Psycho-Criminologie

Psycho-Criminologie

psychologie et criminologie

Gary Ridgway : le tueur de la Green River

Nombre de victimes71 (condamné pour 48)
NomGary Léon Ridgway 
Date de naissance :   18 février 1949 
Lieu de naissance :   Salt Lake City, Utah (USA) 
FamilleMary et Thomas (parents) 3 frères et soeurs
Mariages :  3 fois
Enfants : deux fils
École : Terminale
QI : 80
Taille :  1m78
Type de Victimes :    39 Blanches, 11 Noires, 2 Hispaniques, 1 Amérindienne
Totem :
conservait les bijoux et les vêtements de ses victimes,
surtout pour retarder l'identification
 
Modus operandi
Principalement par strangulation mais aussi asphyxie.
Usage des pantalons des victimes pour la strangulation (les moments organisés)
et assassinat par arme à feu et arme blanche (dans les moments désorganisés)
Il a tué la plupart des victimes dans sa maison, son camion ou dans une zone isolée

Type de tueur :   organisé, semi-désorganisé
Profil : Sex-addict, nécrophile

______________________________________  

 

gary-ridgway-jeune-1-portrait-psycho-criminologie-com
Gary Ridgway jeune

  Les faits

  Gary Ridgway est sûrement à ce jour le plus grand tueur en série du monde.
  Son terrain de chasse ? La Green River, longue de 100 kms.
Pendant près vingt ans, cet homme y a tué, et abandonné les corps des jeunes prostituées qu'il assassinait la nuit, parfois en présence de son fils Matthew.
  Il a reconnu 49 meurtres, mais est soupçonné d'au moins 70.
La plupart de ses victimes étaient des travailleuses du sexe, des femmes vulnérables, mais aussi des fugueuses. La presse lui a donné son surnom de Tueur de la Green River après que les premiers cadavres soient retrouvés près de cette rivière.
  Il étranglait ces femmes, généralement à la main, mais aussi en utilisant parfois des bas, leur pantalon,etc.
  Le 30 novembre 2001, alors que Gary Ridgway quittait l'usine de camions de Kenworth où il travaillait, il a été arrêté pour les meurtres de quatre de ses victimes grâce à un recoupement ADN.
  Lors de son procès, il a été condamné à la réclusion à perpétuité sans libération conditionnelle.

 

 

  L'enfance

  Gary Ridgway naît le 18 février 1949 à Salt Lake City.
  Il a deux frères, Gregory L. et Thomas E.
  Ses parents étaient très réservés et ne se mêlaient pas à la vie du quartier pas plus qu'ils n'invitaient de personnes à venir chez eux. Il semble que la mère de Gary était dominante dans le couple. Elle aurait une fois cassé une plaque sur la tête de son mari après une dispute. Celui-ci n'aurait pas riposté et aurait préféré quitter la pièce.
  Dans le cadre de son travail de chauffeur de bus, son père se plaignait souvent de la présence de prostituées sur le chemin de son trajet.
  Une de leurs belles-filles dira de la mère de Gary, Mary Ridgway, qu'elle avait pour coutume de porter des vêtements très près du corps, un maquillage excessif ce qui la faisait ressembler à une prostituée. Gary était plus proche de sa mère que de son père et avouera lui même, lors de sa détention, qu'il se sentait sexuellement attiré par sa mère, surtout après la fois où elle s'était exhibée nue devant lui sous la douche.
  Si elle aimait se montrer aguicheuse devant lui, Mary n'hésitait pas non plus à l'humilier
  Le fait que sa mère puisse ressembler à une prostituée et que Gary soit attiré par elle peut en partie expliquer son trajet meurtrier. En effet, ne pouvant assouvir ses fantasmes avec elle, il s'en prendra à des "remplaçantes" à qui il fera payer les humiliations autrefois subies.  
  Sa mère est une personne omniprésente dans la vie de Gary, car même adulte, il lui donnera procuration sur son compte et lui demandera son avis à chaque achat important.

  Gary Ridgway a à peine onze ans quand toute la famille déménage pour s'installer à Washington.
A l'école, il n'est pas un élève très assidu ni très intelligent. Il est même plutôt lent et se montre un lecteur peu attentif. Il fréquente l'école Chinnook puis celle du Bow Lake.
Son premier geste d'agression a pour victime un jeune garçon de six ans.
  Gary a quinze ans et le poignarde après l'avoir attiré dans les bois (déjà !), le blessant gravement dans les côtes et le foie.
  Si l'on regarde la triade des tueurs en série, on peut noter que Gary Ridgway remplit parfaitement les critères : il a étouffé un chat, a mis le feu avec des amis et a souffert d'énurésie jusqu'à l'âge de 13 ans. Ces critères ne valent pas pour tous les tueurs, mais se retrouvent en grande majorité chez les tueurs sadiques.
 
