Psycho-Criminologie

Psycho-Criminologie

psychologie et criminologie

Joanne dennehy, la meurtrière de Peterborough

Nombre de victimes : 3 plus 2 tentatives
Nom : Joanna Dennehy
Surnom : la tueuse de Peterborough
Date de naissance : 1982
Lieu de naissance :
Parents : Père, agent de sécurité - Mère, commerçante
Famille : Une sœur, Maria
Victimes : Lukasz Slaboszewski, John Chapman, Robin Berezz,
John Rogers, Kevin Lee
Modus operandi : poignardait ses victimes (connues ou non) dans le coeur
Type de tueur : sadique
Profil : sadomasochiste, trouble de la personnalité antisociale, manipulatrice
Diagnostic : Psychopathe

_____________________________________

 

  Les faits :

  Nous sommes en 2013.
  Joanne Dennehy s'en prend à trois hommes et les poignarde à mort, puis se jette sur deux victimes qui en réchapperont miraculeusement. Les faits se déroulent en seulement douze jours, entre l'est et l'ouest de la Grande-Bretagne.
  Au psychologue de la prison qui l'interrogera, elle avouera : « J'ai tué pour voir ce que ça faisait, pour voir si j'étais aussi froide que je le pensais. »
  Nul doute que si elle n'avait pas été appréhendée rapidement, une longue série de morts aurait jonché les fossés anglais.

 

Joanne-dennehy-tueuse-en-serie-enfant-psycho-criminologie-com
Joanne Dennehy enfant

  Enfance :

  La jeune Joanna Dennehy grandit dans la petite ville paisible de St-Albans, dans le Hertfordshire. Ses parents travaillent tous les deux. Son père est agent de sécurité dans une entreprise de télécommunication et sa mère travaille dans un supermarché. Tous deux lui assurent ainsi qu'à sa sœur, Maria, une existence financière sans trouble et une bonne éducation.
  Joanne fait partie d'un club de sport, apprend bien à l'école et s'entend parfaitement avec sa sœur.
  Rien n'aurait pu prédire que cette petite fille souriante deviendrait une future tueuse en série.
  C'est à l'adolescence, que Joanne Dennehy alors âgée de 13 ans, commence à mal tournée.
  Elle se drogue, se met à boire, et ne va plus en cours.
  Elle s'enfuit de chez elle avec un garçon. Ce ne sera pas sa dernière fugue puisqu'elle remettra cela l'année suivante.
 Ses parents essayent de lui restreindre ses sorties, l'accompagnent à l'école. Mais rien n'y fait. Plus ils cherchent à la contrôler, plus elle se rebelle. Finalement, elle quitte le domicile familial à 16 ans pour s'installer avec un homme de six ans son aîné, John Treanor avec qui elle entame une relation tumultueuse.

 

Joanne-dennehy-tueuse-en-serie-john-treanor-psycho-criminologie-com
Joanne et John Treanor

  Vie :

  Treanor et Joanne déménagent rapidement dans le Cambridgeshire. Joanne tombe enceinte et à 21 ans est mère de deux enfants. 
  Le couple qu'elle forme avec John Treanor se dispute souvent, et elle n'hésite pas à frapper celui-ci sous l'effet, le plus souvent, de l'alcool. Il lui arrive aussi de fuir de la maison pendant plusieurs semaines sans donner de nouvelles et durant ce laps de temps couche avec d'autres hommes. Ses relations sexuelles ne sont pas de tout repos. En effet, Joanne prône le sadomasochisme et n'hésite pas à se faire frapper tout comme à donner des coups.
  De nombreux actes d'automutilation,dont de la scarification, complètent le portrait.
  Avec le temps, son comportement irascible ne fait qu'empirer tout comme son addiction à l'alcool. C'est à ce moment qu'elle commence à se promener en ville avec un couteau.
  Fatigué de cette vie, John Treanor la quitte en 2009 après qu'elle l'ait menacé avec un poignard de 15 centimètres de long. Il part avec ses enfants pour le nord de l'Angleterre. Joanne quelque peu perdue, traîne de ville en ville et passe quelques jours en prison pour consommation de stupéfiants. Une fois dehors, elle reprend son errance et finit par écoper d'une peine de 12 mois d'intérêt général pour harcèlement et détention de chien dangereux, en 2012.

  En février de la même année, elle est enfermée durant trois jours dans l'unité psychiatrique de l'hôpital de Peterborough. Là, on lui diagnostique une série de troubles mentaux, dont un comportement antisocial, et un trouble psychopathique du comportement.
  Relâchée, elle se rend en 2013 dans une agence de location et trouve un studio à louer à Biefeld, dans le quartier résidentiel de Peterborough.

