Psycho-Criminologie

Psycho-Criminologie

psychologie et criminologie

Margie-Velma-Barfield-portrait-tueuse-en-serie-psycho-criminologie.com

 

Nombre de victimes :  6 (4 hommes, 2 femmes)
Type de victimes : Ses maris, son fiancé, sa propre mère, son employeur 
Période : 4 avril 1969/4 février 1978  
Surnoms :  Death Row Grannie, Mama Margie 
Nom :   Margie Velma Bullard  
Date de naissance :  29 octobre 1932 
Lieu de naissance : Caroline du Sud   
Date de décès :  2 novembre 1984 
Lieu de décès :  Prison de Raleigh (Caroline du Nord)
Sexualité : Hétérosexuelle 
Mariage :  2
Famille :  8 frères et sœurs - 2 enfants
Niveau d'études :  Niveau première
Taille : 1m60
Type de tueur :   Organisée, avec mobile de gain, manipulatrice

Modus operandi :  Pour dissimuler ses exactions financières, elle tuait ceux à qui elle volait de l'argent en les empoisonnant à l'aide d'arsenic ou de raticide qu'elle versait dans leur boisson favorite
Type d'armes utilisées :  arsenic

velma-barfield-psycho-criminologie.com

  Les faits 

  Margie Velma Bullard  était une tueuse en série reconnue coupable de cinq meurtres par empoisonnement. Elle a été la première femme aux États-Unis à être exécutée après la reprise en 1977 de la peine capitale (et la première depuis 1962). Elle a également été la première femme à être exécutée par injection létale.

 

  Jeunesse

  Margie Velma Bullard est née le 29 octobre 1932 en Caroline du Sud, mais a grandi à Wade en Caroline du Nord, à Fayetteville dans la petite ferme familiale. C'est la première fille et la deuxième des 9 enfants du couple Bullard composé de Murphy et de Lillie.
  La famille n'est pas riche, bien au contraire, et la vie est rudimentaire. La ferme n'a ni électricité ni toilettes extérieures. Margie Velma a pour habitude d'aller dans les bois ou d'utiliser un pot de chambre pour se soulager.
  Elle dort dans la chambre de ses parents, et ce, jusqu'à ce qu'elle rentre au lycée. Son père est alcoolique et maltraite sa mère. Il se montre aussi abusif envers sa fille sans que l'on sache vraiment s'il a abusé d'elle. En tout les cas, il la frappe et Velma en gardera des séquelles. Elle en voudra beaucoup à sa mère de ne pas l'avoir défendu.
  Elle se réfugie dans les études dès son entrée au cours élémentaire et se montre une excellente élève. Elle est assidue et ramène souvent de bonnes notes à la maison, mais elle est socialement rejetée par ses pairs en raison de son style appauvri.
  Velma commence alors à voler afin de gagner un peu d'argent. Elle vole des pièces à son père et est surprise en train de voler de l’argent à un voisin âgé.
  Les coups de sangle tombent alors. Son père, strict, ne tolère pas le moindre dérapage.
  Heureusement pour elle, il travaille dans une usine de textile et la famille ne le voit pas souvent, ce qui leur permet à tous de souffler.
 Quand elle a 11 ans, ses parents et plus particulièrement son père la chargent de s'occuper du linge de maison. Elle doit le repriser, le laver et le repasser pour tout le monde.
  A 12 ans, elle est chargée de faire à manger pour la famille.
  Deux fois l'été, ses parents l'envoient étudier à l'école biblique presbytérienne.
  La petite fille est étonnée, quand pour ses 13 ans, son père lui achète pour la première fois une robe à fleurs. Ce sera le plus beau jour de son enfance dira-t-elle plus tard. La même année, la famille déménage pour le comté de Robeson. C'est là que Velma Bullard va rencontrer son futur mari, Thomas Burke et que son père va la violer alors qu'elle est restée à la maison à cause d'une grippe (chose qui sera réfutée par sa famille par la suite).
  Elle a 15 ans, quant à l'école elle est choisie pour faire partie de l'équipe de basket de l'école, mais ses parents refusent qu'elle y joue.
  Velma est furieuse contre eux.

