Psycho-Criminologie

Psycho-Criminologie

psychologie et criminologie

"Gilbert Paul Jordan tueur en serie" "psycho-criminologie.com"

 

Nombre de victimes :  10
Type de victimes :  Prostituées, femmes alcooliques
Période :  1980/1986
Surnom :  The Boozing Barber
Nom :  Gilbert Paul Elsie
Date de naissance : 12 décembre 1931  
Lieu de naissance :  Vancouver, Colombie Britannique
 Décès :  7 juillet 2006 à Victoria, Colombie Britannique
Sexualité :  Hétérosexuel
Mariage : Non 
Enfants :  Non
Parents : non connus  
Niveau d'études :  Collège
QI : Non connu
Taille :  1m75
Poids : 79 kg
Type de tueur : sexuel
Diagnostic :  personnalité anti-sociale
Modus operandi : Attirait des prostitués qu'il trouvait dans des bars ou à l'hôtel et les faisait boire au-delà de la norme d'alcoolémie. Une fois la femme ivre et au bord de l'évanouissement, il les violait et les laissait ensuite mourir sur place.  
Type d'armes utilisées :  Alcool
Totem :  Non

______________________________________________________________________________

Gilbert Paul Elsie

 

 

Les faits :

Gilbert Paul Jordan, connu sous le nom de "Boozing Barber", est un tueur en série qui a tué 10 femmes entre 1965 et 1988 sur Vancouver.

Il a également été le premier Canadien à utiliser l'alcool comme arme de crime. Jordan, alcoolique  lui-même, harcelait des prostituées dans le quartier est du centre-ville de Vancouver et les payait pour boire avec lui. Il a été condamné à six ans de prison pour homicide involontaire et est mort en prison en 2006.

Jeunesse

Gilbert Jordan, un barbier, est né le 12 décembre 1931 à Vancouver au Canada sous le nom de Gilbert Paul Elsie. Il s'est mis à boire dès son plus jeune âge et était alcoolique à 16 ans, moment où il a décroché de l'école. En 1952, il a 21 ans, son casier judiciaire est déjà bien fourni, comprenant des voies de fait, le vol de voiture et la possession d'héroïne.

Bientôt, il se met à boire plus de cinquante onces de vodka par jour et s'entoure de compagnons qui aime tout autant que lui l'ivresse. "Les gens sobres ne sortaient pas avec moi", dira-t-il lors de son procès, "alors je n'avais pas beaucoup de choix". "Je ne voulais pas boire dans ma chambre tout seul."

Selon ses déclarations, il a eu des relations sexuelles avec plus de deux cents femmes par an et cherchait des prostituées dans les bidonvilles et les bars de Vancouver.

Gilbert Jordan a souvent enfreint la loi. En 1961, il a 30 ans, quand la police trouve une jeune fille de cinq ans dans sa voiture. Bien qu'inculpé d'enlèvement, il n'est pas condamné. L'affaire se termine par une suspension de procédure en mai 1961.

pont lions gate vancouver
Pont Lion's Gate à Vancouver

 

Peu de temps après le jour de Noël de cette même année, en état d'ébriété, il menace de se suicider en sautant du pont du Lion's Gate. La circulation est arrêtée jusqu'à ce qu'il abandonne sa tentative. Peu de temps après, il est reconnu coupable d'outrage au tribunal du nord de Vancouver pour avoir fait le salut nazi dans la salle d'audience.

En 1963, il attire deux femmes dans sa voiture, les invitant à boire avec lui. La police l'inculpe de viol et de vol. Il est reconnu coupable de vol, mais est à nouveau acquitté.

Rapidement, Le Boozing Barber progresse alors vers le meurtre.

theatre-marie clements
Illustration : Pièce de théâtre avec Marie Clements

Première victime

En 1965, Ivy Rose (Doreen) Oswald, qui est standardiste accepte d'accompagner Gilbert Paul Jordan lors d'une de ses beuveries. Le lendemain, son corps nu est retrouvé dans une chambre d'hôtel à Vancouver, avec un taux d'alcoolémie de 5,1.