  Une de ses voisines dira de Joanne que c'était une personne agréable, gentille avec les enfants, polie... Mais si cette voisine ne lui trouve que des qualités, un autre de ses voisins ne pourra pas en dire autant. John Chapman, ancien des Malouines, dira à ses amis qu'il en avait peur, qu'elle l'effrayait et qu'elle était folle.

  Le copropriétaire de l'agence de location d'appartements, Kevin Lee, père de deux enfants, trouve à Joanne un emploi. Elle doit l'aider à collecter les loyers de l'immeuble et déloger les locataires mauvais payeurs, ce qui lui donne l'accès à la plupart des maisons du quartier. C'est alors qu'elle va commettre son premier meurtre...

 

  Les meurtres :

  C'est à l'extrémité nord de Peterborough, à Welland, que Joanne Dennehy commet son premier homicide. Elle a rencontré un ouvrier polonais, Lukasz Slaboszewski, 31 ans, arrivé sur le sol anglais en 2005. Les deux jeunes gens échangent des sms, se voient et deviennent rapidement amants. Le 19 mars 2013, elle lui envoie un texto lui demandant de la retrouver dans son appartement. A peine est-il arrivé qu'elle le poignarde en lui enfonçant un couteau dans le cœur.
  Nullement perturbée par le meurtre qu'elle vient de commettre, elle jette le corps du polonais à la poubelle et n'hésite pas à le montrer à une jeune fille de 14 ans qui réside dans le quartier.
  La poubelle n'est qu'une solution temporaire. Joanne Dennehy sait qu'elle ne peut laisser le corps là et doit s'en débarrasser au plus vite. Elle a besoin d'aide. Elle appelle son collègue de conditionnelle, Gary Strech, qu'elle manipule aisément. Cambrioleur raté, ce colosse de 2 mètres se laisse entraîner dans les délires malsains de la jeune femme. Il est complètement subjugué par Joanne pour qui il  ferait n'importe quoi.
  Pour la jeune femme, il ne représente rien sinon un pion qui lui est utile. Avec l'aide de Stretch, elle se débarrasse du corps de Lukasz dans un fossé sur la route de Peterborough.

 

Gary Stretch

  Elle attend moins d'une semaine pour commettre son deuxième meurtre. Cette fois elle jette son dévolu sur son voisin, John Chapman, 56 ans, qui vit dans un studio au premier étage. Le 29 mars 2013, elle le tue alors qu'il est sans défense de six coups de poignard dont une fois à la gorge, sectionnant la carotide. Un des coups lui brisera le sternum et un autre lui percera le cœur.
  Avec ce meurtre, elle se sent de plus en plus confiante. C'est l'escalade. D'un coup de couteau, elle est passée à six en moins d'une semaine. Elle téléphone à Stretch et heureuse, lui chante la chanson de Britney Spears "Oops, I did it again" (Oops, je l'ai encore fait). Stretch et un autre de ses collègues, au lieu de la dénoncer, vont au contraire mentir à la police et l'aider à se débarrasser des corps.
  En effet, la mort de Chapman ne va la satisfaire que quelques heures. Elle attire son employeur et amant, Kevin Lee chez elle.
Kevin Lee lui loue gratuitement deux appartements. Joanne lui avait raconté que son père l'avait violé durant son enfance et qu'elle avait dû le tuer (ce qui est faux dans les deux cas, mais on peut se demander si en effet Dennehy n'a pas été violé durant son adolescence, ce qui expliquerait en partie son parcours meurtrier).
  D'ailleurs, Lee qui était son amant depuis quelques temps aurait dit quelques jours plus tôt à un de ses amis qu'elle avait pour fantasme qu'il la viole.
  Mais cette fois-ci, Dennehy ne veut pas avoir de relation sexuelle avec Kevin. Elle veut le tuer et assouvir sa soif de sang. A peine arrivé chez la jeune femme, il se fait poignarder.