 

Margie-Velma-Barfield-thomas-burke-portrait-psycho-criminologie-com
Velma et son mari Thomas Burke

  Le mariage


  Elle fréquente l'Eglise baptiste, se fait baptiser et se met à fréquenter assidument Thomas Burke qui représente pour elle une véritable bouffée d'oxygène. Celui-ci lui propose le mariage l'année suivante quand elle a 17 ans. Velma accepte aussitôt et s'enfuit avec lui afin que ses parents ne puissent pas lui remettre le grappin dessus avant le mariage. Les deux jeunes gens s'unissent alors en douce dans la ville de Dillon.
  Thomas quitte l'école et trouve un travail dans une usine de textile dans la ville de Red Springs.
Deux ans plus tard, le couple déménage et s'installe à Wade, près des parents de Velma. Thomas est engagé dans une entreprise de boissons gazeuses.

kim-norton-fille-de-velma-barfield-psycho-criminologie.com
Kim Norton, la fille de Velma et Thomas


  Le 12 octobre 1951, Velma donne naissance au premier enfant du couple, Ronald Thomas (Ron). Le couple déménage à nouveau, cette fois pour Parkton où ils resteront onze ans.
  En 1953, le 3 septembre, leur deuxième enfant naît. Il s'agit d'une petite fille, Kim. Velma prend l'habitude d'aller à l'église avec ses enfants et enseigne même à une classe le dimanche. Elle se porte volontaire pour accompagner les voyages scolaires.

  La même année, elle est renversée par une voiture et se retrouve à l'hôpital. Elle traverse alors une forte période de dépression qui va durer plusieurs mois.
 

Margie-Velma-Barfield-portrait-2-psycho-criminologie.com


  En 1958, elle trouve un travail dans une usine de textile. Avec ce revenu supplémentaire, la famille emménage dans une meilleure maison à Parkton, en Caroline du sud.  Elle voit moins son mari, ce qui va devenir très vite un motif de tension dans le couple.
  Elle a 30 ans quand Velma commence à avoir des épisodes d'hémorragie et à se sentir fatiguée. Allant consulter, son médecin lui dit qu'elle doit se faire opérer. Ce sera une hystérectomie.
  L'année suivante, la mère de Thomas leur offre un acre de terre et le couple fait construire une maison comprenant trois chambres.
  Velma montre rapidement des problèmes nerveux qu'elle met sur le compte de son opération. Elle se sent constamment tendue, nerveuse et effrayée et a de douloureux maux de dos. Le tout est exacerbé par le comportement de son mari qui s'est mis à boire après avoir eu un accident de voiture qui lui a occasionné une commotion cérébrale et lui donne de violents maux de tête. Velma a horreur de l'alcool depuis qu'elle en a subi les effets, enfant, et se montre préoccupée par la consommation grandissante de son mari.
  Ce qu'elle redoute arrive.
  Thomas devient alcoolique et se met à la frapper ce qui provoque de nombreuses disputes entre eux. Velma finit par appeler la police, exaspérée, et le fait interner à l'hôpital public Dorothea. Thomas quitte sa chambre trois jours plus tard, furieux contre sa femme. La même année (nous sommes en 1966), il perd son travail. Pour subvenir aux besoins de la famille, Velma Bullard prend deux jobs. Elle est commis dans un magasin, le Belk et opératrice de machines dans une usine de coton.
  En 1968, Thomas toujours en proie à l'alcool saisit son fils Ronnie par le cou et le jette contre un mur. Il le menace d'un couteau. Velma s'interpose. La nervosité engendrée par les crises, la fatigue due à ses deux métiers, font que Velma s'écroule un jour dans sa cuisine. Elle est emmenée à l'hôpital pour une crise nerveuse et les médecins lui prescrivent de puissants tranquillisants dont du Valium. A sa sortie, elle prend ses médicaments trois fois par jour au lieu d'une fois par jour qui est son dosage journalier. Elle manque de ce fait, rapidement de médicaments et passe son temps à faire le tour des médecins pour avoir plus de prescriptions. Elle finit par tomber dans une profonde dépression.
  Le 21 avril 1969, Thomas Burke, 36 ans, laisse tomber sa cigarette en feu alors qu'il est saoul. La maison s'enflamme et il meurt étouffé, semble-t-il, par la fumée. Velma, qui faisait ses courses à ce moment-là, trouve refuge à l'hôpital et se fait prescrire de nouveaux anxiolytiques pour soulager son chagrin. Cela ne fait qu'augmenter sa toxicomanie. 