  Finalement, en juin 1969, il parvient à être diplômé de la Tyee High School et intègre la Navy le 18 août 1969 où il commence à fréquenter des travailleuses du sexe.
La même année, on lui diagnostique une gonorrhée (blennorragie, maladie sexuellement transmissible). 

 

gary-ridgway-jeune-portrait-psycho-criminologie-com

 

 

  L'avant meurtres

  Le 15 août 1970, Gary Ridgway épouse Claudia Kraig Barrows à la chapelle de Fort Lawton. Le couple a rapidement un fils avant que leur mariage ne commence à péricliter, Claudia ayant un amant.
  Gary se fait renvoyer de la marine en 1971 et divorce en janvier de l'année suivante. Il se fait engager comme employé chez le fabricant de camions Kenworth.
  Il ne tarde pas à trouver une nouvelle épouse puisqu'il repasse devant le maire le 14 décembre 1974 avec cette fois-ci Marcia Matthews qui lui donne deux ans plus tard, un fils qu'ils prénomment Matthew.
  Les époux restent ensemble cinq années avant que Marcia ne demande le divorce. La séparation se passe mal et la jeune femme porte plainte auprès du département de police du Kent après que Gary l'eut harcelé au téléphone au sujet des documents du divorce. Elle raconte aux officiers que son ex l'a menacé d'une arme et qu'il aurait giflé son petit-ami. Trois jours plus tard, ils se battent, mais aucune charge ne sera retenue ni contre l'un ni contre l'autre, car tous les deux étaient connus pour leur caractère houleux.

 

gary-ridgway_sa-seconde-femme-marcia-portrait-psycho-criminologie-cim
Gary et sa seconde femme, Marcia


 

  Les meurtres

  Sa femme Marcia dira plus tard que Gary Ridgway était rarement à la maison la nuit. On apprendra également qu'il avait tenté une fois de l'étrangler, voulait avoir avec elle des relations sexuelles dans des lieux publics inappropriés, parfois même dans des zones où les corps ont été découverts plus tard. Elle a révélé également que Ridgway était devenu très religieux et faisait du prosélytisme, faisant du porte-à-porte et lisant la Bible à haute voix. il insistait également pour que sa femme suive strictement les recommandations de leur pasteur. Il pleurait lui-même souvent lors des sermons. Marcia dira également qu'il avait menacé de lui coudre le vagin pour l'empêcher de le tromper et qu'il était adepte de bondages.

  Le 20 juillet 1980, Gary Ridgway est accusé d'avoir étouffé une prostituée. L'année suivante, il rencontre en mai sa nouvelle amie lors d'une réunion pour célibataires. Ils auront leur première relation sexuelle dans un bunker de l'armée de Fort Casey.
  Relation durant laquelle Gary l'attache.
  Quelques temps plus tard, il divorce de Marcia.
  Sa nouvelle petite-amie le met elle aussi dehors. Il rencontre alors une autre femme au mois de décembre 1981, toujours durant une réunion pour parents célibataires. Celle-ci racontera plus tard que Gary Ridgway avait une mauvaise estime de lui-même et que tout ce qu'il faisait n'était jamais assez bien pour sa mère. Trois jours plus tard, il avoue à son amie qu'il a failli tuer une femme (peut-être une prostituée).

  Gary se montre un amant très demandeur au niveau sexuel puisqu'il lui faut 2 à 3 rapports par jour.
  Cette même année, la police le voit stationné près d'un terrain de base-ball avec Keli McGinnis, une prostituée de 18 ans.
  Les premières victimes sont retrouvées près des rives de la Green River au sud de Seattle. Rivière qui donnera son nom à l'affaire. D'autres femmes seront découvertes près de ravins, d'aéroports, et d'autoroutes. Nombre de victimes ont des liens avec la prostitution, mais aussi la drogue. Elles seront aperçues sur la bande appelée Sea-Tac, près de l'aéroport où se trouvaient plusieurs bars, et clubs de danse.
  16 femmes seront portées disparues et les restes de 6 autres retrouvés.
  Gary Ridgway vivait non loin de la Sea-Tac puisqu'il logeait sur la 32ème, à trois miles de là.

