Jeffrey Dahmer manifeste un intérêt pour les animaux morts. Des amis se souviendront plus tard qu'il collectait de gros insectes, tels que des libellules et des papillons, qu'il plaçait dans des pots. Plus tard, il ramassera des carcasses d'animaux sur le bord de la route, parfois accompagné d'un ou de plusieurs de ses rares amis. Il démembre ces animaux soit à la maison, soit dans une étendue boisée derrière la maison familiale. Selon un ami, Jeffrey les stocke dans des bocaux qu'il range dans la boîte de la famille. Il décapite même la carcasse d'un chien avant de clouer son corps à un arbre. Il a ensuite empalé le crâne du chien sur un pieu près d'une croix en bois dans un bois derrière sa maison. La fascination de Dahmer pour les animaux morts peut avoir commencé quand, à l'âge de quatre ans, il a remarqué que son père enlevait des os d'animaux qui se trouvaient sous la maison familiale. Selon Lionel Dahmer, son fils était "étrangement ravi" par le son que produisait les os, et a immédiatement développé une fixation pour jouer avec et les ramasser. Jeffrey cherchait des os supplémentaires sous la maison familiale et autour de celle-ci. 

    En octobre 1966, la famille Dahmer déménage à Doylestown dans l'Ohio. Joyce est enceinte de son deuxième enfant et quand elle donne naissance au bébé le 18 décembre, c'est Jeffrey qui lui choisit son prénom. Il décide que ce sera David.
   La même année, Lionel, le père réussit son diplôme et obtient à la suite un emploi de chimiste dans la ville d'Akron ce qui oblige la famille une nouvelle fois à déménager. Ce sera pour Bath, cette fois.
   Alors qu'il a  8 ans, lors d'un dîner avec sa famille où il y a du poulet, Jeffrey Dahmer demande  à son père comment blanchir les os du poulet. Lionel, en tant que chimiste, est fier de la curiosité scientifique de son fils. Il lui montre donc comment préserver les os et les blanchir. Son père ignore à ce moment-là que les méthodes qu’il enseigne à Jeff seront utilisées à des fins beaucoup plus sinistres dans l’avenir.
   

171107_3615623_Dahmer_on_Dahmer_Sneak_Peek__Dahmer_Changed_

  

   Adolescence et lycée


   Jeffrey Dahmer a peu d'amis et de nombreux camarades diront plus tard qu'il avait coutume de boire de la bière et de l'alcool fort qu'il introduisait clandestinement à l'école en le faisant passer dans la doublure de sa veste de style militaire. Il le cachait ensuite dans son casier. Jeffrey buvait avant les cours, à la récré et à la sortie. La première fois qu'il se fait prendre, il a 14 ans. Un camarade le voit boire une tasse de gin et lui demande pourquoi il s'enivre. Jeffrey lui répond "C'est mon médicament".
   Du côté des enseignants et du personnel, il est considéré comme étant un étudiant poli, à qui ils trouvent tous une grande intelligence même s'il n'a que des notes moyennes à cause de ce qu'ils prennent pour une apathie. C'est aussi un joueur de tennis passionné qui a fait parti pendant un court temps de l'équipe du lycée.

"jeffrey dahmer au bal de promo" "psycho-criminologie.com"
 

Jeffrey Dahmer avec sa cavalière pour le bal de promo


   C'est durant son adolescence qu'il prend conscience qu'il est gay. Il va garder cette information pour lui par peur de se faire renier. Il a une brève relation avec un garçon mais sans rapport sexuel. Par la suite, il va commencer à fantasmer sur la manière de contrôler et de dominer sexuellement un partenaire. Peu à peu ses fantasmes se transforment pour inclure la dissection. Il conçoit même un plan pour rendre un jogger inconscient afin d'abuser de lui en toute quiétude. Pour cela, il se cache dans des buissons sur le bord de la route et attend, une batte de base-ball dans la main. Mais le jogger qu'il convoitait n'est pas passé ce jour-là. Jeffrey Dahmer déclarera plus tard qu'il s'est agi de sa première vraie tentative d'agression.
    Au fur et à mesure, parmi ses camarades de classe, il passe pour une sorte de clown en raison des farces qu'il fait régulièrement en classe pour attirer l'attention. Il nomme ses farces les "Doing a Dahmer" (Fais un Dahmer) et simule des crises d'épilepsie ou de paralysie cérébrale en classe.

171108_3616396_Dahmer_on_Dahmer_Bonus__Class_Clown


   En 1977, ses notes chutent encore un peu plus à cause de son apathie dû à l'alcool. Ses parents engagent alors un professeur privé, mais celui-ci n'a que peu d'effet sur le jeune homme. Ses parents d'ailleurs, sont eux aussi dans la tourmente. La même année, ils voient un thérapeute pour tenter de résoudre leurs différents personnels et résoudre leur mariage. Mais là aussi, c'est un échec et ils finissent par divorcer et Lionel quitte la maison.
   En mai 1978, Dahmer se fait prendre en train de boire de la bière sur le parking du lycée. Le professeur menace de le dénoncer, mais renonce quand Dahmer lui dit qu'il rencontre de nombreux problèmes à la maison.
   Sa mère vient de déménager et a emmené son plus jeune fils avec elle à Chippewa Falls, dans le Wisconsin, laissant Jeffrey dans la maison familiale vide. C'est à ce moment qu'il va commettre son premier meurtre.

 

"Jeffrey Dahmer steven hicks"  "psycho-criminologie.com"
 

   Steven Hicks

   Meurtre de Steven Hicks

   Jeffrey Dahmer a 18 ans et cela fait seulement trois semaines qu'il vient d'obtenir son diplôme de fin d'études. Le 18 juin, il prend un autostoppeur qui souhaite se rendre au concert de rock qui doit avoir lieu à Lockwood Corners. Le jeune homme s'appelle Steven Mark Hicks, et a 19 ans. Jeffrey lui propose de venir chez lui avant d'aller au concert et lui offre à boire pour se détendre. D'un verre, les deux hommes passent à deux, trois... écoutent de la musique pendant plusieurs heures. Finalement, Hicks émet l'envie de s'en aller sinon il va être en retard et tout rater. Mais Dahmer refuse de le laisser partir et le frappe deux fois par derrière avec une haltère de 4kg500 alors que Hicks est assis. Le jeune homme tombe inconscient et Jeffrey en profite pour l'étrangler avec la barre de l'haltère. Il lui ôte ensuite ses vêtements et se masturbe devant le corps.
   Le lendemain matin, Jeffrey emporte le corps dans son sous-sol et le dissèque avant d'enterrer les restes dans une tombe de fortune creusée dans la cour arrière. Plusieurs semaines après, il déterre les restes et se met à séparer la chair des os qu'il va dissoudre à l'acide. La bouillie qui en résulte sera jetée dans les toilettes. Quant aux os, Jeffrey Dahmer les écrase avec une masse et les disperse dans la forêt de la maison familiale.

