Psycho-Criminologie

Psycho-Criminologie

psychologie et criminologie

Publié le par I.Girard
Publié dans : #Tueurs en série, #Tueuses en série, #tueuses américaine, #Ange de la mort, #Kristen Gilbert, #Années 90
Kristen Gilbert, l'ange de la mort

Nombre de victimes :  4 (convaincues) - suspectée de + 40
Nom :    Kristen Heather Strickland
Date de naissance :  13 novembre 1967
Lieu de naissance :   Fall River, Massachussetts

Parents Richard, électricien et Claudia Strickland, enseignante
Famille :  1 sœur cadette, Tara Morgan - 2 enfants
 Niveau scolaire : Lycée - diplômée infirmière
Victimes Vétérans
Modus operandi :  épinéphrine utilisée pour induire des crises cardiaques massives
Type de tueur Ange de la mort de type organisé avec sentiment de puissance 
Profil :  Trouble de la personnalité limite - manipulatrice

___________________________________

 Kristen Gilbert est une infirmière suspectée d'avoir tué plus d'une quarantaine de vétérans de la guerre dans l'hospice où elle travaillait. Ange de la mort, elle empoisonnait ses victimes à l’épinéphrine, leur causant une crise cardiaque immédiate, et répondait parfois à l'urgence en tentant de réanimer les patients elle-même.

kristen-gilbert-portrait2-ange-de-la-mort-tueuse-en-serie-psycho-criminologie-com
Kristen Gilbert

 Enfance

 Kristen Heather Strickland naît le 13 novembre 1967 à Fall River, dans le Massachussetts. Elle a une jeune soeur, Tara. La famille déménage à Grodon dans le milieu des années 80 où très tôt, Kristen montre des signes de mensonge pathologique (selon ses amis, voisins et son père). Elle cherchait à faire croire à tout à chacun qu'elle avait des liens de parenté avec la tueuse Lizzie Borden et simulait des tentatives de suicide pour mieux manipuler les gens. 

 Mariage

 En 1984, elle sort diplômée du lycée avec un an et demi d'avance et s'inscrit à l'Université de Bridgewater pour entamer des études d'infirmière où les responsables lui demandent de suivre un traitement psychiatrique après une tentative de suicide. Elle rencontre quelques garçons et montre des signes d'agression verbale et physique à leur encontre. En 1986, elle rencontre celui qui sera son futur mari, Glenn Gilbert. Pour être plus proche de lui, elle change d'école et fait transférer son dossier à Greenfield.
 En 1987, elle a 20 ans et trouve un premier travail comme aide-soignante à domicile auprès de l'association des Infirmières du comté de Franklin. Pour punir un enfant qui souffre de retard mental, elle le plonge dans l'eau chaude, mais n'est pas poursuivie.
 Le 21 janvier 1988, elle épouse Glenn et la même année est diplômée comme infirmière. Son caractère explosif fait très vite surface dans le couple et un soir lors d'une dispute, elle poursuit son mari avec un couteau de boucher jusqu'à l'extérieur de la maison.

leeds-va-medical-center-kristen-gilbert-serial-killer-psycho-criminologie-com
Leeds Medical Veterans Center

 Les crimes

 En 1989, elle est embauchée au Leeds Veterans Medical Center du Massachusetts.
En moins d'une année, un nombre anormalement élevé de décès dans le quartier C (celui où elle travaille) est signalé. Un médecin qui la soupçonne refuse de la laisser traiter les patients.
 Très vite, ses collègues, pour rigoler, la surnomment "
L'ange de la mort".
 En 1991, à l'âge de 24 ans, elle donne naissance à son premier fils, Brian.
La même année, à l'hôpital, elle appelle la police et affirme qu'on a placé une bombe à l'hôpital et qu'elle-même a reçu des menaces. Sur place, la police ne trouve rien, mais Kristen Gilbert découvre "par hasard"  une boite étrange qui a pour conséquence de faire évacuer la salle d'hôpital pendant plusieurs heures.
 Le 13 novembre 1993, elle donne naissance à son second fils, Raymond, né le même jour qu'elle.
 L'année suivante, elle rencontre un gardien de sécurité, James Perrault et entame avec lui une liaison extra-conjugale ce qui a pour conséquence de précipiter son mariage vers le divorce. Perrault loue un appartement à Easthampton afin d'être plus proche d'elle.
 Le 21 août 1995, elle tue sa première victime reconnue, âgée de 66 ans, Stanley Jadgowski.  Le 17, elle force un collègue non formé à utiliser des palettes de défibrillation cardiaque sur un patient lors d'une urgence médicale, refusant d'utiliser elle-même l'équipement.
 Le 27 novembre, celui qui est encore son mari part de la maison pour habiter un appartement sur Northampton Street.