 

Gary-ridgway-le-tueur-de-la-green-river-victimes-psycho-criminologie-com

 

  Le 21 janvier 1982, Leann Wilcox, 16 ans, disparaît.
  En avril 1982, Gary Ridgway est arrêté et condamné lors d'une rafle pour avoir eu des rapports avec une prostituée. Sa petite-amie et lui déménagent alors. il faut dire qu'ils ont du mal à payer les factures et Gary vit dans son garage qu'il a reconverti en salon.
  Au mois de mai, il est de nouveau arrêté dans son Dodge 1975 marron pour avoir monnayé un acte sexuel contre de l'argent dans le comté de King.
  La prostituée était en fait une policière sous couverture.


  Le 7 juillet 1982, Amina Agisheff, 36 ans disparaît. 
  Le 8 juillet, c'est le tour de Wendy Lee Coffield, 16 ans dont le corps sera retrouvé par deux promeneurs sous l'eau d'un pont, un après-midi.
  Le 11 juillet, Gary Ridgway patrouille le long des hôtels de passe qui borde l'aéroport quand il repère Gisele Ann Loworn, 17 ans.  Il s'arrête, discute quelques instants avec elle et la fait monter dans son pick-up. Gisele ne se méfie pas. Tout au plus est-elle interpelée par le jeune garçon qui se trouve à l'arrière. Il s'agit de Matthews, 6 ans, le fils de Ridgway. Celui-ci emmène parfois son fils avec lui pour lui servir d'appât et endormir la méfiance des filles qu'il lève. Gary gare son pick-up près d'un bois et en descend avec à sa suite Gisèle. A son fils, il lui dit d'être sage, qu'il va faire un petit tour avec la dame.
Quand ils s'enfoncent dans le bois, Ridgway demande à la jeune fille de se déshabiller avant de la prendre en levrette, "sa position préférée", comme il le dira lui-même aux policiers quand il avouera.

 

never-before-seen-historical-photos-of-gary-ridgways-crime-scenes-1
La police retrouve l'un des corps du tueur

  Une fois soulagé, il se rhabille et fait semblant d'entendre son fils les rejoindre. Gisèle redresse la tête. C'est à ce moment que le tueur de la Green River lui entoure le cou d'une chaussette et serre de toutes ses forces pour l'étrangler. Gisèle se débat pour sa vie, mais bien vite elle cesse de respirer. A l'enfant qui le voit revenir seul, Ridgway dira "La dame est rentrée chez elle. Elle habite à côté."
  Le lendemain, il revient sur la scène du crime, prend le cadavre dans ses bras et a une relation sexuelle avec...
  Le1 août, Marcia Chapman, 31 ans disparaît
  Le 11 août, Cynthia Hinds, 17 ans disparaît à son tour
  Le 12 août, nouvelle disparition avec Opal Mills, 16 ans
  Le 15 août, les restes de Marcia Chapman, Cynthia Hinds et d'Opal Mills sont retrouvés.

  Un groupe de recherche et de travail de la police se forme pour fouiller et examiner les abords de la Green River et mener l'enquête.
  Ceci ne semble pas arrêter Gary Ridgway puisque les disparitions se poursuivent. 
  Le 28 août 1982, Kase Lee, 17 ans disparaît suivit le lendemain par Terry Rene Milligan, 16 ans.

  Ce sera ensuite, Mary Bridget Meehan, 18 ans le 15 septembre, Debra Lorraine Estes, 15 ans le 20 septembre,  Linda Jane Rule, 16 ans le 26 septembre, Denise Darcel Bush, 23 ans le 8 octobre, Shawda Leea Summers, 16 ans le 9 octobre, Shirley Marie Sherrill, 18 ans le 21 octobre, Rebecca Marrero, 20 ans le 3 décembre, Colleen Renne Brockman, 15 ans le 24 décembre, Alma Ann Smith, 18 ans le 3 mars 1983, Carol Ann Christensen (21) disparaît le 5 mars (son corps sera retrouvé le 5 août 1983. Gary Ridgway l'aura recouverte de nourriture : poisson, boeuf, afin de dérouter les policiers), Delores LaVerne Williams, 17 ans le 8 mars, Gail Lynn Matthews, 23 ans le 10 avril, Andrea Childers, 19 ans le 14 avril, Sandra Kay Gabbert, 17 ans le 17 avril, Kimi-Kai Pastor, 16 ans le 17 avril, Marie Malvar (18 ans) le 30 avril.