   Service militaire

   Six semaines se sont écoulées depuis le meurtre quand le père de Jeffrey et sa fiancée se décident à rentrer chez eux. Ils sont surpris d'apprendre que celui-ci vit seul dans la maison et décide de l'aider en lui permettant de s'inscrire à l'université de l'état de l'Ohio dans l'espoir qu'il se spécialise dans le business. Mais c'est un échec. Jeffrey boit toujours autant et ne suit pas ses cours. Il s'inscrit alors en anthropologie, en civilisations classiques puis en sciences administratives toujours avec la même réussite. C'est-à-dire aucune. Quand Lionel Dahmer rend visite à son fils sur le campus, il trouve une chambre parsemée de bouteilles d'alcool vides et comprend qu'il a payé le second semestre pour rien. En effet, Jeffrey a tout abandonné au cours des trois premiers mois. 

"Jeffrey Dahmer et lionel dahmer- diplome" "psycho-criminologie.com"

   Lionel Dahmer et Jeffrey, lors de la remise de diplôme de fin d'année - 1978

   Lionel lui donne alors le choix : bosser ou intégrer l'armée. Jeffrey choisit l'armée et suit une formation de médecin spécialiste à Fort Sam Houston, sur la base de San Antonio, au Texas. Le 13 juillet 1979, il est affecté à Baumholder, en Allemagne de l'ouest (la RFA) où il est militaire au 2ème bataillon du 68ème régiment blindé de la 8ème division d'infanterie. Au cours de sa première année de service, il se montre un soldat moyen. Plus tard, deux GI attesteront avoir été violé par lui. L'un d'entre eux déclarera en 2010 que Jeffrey Dahmer avait abusé de lui à plusieurs reprises au cours d'une période de 17 mois. L'autre soldat pense que Dahmer l'a drogué puis violé à l'intérieur d'un véhicule de transport blindé.
   Toujours sous le joug de l'alcool, il finit par être jugé inapte au service en mars 1981 et se fait renvoyer.
   Le 24 mars, il est envoyé à Fort Jackson en Caroline du Sud pour y recevoir son compte-rendu de service et reçoit des autorités militaires un billet d'avion. Jeffrey décide de se rendre à Miami Beach pour ne pas avoir à se confronter à son père. Là, il trouve un emploi dans une épicerie fine et loue une chambre dans un petit motel à proximité. Jeffrey dépense l'essentiel de son salaire en boisson et se fait rapidement expulsé de son motel pour non-payement. Il se réfugie alors sur la plage et y dors le soir alors que le jour il continue à travailler à la sandwicherie. Finalement, au bout du rouleau et mettant son ego de côté, il se décide finalement à appeler son père et retourne à la maison en septembre.

"la maison de la grand mere de jeffrey dahmer" "psycho-criminologie.com"
 

la maison de la grand mere de jeffrey dahmer

  

    Retour en Ohio et réinstallation à West Allis, Wisconsin

   Après son retour en Ohio, Jeffrey Dahmer habite dans un premier temps avec son père et sa belle-mère. Pour ne pas être un boulet pour eux, il insiste pour que de nombreuses tâches domestiques lui soient déléguées afin d'occuper son temps pendant qu'il cherche du travail. Il continue cependant à boire beaucoup et, seulement deux semaines après son retour, Jeffrey est arrêté pour conduite en état d'ivresse. Il est condamné à une amende de 60 $ et à une peine de dix jours d'emprisonnement avec sursis.
   Lionel tente alors, sans succès, de sevrer son fils de l'alcool. En décembre 1981, lui et sa femme l'envoient vivre chez sa grand-mère à West Allis, dans le Wisconsin. La grand-mère de Jeffrey Dahmer est le seul membre de sa famille à qui il montre une véritable affection. Son père espère que chez sa grand-mère, son fils se reprendra en main. 
   Au début, les conditions de vie de Dahmer avec sa grand-mère sont harmonieuses. Il l'accompagne à l'église, fais les tâches ménagères, recherche activement du travail et se conforme aux règles de la maison (bien qu'il ait continué à boire et à fumer).
    Cela semble porter ses fruits puisque Jeffrey trouve un emploi au début de l'année 1982 comme phlébotomiste au Centre du plasma sanguin de Milwaukee. Il y travaille durant 10 mois au total avant d'en être licencié. Il reste ensuite au chômage durant plus de deux ans et vit avec l'argent que sa grand-mère lui verse.

   Peu de temps avant de perdre son emploi, le 7 août 1982,  Jeffrey Dahmer a été arrêté pour exhibition devant une foule de 25 femmes et enfants. Pour cet incident, il a été reconnu coupable et condamné à une amende de 50 dollars.

   En janvier 1985, Dahmer est finalement embauché en tant qu'employé à la chocolaterie Milwaukee Ambrosia, où il travaille de 23 heures à 7 heures, six soirs par semaine, sauf le samedi soir. Peu de temps après un nouvel incident se produit. Un homme lui propose alors qu'il se trouve à la bibliothèque de West Allis, de lui faire une fellation. Dahmer ne répond pas à la proposition, mais l'idée lui tourne dans la tête. Il se met à fréquenter régulièrement les établissements de bains où il fait de nombreuses rencontres et a des rapports sexuels. A la police, il dira plus tard qu'il s'est mis dès juin 1986 à administrer des somnifères mêlés à de l'alcool à ses partenaires pour les rendre inconscients afin de les violer. Après qu'une douzaine de personnes se soient plaintes à la direction de l'établissement de ces agissements, Jeffrey Dhamer est fiché comme persona non grata. Son adhésion est annulée et il décide alors d'utiliser des chambres d'hôtel pour continuer ses pratiques.
   Un jour, il lit un article dans un journal local qui parle de l'enterrement d'un jeune garçon de 18 ans. Jeffrey se met alors dans l'idée de voler le cadavre fraîchement enterré pour le ramener à la maison. Mais trouvant le cercueil trop lourd à trainer, il abandonne finalement son plan.
    En août 1986, il est arrêté par la police pour s'être masturbé devant deux jeunes garçons de 12 ans, près de la rivière Kinnickinnic. Il admet devant la cour l'infraction et est de nouveau inculpé pour indécence. Finalement, il se décide à changer d'histoire et affirme qu'il cherchait simplement à uriner. Malheureusement pour lui, il y avait plusieurs témoins ce jour-là et le juge le condamne à une peine de probation d'un an.