 

Joanne Dennehy

  La femme de Kevin, Cristina, ne voyant pas son mari rentré, se souvient de la conversation qu'elle a eue avec son mari quelques jours plus tôt. Celui-ci lui avait avoué que Joanne souhaitait tuer quelqu'un. Inquiète, elle demande l'aide du collègue de Kevin et parcourt la ville à sa recherche avant d'appeler les autorités.
  Pendant ce temps, Joanna aidée par Stretch et  Leslie Layton, se débarrasse des corps de Chapman et de Lee aux abords de Peterborough comme elle l'avait fait avec celui de Lukasz, abandonné 10 jours plus tôt.
  Elle travestit Kevin Lee en femme et lui expose les fesses à l'air comme pour l'humilier une dernière fois.
  Cristina Lee toujours accompagné du collègue de son mari repasse pour la deuxième fois devant une maison censée être abandonnée. Elle remarque alors, chose étrange, que la lumière est allumée dans l'une des pièces. Elle appelle alors la police qui arrive quelques minutes plus tard.
  Les officiers ne trouvent aucun corps à l'intérieur, mais comprennent qu'il s'est passé quelque chose en sentant des odeurs d'eau de javel, mais aussi en remarquant des traces de sang suspectes.
  Le lendemain, la police se rend chez Cristina Lee. Un promeneur a fait la découverte d'un corps... celui de Kevin.
Celle-ci leur révèle ses soupçons concernant Joanna Dennehy. Soupçons qui vont se révéler probants très rapidement. Les enquêteurs mettent la main sur Leslie Layton et le font parler. Celui-ci leur avoue que Dennehy et Stretch sont partis en voiture hors de la ville.
  Un mandat d'arrêt est émis à l'encontre de Joanne qui se délecte de cette mise en avant dans les médias. Le duo qu'elle compose avec Stretch se retrouve à Norfolk où ils cambriolent une maison avant de traverser le pays en direction de Hereford où ils prévoient de vendre leur larcin pour financer leur fuite. Dans le Herefordshire, ils cambriolent une nouvelle maison, puis retrouvent un homme, Mark Lloyd qui les accompagnent dans leur fuite.

  Cela fait quatre jours que Joanne a tué. Son envie remonte à la surface, plus présente que jamais. Elle dit à Stretch "Je veux m'amuser... j'ai besoin de toi pour m'aider à m'amuser".
Le 2 avril 2013, en compagnie de Mark Lloyd, elle entre dans une épicerie de Hereford et menace l'hôtesse de caisse. Dix minutes plus tard, après avoir bu une demi-bouteille de whiskey, elle longe la ville en voiture puis s'arrête, descends, et poignarde deux hommes au hasard. Il s'agit de Robin Berezza, ancien pompier de 64 ans promenant son chien, et John Rogers, 56 ans qu'elle poignarde de trente coups de couteau et dont elle lèche le sang présent sur la lame.
  Elle s'empare du chien de John Rogers, remonte en voiture, salue des passants de la main et s'enfuit.
  Heureusement pour eux, les deux hommes s'en sortent.

 

Joanne-dennehy-tueuse-en-serie-anglaise-arrestation-psycho-criminologie-com
Joanna Dennehy riant en apprenant les charges retenues contre elle

  Arrestation :

  Après les deux tentatives de meurtre, les policiers de Hereford n'ont qu'une idée : mettre la main sur le duo infernal et plus particulièrement sur Joanne Dennehy.
  Cela est fait deux jours plus tard.
  Ils arrêtent le couple sur Newtonclose alors que la voiture est à l'arrêt. Gary Stretch est en effet de l'autre côté de la rue en train de tenter de vendre le butin des vols, tandis que Joanne Dennehy se tient à l'arrière du véhicule et caresse le chien de John Rodgers.
  Joanne est arrêtée aussitôt. Gary lui, parvient à s'enfuir avec Mark Lloyd. Une course poursuite s'engage avec la police sur trente kilomètres avant qu'ils ne soient à leur tour rattrapés.
  Durant sa garde à vue, la police lit à la jeune femme les charges qui sont retenues contre elle : meurtres et tentatives de meurtre. Ce à quoi elle rétorque, rieuse : "meurtres et tentatives de meurtre ? Mais c'est rien ça. C'est aussi simple que de mettre un rôti au four. Facile."

  Le 3 avril 2013, les corps de ses deux autres victimes, Lukasz et John Chapman sont découverts à leur tour.
 

  Le procès :

  Le 13 novembre a lieu son audition provisoire devant la Cour. Joanne Dennehy n'affiche aucun remords. Elle se permet même de rire pendant que les faits sont énoncés dans le tribunal. Elle décide, comme une ultime provocation de plaider coupable surprenant ses avocats qui optaient pour l'aliénation mentale.
  "Je ne veux laisser personne me contrôler. Je ne me laisserai contrôler ni par mes avocats, ni par la justice, ni par qui que ce soit d'autre." 
  Pendant le procès Gary Stretch se défend en arguant que c'est Dennehy qui le manipulait et qu'il ignorait qu'elle allait s'en prendre aux personnes qu'elle a tuées. Il reconnait à peine l'avoir aidé à dissimuler les corps.
  Le 28 février 2014, le juge Spencer condamne Joanne Dennehy à la prison à perpétuité. Gary Stretch est reconnu coupable de complicité pour les deux tentatives de meurtre, à la perpétuité. Le second complice, Leslie Layton est lui incarcéré pour 14 ans pour entrave à la justice.