Margie-Velma-Barfield-portrait-3-psycho-criminologie.com


  Quelques mois après l'incendie qui a tué Thomas, un deuxième incendie (mystérieux celui-ci) ravage la maison, la détruisant en partie. Velma touche l'argent de l'assurance. 
  En novembre 1969, une collègue de Velma chez Beck lui présente son frère.
  Jennings Barfield a de l'emphysème et du diabète ce qui en fait une parfaite future victime. Elle se marie d'ailleurs avec lui l'année suivante et veille sur sa santé. Toujours accro à ses médicaments, Velma n'en fait pas moins une overdose au mois de novembre 1970 et est à nouveau transportée à l'hôpital. L'épisode se reproduit au mois de février suivant. Son mari fait part de ses regrets quant à son mariage. Il ne savait pas à leur rencontre à quel point elle était toxicomane. Mal lui en a pris de se confier,  car il meurt le mois suivant, le 22 mars, empoisonné à l'arsenic et au raticide versés dans sa bière et dans son thé.

jennings-barfield-grave-velma-burke-psycho-criminologie.com


  Jennings est mort avec pour symptôme : des problèmes de respiration, des vomissements, de la diarrhée.
  Au départ, il semble que Velma voulait simplement le rendre malade, mais le dosage donné s'est avéré trop fort. Ce décès ne fait qu'accentuer sa propre toxicomanie et au mois d’octobre elle fait une overdose.
  Elle est alors hospitalisée trois semaines.
  Renvoyée chez elle, elle perd sa maison construite par son ex-mari Thomas car elle ne paye pas l'hypothèque. Elle retourne alors s'installer chez ses parents à Fayetteville, au Nouveau-Brunswick.
  Au mois d'avril 1972, son père meurt d'un cancer d'un poumon.
  En 1973, elle fait une nouvelle overdose et retourne à l’hôpital pour deux semaines.
L'année suivante, au mois d'octobre, elle contracte un emprunt de 100 000$ au nom de sa mère, en utilisant la maison de celle-ci comme garantie et en falsifiant sa signature.
  Au mois de novembre, elle contracte un nouvel emprunt, cette fois de 1000 dollars. Elle fait également cinq chèques en bois en se servant du chéquier de feu son mari Jennings.
  Au mois de décembre 74, sa mère Lillie a la surprise de recevoir une première lettre lui réclamant le remboursement du prêt. Devant la demande d'explications de sa mère, Velma l'empoisonne. Lillie est prise de vomissements, de diarrhée, de crampes. Elle se plaint de graves douleurs à l'estomac. Velma appelle le médecin qui fait venir l'ambulance et elle accompagne sa mère à la clinique locale et est déclarée morte deux heures seulement après son admission.

Margie-Velma-Barfield-portrait-1-tueuse-en-serie-psycho-criminologie.com
Margie Velma Barfield