 

gary-ridgway_marie-malvar-portrait-psycho-criminologie-cim

  Arrêtons-nous sur cette dernière disparition.
  Gary Ridgway va être interrogé et soupçonné de la disparition de la jeune Marie. Le petit copain de la jeune prostituée le signale aux autorités au mois de mai 1983. A la police, l'homme explique qu'il a vu dans une rue, le pick-up de Ridgway. Pick-up dans lequel serait montée sa petite-amie, quelques jours plus tôt.
  Les officiers de police vont donc l'interroger.
  Ridgway nie admettant tout au plus qu'il fréquente bien des prostituées. "Oui, j'ai déjà été arrêté à cause de ça mais ça n'est jamais allé plus loin", leur déclare-t-il.
  Après cette visite, les policiers repartent avec la conviction que le témoignage du petit ami n'est pas forcément très fiable. Ils pensent d'ailleurs que celui-ci est le proxénète de Marie Malvar et finissent par abandonner la piste Gary Ridgway. Pourtant, quand il sera appréhendé, il reconnaîtra bien l'avoir tué "Je l'ai étranglé chez moi. Elle s'est beaucoup battue, j'ai même pensé me passer de l'acide sur le bras pour cacher les blessures qu'elle m'avait faites". Pour brouiller les pistes de la disparition de la jeune Marie, le tueur de la Green River lui avait subtilisé son permis de conduire pour le jeter dans la rivière.
  Il s'amusait également à jeter divers documents, papiers, sur les corps afin de brouiller les pistes.
  Le corps de Marie sera retrouvé plus tard dans un ravin boisé non loin de la maison de Gary Ridgway.

  Débarrassé des policiers, il reprend rapidement ses activités meurtrières :  le 22 mai avec Martina Theresa Authorlee (18 ans), le 23 mai Chery Lee Wims (18 ans), le 31 mai Yvonne Antosh (19 ans), le 1 juin Carrie Ann Rois (15 ans), le 8 juin Constance Elizabeth Naon (19 ans), le 28 juin Keli McGinnis (18 ans) (son corps ne sera jamais retrouvé), le 18 juin Kelly Marie Ware (22 ans), le 25 juillet Tina Marie Thompson (21 ans), le 18 août April Dawn Buttram (16 ans), le 5 septembre Debbie May Abernathy (26 ans), le 12 septembre Tracy Ann Winston (19 ans), le 28 septembre Maureen Sue Feeney (19 ans), le 11 octobre Mary Sue Bello (25 ans), 26 octobre 1983 Pammy Annette Avent (15 ans), le 30 octobre Delise Louise Plager (22 ans), le 1 novembre Kimberly L.Nelson (21 ans), le 23 décembre Lisa Yates.

 

maison-de-gary-ridgway-psycho-criminologie-com
Maison de Gary Ridgway

  Au début du mois de janvier 1984, c'est cette fois-ci une Task Force qui est formée pour étudier les abords de la Green River.
  Les disparitions se poursuivent avec, le 24 janvier 1984 Patricia Osborn (19 ans), le 6 février 1984 Mary Exzetta West (16 ans), le 21 mars Cindy Ann Smith (17 ans).
  En 1984, c'est aussi l'année où il manque de se faire arrêter une deuxième fois. Une de ses proies a réussi à s'enfuir. Elle se nomme Rebecca Garde Guay. Il l'a rencontre un soir de pluie au mois de novembre, le long du strip. Elle a besoin d'argent pour sa dose de drogue quotidienne et lui propose une fellation pour 20 dollars. Il accepte mais veut le faire dans les bois. Elle se méfie et lui demande "Tu ne serais pas le tueur de la Green River par hasard ?" En réponse, il lui montre sa carte professionnelle de Kenworth Trucks, le garage où il repeint des camions et lui parle de lui. Ces paroles semblent la rassurer. Au moment où elle s'agenouille pour le satisfaire, il la plaque au sol, puis se jette sur elle. Il lui enserre le cou, mais elle réussit à le projeter contre un arbre. Sonné, il la laisse s'enfuir. Rebecca se taira plusieurs mois avant d'aller voir la police...

 

gary-ridgway-rebecca-escape-psycho-criminologie.com
Rebecca Garde

  Aussitôt avertie, celle-ci convoque Gary Ridgway et le soumet au détecteur de mensonges. Le test qui doit détecter la moindre émotion discordante, la moindre suée, échoue à confondre le tueur de la Green River qui s'en sort avec brio, tel l'animal à sang froid qu'il est.
  Autre chance pour lui, le policier qui l'interroge ignore que Ridgway a déjà été interrogé pour la disparition de Marie Malvar un an plus tôt. En effet le dossier avait été traité par un autre service...