La mort par intoxication alcoolique peut se produire autour de 4g/litre de sang. La limite de conduite légale est de 0,8 au Canada. En buvant douze bières, on obtient un taux d’alcool dans le sang d’environ 3g. Pour mourir d'intoxication alcoolique, la victime doit boire beaucoup d'alcool, très rapidement.

Malgré cela, Jordan s'en tire une nouvelle fois, la mort de Doreen est en effet jugée accidentelle. Vingt-deux ans plus tard, son assassin avouera l'avoir tué.

Quelques jours après le meurtre d'Ivy Rose, Paul Elsie demande à changer de nom et devient officiellement Gilbert Paul Jordan. La demande est approuvée par le tribunal administratif, malgré le fait que les condamnations pour conduite en état d'ébriété progressent régulièrement.

En 1969, il est inculpé deux fois le même jour. Gilbert Paul Jordan amasse rapidement d'autres accusations criminelles :

En 1971 à Vancouver, C.-B. - il commet un acte obscène en public, mais l'accusation, par manque de preuve est rejetée.

En 1973 à Mackenzie, B.C. - Il est reconnu coupable d'attentat à la pudeur

En 1974 à Prince George, B.C. - Il reconnu coupable d'attentat à la pudeur et condamné à deux ans de prison moins un jour.

Le ministère public tente de le faire déclarer délinquant dangereux en 1974, mais l'avocat de Jordan intervient et la demande est rejetée.

En 1975, le Boozing Barber sort de prison et est  de retour dans la rue. Cette fois, il enlève une femme d'un établissement psychiatrique. La police l'inculpe de plusieurs chefs d'accusations, notamment d'enlèvement et de relations sexuelles avec une personne faible d'esprit. Il est condamné à vingt-six mois pour voies de fait.

Après avoir purgé sa nouvelle peine, il va tuer trois femmes, des prostituées qu'il a repéré Au Slocan Barber Shop, avenue Kingsway, entre juillet 1982 et juin 1985. Bien que Jordan ait avoué les meurtres après avoir consulté son avocat, il échappe une nouvelle fois à une enquête. Le coroner finira par statuer que les décès sont dus à trois accidents par intoxication alcoolique

Rue Kingsway, là où se trouvait le salon de Gilbert Paul Jordan, Slocan Barber Shop

Les dernières victimes

En 1987, Jordan passe la nuit du 11 octobre à boire avec une femme de petite vie à l'hôtel miteux de Niagara, à Vancouver. À plusieurs reprises, Jordan va acheter de l'alcool. Le 12 octobre à six heures du matin, il quitte l'hôtel pour la dernière fois. À 7h40, la police reçoit un appel téléphonique anonyme et découvre dans une chambre de l'hôtel le corps nu de Vanessa Lee Buckner, âgée de 27 ans. Buckner travaillait parfois en tant que prostituée, mais était connue pour être une buveuse modérée. Elle avait un taux d'alcoolémie de 9.1, soit plus du double de la quantité nécessaire pour tuer une personne.

Au cours du procès, le tribunal apprendra que Jordan l'avait empoisonnée, agressée sexuellement alors que du sang coulait de sa bouche et de son nez, et l'avait laissée mourir.

hotel niagara-vancouver
Hôtel Niagara-Vancouver

 

 Arrestation et condamnation

La police découvre un mois plus tard le corps nu d'une nouvelle victime. Elle s'appelle Edna Shade et est morte, elle aussi, d'une intoxication alcoolique. Les empreintes digitales retrouvées sur place permettent de remonter jusqu'à Gilbert Paul Jordan. La police ne l'arrête pas tout de suite et décide de le mettre sous surveillance. Celle-ci durera onze jours durant lesquels Jordan emmène quatre femmes dans des chambres d'hôtel du quartier centre est de Vancouver. A chaque fois, la police intervient pour sauver les victimes, mais de ce ce fait, ne l'arrête toujours pas.
Une des femmes raconte qu'il lui a offert 20 dollars si elle se mettait à boire et finissait les verres qu'il lui tendait, allant même à 50 dollars sur la fin.
Deux des quatre femmes ressortiront de l'hôtel avec un taux d'alcoolémie de 5.2g et 4.3g.
C'est lors de sa dernière tentative que la police décide de l'arrêter enfin. Sa victime est en effet tombée dans un coma éthylique. Quand les agents sont rentrés dans la chambre d'hôtel, Jordan se trouvait allongé sur elle et cherchait à la forcer à boire le contenu d'une grande bouteille de vodka.