 Le 8 décembre, Kristen tue son deuxième patient, Henry Hudon âgé de 35 ans.
 Douze jours plus tard, le divorce est prononcé.
 Le 2 février 1996, elle tue Kenny Cutting, 41 ans.
 Elle a 28 ans et déjà plusieurs morts à son actif. D'ailleurs, tous ces décès et la disparition d'épinéphrine intriguent trois soignantes qui la signalent aux autorités. La police engage une enquête, ce qui n'arrête pas Kristen Gilbert qui tue le 18 février, Edward Skiwa, 68 ans.
Peut-être parce que ses crimes sont trop lourds à porter où qu'elle a une once de remord, elle se confie durant un coup de fil à son amant qui, deux mois plus tard, demande une ordonnance de restriction contre elle pour menaces.
 Perrault, convoqué devant le grand jury le 16 juillet 1996, charge Kristen. Au mois d'août, son ex-mari demande aux enquêteurs de venir dans leur ancienne maison. Dans le garde-manger appartenant à Kristen, les policiers trouvent un livre intitulé "The handbook of poisoning" (le manuel de l'empoisonnement), guide pratique pour les infirmiers, et les médecins.
 Kristen Gilbert est temporairement placé pour la troisième fois dans un hôpital psychiatrique d'Arbor.
 Le 15 septembre, libre, elle apparait à l'appartement de son ex-mari et l'agresse avec ses clés de voiture, puis 11 jours plus tard, elle joint l'hôpital de Leeds et déclare (pour la seconde fois) qu'il y a une bombe. Le 30 du même mois, la Cour ordonne à ce qu'elle soit placée au Centre Medical de Baystate et une semaine plus tard, elle en sort et est condamnée par le tribunal à vivre chez ses parents à Seatucket, à Long Island. 

Seataucket-Long-Island-New-york-kristen-gilbert-psycho-criminologie-com
Seataucket

 Le 2 novembre 1996, elle est accusée des charges de "menace d'attentat à la bombe" contre une institution fédérale. 
 Un an plus tard, le corps de sa dernière victime connue, Edward Skwira est exhumé pour un test d’épinéphrine.
 Le 7 janvier 1998, son procès pour l'affaire concernant l'appel de la bombe commence. Le 27 du même mois, elle est reconnue coupable et est condamnée à faire 15 mois dans la prison fédérale de Danbury et à suivre un programme pour traiter ses troubles psychiatriques en attendant son futur procès pour meurtre. Elle sera déplacée ensuite à la maison correctionnelle Hamden à Ludlow.

prison-federale-de-danbury-kristen-gilbert-psycho-criminologie-com
Prison Fédérale de Danbury

 Le 13 juillet, le corps de Stanley Jagodowski est à son tour exhumé pour un test à l'épinephrine.   
 Au mois de novembre 2000, le jury est choisi (9 femmes et 3 hommes) pour le procès qui débute le 20 avec 70 témoins et plus de 200 éléments de preuves.  Son ex-mari témoigne et dit à la cour que Kristen lui avait confessé avoir commis les crimes. Ses anciens collègues de l'hôpital révèlent qu'elle aurait pu commettre jusqu'à 80 meurtres et qu'elle est possiblement à l'origine de 300 urgences médicales. Selon le docteur William Boutelle, Kristen Gilbert créait des situations de crise pour montrer à tous sa compétence en tant qu'infirmière.

 L'avocat de la défense réfute ces allégations et invoque le doute raisonnable et l'absence de preuves directes.
 Le 14 mars 2001, Kristen Gilbert est reconnue coupable de trois meurtres au premier degré, d'un meurtre au second degré et de deux tentatives. Le juge la condamne à quatre peines consécutives sans libération possible de vingt ans chacune.
 Au mois de mai, elle est transférée de la prison des femmes de Fragmingham, Massachusetts à la prison fédérale de Carswell, Texas.
 En 2003, elle abandonne son appel en raison d'une décision de la Cour Suprême qui aurait permis aux procureurs de la poursuivre et de demander la peine de mort à son encontre.

 

©Toute reproduction du texte interdite

____________________________________

Livre :

Auteur : William Phelps
Langue : Anglaise
Nombre de pages : 500

Au Centre médical des anciens combattants à Northampton, Massachusetts, Kristen Gilbert est connue comme étant une infirmière dévouée. Pourtant, tant de situations d'urgence et de morts subites se sont produites sous la surveillance de Kristen que d'autres l'appelaient en plaisantant «l'Ange de la Mort».
Prix : 11.96€ (Broché) - 5.14€ (epub, mobi)

 

Tags : Kristen Gilbert l'ange de la mortKristen Gilbert angel of death, Stanley Jagodowski, Kristen Heather Strickland, Kristen H  Gilbert, Kristen gilbert serial killer, Kristen gilbert tueuse en serie, Leeds Veterans Medical Center, Lizzie borden, Edward Skwira, kristen gilbert infirmiere, kristen gilbert movie, kristen gilbert livres, kristen gilbert pdf, kristen gilbert documentaire, kristen gilbert proces, kristen gilbert victimes, kristen gilbert victims, kristen gilbert ange de la mort, kristen gilbert profil, kristen gilbert psychology, kristen gilbert psychologie, kristen gilbert case, kristen gilbert criminologie

Commenter cet article