 

gary-ridgway_ted-bundy-portrait-psycho-criminologie-criminologie.com
Ted Bundy - Gary Ridgway

  En janvier 1985, le tueur en série Ted Bundy offre son assistance aux autorités. Robert Keppel et Dave Reichert interrogent périodiquement le tueur en série qui leur parle de ses opinions sur la psychologie, sur les motivations, et le comportement du tueur de la Green River. Ted Bundy leur fait savoir que le tueur doit revenir sur les lieux de ses meurtres pour avoir des relations sexuelles avec ses victimes (ce qui s'est avéré vrai). Bundy avança également que si la police trouvait un nouveau corps, elle devait monter la garde et attendre que Ridgway revienne sur les lieux pour le pincer...

 

gary-ridgway_portrait-psycho-criminologie-cim

  Le 17 octobre 1986, Patricia Michelle Barczak (19 ans) disparaît.
  Le 7 février 1987, c'est le tour de Roberta Joseph Hayes (36 ans).
  Matt Haney, un nouvel inspecteur reprend le dossier du tueur de la Green River. En parcourant les feuillets, il se rend compte qu'un certain Gary Ridgway a passé le détecteur de mensonges, mais constate qu'il a été soupçonné de l'enlèvement de Marie Malvar.
  Muni d'un mandat de perquisition, il débarque avec ses hommes au domicile de Ridgway. La maison est fouillée de fond en comble et la scientifique finit par prélever au n°21859 32ème rue (Kent), des échantillons de cheveux et de salive.
Échantillons qui seront conservés, au cas où.
  Les test ADN ne sont pas encore très opérationnels et cela ne donnera rien.
  Il faudra attendre 14 ans pour que cela match enfin.
  Les soupçons des autorités n'empêchent pas Gary Ridgway de se marier pour la troisième fois avec Judith Lynch, en 1988.

 

gary-ridgway_judith-lynch-portrait-psycho-criminologie-cim
Gary et Judith Ridgway

  Dans une interview donnée en 2010, elle dira se rappeler d'une fois où elle s'était installée dans le salon et avoir remarqué que le tapis avait disparu. Les détectives lui diront plus tard que Ridgway avait probablement enveloppé un corps dedans.
 

  Ridgway révèlera aux enquêteurs qu'il avait aimé sa femme et que c'est grâce à elle que des morts ont été évitées. Effectivement, pendant leur mariage, il semble que seules trois femmes aient été assassinées.
  Il semble également qu'il y ait eu une année entière de répit dans les assassinats avant que ceux-ci ne reprennent le 5 mars 1990 avec la disparition de Martha Reeves (36 ans).
La même année, le groupe de travail sur la Green River est dissous.
  Ridgway déménage et part habiter au 2139s, 253ème rue (Kent, WWA) jusqu'en septembre 1997 où il intègre une nouvelle demeure au 4633s 348ème rue à Auburn.
En 1998, Patricia Yellow Robe (36 ans) disparaît. 

 

gary-ridgway_sa-femme-portrait2-psycho-criminologie-criminologie.com
Les époux Ridgway

  Nous sommes en l'année 2000, Gary s'amuse à tenter de renverser une de ses collègues de travail à l'usine Kenworth, Linda Blaney. Celle-ci racontera qu'il avait trouvé cela drôle alors qu'elle avait failli être grièvement blessée.

  En 2001, un nouveau groupe de travail est formé pour enquêter sur les meurtres de la Green River. Des tests ADn sont effectués pour des recoupements avec les traces retrouvées sur les corps, notamment une trace de sperme sur Carol Christensen, serveuse du bar Barn Doon Tavern dont le corps fut retrouvé en 1983.  A cette époque, Ridgway avait recouvert son cadavre de deux truites sur la poitrine, d'une bouteille vide sur son abdomen et de saucisses dans les mains afin de déjouer la police.
  Les résultats du laboratoire d'analyse sont de retour le 10 septembre.
  Les enquêteurs exultent. Ca matche avec l'ADN de Gary Ridgway.

 
 