  Après le procès :

  Joanne Dennehy est incarcérée à l'HMP Bronzefield, une prison de haute sécurité, dans la campagne du Surrey. En 2014, elle a commencé à échanger des lettres avec l'ex-femme de son complice où elle assure être innocente des meurtres commis. Mais bien sûr, rien ne peut affirmer cela. Joanna aurait également entretenu une correspondance avec un maçon originaire du Sussex qui serait tombé fou amoureux d'elle.
  En 2016, elle avait prévu de s'évader en tuant une de ses gardiennes pour lui prendre ses empreintes digitales afin d'ouvrir les portes biométriques de la prison.
 Suite à cela, elle a été placée en isolement.

  Profil :

  Femme intimidante, elle avait la capacité d'obtenir la confiance de parfaits inconnus. "Elle parvenait immédiatement à cerner les personnes qui n'avaient pas confiance en elle, et elle pouvait ensuite entamer son discours manipulateur. Les hommes la suivaient comme des petits chiens.", dira l'une de ses connaissances.
  L'écrivain Christopher Berry-Dee ajoute "Elle sait très bien s'adapter à son environnement...[..] J'ai eu la chance de voir ses correspondances avec Gary Stretch et le ton avec lui était très différent. Elle changeait totalement de personnalité en fonction du destinataire."
  La psychologue Elie Godsie, est pour sa part convaincue que Joanne Dennehy a été victime dans sa jeunesse d'abus, probablement sexuels, à un âge relativement jeune. « Souvent, les victimes commettent à leur tour des abus parce qu'elles se sentent puissantes – comme pour oublier qu'elles étaient désarmées et contrôlées par un autre. Normalement, la détresse des femmes s'exprime à travers leurs sentiments, alors que les hommes sont plus enclins à passer à l'acte. Mais pas dans ce cas précis. »
  Le docteur Elizabeth Yardley par contre n'a pas le même avis sur la question. Si elle est d'accord pour affirmer que nombre de psychopathes qui ont subi des abus terribles ou ont été négligés par leurs parents sont devenus des tueurs "robotisés" pour survivre psychiquement, elle affirme également que "j'en ai aussi rencontré d'autres, qui ont reçu une éducation tout à fait normale, se sont socialisés naturellement et ont quand même fait des choses horribles sans en avoir conscience. » Elle ajoute "Dans le cas de Joanna, on a un manque d'empathie, puis une intensification du comportement agressif à mesure que les limites sont franchies les unes après les autres », dit-elle. « Je ne suis pas sûre que nous pourrons déterminer l'élément déclencheur de ces comportements meurtriers..."

 

©Toute reproduction du texte interdite

 
 

A lire aussi :
- La tueuse en série Joanne Dennehy tente de se suicider (18/08/2018)
- La famille s'insurge contre le mariage en prison de la tueuse en série Joanna Dennehy (10/01/2019) 

Source : https://www.vice.com/fr/article/9aa5qa/joanna-dennehy-crimes - https://www.telegraph.co.uk/news/0/serial-killer-joanna-dennehy/
 

____________________________________________________

A lire sur le sujet :

Auteur : Christopher Berry-Dee
Langue : Anglaise
Nombre de pages : 288
Date de parution : 8 janvier 2015
Prix : 5.95€ (Broché) - 6.32€ (epub, mobi)

_______________________________________________

 

Documentaire à voir :

(en anglais) sur Crime TV

Tags : joanne dennehy, joanna dennehy story, joanna dennehy histoire, joanna dennehy book, joanna dennehy serial killer, joanna dennehy tueuse en serie, joanna dennehy victims, joanna dennehy prison, joanne dennehy documentary, joanne dennehy documentaire, joanne dennehy sentence, joanne dennehy Peterborough, Joanne dennehy la meurtrière de Peterborough, joanna dennehy gary stretch, joanna dennehy biographie, joanna dennehy news, joanna dennehy bbc info, joanne dennehy case, joanne dennehy profil, psycho-criminologie, psycho criminologie, Lukasz Slaboszewski, John Chapman, Robin Berezz, John Rogers, Kevin Lee, joanna dehheny wiki, joanna dennehy age, joanna dennehy français, joanna dennehy prison, joanna dennehy tueuse en seriejohan dennehyjoanna dennehy 2018joan deneijohanne dennehy,

 

Commenter cet article