  Le 30 décembre, Lillie Bullard est déclarée morte d'une crise cardiaque.
  Velma emménage ensuite avec sa fille Kim et son gendre Dennis dans leur mobile-home.
  Mais ses dettes la suivent et le shérif passe la voir au mois de février pour lui demander de rembourser les chèques sans provision. Comme elle ne peut pas donner l'argent, elle fait une overdose en tentant de se suicider. Elle ne meurt pas,  mais se casse le col du fémur provoquant une nouvelle hospitalisation de trois semaines. La police l'informe alors qu'elle sera arrêtée à sa sortie.
  Elle est effectivement placée en prison au mois de mars. Au tribunal, elle plaide coupable et est condamnée à une peine de prison de six mois et part au centre pénitentiaire de Raleigh en Caroline du Nord. Grâce à son bon comportement, elle en ressort au bout de quatre mois.
  Une autopsie de sa mère est demandée par le procureur. Quand les résultats reviennent, il n'est pas fait mention d'empoisonnement. Velma s'en tire sans poursuite.
  A peine sortie, elle vole un chèque à son gendre pour s'acheter des médicaments. Sa fille ayant découvert le pot aux roses appelle les médecins de sa mère pour leur faire cesser  toute prescription.
Le 1er novembre 1975, Velma trouve un emploi comme aide chez Montgomery Edwards, 93 ans, sa femme Dollie, 83 ans étant trop faible pour s'occuper de lui. L'homme est en effet aveugle et invalide. Le couple paye Velma 75 dollars par semaine, chambre et pension comprises. Mais elle ne s'entend pas avec la femme de son patient qui se montre assez critique à son égard. Velma la prend rapidement en grippe.
  Elle rencontre parallèlement chez eux, leur neveu, Stuart Taylor. L'homme, qui est alcoolique est en instance de divorce, ce qui ne rebute pas cette fois-ci Velma.
  Le 29 janvier 1977, Montgomery Edwards décède à l'âge de 95 ans dans sa maison de Lumberton.
  Le mois suivant, Velma achète du poison et en donne à Dollie Edwards qui décède trois jours plus tard.
  Velma trouve une nouvelle place chez John Henry et sa femme Record Lee. Cette fois, elle sera payée 50$.
  Le 4 juin, elle contrefait un chèque de son employeur pour 50$ et pour éviter qu'il ne le découvre, elle l'empoisonne. L'homme décède officiellement d'une crise cardiaque.
  Velma quitte son emploi et retourne à Lumberton. Elle y loue une caravane et travaille comme infirmière dans une maison de retraite locale. En parallèle, elle commence une liaison avec Stuart Taylor. Au mois d’octobre, elle emménage chez lui. En rangeant ses affaires, il tombe sur les lettres qu'elle avait reçues en prison et rentre dans une colère noire parce qu'elle ne lui avait jamais dit qu'elle avait fait de la prison. Elle lui vole un chèque et le falsifie.

Margie-Velma-Barfield-portrait-02-psycho-criminologie.com


  Au mois de décembre 1977, elle est opérée du sein gauche et continue ses magouilles en volant d'autres chèques à son compagnon. Elle achète une bouteille de poison et envisage d'empoisonner celui-ci afin qu'il ne découvre pas ses manigances.
Un soir, alors qu'ils assistent tous les deux à une réunion évangélique, Stuart tombe malade. Velma et lui rentrent à la maison. Elle appelle alors la belle-mère de Stuart et son ex-épouse afin de les informer de sa maladie. Après trois jours de douleur et de souffrances, Velma appelle une ambulance. Son petit-ami est transporté aussitôt à l'hôpital.
  Il y décède le 3 février 1978.
  Le médecin, intrigué, décide d'effectuer une autopsie et trouve de l'arsenic dans le corps de Stuart.
  Le 10 mars, la police débarque chez Velma et l'emmène pour trois heures d'interrogatoire. Relâchée, elle tente de se suicider avec une dose de médicaments, mais son fils intervient et la sauve. Ce même jour, elle prend conseil auprès d'un avocat et avoue avoir empoisonné son compagnon. Elle est déférée devant le tribunal et emprisonnée dans la section féminine de la prison. Son avocat, à sa demande, lui apporte des anxiolytiques pour calmer ses angoisses.
  Le 15 mars, elle est transférée à l'hôpital pour un traitement psychiatrique afin d'évaluer sa capacité mentale à subir un procès.
  Le corps de Jennings Barfield est exhumé et une seconde autopsie est effectuée. Cette fois-ci des traces d'arsenic sont retrouvées.
  Au bout de cinq semaines, elle retourne en prison où elle souffre de dépression et parle de se suicider. En détention, elle entend parler du programme de l'évangéliste J.K. Kinkle et se met à étudier la bible afin de demander pardon à Dieu.