gary-ridgway-arrestation-psycho-criminologie-com

  16 novembre de la même année, le tueur de la Green River est arrêté avec comme accusation :  vagabondage et incitation à la prostitution. 
  Sa femme a du mal à croire à la chose et pense à une erreur judiciaire quand les policiers lui révèlent la vérité. Même l'avocat de Ridgway dira plus tard de lui "il était si doux, si inoffensif. Je n'arrivais pas à croire que je défendais un criminel."
  Devant les preuves, Gary Rigway se met à table et raconte. Il décrit alors son rituel.
  Il se levait tôt, vers 3-4 heures du matin et disait à sa femme qu'il partait au boulot. En réalité, il allait à la chasse, tuait les filles, allait ensuite au travail parfois avec les cadavres dans son pick-up. Il profitait ensuite de sa pause déjeuner pour aller les enterrer, et le soir il rentrait chez lui comme si de rien n'était. 
  Il racontera aux inspecteurs qu'il avait pris goût aux prostituées pendant son service militaire dans l'US Navy, aux Philippines, alors qu'il n'avait que 20 ans.
  Il prendra tout autant de plaisir en les emmenant sur certaines scènes de ses crimes "Je le sentais excité de revenir là où il avait tué", raconte le détective Dave Reichert.
  Le tueur de Green River plaide coupable pour les meurtres de Chapman, Hinds, Mills et Christensen.
  Le mois suivant, les circonstances aggravantes sont retenues. Il plaide non coupable des accusations de meurtre. 
En 2002, il demande le divorce.
  Le 27 mars 2003, Gary Ridgway est accusé de meurtre aggravé au premier degré pour Wendy Coffield, Debra Estes, et Debra Bonner après que le médecin légiste ait retrouvé des traces de peinture aérosol sur les corps (pour rappel, Gary Ridgway était peintre à l'usine Kenworth).

 

gary-ridgway-hmed-nbcnews-arrestation

  En août, les restes du corps de Pammy Annette Avent sont retrouvés près de l'autoroute 410,  vingt ans après sa disparition. Quelques jours plus tard, la police met la main sur un fragment d'os dissimulé sur une colline escarpée près de la route de DesMoines. La scientifique mettra la main sur dix-neuf os. Cependant rien dans les tests d'ADN ne pourra les relier à une des victimes de la Green River.
  Les restes d'April Dawn Buttram sont eux aussi retrouvés vingt ans après sa disparition, non loin de Snoqualmie, près de l'autoroute 90.
  Le 28 septembre, ce sont restes de Marie Malcar qui sont retrouvés dans un ravin escarpé sur West Hill d'Auburn.
Au mois de novembre, Gary Ridgway plaide coupable de 48 chefs d'accusation de meurtre au premier degré après avoir négocié avec le procureur.
  42 femmes figurent sur la liste des corps retrouvés le long de la Green River. Dans sa déclaration accompagnant son plaidoyer de culpabilité, Ridgway a expliqué que ses victimes avaient été tuées dans le comté de King, à Washington, et qu'il avait caché les restes de deux femmes près de Portland pour gêner la police.
  Le 18 décembre, Gary Ridgway est condamné par le juge Richard Jones de la Cour supérieure du comté de King à la prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle. Il a également été condamné à 10 ans supplémentaires pour avoir falsifié les preuves pour chaque victime.
  Ce qui lui fait 480 années de réclusion en plus.

 

Gary-ridgway-le-tueur-de-la-green-river-proces-psycho-criminologie-com

  Après le procès
 

  Le 23 novembre 2005, L'Associated Press a rapporté qu'un randonneur avait découvert le crâne de l'une des 48 victimes de Ridgway. Le crâne d'une autre victime, Tracy Winston, qui avait 19 ans lorsqu'elle a disparu du centre commercial Northgate le 12 septembre 1983, a été retrouvé le 20 novembre 2005 par un homme qui marchait dans une zone boisée près de la route 18 à Issaquah, au sud de Seattle.
  Le mardi 21 décembre 2010, des randonneurs qui marchaient près de la West Highway à Auburn sont tombés sur un crâne pas très loin de l'endroit où fut retrouvé le corps de Marie Malvar, en 2003. Les recherches ont permis de démontrer qu'il s'agissait de Rebecca "Becky" Marrero, vue pour la dernière fois au Western Six Motel entre la 168ème rue et l'autoroute du sud, le 3 décembre 1982.
  Le procureur du comté de King a confirmé que Gary Ridgway avait été  inculpé de ce meurtre le 11 février 2011. Le 18 février il a plaidé coupable ajoutant un chiffre de plus aux 48 meurtres jusque là reconnus.
  Cependant, faute de preuves suffisantes, les accusations n'ont pas pu être portées et le cas a fini par être classé.
Sandra Denise Major a été identifiée qu'en juin 2012 grâce à son ADN.