Les enquêteurs vont relier Gilbert Paul Jordan à au moins dix décès. Durant son procès, il est inculpé pour la mort de Vanessa Lee Buckner, 27 ans, retrouvée nue sur le sol d'une chambre d'hôtel après une forte consommation d'alcool avec Jordan (Son taux d'alcoolémie était plus de 11 fois supérieur à la limite légale). Le tueur récolte sept ans de prison, puis quinze autres années pour homicide involontaire.

Le Dr Bezerédi qui a expertisé Jordan l'a décrit comme une personne ayant une personnalité anti-sociale. D'après le médecin, Jordan était "une personne dont la conduite est inadaptée en termes de comportement social ; qui a du mépris pour les droits des autres ce qui aboutit à des activités illégales".
En appel, son avocat parvient à réduire sa peine à neuf ans. Il en fera en définitif seulement six.

 

Gilbert Paul Jordan agé

Dernières années

En 2000 alors qu'il se trouve en prison, Jordan tente à nouveau de changer de nom pour prendre celui de Paul Pearce, mais sa demande est rejetée malgré le fait que la Colombie-Britannique n'exige pas la prise d'empreintes digitales ou de vérification judiciaire. 

En 2004, à l'âge de soixante-douze ans, celui que l'on surnomme le "Boozing Barber" redevient un homme libre. La première chose qu'il fait est de violer sa liberté conditionnelle et il est appréhendé dans un hôtel de Winnipeg, dans la région de Manitoba. Il passe alors deux années supplémentaires en prison et décède le 7 juillet 2006 à la prison de Victoria, en Colombie-Britannique.


 

 

L'alcool comme arme

 

 

La première femme à être morte d'intoxication à l'alcool était sa compagne, Ivy Rose, en 1965. Cela allait devenir un mode opératoire. Voici les victimes reconnues comme telles par le tribunal :

  • Mary Johnson, 30 novembre 1980, au niveau Aylmer Hôtel, alcoolémie: 3.4g

  • Barbara Paul, 11 septembre 1981, au niveau Glenaird Hôtel, alcoolémie: 4.1g

  • Mary Johns, 30 juillet 1982 à 2503 Kingsway (son salon de coiffure) alcoolémie: 7.6g

  • Patricia Thomas, 15 décembre 1984, à 2503 Kingsway (son salon de coiffure) alcoolémie: 5.1g

  • Patricia Andrew, 28 juin 1985, à 2503 Kingsway (son salon de coiffure) alcoolémie: 7.9g

  • Vera Harry, 19 novembre 1986, au Clifton Hôtel, alcoolémie: 0.4g

  • Vanessa Lee Buckner, 12 octobre 1987, à l'hôtel Niagara, alcoolémie :

  • Edna Shade, novembre 1987, alcoolémie :  

Entre le 12 octobre et le 26 novembre, la police a observé Jordan et l'a empêché à quatre reprises de tuer. Ses futures étaient :

  • Rosemary Wilson, 20 novembre 1987, au Balmoral Hôtel, alcoolémie: 5.2g

  • Verna Chartrand, 21 novembre 1987, au Pacifique Hôtel, alcoolémie: 4.3g

  • Sheila Joe, 25 novembre 1987, à l'Hôtel Rainbow, alcoolémie : inconnue

  • Mabel Olson, 26 novembre 1987, à l'Hôtel du Pacifique, alcoolémie : inconnue

Le 11 août 2004, il est à nouveau arrêté après la prison pour avoir violé ses conditions de libération conditionnelle en essayant d'alcooliser et de tuer une nouvelle victime : 

  • Barb Burkley, 9 aôut 2004, hôtel York Current, dans le Saskatchewan

 

  ________________________________

©Toute reproduction du texte interdite

Sources :
- https://fr.wikipedia.org/wiki/Gilbert_Paul_Jordan
- https://murderpedia.org/male.J/j/jordan-gilbert-paul.htm
-
RJ Parker, Serial Killers Encyclopedia: The Encyclopedia of Serial Killers from A to Z

 

Commenter cet article