"Jeffrey Dahmer, Steven tuomi" "psycho-criminologie.com"
 

   Steven Tuomi

    Hôtel Ambassador

   Le 20 novembre 1987, Dahmer rencontre un homme de 25 ans originaire d'Ontonagon, dans le Michigan, Steven Tuomi. Il le rencontre dans un bar et le persuade de le suivre à l'hôtel Ambassador à MilwaukeeDahmer a loué une chambre pour la soirée. Là, il le drogue avant de le violer.

   Le lendemain matin, cependant, quand il se réveille, Jeffrey trouve Tuomi allongé sur le lit, la poitrine "écrasée" et "bleue" d'ecchymoses. Du sang coule du coin de sa bouche et les poings et un avant-bras de Dahmer sont très meurtris. Jeffrey Dahmer déclarera plus tard qu'il n'avait aucun souvenir d'avoir tué Tuomi.
   Il doit se débarrasser du corps et pour cela, il achète une grande valise dans laquelle il transporte le corps jusqu'à la résidence de sa grand-mère. Là, une semaine plus tard, il lui sectionne la tête, les bras et les jambes, puis coupe les os du corps en filet avant de déchirer la chair en morceaux suffisamment petits pour qu'ils puissent êtres manipulés. Il place ensuite la chair dans des sacs à ordures et enveloppe les os dans un drap avant de les réduire en éclats avec un marteau. Tout le processus de démembrement prend environ deux heures à Jeffrey Dahmer, qui jette toutes les restes de Tuomi - à l'exception de la tête coupée - à la poubelle. 

   Durant les deux semaines suivantes, il conserve la tête de sa victime dans une couverture, puis la fait bouillir dans un mélange de Soilex (un détergent industriel à base d'alcali) et d'eau de Javel dans le but de conserver le crâne, qu'il utilise ensuite comme stimulant pour la masturbation. Le processus de blanchiment ayant rendu le crâne trop fragile, Dahmer finit par le pulvériser et le jeter.

   À la suite du meurtre de Tuomi, Jeffrey commence à rechercher d'autres potentielles victimes, qu'il rencontre pour la plupart dans des bars gays ou à proximité de l'hôtel, et qu'il attire jusque chez sa grand-mère. Là, il procède de la même manière que les fois précédentes et les drogues avant ou peu de temps après avoir eu une activité sexuelle avec eux. Après avoir rendu la victime inconsciente avec les somnifères, il les tue en les étranglant.

"Jeffrey Dahmer, jamie doxtator" "psycho-criminologie.com"
 

James doxtator

   Meurtres intermédiaires

   Deux mois plus tard, il rencontre un jeune garçon prostitué de 14 ans, James Doxtator. Jeffrey Dahmer l'attire chez lui en lui proposant 50 dollars pour poser pour des photos de nu. Chez la grand-mère, les deux hommes se livrent à des activités sexuelles avant que Dahmer ne drogue le garçon  et ne l'étrangle sur le sol de la cave. Il laisse là le corps pendant une semaine avant de le démembrer à peu près de la même manière qu'avec celui de Tuomi. Il jette ensuite tous les restes de James (à l'exception du crâne) à la poubelle, puis fait bouillir le crâne avant de le pulvériser.

"Jeffrey Dahmer, richard guerrero" "psycho-criminologie.com"

Richard Guerrero


   Le 24 mars 1988, Jeffrey Dahmer rencontre un bisexuel de 22 ans, Richard Guerrero, devant un bar gay appelé The Phoenix. Il conduit Guerrero à la résidence de sa grand-mère, le drogue avec des somnifères et l’étrangle avec une lanière en cuir avant d'effectuer sur le corps des fellations. Le corps de Guerrero est démembré dans les 24 heures qui suivent son assassinat et ses restes sont jetés à la poubelle. Le crâne, lui, est conservé avant d'être écrasé plusieurs mois plus tard.

   Le 23 avril 1998, Dahmer attire un autre jeune homme chez lui et donne à la victime un café qui est drogué. Mais au moment de passer à l'acte, les deux hommes entendent la grand-mère de Dahmer l'appeler. Celui-ci choisit alors de ne pas risquer de se faire prendre et laisse la vie sauve au garçon. Il va même jusqu'à l'emmener à l'hôpital général du comté. 

"Jeffrey Dahmer keison sinthasomphone" "psycho-criminologie.com"
 

   Keison sinthasomphone

   En septembre 1988, sa grand-mère lui demande de quitter la maison. Elle n'en peut plus de le voir ramener de jeunes hommes chez elle et surtout, elle en a assez de ces odeurs bizarres qui émanent du sous-sol et du garage. Jeffrey Dahmer trouve alors un appartement dans la 25ème rue nord et y emménage le 25 septembre. Le lendemain, il est arrêté pour avoir drogué et séduit sexuellement un garçon de 13 ans qu'il a attiré chez lui sous prétexte de poser nue pour des photographies. En janvier 1989, Jeffrey est reconnu coupable d'agression sexuelle au deuxième degré et d'incitation à des fins immorales. Mais la peine pour agression est suspendue jusqu'en mai 1989. Le 20 mars, il pose dix jours de congés pour Pâques et retourne chez sa grand-mère.

"Jeffrey Dahme, anthony sears" "psycho-criminologie.com"
 

   Anthony sears

   Le 25 mars, Jeffrey Dahmer assassine sa cinquième victime. Il s'agit d'Anthony Sears, un mannequin de 24 ans, que Dahmer rencontre dans un bar gay. Il l'attire chez sa grand-mère où les deux hommes ont eu des relations sexuelles orales avant que Jeffrey ne le drogue et ne l'étrangle. Le lendemain matin, il place le cadavre dans la baignoire de sa grand-mère et le décapite. Il enlève ensuite la chair du corps et pulvérise les os qu'il jette à la poubelle. Sears est la première victime dont il conserve de manière permanente des parties du corps. Il garde en effet la tête et les organes génitaux dans de l'acétone et les range dans son casier au travail. Lorsqu'il  déménage  l'année suivante dans son nouvel appartement, il y emportera les restes.

   Le 23 mai 1989 la condamnation pour avoir séduit le garçon de 13 ans tombe enfin. Jeffrey Dahmer est condamné à cinq ans de probation et à un an en maison de correction. La journée, il peut travailler à l'extérieur, mais le soir, il doit impérativement rentrer en cellule. Cette fois-ci, le juge appose sur son casier judiciaire le terme de "délinquant sexuel".