Margie-Velma-Barfield-portrait-psycho-criminologie.com

  Procès


  Son procès débute le 23 novembre 1978 à Elizabethtown (Caroline du Nord). Velma Barfield est accusée d'homicide au premier degré dans le décès de Stuart (Stewart) Taylor, et dans ceux de Dollie Edwards et de John Henry Lee. Elle a affirmé qu'elle les a tuées afin de dissimuler le fait qu'elle leur avait volé de l'argent pour financer sa consommation de drogues illicites. Elle réfute par contre avoir une quelconque participation dans la mort de Montgomery Edwards, Thomas Burke et Jennings Barfield

  Le 30, après sept jours de procédure, elle est reconnue coupable et condamnée à mort. Elle est emmenée dans le couloir de la mort de la prison de Raleigh et y attend sa date d’exécution qui est initialement fixée au 3 février 1979. Finalement, elle obtient un sursis. 
  En septembre 1980, la cour d'appel refuse d'entendre son cas. Une nouvelle date d’exécution doit être programmée mais là encore, elle obtient un sursis et ce, à trois occasions.
  En prison, ses co-détenues la surnomment "Mama Margie" car c'est la plus âgée d'entre elles. En retour, elle les surnomme "ses enfants adoptés".
Durant son emprisonnement, elle se consacre à son ministère chrétien en aidant le révérend Billy Graham auprès des autres prisonnières. Ses efforts sont reconnus par tous au point qu'un comité va voir le jour pour tenter de commuer sa peine en prison à vie. (elle dira peu de temps avant de mourir qu'elle avait fait semblant d'être une bonne chrétienne pour espérer avoir la vie sauve).

Margie-Velma-Barfield-article-psycho-criminologie.com


 
  Le 3 octobre 1983, la Cour Suprême rejette son pourvoi.
  Au mois de juin 1984, elle est transférée à la prison centrale de Raleigh. Après un nouveau sursis, ses partisans tentent de faire entendre sa cause auprès du gouverneur qui refuse de prendre parti pour elle et de l'amnistier.
  Le 20 octobre 1984, son fils et sa fille emmènent leurs enfants voir leur grand-mère. Ce sera la dernière fois qu'elle les verra, car sa date a été programmée. Pour son exécution, Velma a choisi l'injection létale.
  Le 1er novembre, elle écrit une lettre à chacune des familles de ses victimes et leur demande pardon. Elle demande à ce que ses lettres soient envoyées après sa mort (les familles refuseront de les prendre).

 

  Exécution


  Margie Velma Barfield est exécutée le 2 novembre à 14h15 après avoir refusé un dernier repas. On lui donna alors un sac de chez Doodles Cheez et une cannette de coca-cola. Elle portait un pyjama rose et une couche-culotte pour adulte lors de sa mise à mort. A 14h25, son corps est emporté par une ambulance et passe devant une foule de manifestants qui sont pour ou contre la peine capitale qui s'est rassemblée devant la prison. Elle a demandé que ses organes soient utilisés à des fins de greffe. Mais cela n'est pas possible car son cœur a cessé de battre après 10 minutes et qu'il n'a pas été possible de le redémarrer. Ses cornées et certains tissus cutanés ont pu être utilisés. 

  Dans une déclaration qu'elle a écrite, elle reconnaissait avec fait du mal aux familles de ses victimes et remerciait tous ceux qui l'avaient soutenu durant ces six ans d'emprisonnement.
  Son corps repose au cimetière rural près de son premier mari, Thomas Burke.
  Elle avait 52 ans.

 

 

  Plus 

  Jonathan Byrd, chanteur-compositeur, et petit-fils de la victime Jennings Barfield écrit sur son album "Les fleurs sauvages" une chanson intitulée "Velma".

 

 

©Toute reproduction du texte interdite

_______________________
 

Sources :
- https://fr.wikipedia.org/wiki/Margie_Velma_Barfield
- https://www.ncpedia.org/biography/barfield-margie-velma
- https://www.thoughtco.com/profile-of-serial-killer-velma-margie-barfield-973180
- http://murderpedia.org/female.B/b/barfield-velma.htm

Tags :  velma barfield, velma barfield histoire, velma barfield biographie, velma barfield tueuse en série, velma barfield serial killer, velma barfield ange de la mort, velma margie barfield, Jennings BarfieldMontgomery Edwards, Thomas Burke, Velma Bullard, procès velma bullard, velma bullard histoire, velma bullard photo, velma barfield photo, tueuses en série, tueuse en série, veuve noire, tueuses veuve noire, velma barfield amazon, velma barfield wiki, velma barfield wikipedia, les plus grandes tueuses en série, les tueuses en série les plus prolifiques, tueuses en série usa, tueuses en série américaine

Commenter cet article