Psycho-Criminologie

Psycho-Criminologie

psychologie et criminologie

Publié le par Criminologie
Publié dans : #2019, #Actualites, #Pédophilie, #Jeffrey Epstein, #Procès
"Jeffrey Epstein" "psycho-criminologie.com"

 

Le pédophile milliardaire Jeffrey Epstein a été arrêté samedi dernier, 6 juillet 219, pour trafic présumé de dizaines de mineurs à New York et en Floride.  Epstein, qui possède un hôtel particulier à New York et une île dans les Caraïbes, est détenu à la prison fédérale de Manhattan avant la date de son procès.

L’arrestation de samedi par le FBI et la police de New York intervient environ 12 ans après que le financier, âgé de 66 ans, ait eu une première affaire et mise en garde pour avoir prétendument agressé des douzaines de mineures en Floride entre 2002 et 2005.

Depuis plus de dix ans, les abus sur les victimes d’Epstein font l’objet de poursuites de la part des familles, d’enquêtes menées par les autorités locales et fédérales et de révélations dans la presse. Malgré l'attention portée à ses crimes sexuels présumés, le businessman a réussi à éviter toute peine d'emprisonnement significative, sans parler des accusations fédérales.

Le nouvel acte d’accusation  allègue qu'Epstein aurait exploité sexuellement des dizaines de filles mineures avec un stratagème désormais familier : leur verser de l’argent pour des « massages », puis les molester ou les agresser sexuellement. en les maltraitant dans son hôtel particulier de l’Upper East Side ou dans son palais somptueux de Palm Beach.
Epstein sera inculpé d'un chef de trafic sexuel sur mineurs à des fins sexuelles et d'un chef de complot en vue de se livrer à un trafic sexuel sur mineurs - ce qui pourrait le mettre en prison pendant plus de 45 ans. L'affaire est traitée par l'unité de la corruption publique du district sud de New York, avec l'aide des responsables du district chargés de la traite des êtres humains et du FBI.

Plusieurs employés et associés du milliardaire auraient recruté les filles, et certaines victimes sont finalement devenues elles-mêmes des recruteuses, selon les forces de l'ordre. Les filles n'avaient que 14 ans et Epstein savait qu'elles étaient mineures, selon les détails de l'arrestation et de l'acte d'accusation.

Le financier menait ses actes dans ses maisons de Palm Beach,  de New York, dans les îles Vierges, ainsi que dans son ranch isolé à Stanley, au Nouveau-Mexique, transportant des jeunes femmes dans son avion privé afin de faciliter les agressions sexuelles perpétrées sans contrôle des autorités.

 

La carrière financière d’Epstein a toujours été entourée de mystère.

Ancien professeur de mathématiques à la Dalton School, Jeffrey Epstein a quitté l'enseignement pour travailler pour la banque Bear Stern avant de fonder son propre fonds d’investissement spéculatif dans les années 80, J. Epstein & Co., censée gérer la vie de milliardaires. Les Wexner, président de Limited Brands, est son seul client connu. 

Au fil des ans, Epstein s’est présenté comme un philanthrope de renom et a promis 30 millions de dollars pour le programme de Harvard. Il s'est entouré d’une foule de personnalités telles que Donald Trump et Bill Clinton ; ces derniers se sont rendus en Afrique avec Epstein pour parler du développement économique et du sida. Donald Trump l’avait également invité à sa résidence de Mar-a-Lago, en Floride, en février 2000. En 2002, le futur président des Etats-Unis confiait au New York Magazine : « Je connais Jeff depuis 15 ans. C’est un mec super, on passe toujours un bon moment à ses côtés. On dit de lui qu’il aime les belles femmes comme moi, et beaucoup parmi elles sont assez jeunes. »

Dans un portrait de 2002, le journal Wall Streeter a décrit Epstein comme un «personnage mystérieux Gatsbyesque» qui «aime que les gens pensent qu'il est très riche» et «cultive cet air de solitude». Un autre investisseur de premier plan a ajouté : «Une fois, il m'a dit que 300 personnes travaillaient pour lui, et j'ai aussi entendu dire qu'il gérait l'argent de Rockefeller. "

En 2003, le film de Vanity Fair basé sur l'histoire d'Epstein le comparait à Jay Gatsby.

En 2005, la police de Palm Beach avait ouvert une enquête sur Epstein après qu'une jeune fille de 14 ans ait confié à la police qu'un homme du nom de «Jeff» l'avait agressée à son domicile.

 

 

Découverte de photos compromettantes dans le Manhattan Mansion de Jeffrey Epstein

Les autorités ont mis la main sur ce réseau sexuel d'adolescentes, où les victimes étaient payées pour recruter d’autres jeunes filles dans le but de fournir des «massages» à Epstein. Les victimes étaient conduites dans sa chambre, où il leur ordonnait de se déshabiller, a annoncé la police. Le financier les agressait ensuite - en les forçant parfois à avoir des relations sexuelles avec lui ou une jeune femme qu’il qualifiait d’esclave sexuelle. Il leur versait ensuite entre 200 et 1 000 dollars par visite, selon des documents judiciaires.

La police a déclaré que "les massages" d’Epstein avaient été commandités avec l’aide de ses assistants personnels.

Les enquêteurs ont affirmé avoir découvert des milliers de photos de filles nues, une table de massage avec des jouets sexuels, du lubrifiant, ainsi que des notes et des messages contenant le nom des victimes.

Certaines photos se trouvaient dans un coffre-fort contenant des CD portant la mention «Misc nudes 1» et «Girl pics nude», ou même des noms individuels, ont déclaré les procureurs.

Des photos de filles nues avaient également été découvertes lors d’une descente qui avait été effectué en 2005 dans le manoir d’Epstein à Palm Beach, en Floride, mais il n’avait alors jamais fait l’objet d’un procès. Au lieu de cela, les procureurs fédéraux de Miami lui avait permis de plaider coupable à une accusation de prostitution dans l'État, et avait été condamné à une peine aménagée de 13 mois en Floride. Cette affaire fait actuellement l'objet d'une nouvelle enquête.

Les preuves, cependant, ne se limitent pas aux photos.
L'acte d'accusation indique que les preuves «comprennent également des documents et autres éléments, tels que des notes, des messages récupérés de la résidence du défendeur contenant le nom et les coordonnées de certaines victimes, ainsi que des enregistrements d'appels confirmant que le défendeur et ses agents étaient en contact répété avec diverses victimes au cours de la période de mise en accusation. "

Les procureurs ont affirmé que les éléments de preuve, ainsi que les témoignages des victimes présumées, "constitueraient une preuve évidente de la culpabilité et pèseraient lourdement en faveur de la détention"

Dans le mémo, les procureurs de Manhattan ont déclaré que ce qu'ils avaient découvert à New York montrait qu'Epstein n'avait pas changé ses habitudes depuis 2005.
"L'accusé, un délinquant sexuel enregistré, n'a pas été puni, et n'est pas repentant", ont-ils écrit. "Il est un danger permanent pour la communauté."

La richesse d’Epstein et ses avoirs internationaux font de lui un «risque extrême de fuite» et c'est pourquoi il est détenu en prison sans possibilité de caution jusqu'à son procès.

 

 

 

 

_______________________________

 

 

Tags : le meilleur site de psycho-criminologie, le meilleur site de criminologie, les meilleurs sites de criminologie

Commenter cet article