   Dahmer est finalement libéré de ses obligations deux mois avant la date de fin pour bonne conduite. Il retourne alors temporairement chez sa grand-mère à West Allis avant de s’installer, en mai 1990, dans les appartements Oxford , situés sur la 25th rue à Milwaukee. Bien que situé dans une zone à forte criminalité, l'appartement est proche de son lieu de travail, est  meublé et, à 300 dollars par mois (toutes les factures excluant l'électricité), est économique.

 

  

"Jeffrey Dahmer raymond smith aka ricky beeks" "psycho-criminologie.com"
 

   Raymond smith aka ricky beeks

   Les Meurtres de 1990

   Le 14 mai 1990, Dahmer s'installe dans son nouvel appartement et emmène avec lui la tête momifiée et les organes génitaux d'Anthony Sears. Une semaine après, Dahmer tue sa sixième victime, Raymond Smith.
   Smith est  un prostitué de 32 ans que Dahmer amène chez lui en lui promettant 50 $ pour avoir des relations sexuelles. Là, il lui donne un verre contenant sept somnifères et l'étrangle manuellement. Le lendemain, Dahmer achète un appareil photo Polaroid avec lequel il prend plusieurs photos du corps de Smith dans des positions suggestives avant de le démembrer dans sa salle de bain. Il fait bouillir les jambes, les bras et le bassin dans une bouilloire en acier avec du Soilex, ce qui lui permet de rincer ensuite les os dans son évier, puis dissous le reste du squelette - à l'exception du crâne - dans un récipient rempli d'acide. Jeffrey peint le crâne de Smith et le place à côté de celui d'Anthony Sears sur une serviette noire à l'intérieur d'un meuble en métal.

   Le 27 mai environ, Jeffrey Dahmer ramène un nouvel homme chez lui mais se trompe dans les boissons et boit la solution prévue pour son invité.  Lorsqu'il se réveille le lendemain, il découvre que l'homme lui a volé plusieurs vêtements, 300 dollars et une montre. 

"Jeffrey Dahmer, edward smith" "psycho-criminologie.com"
 

   Edward Smith

   En juin 1990, c'est un homme de 27 ans, Edward Smith qui est drogué et étranglé. À cette occasion, plutôt que d’acidifier le squelette ou de répéter les processus de blanchiment, Dahmer place le squelette de Smith dans son congélateur qu'il va détruire plusieurs mois plus tard. Il le détruit accidentellement en le mettant à sécher au four, ce qui provoque son explosion. 

"Jeffrey Dahmer, ernest miller" "psycho-criminologie.com"
 

   Ernest Miller

   Moins de trois mois après le meurtre de Smith, il rencontre Ernest Miller, un Américain de 22 ans, au coin de la 27th rue. Miller accepte d'accompagner Dahmer à son appartement pour 50 dollars. Lorsque Dahmer tente de lui faire une fellation, l'homme lui fait savoir que cela lui coûtera un supplément. Jeffrey qui n'a plus que deux somnifères à mettre dans le verre décide de couper la carotide de Miller avec le même couteau qu'il a utilisé pour disséquer les corps de ses précédentes victimes. Miller meurt en quelques minutes.  Dahmer dispose alors le corps nu dans différentes positions et prend des photographies suggestives avant de le démembrer dans la baignoire. A plusieurs reprises il embrasse et parle à sa tête coupée pendant qu'il démembre le reste du corps. Il enveloppe ensuite le cœur, les biceps et des morceaux de jambes dans des sacs en plastique et les place dans le réfrigérateur pour une consommation ultérieure. Dahmer fait bouillir le reste de la chair et des organes en une "substance semblable à une gelée" en utilisant toujours du Soilex, ce qui lui permet de nouveau de rincer la chair du squelette, qu'il a l'intention de conserver. Il place les os dans une solution d'eau de Javel légère pendant 24 heures avant de les laisser sécher sur un chiffon pendant une semaine. La tête coupée est d'abord placée dans le réfrigérateur avant d'être dépouillée de la chair, puis peinte et recouverte d'émail. 

"Jeffrey Dahmer, david thomas" "psycho-criminologie.com"
 

   David Thomas

   Trois semaines plus tard, le 24 septembre, Jeffrey Dahmer rencontre un homme de 22 ans, David Thomas, au Grand Avenue Mall, et le persuade également de le suivre à son appartement pour boire quelques verres et poser pour des photographies. Plus tard, dans sa déclaration à la police, il dira qu'après avoir donné à Thomas un verre rempli de sédatifs, il ne s'est pas senti attiré sexuellement par lui. Alors, il l'a étranglé, l'a démembré, mais n'a gardé aucune partie de son corps. Malgré tout, Dahmer a photographié le processus de démembrement et a conservé ces photographies, ce qui a permis aux policiers d'identifier plus tard les restes.

   À la suite du meurtre de David Thomas, Dahmer a cessé ses crimes pendant près de cinq mois, bien qu’à cinq reprises au moins entre octobre 1990 et février 1991, il ait tenté en vain d’attirer des hommes dans son appartement.
   Dépressif, il a pensé à plusieurs reprises à se suicider.

"Jeffrey Dahmer, curtis straughter" "psycho-criminologie.com"
 

   Curtis straughter

   Les Meurtres de 1991

   En février 1991, Dahmer épie un jeune homme de 17 ans, Curtis Straughter, qui se trouve debout à un arrêt de bus près de l'université Marquette. Selon Dahmer, ce soir-là il a amené Straughter dans son appartement pour poser pour des photos nues avec la possibilité d'avoir des relations sexuelles. Dahmer l'a drogué et étranglé avec une lanière en cuir, puis l'a démembré. Il a conservé le crâne, les mains et les organes génitaux du jeune homme et a photographié chaque étape du processus de démembrement.

"Jeffrey Dahmer, errol lindsey" "psycho-criminologie.com"
 

Errol Lindsey


   Moins de deux mois plus tard, le 7 avril, Dahmer rencontre Errol Lindsey, un hétérosexuel âgé de 19 ans. Dahmer l'attire dans son appartement, où il le drogue, lui perce un trou dans le crâne et y verse de l'acide chlorhydrique. Selon Dahmer, Lindsey s’est réveillé après cette expérience (conçue dans l’espoir de créer un état de soumission permanent et sans résistance) en disant: "J'ai mal à la tête. Quelle heure est-il ?" Dahmer a alors de nouveau drogué Lindsey, avant de l'étrangler. Il le décapite et conserve son crâne, puis place la peau du corps dans une solution d'eau froide et de sel pendant plusieurs semaines dans l'espoir de la conserver en permanence. À contrecœur, Dahmer se débarrasse de la peau lorsqu'il remarque qu'elle est devenue trop effilée et cassante.