 

 

victimes-gary-ridgway-the-green-river-jane-doe-psycho-criminologie.com
Les Jane Doe

  La jeune femme portant comme nom "Jane Doe B-10" et découverte le 21 mars 1984, n'a toujours pas été identifiée.
Selon Ridgway, il s'agirait d'une femme blanche, gauchère, dans la vingtaine et aux cheveux bruns. L'examen du médecin légiste avance un âge se situant entre 12 à 18 ans. Son crâne portait les traces d'une fracture guérie à la tempe gauche.
  Une autre femme "Jane Doe B-17" a été découverte le 2 janvier 1986, tout comme "Jane Doe B-20", âgée entre 13 et 24 ans découverte en 2003. Son visage n'a pas pu être reconstitué, car trop peu d'éléments subsistaient. Il est possible qu'elle ait été tué dans la première décennie des meurtres de Gary Ridgway.
  Originaire de Seattle, Tammy Vincent, disparue en 1979 a été considérée comme une possible victime de Ridgway. Son corps avait été retrouvé poignardé à Tiburon, en Californie. Ses restes n'ont pas pu être identifiés avant 2007. Le tueur de la Green River n'a pas confirmé son implication dans sa mort qui a probablement été causée par une autre personne.
  Ridgway est suspecté de la mort d'Angela Marie Girdner et de celui de Tammies Liles. Leurs corps ont été découverts à moins d'un kilomètre des corps de Shirley Shirell et de Denise Bush.
  Martha Morrison a disparu de son appartement dans l'Oregon en 1974. Son corps a été retrouvé avec une autre victime plus tard cette année-là. Ses restes ont été identifiés en 2015, et il est possible qu'elle soit l'une des victimes du tueur de la Green River.

  La troisième femme de Gary Ridgway, Judy a écrit une biographie "Tueur de la Green River, biographie d'une femme qui ne se doutait de rien". A la suite du procès, elle est devenue alcoolique et s'est réfugiée dans la religion.
  Une amie de Judy visita Rigdway en prison. Elle révéla que durant toute son entrevue, il ne lui a parlé que de lui, de ses problèmes de calvitie, et s'était montré obnubilé par ses problèmes de santé et par la mort. Il n'eut aucun remords pour ses victimes. Ce fut la seule et unique fois qu'elle alla le voir.
  Quant à son fils, Matthew, il changea de nom, et fit savoir qu'il ne voulait rien avoir à faire avec son père.

 

Gary-ridgway-le-tueur-de-la-green-river-proces-2-psycho-criminologie-com

  Profil :

  Hétérosexuel - Ridgway avait un appétit sexuel inhabituel et insatiable selon les femmes qu'il a pu fréquenter. Ses trois femmes et ses ex-petites amies ont toutes rapporté que Gary Ridgway avait besoin de plusieurs rapports sexuels par jour et qu'il souhaitait que ces relations se déroulent dans des lieux publics ou dans les bois.
  Rigway lui-même a admis faire une fixation sur les travailleuses du sexe pour qui il ressentait une relation d'amour-haine (sentiment qu'il ressentait également pour sa mère qui s'habillait de manière aguicheuse).
  Ridgway était déchiré entre ses besoins incontrôlables de sexe et ses croyances religieuses omniprésentes.
Il expliqua qu'il avait effectué des actes de nécrophilie avec les corps de ses victimes parce que c'était plus simple pour lui. Il n'avait pas besoin de se chercher quelqu'un et donc diminuait en même temps la possibilité de s'exposer à une possible arrestation.
  Pour lui, il s'agissait d'une question "d'économie et de commodité" plutôt que de plaisir pur.
  En prison, le tueur de la Green River passe des heures à fixer le mur devant lui dans sa cellule, revivant mentalement ses meurtres qu'il se passe en boucle comme une série télé qu'il déroule tel un meurtre par épisode...

 

 

gary-ridgway-retour-sur-ses-scenes-de-crime-psycho-criminologie.com
Ridgway de retour sur ses scènes de crime

 ______________________________________________

 

 

©Toute reproduction du texte interdite

Les victimes reconnues de Gary Ridgway :

 

 

 

1

 

Nom de la victime

Wendy Lee Coffield

 

 

Age

16

 

 

Disparition

8 juillet, 1982

 

 