"Jeffrey Dahmer, anthony youngs" "psycho-criminologie.com"
 

   Anthony Youngs

   En 1991, des résidents de l'immeuble se plaignent à plusieurs reprises au gérant des odeurs nauséabondes qui émanent de l'Appartement 213, auxquelles s'ajoutent le bruit d'objets qui tombent et celui occasionnel d'une tronçonneuse. Le gérant contacte Dahmer qui s'excuse arguant que les odeurs émanent de son congélateur détérioré.

"Jeffrey Dahmer, konerak sinthasomphone" "psycho-criminologie.com"
 

  Konerak Sinthasomphone

    Dans l'après-midi du 26 mai 1991, Dahmer rencontre Konerak Sinthasomphone, âgé de 14 ans, sur l'avenue du Wisconsin. Le jeune homme pose pour deux photos en sous-vêtements avant que Dahmer ne le drogue et ne lui fasse une fellation. Dahmer lui perce ensuite un trou dans le crâne, dans le lobe frontal, à travers lequel il lui injecte de l'acide chlorhydrique. Avant que Sinthasomphone ne tombe inconscient, Dahmer conduit le garçon dans sa chambre à coucher, où se trouve toujours le corps de Tony Hughes, âgé de 31 ans, que Dahmer a tué trois jours plus tôt. Jeffrey boit ensuite plusieurs bières et s'allonge à côté de Sinthasomphone avant de quitter son appartement pour aller boire dans un bar, puis acheter du ravitaillement à l'épicerie du coin.

   Tôt le lendemain matin, il revient à son appartement et découvre Sinthasomphone, assis nu au coin de la 25ème rue, parlant avec trois jeunes femmes qui l'ont vu en détresse. Apeuré, Jeffrey Dahmer s'approche du trio et explique aux femmes que Sinthasomphone est son ami et qu'il va s'en occuper, mais elles lui font savoir que les secours et la police sont prévenus et ne vont pas tarder à arriver.
   Les agents John Balcerzak et Joseph Gabrish interrogent alors Dahmer qui leur raconte  que Sinthasomphone est son petit ami et que celui-ci se trouve dans cet état parce qu'il a trop bu à cause d'une dispute qu'ils ont eu la veille. L'une des femmes tente de faire comprendre aux agents qu'il y a quelque chose qui cloche. Après tout, le garçon saigne des fesses, mais les policiers peu enclin à se mêler d'une dispute entre homos décident qu'il s'agit d'un incident domestique et renvoient tout le monde. Les policiers ramènent Jeffrey et son "petit ami" à l'appartement, remarquent bien une drôle d'odeur, mais repartent sans plus jeter de coup d’œil aux pièces adjacentes au salon.
   Tranquillisé, Jeffrey Dahmer injecte alors une deuxième solution chlorhydrique dans le cerveau de sinthasomphone et le tue par la même occasion. Le lendemain, 28 mai, Dahmer prend une journée de congé et se consacre au démembrement des corps de Sinthasomphone et de Hughes dont il va conserver les crânes. 

Jeffrey Dahmer matt turner-psycho-criminologie.com
 

   Matt Turner

   Le 30 juin, Dahmer se rend à Chicago, y rencontre Matt Turner, âgé de 20 ans, à une gare routière et le persuade de l'accompagner à son appartement où il le drogue, l'étrangle et le démembre avant de placer sa tête et ses organes internes dans des sacs en plastique séparés, dans le congélateur. 

"Jeffrey Dahmer Jeremiah Weinberger" "psycho-criminologie.com"
 

Jeremiah Weinberger


   Cinq jours plus tard, le 5 juillet, Dahmer drague Jeremiah Weinberger, âgé de 23 ans, dans un bar de Chicago et lui offre de passer le week-end avec lui. Il le drogue et lui injecte deux fois de l'eau bouillante dans le crâne, l'expédiant dans le coma.
   L'homme décède deux jours plus tard.

Oliver Lacy

Oliver Lacy

Rapport FBI kidnapping Oliver Lacy par Jeffrey Dahmer- "psycho-criminologie.com"
 

   Le rapport du FBI sur le kidnapping d'Oliver Lacy par Dahmer

 

   Le 15 juillet, Dahmer rencontre Oliver Lacy, 24 ans, au coin de la 27ème et de Kilbourn. Lacy accepte de le suivre et les deux hommes se livrent à des ébats avant que Dahmer ne le drogue. Après avoir tenté sans succès de rendre Lacy inconscient avec du chloroforme, il téléphone à son travail pour demander une journée d'absence qui lui est accordé. Il étrangle le jeune homme, a eu des relations sexuelles avec le cadavre puis le démembre. Il place sa tête et son cœur dans le réfrigérateur et son squelette dans le congélateur. 

"Jeffrey Dahmer, joseph bradehoft" "psycho-criminologie.com"
 

   Joseph bradehoft

   Quatre jours plus tard, le 19 juillet, Dahmer apprend qu'il est renvoyé. Dahmer drague alors Joseph Bradehoft, 25 ans, et l'emmène chez lui. Il l'étrangle et le laisse étendu sur le lit, recouvert d'un drap pendant deux jours. Le 21 juillet, il retrouve la tête recouverte d'asticots. Il décapite le corps, nettoie la tête et la place au réfrigérateur. Il détruit ensuite le torse de Bradehoft avec ceux de deux autres victimes tuées au cours du mois précédent.

"Jeffrey Dahmer,  tracey edwards" "psycho-criminologie.com"
 

   tracey edwards

   L'arrestation

   Le 22 juillet 1991, Jeffrey Dahmer est pris d'une certaine folie. Il propose en effet rien de moins qu'à 100 hommes de l'accompagner à son appartement pour prendre des photos de nu, pour boire de la bière et simplement lui tenir compagnie. Tracy Edwards, âgé de 32 ans, finit par accepter de l'accompagner. En entrant dans l'appartement de Dahmer, Edwards remarque aussitôt une odeur nauséabonde et plusieurs boîtes d'acide chlorhydrique sur le sol. A son questionnement, Dahmer prétend qu'il utilise l'acide pour nettoyer des briques. Après quelques minutes de conversation, Dahmer le menotte et le force à l'accompagner dans la chambre à coucher pour prendre des photos de nu. Edwards voit alors des affiches d'hommes sur le mur et une cassette vidéo de The Exorcist III posé sur une commode. Il remarque également un fut de 57 gallons d'où émane une forte odeur.
   Après une conversation et quelques verres, Dahmer le drogue et le menotte.

Jeffrey Dahmer porte appartement-psycho-criminologie.com
 

   La porte de l'appartement de Dahmer, sous scellé

    Pour tenter de l'apaiser, Edwards déboutonne sa chemise en lui disant ce qu'il lui ferait si celui-ci lui retirait les menottes et rangeait son couteau. Mais pour toute réponse, Dahmer détourne son attention vers la télévision et se met à chanter avant de revenir vers lui. Il pose sa tête sur la poitrine d'Edwards, écoute son battement de cœur et, le couteau pressé contre sa victime, l'informe de son intention de le manger. Edwards lui répète alors comme pour le calmer qu'il est son ami et qu'il ne fuira pas. Mais en fait, Edwards a décidé de sauter par la fenêtre ou de franchir la porte d'entrée verrouillée à la première occasion possible.
   Celle-ci arrive quand il demande à aller aux toilettes. En se levant, il en profite pour donner un coup de poing au visage du tueur en série, lui faisant perdre l'équilibre. Il fonce alors vers la porte d'entrée et s'enfuit.
   Il est 23h30 quand Edwards rencontre deux officiers de police au coin de la 25ème rue nord et leur demande aussitôt de lui enlever les menottes qu'il a aux poignets, leur parlant en même temps de ce qu'il vient de subir chez Dahmer les cinq dernières heures. Incapable de le libérer, car leur clé ne correspond pas, les agents lui propose de se rendre avec lui chez son bourreau.


   Lorsque les policiers arrivent au 213, le tueur les attends et invite le trio à entrer. Il reconnait devant les agents avoir mis les menottes à Edwards sans toutefois expliquer pourquoi il l'a fait. Le jeune garçon fait savoir alors qu'il a été également menacé de mort avec un couteau. Dahmer ne réplique pas et va chercher la clé des menottes dans sa chambre à coucher où le suit un des deux officiers. Lorsque l'agent Mueller entre, Jeffrey tente de l'empêcher d'avancer dans la pièce. Aussitôt, le policier remarque qu'il y a un grand couteau caché sous le lit. Il ouvre alors les tiroirs et se met à les inspecter minutieusement. Il y trouve notamment plusieurs dizaines de clichés de nus et de corps démembrés. Il ressort alors et montre à son collègue sa découverte ce qui fait immédiatement réagir Jeffrey Dahmer qui cherche à fuir, mais il se fait rattraper et ceinturer. L'agent Mueller en profite alors pour fouiller un peu plus l'appartement et ouvre le réfrigérateur dans lequel il découvre la tête fraichement découpée d'un homme noir sur l'étagère du bas.
   Une deuxième voiture de police arrive très vite ainsi que les inspecteurs du Bureau des enquêtes criminelles qui vont découvrir rapidement quatre têtes coupées dans la cuisine et un total de sept crânes, certains peints, d'autres blanchis, dans le placard de la chambre. Des gouttes de sang sont recueillies sur un plateau du frigo ainsi que deux cœurs humains, un morceau de muscle du bras, chacun enveloppé dans des sacs en plastique placés sur les étagères. 

   Dans le congélateur, les enquêteurs découvrent un torse entier, un sac d'organes et de chair humaine collé à la glace. Dans d'autres pièces de l'appartement, ils mettent la main sur deux squelettes là aussi entiers, une paire de mains sectionnées, deux pénis préservés, un cuir chevelu momifié, et dans le fut de 57 gallons, trois autres torses démembrés en train de se dissoudre dans une solution acide. Un total de 74 photos sera prélevé sur les lieux.

Jeffrey Dahmer sherif portrait2-psycho-criminologie.com

 

   La confession de Jeffrey Dahmer

   C'est le détective Patrick Kennedy qui interroge le lendemain, 23 juillet 1991, le tueur en série sur les meurtres et les éléments de preuves découverts à son appartement. Les interrogatoires vont durer en tout plus de deux semaines et recoupent 60 heures de bande. Très vite, Dahmer a renoncé à son droit d'avoir un avocat, arguant qu'il souhaitait tout avouer. Il admet devant lui avoir tué 16 jeunes hommes au Wisconsin depuis l'année 1987 et un homme dans l'Ohio en 1978.
   Il lui raconte que la plupart de ses victimes avaient perdu connaissance avant qu'il ne les tue, bien que certaines soient mortes des suites d'une injection d'acide ou d'eau bouillante dans leur cerveau. Presque tous les meurtres commis par Dahmer après son déménagement à son appartement d'Oxford comportaient un rituel consistant à poser les corps des victimes dans des positions suggestives avant le démembrement. Le tueur en série a facilement admis avoir pratiqué la nécrophilie avec plusieurs des corps de ses victimes, notamment en se livrant à des actes sexuels avec leurs viscères en démembrant leurs corps dans sa baignoire. Après avoir constaté qu’une grande partie du sang s’était accumulé dans la poitrine de ses victimes, Dahmer a d’abord retiré leurs organes internes, puis suspendu le torse de manière à ce que le sang s’écoule dans sa baignoire, avant de couper en dés tout organe qu’il ne souhaitait pas conserver. Les os dont il souhaitait se débarrasser étaient pulvérisés ou acidifiés avec du Soilex. Des solutions d’agent de blanchiment étaient utilisés pour aider à la préservation des squelettes et des crânes qu’il souhaitait conserver. Il avoue également avoir consommé le cœur, le foie, les biceps et des parties de cuisses de plusieurs victimes tuées au cours de l'année précédente.

Jeffrey Dahmer sherif portrait-psycho-criminologie.com


   Quand le détective lui demande pourquoi il a agit de la sorte, Jeffrey Dahmer rétorque : "C’était un désir incessant et sans fin d’être avec quelqu'un à n'importe quel prix. Quelqu'un de beau, vraiment beau. Cela me remplissait les pensées toute la journée. " A la question concernant les crânes, le tueur en série fait savoir qu'il s'agissait de construire un autel privé qu'il voulait placer sur sa table noire du salon. Cette exposition de crânes devait être ornée de chaque côté des squelettes complets d'Ernest Miller et d'Oliver Lacy. Les quatre têtes coupées trouvées dans sa cuisine devaient être débarrassées de toute chair et utilisées sur cet autel, de même que le crâne d'une autre future victime. Des bâtons d'encens devaient être placés à chaque extrémité au-dessus desquels Dahmer avait l'intention de placer une grande lampe bleue. L'ensemble de la construction devait être placé devant une fenêtre recouverte d'un rideau de douche noir et opaque, devant laquelle Dahmer avait l'intention de s'asseoir dans un fauteuil de cuir noir. 
   Quand le détective lui demande à qui l’autel était dédié, Dahmer répond : "A moi-même ... C’était un endroit où je voulais me sentir vraiment chez moi. Ce devait être un lieu de méditation
".