Découverte

15 juillet, 1982

2Gisele Ann Lovvorn1717 juillet, 198225 Septembre, 1982
3Debra Lynn Bonner2325 juillet, 198212 août, 1982
4Marcia Fay Chapman311 août, 198215 août, 1982
5Cynthia Jean Hinds1711 août, 198215 août, 1982
6Opal Charmaine Mills1612 août, 198215 août, 1982
7Terry Rene Milligan1629 août, 19821 avril, 1984
8Mary Bridget Meehan1815septembre, 198212 novembre, 1983
9Debra Lorraine Estes1520 Septembre, 198230 mai, 1988
10Linda Jane Rule1626 Septembre 198231 janvier, 1983
11Denise Darcel Bush238 octobre, 198212 juin, 1985
12Shawnda Leea Summers169 octobre, 198211 août, 1983
13Shirley Marie Sherrill1820/22 octobre, 198214 juin, 1985
14Rebecca "Becky" Marrero203 décembre, 198221 décembre, 2010
15Colleen Renee Brockman1524 décembre, 198226 mai, 1984
16Sandra Denise Major2024 décembre, 198230 décembre, 1985
17Alma Ann Smith183 mars, 19832 avril, 1984
18Delores LaVerne Williams178-14 mars, 198331 mars, 1984
19Gail Lynn Mathews2310 avril, 198318 septembre, 1983
20Andrea M. Childers1914 avril, 198311 octobre, 1989
21Sandra Kay Gabbert1717 avril, 19831 avril, 1984
22Kimi-Kai Pitsor1617 avril, 198315 décembre, 1983
23Marie M. Malvar1830 avril, 198326 septembre, 2003
24Carol Ann Christensen213 mai, 19838 mai, 1983
25Martina Theresa Authorlee1822 mai, 198314 novembre, 1984
26Cheryl Lee Wims1823 mai, 198322 mars, 1984
27Yvonne "Shelly" Antosh1931 mai, 198315 octobre, 1983
28Carrie Ann Rois1531 mai – 13 juin, 198310 mars, 1985
29Constance Elizabeth Naon198 juin, 198327 octobre, 1983
30Kelly Marie Ware2218 juillet, 198329 octobre, 1983
31Tina Marie Thompson2125 juillet, 198320 avril, 1984
32April Dawn Buttram1618 août, 198330 août, 2003
34Tracy Ann Winston195 Septembre 12, 198327 mars, 1986
35Maureen Sue Feeney1928 Septembre, 19832 mai, 1986
36Mary Sue Bello2511 Octobre, 198312 octobre, 1984
37Pammy Annette Avent1526  Octobre 198316 août, 2003
38Delise Louise Plager2230 Octobre, 198314 février, 1984
39Kimberly L. Nelson211er Novembre, 198314 juin, 1986
40Lisa Yates1923 Decembre, 198313 mars, 1984
41Mary Exzetta West166 Fevrier, 19848 septembre, 1985
42Cindy Anne Smith1721 mars, 198427 juin, 1987
43Patricia Michelle Barczak1917 octobre, 19863 février, 1993
44Roberta Joseph Hayes217 février, 198711 septembre, 1991
45Marta Reeves365 mars, 199020 septembre, 1990
46Patricia Yellowrobe38Janvier19986 août, 1998
47Femme no nidentifiée (Jane Doe B-10)12–18morte avant mai 198321 mars, 1984
48Femme blanche non-identifiée (Jane Doe B-17)14–18Decembre 1980 – Janvier 19842 janvier, 1986
49Femme non-identifiée (Jane Doe B-20)13–241973–199321 août, 2003

_________________________________________________

BOUTIQUE

______________

 

Les livres disponibles :

Auteur : Ann Rule
Langue : Française
En novembre 2001, Gary Ridgway, le tueur en série le plus meurtrier des États-Unis, est enfin arrêté. L'assassin de la " Green River ", le fleuve vaseux dans lequel il plongeait ses victimes après les avoir violées et étranglées, échappait à la police depuis vingt ans. Voilà justement vingt ans qu'Ann Rule suit pas à pas les avancées de l'enquête, qu'elle réunit des indices sur Ridgway et son mode opératoire, qu'elle collecte des informations sur les quarante-huit victimes. Qu'avaient en commun ces jeunes filles au physique si différent ?
Prix : 33.90€ (Broché) - 6.99€ (epub, mobi)

_________________________________________________

Auteur : Ann Rule
Langue : Anglaise
Prix : 8.57€ (poche) - 8.66€ (epub, mobi)

________________________________________

Tags : gary ridgway, Gary Ridgway le tueur de la Green River, gary ridgway documentaire, gary ridgway mindhunter, gary ridgway matthew ridgway, gary ridgway interview, gary ridgway wiki, gary ridgway green river killer, gary ridgway address, gary ridgway article, gary ridgway biography, gary ridgway biographie, gary ridgway book, gary ridgway livres, gary ridgway ebooks, born to kill gary ridgway, gary ridgway dvd, gary ridgway francais, gary ridgway green river killer biography, gary ridgway green river killer biographie, gary ridgway (green river killer), la rivière rouge sang, the green river, le tueur de la green river, série télé, serie tele, enquete gary ridgway, victimes de gary ridgway, meurtres de gary rigdway, profil de gary ridgway, profil du tueur de la green river, psychologie de gary ridgway, psycho-criminologie, psychocriminolie, portrait de tueurs en série, portrait gary ridgway, gary ridgway serial killer, gary ridgway matthew ridgway

 

 

Commenter cet article