Jeffrey Dahmer tribunal-psycho-criminologie.com

 

   L'accusation

   Jeffrey Dahmer est inculpé de quatre chefs de meurtre au premier degré, le 25 juillet 1991.
Le 22 août, sept autres chefs d'inculpation viennent s'ajouter concernant les meurtres qui ont été commis dans l’État du Wisconsin.
   Le 14 septembre, les enquêteurs de l'Ohio, après avoir avoué avoir tué sa première victime, ont découvert des centaines de fragments d'os dans une zone boisée. La police scientifique identifient deux molaires et une vertèbre ainsi que des enregistrements de Steven Hicks. Dahmer sera également inculpé de ce meurtre, mais pas de ceux de Tracy Edwards ni de Steven Tuomi.
   Lors de l'audience préliminaire du 13 janvier 1992, Jeffrey Dahmer plaide coupable pour quinze chefs de meurtre.

Jeffrey Dahmer  proces-psycho-criminologie.com

 

  Le procès

   Le procès commence le 30 janvier 1992. Dahmer est jugé au tribunal de Milwaukee devant le juge Laurence Gram et plaide coupable pour les 15 chefs d'accusations. Il renonce de ce fait à son droit à un procès en vue d'établir à sa culpabilité. Le propos du procès se porte donc sur ses facultés mentales. Etait-il atteint d'un trouble mental ou d'un trouble de la personnalité durant les meurtres ?
   L'accusation affirme alors que ces troubles n'ont pas privé le tueur en série de sa capacité à savoir qu'il commettait là des actes illicites. La défense, elle, parle de maladie mentale motivée par des obsessions et des impulsions qu'il était incapable de contrôler.

Jeffrey Dahmer à son procès

   Les experts appelés à la barre affirment que Jeffrey Dahmer est fou en raison de sa pulsion nécrophile. Le Dr Fred Berlin, déclare que le tueur était incapable de se conformer à une conduite normale, car il souffrait de paraphilie. La professeure de psychiatrie et de psychologie, Judith Becker, identifie également la nécrophilie chez Dahmer. Le Dr Carl Wahlstrom, psychiatre légiste, lui attribue également un trouble de la personnalité limite, un trouble de la personnalité schizotypique, une dépendance à l'alcool et un trouble psychotique.

Jeffrey Dahmer tribunal3-psycho-criminologie-com


   Le Dr Philip Resnick, psychiatre légiste lui aussi, déclare dans son témoignage que Jeffrey Dahmer ne souffre pas de nécrophilie primaire parce qu'il préférait des partenaires vivants, comme en témoignait ses efforts pour se créer des "zombies". Le Dr Fred Fosdel pense que Dahmer n'est pas un malade mental et le décrit comme un individu calculateur et rusé, capable de faire la différence entre le bien et le mal et contrôler ses actions. Pour lui, le tueur en série n'est pas un être sadique.


   Pour le dernier expert, le psychiatre légiste Park Dietz, l'habitude de Jeffrey Dahmer de boire de l'alcool et donc de se mettre en état d'ivresse avant de commettre ses meurtres est significatif d'un besoin de se désinhiber. Pour lui Dahmer s'identifiait fortement aux personnages retors des films qu'il se regardait plusieurs fois et notamment avant de passer à l'acte : le retour du jedi et l'exorciste 3. Il diagnostique chez lui une nécrophilie et un trouble schizotypique de la personnalité.
   Pour les psychologue clinicien et psychiatre, Samuel Friedman et George Palermo, Jeffrey Dahmer tuait ces hommes pour tuer la source de son attirance homosexuelle pour eux. En les assassinant, il tuait ce qu'il détestait en lui-même. Dhamer est vu par les deux hommes comme un sadique sexuel avec un trouble de la personnalité antisociale avec des traits bordeline, obsessionnel compulsif, mais juridiquement sain d'esprit.

   Le 14 février, les avocats font leur plaidoyer durant deux heures. Pour eux, Dahmer est un malade qui n'a pas choisi sa maladie et donc qui ne pouvait pas se contrôler. "C'était un individu désespérément isolé et profondément malade".
   Le procureur lui, décrit le tueur en série "d'homme sain, maîtrisant parfaitement ses actes, qui s'efforçait plutôt de passer sous les radars, un homme frustré, plein de haine et de ressentiment qui cherchait simplement à se soustraire à la responsabilité de ses crimes".

Jeffrey Dahmer parents tribunal-psycho-criminologie.com
 

Les parents de Jeffrey Dahmer à son procès

  

   Le verdict

   Le verdict est donné le 15 février. Jeffrey Dahmer est jugé sain d'esprit pour les 15 meurtres pour lesquels il est jugé même si deux jurés ont exprimé leur désaccord.
   Sur les deux premiers chefs d'accusation, il est condamné à une peine de réclusion à perpétuité. Pour les treize autres chefs, il est condamné à 70 ans de plus.
   Comme l'Etat du Wisconsin est aboli depuis 1853 dans l'Etat du Wisconsin, ce sera pour Dahmer, la prison à vie.
   Durant tout le procès, le père du meurtrier, Lionel Dahmer et sa belle-mère, Shari étaient là. A l'annonce du verdict, ils demandent à passer dix minutes avec lui avant qu'il ne soit transféré à l'établissement pénitentiaire Columbia.

   Trois mois après, il est extradé pour être jugé pour son premier crime dans l'Ohio. Au cours d'une audience de 45 mn à peine, il est condamné à une 16ème peine d'emprisonnement à perpétuité.

   La prison

   Pendant la première année de son incarcération, Dahmer est placé à l'isolement pour des raisons de sécurité. Avec son consentement, et après un an, il est transféré dans une unité moins sûre, où il est affecté à un travail quotidien de deux heures pour nettoyer le bloc sanitaire.
   En prison, Jeffrey Dahmer se consacre à la lecture de la bible et devient un fervent chrétien. A la demande de son père, il lit également les livres des créationnistes de l'institut pour la recherche de la création ('Institute for Creation Research) et se fait baptiser en 1994 par le ministre du culte de la prison. Il reçoit également des appels téléphoniques de sa mère qu'il n'a pas revu depuis noël 1983.
   Cette même année, Osvaldo Durruthy, un détenu, tente de lui trancher la gorge avec un rasoir intégré à une brosse à dent, en guise de couteau.

psycho-criminologie.com
 

La mort de Dahmer, tué par Scaver

   Le décès

   Nous sommes le matin du 28 novembre 1994. Jeffrey Dahmer quitte sa cellule pour effectuer ses tâches. Il est accompagné de deux codétenus : Jesse Anderson et Christopher Scarver.
   Le trio est laissé sans surveillance dans les douches du gymnase de la prison pendant environ 20 minutes. Vers 8 h 10, Dahmer est découvert sur le sol du gymnase. Il souffre de blessures à la tête et au visage. Il semble qu'il ait été sérieusement frappé à la tête avec une barre de métal de 51 cm et contre le mur. Il est transporté alors à l'hôpital le plus proche, mais sa mort est déclarée une heure plus tard. Jesse Anderson, son codétenu avait également été battu avec le même instrument pour décéder deux jours plus tard des suites de ses blessures.

   Le coupable de ces deux meurtres, est le second co-détenu, Christopher Scarver, qui purgeait une peine d'emprisonnement à perpétuité pour un meurtre commis en 1990. Selon Scarver, Dahmer n'a pas crié ni fait de bruit lorsqu'il a été attaqué. Immédiatement après avoir attaqué les deux hommes, Scarver, qui était schizophrène, est retourné dans sa cellule et a informé un gardien de la prison de ce qu'il venait de faire : "C'est Dieu qui m'a dit de le faire. Jesse Anderson et Jeffrey Dahmer sont morts", dira-t-il.
    Il avouera plus tard avoir dissimulé son arme dans des vêtements le matin des meurtres et reconnaîtra qu'il a tué les deux meurtriers parce que ceux-ci l'avaient chahutés.

   Jeffrey Dahmer avait déclaré dans son testament qu'il ne souhaitait aucun service funéraire et qu'il voulait être incinéré, ce qui fut fait en septembre 1995. Ses cendres ont été partagé entre ses parents.

   L'argent que possédait Dhamer a été réparti parmi les familles de onze de ses victimes qui avaient intenté contre lui une action en dommages et intérêts.

   Le frère cadet de Jeffrey, David, a changé de nom de famille et vit aujourd'huidans l'anonymat.

 

 

   Les victimes

   Jeffrey Dahmer a tué 17 jeunes hommes entre 1978 et 1991.
   Sur ces victimes, 12 ont été tuées dans son appartement de la 25ème rue nord. Trois autres victimes ont été assassinées et démembrées à la résidence de sa grand-mère, à West Allis, et ses première et deuxième victimes ont été assassinées chez ses parents à Bath, dans l'Ohio, et à l'hôtel Ambassador, dans le Wisconsin.
   Au total, 14 victimes de Dahmer appartenaient à différentes minorités ethniques, dont neuf étaient de race noire. Dahmer était catégorique sur le fait que la race de ses victimes lui était accessoire et que c'était le physique de la victime qui attirait son attention.

  1978 : Steven Hicks, 18 ans, vu pour la dernière fois en stop avec un concert de rock au Chippewa Lake Park à Bath, dans l'Ohio.

  1987 : 20 novembre : Steven Tuomi, 25 ans. Tué dans une chambre louée à l'hôtel Ambassador à Milwaukee.

  1988 : 16 janvier : James Doxtator, 14 ans. Rencontre Dahmer devant un bar gay du Wisconsin. Tué à West Allis

           24 mars : Richard Guerrero, 22 ans, drogué et étranglé dans la chambre de Dahmer à West Allis.

  1989 : 25 mars : Anthony Sears, 24 ans. Sears est la dernière victime à avoir été droguée et étranglée chez la grand-mère de Dahmer

  1990 : 20 mai : Raymond Smith, 32 ans. Première victime de l'appartement dans la 25ème rue nord.
         14 juin : Edward Smith, 27 ans. Connaissance connue de Dahmer qui a été vu pour la dernière fois en sa compagnie lors d'une fête.
        2 septembre: Ernest Miller, 22 ans. Miller était un étudiant en danse que Dahmer a rencontré devant une librairie.
         24 septembre : David Thomas, 22 ans. Dahmer l'a rencontré près du centre commercial Grand Avenue

  1991 : 18 février : Curtis Straughter, 17 ans. Dragué par Dahmer alors qu'il attendait à un arrêt de bus près de l'Université Marquette.
           7 avril : Errol Lindsey, 19 ans. Première victime sur laquelle Dahmer a pratiqué ce qu'il a décrit plus tard aux enquêteurs comme sa "technique de forage", une procédure où il a percé des trous dans le crâne de la victime, à travers lequel il a injecté de l'acide chlorhydrique.
          24 mai : Tony Hughes, 31 ans. Hughes était un sourd-muet que Dahmer a attiré dans son appartement parce qu'il avait promis de poser nue pour des photographies.
         27 mai : Konerak Sinthasomphone, 14 ans. Le frère cadet du garçon que Dahmer avait  agressé en 1988.
          30 juin : Matt Turner, 20 ans.  Dahmer assiste au défilé de la Chicago Pride. À un arrêt de bus, il rencontre Matt Turner et le persuade de l'accompagner à Milwaukee pour prendre des photos.
          5 juillet : Jeremiah Weinberger, 23 ans, rencontre Dahmer dans un bar gay de Chicago et accepte de l'accompagner à Milwaukee pour le week-end.
          15 juillet : Oliver Lacy, 24 ans. Un passionné de bodybuilding que Dahmer a séduit.
          19 juillet : Joseph Bradehoft, 25 ans, dernière victime de Dahmer.

 

 

 

©Toute reproduction du texte interdite

______________________________________

 
 

Sources :
- https://www.crimemuseum.org/crime-library/serial-killers/jeffrey-dahmer/
- Stéphane Bourgoin, Livre noir des serial killers, éd. Grasset & Fasquelle, 2004, 614 pages. 
- Charles Montaldo - https://www.thoughtco.com/profile-of-serial-killer-jeffrey-dahmer-973116
- Jamie McGlothlin, Sarah Sebastian, Keith Michlik, Heather Simpson, Andrea Bratton, Sarah Smith, Kristen Tinsley, Michael Records - Department of Psychology - Radford University
- https://en.wikipedia.org/wiki/Jeffrey_Dahmer
-https://thoughtcatalog.com/gina-clingan/2018/07/35-horrific-facts-about-jeffrey-dahmer-the-milwaukee-cannibal-who-kept-body-parts-in-his-fridge/

- https://imgur.com/gallery/MrmJn

Livres à lire :

Nombre de pages : 245
Prix : 8.90€

 

Nombre de pages : 240
Prix : 8€ (Broché) - 14.99€ (epub, mobi)

 

____________________

DVD à voir :

La vie secrète de Jeffrey Dahmer
Prix : 39€ (neuf) - 4.99€ (occasion)

 

le meilleur site de psycho-criminologie, le meilleur site de criminologie, les meilleurs sites de criminologie

Commenter cet article